Commentaires en ligne 


15 évaluations
5 étoiles:
 (4)
4 étoiles:
 (6)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


31 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Etonnant et piquant !
Il est minuit passé, je viens de finir "Mémoires de porc-épic". Ce livre renoue avec la tradition des grands conteurs comme Tahar Ben Jelloun (La nuit sacrée) ou Hampâté Bâ (Contes peuls), avec des histoires, un imaginaire étrange qui emportent loin, très loin le lecteur. Ayant aimé, adoré le...
Publié le 11 septembre 2006 par H. Senzele

versus
3.0 étoiles sur 5 mémoires du porc épic
J'ai trouvé cette fable un peu abstraite(c'est un conte ...) , parfois difficile à suivre. Le parti-pris de l'absence de ponctuation me semble être un peu du snobisme, sauf si on considère que c'est le récit d'un griot...toujours cette pseudo-naïveté dans la découverte des rites et des croyances africaines. Pas mal.
Publié il y a 1 mois par Jo Michaux


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

31 internautes sur 33 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Etonnant et piquant !, 11 septembre 2006
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic - Prix Renaudot 2006 (Broché)
Il est minuit passé, je viens de finir "Mémoires de porc-épic". Ce livre renoue avec la tradition des grands conteurs comme Tahar Ben Jelloun (La nuit sacrée) ou Hampâté Bâ (Contes peuls), avec des histoires, un imaginaire étrange qui emportent loin, très loin le lecteur. Ayant aimé, adoré le précédent roman de cet auteur, "Verre Cassé", je lisais donc sa dernière parution avec appréhension même si l'abondante presse française élogieuse sur "Mémoires de porc-épic" aurait pu me rassurer. J'aime les allusions, les clins d'oeil, le détournement des fables de la Fontaine, et surtout cette force philosophique de ce Porc-épic qui n'épargne pas le genre humain. Les proverbes, les adages, les paroles de sagesse abondent ici. Je riais honteusement lorsque Porc-épic se lançait dans ses diatribes, détournait les croyances humaines. Les tableaux qui retracent les différents personnages victimes de cet animal et de son maître sont saisissants. Surtout lorsque Porc-épic se retrouve en face d'un intellectuel prétentieux dénommé Amédée. On y voie la parodie de la légende de Narcisse qui se mirait dans la rivière. De même, autres délactations : l'ombre des livres d'Edgard Poe (Histoires extraordinaires), d'Hemingway (Le vieil homme et la mer) et bien d'autres auteurs. Avec tout cela, l'écriture est fluide, poétique !!! C'est dire que j'attends avec impatience l'arrivée de cet auteur dans la région comme je viens de lire dans le journal local.

H. Senzele
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Mémoires d'un assassin, 4 juin 2007
Par 
Berlue (Bretagne, France) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic - Prix Renaudot 2006 (Broché)
Un porc-epic reconte son existence à un baobab. C'est assez déroutant à priori mais passionant à posteriori. Ce porc-epic est le double maléfique d'un homme et "mange" (tue) les victimes désignées par celui-ci la nuit.

On plonge ainsi dans l'univers des contes africains ainsi que dans un jeu de portraits (principalement celui des victimes). L'ecriture est trés agréable (je n'aurais pas pensé que l'on pouvait se passer de ponctuations). Magnifique ! Une précaution tout de même : ce livre est comme je le disais un peu déroutant au départ; il faut donc laisser sa magie nous impregner. Conclusion : n'abandonnez-pas trop tôt !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Dépaysant, 8 février 2008
Par 
Cyberugo "cyberugo39" (Besançon, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic (Poche)
Comme les mémoires de ce porc-épic sont divertissantes, dépaysantes et agréables à lire, entraînantes !

On va écouter le récit que fait un porc-épic de sa vie de double nuisible d'un humain et tout ce que cela va impliquer, de bien comme de mal. Le récit est rythmé et l'intrigue progresse rapidement, en suivant les lacets de la vie de ce porc-épic.

C'est seulement à la fin que le passé et l'actuel vont se rejoindre, ce qui semble être une bonne construction du récit, de mon point de vue.

Un très bon mais court moment d'évasion totale.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Mystères africains, 14 mai 2010
Par 
Ludwig Jean Sébastien - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic (Poche)
Ce récit est l'étonnante histoire d'un porc-épic, animal maléfique vivant dans l'ombre d'un certain Kibandi, charpentier de métier. Ce double animal devient l'exécuteur des basses œuvres du double humain de Kibandi qui finit par le pousser à commettre des crimes de plus en plus gratuits et inexpiables.
Après un début assez lent qui rappelle les contes africains traditionnels avec leur côté magique (le mort doit désigner son assassin en remuant dans son cercueil quand on le promène dans le village, Kibandi arrive à échapper à toutes les poursuites en se plaçant une noix dans l'anus'), l'action accélère et les forces de l'ombre dont le porc-épic n'est que l'instrument, se déchaînent'
L'auteur s'évertue à n'utiliser aucun signe de ponctuation autre que la virgule, ce qui rend le texte compact, assez peu lisible et plutôt lassant pour le lecteur qui se demande où on veut l'amener dans cette histoire un peu ésotérique voire vaguement philosophique. Pour ne rien arranger, le style est assez lourd, émaillé d'approximations grammaticales (erreurs d'utilisation de prépositions) un peu gênantes. Il est étonnant que le jury du Renaudot 2007 n'ait rien trouvé de mieux à couronner ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L'art de brouiller les pistes, 29 août 2006
Par 
Valérie Thorin "Journaliste" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic - Prix Renaudot 2006 (Broché)
Dans la même veine stylistique que Verre Cassé, paru en janvier 2005, les Mémoires de porc-épic n'en sont pas pour autant une suite et pour cause : le livre a été commencé en 2001, au cours des vacances d'Alain Mabanckou à Victoria Falls au Zimbabwe. Alors pourquoi y lit-on que le texte aurait été écrit par ledit Verre Cassé, poivrot patenté et biographe du Crédit a voyagé, fameux bar du quartier des Trois-Cents, à « Brazza la verte ». Parce que Mabanckou aime à nous raconter des histoires... à tout mélanger au point que nous ne savons plus comment démêler le vrai du faux, comme si un « double nuisible » avait été spécialement chargé de nous faire perdre le nord.

