undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,9 sur 5 étoiles11
3,9 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:5,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 4 décembre 2014
J'ai apprécié ce bouquin. Les trois auteurs contribuent tous des idées et des observations intéressantes. Mais Stiegler ferait beaucoup pour la diffusion de ses idées (passionnantes!) s'il s'exprimait de façon plus simple. Pour hypomnemata et même pharmakon on peut trouver des mots français qui ne refroidissent pas d'emblée les lecteurs qui n'ont pas eu la chance d'avoir fait un doctorat en philosophie. Pour l'éditeur j'ai aussi une petite remarque critique: J'apprécie le prix raisonnable du bouquin, mais étant donné que la population se fait vieille et qu'il n'y a plus guère que les retraités pour avoir le temps de lire des livres pas directement utiles pour leur travail, il faudrait choisir une police plus grande et plus contrastée avec le papier.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 janvier 2013
Livre intéressant sur la crise de l'école et sur les TIC. Peut-être un peu complexe au début ( terme parfois difficile pour un public non-initiés)
En tt cas à la fin du livre, beaucoup de questions se posent et donnent à réfléchir.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 avril 2013
En remettent en cause la logique du progrès numérique comme fin en soi et devenant un faux besoin pour l ' école , cette lecture " courant d ' air " libère l ' esprit critique .
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai beaucoup aimé ce livre. Je le trouve documenté, précis et il aborde un sujet qui est tout à fait d'actualité. Il parle des systèmes scolaires qui n'ont pas forcément vu venir un changement majeur dans l'accès que l'on a à l'information. Ce n'est pas vraiment une critique c'est un simple constat qui n'a rien de définitif.
Certes, les jeunes savent se servir d'objets et de technologies qui étaient inimaginables il y a quelques décennies, mais ce sont aussi des consommateurs qui ne savent pas forcément programmer par exemple...
Il y a un défit comme l'humanité en a tant connu, il y a une démocratisation de l'accès à la connaissance, mais il y a aussi une intrusion de ce fameux consumérisme qu'il faudra savoir gérer comme tout dans la vie...
Le livre n'est pas pessimiste, et il aborde des pistes intéressantes... C'est vraiment un livre qui traite d'un sujet très actuel.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juillet 2013
Assemblage intéressant de thèses originales sur l'éducation. On suit ou on ne suit pas mais c'est une lecture stimulante, qui s'attache spécialement à l'impact des technologies numériques
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 octobre 2012
Un petit livre d'entretiens sur le thème de l'éducation et de la société, transformées par le numérique. Le ton est consensuel, le contenu pas très nouveau mais agréable à lire.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 octobre 2013
Une réflexion sur la société actuelle, et l'arrivée du numérique dans notre société. Se lit en une journée ! A conseiller
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2013
Livre très bien écrit et qui bouscule une fois de plus les idées reçues. Il fait même un peu peur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 novembre 2013
Préparant un master sur les sciences de l'éducation, j'ai pu me procurer ce livre.J'ai bien aimé le dialogue des trois auteurs qui ont de opinions différentes et qui permettent une analyse complète du numérique dans l'éducation.
Bien que technique, ce livre est abordable par tous le monde et permet d'explorer un sujet d'actualité.E-learning, MOOC, si cela vous passionne alors lisez ce livre!
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 février 2012
La prise de parole alternée des auteurs est à la fois enrichissante et symptomatique d'une impuissance collective. Ces acteurs et penseurs éminents font un constat circonstancié de la situation de l'éducation en France et on se demande encore comment un tel désastre puisse encore mériter une telle attention et persister à nourrir des espoirs pour un improbable avenir.J'ai bien peur que nous restions dans le ciel des belles idées, en effet si le programme des différents auteurs est digne de respect voire d'admiration pour son ambition il ne règle pas moins la question de savoir ce qu'on fait de ceux qui sont échoués sur le rivage du présent,individus mazoutés par la bêtise du marketing et par la rationalité standardisée des "référentiels" dont l'imperméabilité à la critique est basée sur la forteresse du déni de réalité dans laquelle se cloître la tour de contrôle.
Concrètement quelles sont les directives les orientations aujourd'hui? Qui décide ? Le collège aujourd'hui est soumis à des orientations européennes dont le socle commun est une grille de lecture en vue de l'employabilité des futurs prolétaires pour qui on a coché plein de cases "je sais faire ". le grand mot de l'éducation en vogue pour le lycée c'est "l'autonomie" pour préparer le lycéen à l'université, mettez un adolescent devant l'ordinateur et vous verrez quelle est la forme de l'autonomie.La réflexion bête et méchante c'est les étudiants n'ont pas d'autonomie à l'université il faut donc leur en donner avant, c'est un peu comme l'économie de marché ne marche pas parce qu'on a pas assez libéralisé tout en constatant toujours plus de dégâts.L'éducation c'est aussi être confronté à des inspecteurs prêts à justifier n'importe quelle réforme sans aucun dialogue pourvu qu'elle soit impraticable et ne coûte rien si ce n'est soumettre les enseignants à de nouvelles contraintes absurdes.Ne pas aborder le système de hiérarchie au sein de l'éducation est passé à côté de l'essentiel, comme partout ailleurs on méprise les opinions et initiatives de ceux qui sont sur le terrain et qui voient ce qui se passe: des situations familiales impossibles qui entraînent des problèmes de comportement toujours plus patents. Sur tout ces problèmes le numérique n'a aucune réponse ! Bien au contraire n'importe quel CPE passe aujourd'hui son temps à régler des problèmes sociaux aggravés par facebook, MSN et le porno...Oui une bêtise intelligente est à la manœuvre toujours plus efficace dans son œuvre de destruction des rapports humains.

On ne peut s'empêcher de penser à ce que disait C.Lasch "Mass education, which began as a promising attempt to democratize the higher culture of the privileged classes, has ended by stupefying the privileged themselves"
Et on aura une pensée toute particulière aux formateurs VRP qui vendent leurs produits pédagogiques en utilisant "les éléments de langage" leurs PowerPoint stéréotypés et les méthodes du management,faisant volontairement abstraction de la réalité du terrain enfermés qu'ils sont dans leur représentation du monde mécaniste et surannée. Comme le souligne Rifkin c'est par la relation et l'empathie que la conscience et l'individu se construisent et non pas par d'un côté un formateur et de l'autre un apprenant dans leur environnement abstrait qui s'envoient des messages tels des émetteurs et des récepteurs chacun isolé sur son îlot.
"I am grading papers with the usual sense of futility. I keep simplifying my course in 20th century American history, but the students keep getting dumber faster that I can simplify it" Christopher Lasch
Il est regrettable que les sujets comme l'évaluation soumise aux formes pratico formelles de la rationalité ne soit pas abordée comme on peut le trouver chez Rolland Gori qui a compris lui que le savoir formel que transmettent tous les dispositifs de rééducations de la société ne concerne pas tel ou tel enseignement mais les formes de vie que les normes imposent aux humains, les technologies numériques en sont un exemple patent pour ne pas dire pathologique,devenu d'ailleurs presque un synonyme de pédagogie!
55 commentaires|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)