undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,7 sur 5 étoiles30
4,7 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:14,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 juin 2009
Nous avons suivi la longue errance de Rick et de ses compagnons jusque là et, parvenus à ce tome, nous sommes à l'aube d'un nouveau cycle. Le gouverneur, ivre de vengeance, est « aux portes du pénitencier », l'affrontement sera sans pitié et tous n'en sortiront pas vivants...

Walking Dead n'est pas seulement une histoire de zombies au scénario troussé comme un roman d'anticipation, c'est surtout une formidable métaphore qui dénonce les insidieuses horreurs inscrites à la périphérie de notre société contemporaine : trahison, concupiscence, vol, soif de domination, peur et meurtre. Ces zombies qui font que « l'enfer, c'est les autres » ne sont-ils pas en nous comme ils sont autour de nous ? Car ce que Walking Dead illustre magnifiquement, c'est ce devenir zombie qui anime une société borgne et auto-compulsive.

Par sa modernité et son inventivité, la série d'Adlard et Kirkman est en passe de devenir un classique !
11 commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 décembre 2014
N'ayant jamais été avare en critiques envers ce comic book à mon avis grandement surévalué, je ne pensais jamais arriver à en louer les mérites de manière aussi catégorique, mais l'honnêteté me pousse à reconnaître que ce huitième tome ("Made to Suffer" en version originale) est un vrai chef d'oeuvre. Que cela soit du fait de l'extrémisme d'un scénario qui sacrifie de nombreux personnages "principaux" dans la saga sans en faire tout un plat, ou bien de l'excellence de la narration qui joue entre plusieurs fils et ménage un suspens infernal, sans parler cette fois d'un découpage d'une redoutable efficacité, tout concourt à asphyxier le lecteur par une succession de scènes fortes, voire traumatisantes. Kirkman et Adlard semblent donc être arrivés exactement là où ils le souhaitaient, et parviennent finalement à justifier bien des circonvolutions pesantes qu'on leur a reprochées dans les précédents tomes : la morale, implacable, de "Walking Dead" (l'homme est un loup pour l'homme, ou quelque chose du genre) nous explose à la figure, et on n'en sort pas indemne. Le seul reproche que je puisse imaginer faire à ce livre exceptionnel, c'est de se conclure par "A Suivre", alors que le mot "Fin" aurait permis à "The Walking Dead" de se clore dans une remarquable apothéose.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L’attaque du pénitencier par les troupes motorisées du gouverneur est imminente. En nombre, déterminée, assistée d’un tank, la petite armée est convaincue de sa victoire sur les survivants claquemurés dans le pénitencier tels les derniers Yankees dans Fort Alamo. Le gouverneur est revenu d’entre les morts. Un flash back au début du 8e tome précise les conditions de la résurrection du triste sire, le bras tranché par Michonne, l’œil énucléé à la petite cuillère, le sexe mutilé. Pourtant, en dépit des souffrances engrangées, le gouverneur ne semble plus vraiment concerné par la folie du monde où il gîte, par la démence qui l’habite. Il est roué ; il dégage du charisme. Il ment, manipule et mène des braves gens à la tuerie organisée. Avec sa moustache dégarnie cerclant sa bouche et ses cheveux filasses encadrant son visage allongé, le personnage n’est pas sans exercer une aimantation forte et répugnante. Ses hommes le suivraient en enfer. D’ailleurs, quand il ordonne à l’un deux de se sacrifier dans un crash automobile, il n’y a pas l’ombre d’une hésitation. Pourtant, tout ne se passe pas aussi facilement. Rick et sa bande sont déterminés mais progressivement affaiblis par la blessure au ventre de Rick lors du premier assaut et le raid tenté par Michonne et Tyresee.
Le scénariste a décidé de porter un coup décisif à son histoire et les personnages auxquels le lecteur avait pu s’attacher vont disparaître en nombre sous ses yeux ahuris. Outre l’impact des balles et les décapitations bien visibles qui font mal, les deux camps en conflit portent chacun en germe la possibilité d’une rédemption et les morts violentes n’en apparaissent que plus cruelles, inutiles, définitives. Les zombies, spectateurs insensibles au massacre en train de se commettre, n’en perdront pas une miette. Telle une vague putréfiée, ils recouvrent les morts fraîches et les agonisants pour se nourrir. Ceux qui restent vont avoir tout à reconstruire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 juin 2013
Série cultissime ! Encore meilleure que la série TV, l'histoire est différente et bien plus détaillée. Passionnant, de la BD 1 à la dernière en date (la 17 pour moi), dessins vraiment bons, ambiance noir et blanc très prenante.... Un Must-have pour les lecteurs de comic/BD à sensations (attention en convient pas aux plus jeunes....)
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
S'il y a un tome riche en action c'est bien celui-ci ! A chaque fois qu'il se passe un truc on se dit que le tome va maintenant finir tranquillement mais non ! Il y a une surenchère d'événements ... jusqu'à .... non j'arrête. Tout ça pour dire que ce tome est une charnière entre deux époques dans Walking Dead.
Le tome précédent donnait à l'équipe du pénitencier le temps de s'organiser en attendant plus ou moins impatiemment l'attaque des autres. Nous devinions que si l'attaque est retardée c'est parce que Michonne a laissé le gouverneur dans un sale état. L'équipe du pénitencier parait sous dimensionné pour répondre à l'attaque . Tout le monde choisira-t-il de rester ?
Toujours aussi bien .. toujours mieux que la série ... je suis toujours autant addict
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 mars 2013
Dans ce tome on sent la fin d'un cycle et l'aube d'une nouvelle histoire avec de nouveaux personnages. Le gouverneur, ivre de vengeance, est « aux portes du pénitencier », l'affrontement sera sans pitié et tous n'en sortiront pas vivants...
une fin qui promet une suite palpitante dans le prochain tome.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 janvier 2011
... Je me suis laissé bercer au fil des tomes pour me réveiller en sueur avec celui ci !! Explosif, surprenant par son évolution ... On en savoure chaque instant avec ce besoin de tourner les pages sans pause, de la première à la dernière.
J'attends la suite avec une impatience non dissimulée :)
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 février 2014
Ce sont des bd de grande qualité qu'on apprécie la série ou pas, il est agréable d'y jeter un coup d’œil. Offert à un fan, il a adoré !
Vivement les prochains achat. Comme à son habitude, Amazon à livré dans les délais et dans un emballage parfait.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 août 2014
Rien à dire la série en BD comme si vous y étiez, bon dessins en noir et blanc pour mieux retranscrire l'ambiance format idéal pour lire sans faire de muscu au lit, envoyé dans les temps et sous bon emballage.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 septembre 2015
rien à dire sur le livre, l'histoire est intéressante, à la fin de chaque comics il y a un élément perturbateur qui nous donne envie de lire le livre suivant
amazon toujours au top, changez pas
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)