Quelques explications s'imposent. Le porc-épic auquel nous avons à faire dans ce livre est un être étrange, mi-animal, mi-démon, doté du pouvoir de « manger » les humains, autrement dit de les tuer mystérieusement. Il devient le « double mystique » du jeune Kibandi le jour de son initiation, alors même que le breuvage magique absorbé par celui-ci dédouble sa personnalité, créant en supplément un « autre lui-même » que l'on verra apparaître, de temps à autre, dans le récit.

Ceci posé, Mabanckou nous entraîne dans des aventures rocambolesques, ponctuées de meurtres, qui vont conduire Kibandi à sa perte et notre ami porc-épic, sympathique malgré son rôle d'assassin, à confesser sa vie au Baobab au pied duquel il se tient roulé en boule. Réalité des contes africains ? Pur délire d'un pilier de bistrot ? Veine inspiratrice puisée dans la lecture de Quiroga ou de Sabato ? Peu importe. Dans un style imagé et truculent, sans majuscule au début et aucun point, final ou pas, l'auteur nous conduit d'une traite et à une vitesse folle dans les méandres de son imagination et de ses souvenirs, sans que nous ne puissions esquisser un geste, risquer une question, nous demander si tout ceci est vrai, bref, jouer notre rôle de lecteur averti.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 mémoires du porc épic, 11 mars 2014
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic (Poche)
J'ai trouvé cette fable un peu abstraite(c'est un conte ...) , parfois difficile à suivre. Le parti-pris de l'absence de ponctuation me semble être un peu du snobisme, sauf si on considère que c'est le récit d'un griot...toujours cette pseudo-naïveté dans la découverte des rites et des croyances africaines. Pas mal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 memoires d'un porc-epic, 13 mars 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic (Poche)
roman très exotique
il nous fait entrer dans la magie des croyances africaines et nous permet de comprendre pourquoi l'Afrique est à mille lieux de l'Europe moderne
un peu lassant, car l'histoire est lente mais etonnate
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2.0 étoiles sur 5 Bien écrit mais vraiment pas "énergisant", 12 novembre 2012
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic - Prix Renaudot 2006 (Broché)
Je m'attendait à un récit drôle, solaire, qui sent bon le parfum du rire joyeux d'afrique. Ce n'est pas ce que j'y ai trouvé. Du coup, j'ai du mal (heureusement que c'est bien écrit) à profiter pleinement du livre...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Décidément! Ce Mabanckou!, 26 juin 2007
Par 
Antoine Krieger "antoine krieger" (Williamsburg, VA, USA) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic - Prix Renaudot 2006 (Broché)
Ce livre constitue la confession du double animal (un porc-épic) d'un humain humilié et offensé (et avide de revanche) à un babobab. On y retrouve un protagoniste paria (comme dans African Psycho) et la verve satirique/parodique de Verre Cassé. Le narrateur n'y va pas de main morte lorsqu'il se moque de certaines traditions africaines archaïques (d'une manière scatologique...), les méthodes des ethnologues occidentaux ou encore la prétention des élites africaines éduquées à l'étranger. Toutefois, le récit est emprunt d'un certain fantastique associé aux coutumes africaines (le double, les fantômes) et la frontière humain/animal est brouillée de manière assez subtile.

Un grand livre d'un auteur dont on n'a pas fini d'entendre parler!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Lettre d'Afrique., 19 avril 2008
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Mémoires de porc-épic (Poche)
Bonjour.

Pas de majuscule et pas de point dans le second beau livre d'Alain MABANCKOU.
Le conte est éternel. Il se lit avec aisance tant l'écriture en est élégante et agréable.

Essai réussi d'une introduction à la culture africaine, le livre est pourtant truffé d'excellentes références littéraires. Aucune sophistication linguistique, pas de patois et pourtant tout paraît différent dans cette confession d'un porc-épic, - double nuisible, malgré lui, d'un être initié aux mauvais esprits -, à un baobab.

Pourtant, cette oeuvre est dérangeante : elle présente comme normale de tuer (manger dans le texte) et tous les prétextes relatifs à un dédain de la personne justifie ce meurtre.

En tournant la dernière page, je n'ai pas pu m'empêcher de penser que je connaissais enfin une raison qui expliquait la facilité et le naturel des génocides en Afrique...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xa6bf9294)

Ce produit

Mémoires de porc-épic
Mémoires de porc-épic de Alain Mabanckou (Poche - 23 août 2007)
EUR 6,37
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit