Commentaires en ligne


13 évaluations
5 étoiles:
 (8)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un bon livre pour commencer avec l'islam
Ce livre à l'avantage d'être écrit par un universitaire sérieux, qui n'est ni un apologiste de l'islam ni un islamophobe. Le but du livre est de donner un aperçu du contexte historique dans lequel est né l'islam. Ceux qui cherchent ici un livre d'exégèse du Coran font fausse route, car même s'il est question des hadith et du Coran...
Publié il y a 21 mois par ayersrock

versus
4 internautes sur 34 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 indécryptable!
Extrêmement déçu par ce livre. Il est impossible de découvrir la religion à travers cet ouvrage. Les évènements sont présentés sans respect de la chronologie. Les bases de l'Islam ne sont pas même présentées ! Un bric-à-brac incompréhensible!
Publié le 25 juin 2009 par jefco


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un bon livre pour commencer avec l'islam, 24 janvier 2013
Par 
ayersrock - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire (Poche)
Ce livre à l'avantage d'être écrit par un universitaire sérieux, qui n'est ni un apologiste de l'islam ni un islamophobe. Le but du livre est de donner un aperçu du contexte historique dans lequel est né l'islam. Ceux qui cherchent ici un livre d'exégèse du Coran font fausse route, car même s'il est question des hadith et du Coran cela reste un livre d'histoire. L'auteur nous fait sortir des sentiers battus. En effet il contrevient à certaines idées de la tradition islamique. Pour lui Muhammad n'était pas illettré puisqu'il à rédigé la Charte de Yathrib. Le mot "umma" ne désigne à la base pas la communauté des musulmans mais un "groupement humain d'affidés" qui comprenaient des juifs. Le but étant de " garantir l'efficacité de l'effort de guerre commun".
La première partie du livre concerne les conquêtes arabes et parle surtout des premières conquêtes (Péninsule arabique,Syrie- