undrgrnd Cliquez ici KDPContest nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles9
3,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:6,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 9 février 2013
Condamné par une maladie dégénérative, Paul Hasselbank décide de partir, au Canada, à la recherche de son ex-femme Anna dont il n'a plus de nouvelles. Il va y rencontrer Floyd Paterson, un chasseur de cerfs, dernier amant de celle-ci. Une tempête de neige enfermera ces deux hommes que tout oppose.
Dans ce coin perdu du Canada, la nature sauvage révèle le caractère violent des hommes. La ville de North Bay, d'ailleurs, célèbre les combats sanglants de l'ultimate fighting. Les pulsions vitales, pleines d'énergie brute, de Paterson, vont se confronter et s'attacher aux pulsions mortifères d'Hasselbank.
Dans ses paysages enneigés règne un silence enveloppant. Hasseblank et Paterson ne se parleront pas beaucoup au cours de leur huis-clos. Les non-dits sont nombreux. Et Jean-Claude DUBOIS ne livrera aucune explication laissant le choix au lecteur d'imaginer, d'explorer les zones d'ombre du roman. Même la figure d'Anna, la femme aimée restera floue et mystérieuse, incomprise par tous ceux qui ont croisé son chemin.
HOMMES ENTRE EUX est un petit roman réussi facile et rapide (peut-être trop) à lire. La fin, brutale et surprenante, m'a laissé cependant un goût d'inachevé voire d'incomplétude.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 22 février 2007
Le titre serait assez trompeur s'il n'y avait sur la photo de la jaquette ces traces de sang dans la neige. Le quatrième de couverture ajoute qu'il y est question d'une femme aimée successivement par deux hommes mais ne dément pas le titre. En fait il faut lire ce roman pour comprendre qu'il n'est nullement question d'homosexualité mais bien d'un round d'observation entre deux hommes qui ont des raisons de s'en vouloir. Pourtant le deuxième prend mieux la mesure de la situation et bien qu'il soit un passionné de chasse et donc adepte d'une certaine violence , offre, par un temps à ne pas mettre un chien dehors, asile à son congénère malade et le soigne. Tous les dialogues sonnent juste: on sent la préoccupation et une certaine fébrilité de l'éconduit malade, le relatif détachement et la sérénité de l'éconduit en bonne santé. L'intensité du blizzard dans cet enfer blanc est rendue avec toute sa force. Alors pourquoi au terme de cette confrontation, finalement pacifique, ce retournement? Peut-être que Paul Hasselbank (quel curieux nom pour un Français !!) a eu la certitude, fausse ou exacte, que tout était déjà joué pour Anna et donc il a achevé le travail; au total ce roman soulève beaucoup d'interrogations mais confirme que quelles que soient les circonstances, l'homme reste un loup pour l'homme, surtout lorsqu'il est question de son honneur bafoué. Je ne pense pas que Jean-Paul DUBOIS à travers ces quelques 230 pages fort bien écrites, avec un suspens assez bien entretenu, ait eu la prétention de démontrer autre chose.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 février 2007
Que faire lorsqu'il ne vous reste que quelques mois à vivre : Paul, toulousain atteint d'un mal incurable s'envole pour un patelin noyé de blizzard du grand nord canadien, sur les traces d'Anna, la femme de sa vie : elle l'a quitté il y a peu. La revoir, une dernière fois. Ce n'est pas sur elle qu'il tombe mais sur un Nord américain sauvage, un homme des bois misanthrope qui vit avec le cœur greffé d'un violeur.Ces deux cœurs d'homme aux pudeurs explosives vont se mesurer, fascinés et défaits, lorsqu'ils comprennent qu'ils ont été l'amant de la même femme, Anna ! J'ai été agréablement surprise par ce roman « Hommes entre eux » , écrit par Jean-Paul Dubois, étrange partition toute en dentelle âpre, ouatée da la neige du dehors, et qui bute sans fin sur le souvenir à vif de l'Absente.Sans doute le plaisir de comprendre de l'intérieur ce qui ressemble à des sentiments masculins !
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 août 2014
L'histoire relate un huit clos entre deux hommes pendant un blizzard. Deux hommes qu'une femme a quittés, et qui à priori n'ont aucune raison de s'en vouloir. Oui mais voilà, comme l'expliquera le Canadien pendant ces quelques jours, un blizzard a le pouvoir étrange et dangereux de ramener à la surface les côtés sombres des hommes, et de changer leur vie. Vous êtes prévenus, et on se doute du dénouement.
Une intrigue pleine de promesses, des personnages bien campés, un décor fascinant... Dommage que la fin déçoive. Bien qu'en partie prévisible, elle est mal amenée, mal expliquée, trop abrupte et au fond peu crédible. On referme l'ouvrage avec des "pourquoi" plein la tête. Un livre qui aurait pu être une grande réussite mais qui fait pschitt.
Il reste l'écriture de J.P. Dubois, toujours vraie et attachante, et le grand nord canadien, avec ses paysages à couper le souffle (littéralement), sa faune majestueuse, ses habitants rugueux, ses traditions brutales quelquefois,
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 10 août 2012
Ce livre se laisse lire. Cependant, étrangement, je n'ai pas vu l'intérêt de lire ce roman. Et bêtement, je n'ai pas compris la fin. Qui peut m'expliquer ? Je ne veux pas trop m'étaler pour ceux qui ne l'ont pas lu.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Paul Hasselbank, Toulousain de 56 ans est un homme désenchanté et très mal-en-point, il est atteint d'une maladie dégénérative incurable et fatale qui le fait extrêmement souffrir s'il ne prend pas quotidiennement ses médicaments. N'attendant plus rien de la vie, il décide de partir à la recherche de sa femme Anna qui l'a quittée du jour au lendemain sans la moindre explication. Le seul indice qu'il ait c'est sa dernière lettre postée de North Bay, petite bourgade de l'Ontario, dans laquelle elle lui dit « Pourquoi n'avons-nous jamais su nous comporter comme des êtres humains ? ».

Il prend donc l'avion pour le Canada, et après un long périple échoue dans un motel sordide où il entreprend ses premières recherches qui le mènent à Floyd Paterson, homme des bois de forte stature dans le Grand Nord canadien. La rencontre des deux hommes, que tout sépare et réunit pour avoir aimé la même femme, se déroule dans un huit clos intrigant. Ils sont cloîtrés dans un chalet par un blizzard qui les empêche de sortir. Cet emprisonnement forcé fait ressurgir en eux un tas de pensées, exacerbé par un sentiment de peur, d'inquiétude et de méfiance.

C'est un livre âpre et sombre qui, une fois terminé, m'a laissée groggy, désemparée par un final troublant, terrifiant.

Il y a de très belles descriptions sur les paysages enneigés, que l'on souffre pour ces hommes quand cette tempête de glace s'abat sur eux, jusqu'à entendre le souffle du vent glacial qui fouette la nature, on s'y croirait !
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je ne sais plus qui m'a recommandé ce livre (qui me connaissait bien peu!), mais ce n'est pas mon style du tout!!Certes, le livre n'est pas un mauvais roman, il y a du suspense, une écriture simple, directe, pas aussi littéraire que j'aime, mais facile à lire -et très vite lu (=vite oublié)! En revanche, c'est extrêmement violent, barbare presque avec une fin qui n'en est pas une; celui qui souffre faisant à son tour souffrir l'autre dans un acte sauvage, comme si le paysage avait déteint sur l'homme par osmose.
L'humain devenant inhumain................Pas une once d'humanité, d'espoir ou de rédemption.Tout s'anhihilant sur un tapis de neige vierge.Décevant et très dur.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 9 janvier 2007
Les deux hommes de cette histoire vivent à des milliers de kilomètres l'un de l'autre, n'ont absolument rien en commun et n'auraient jamais dû se croiser... s'ils n'avaient aimé la même femme. L'un des deux va quitter Toulouse et s'envoler vers le Canada, dans une petite ville d'où son ex-femme lui avait écrit plusieurs mois auparavant. La revoir une dernière fois avant de mourir de maladie... Et c'est au coeur d'une tempête de neige que ces deux hommes vont être confronter aux regards de leurs démons respectifs... Hum, on a frôlé le truc intéressant... mais frôlé seulement, hélas...
0Commentaire|16 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 août 2010
style toujours fluide, on se laisse embarquer en un rien de pages pour un voyage à l'issue inattendue...
j'aime beaucoup jean-paul dubois.
à lire absolument : vous plaisantez mr tanner
une vie française
les accomodements raisonnables, etc...
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

20,00 €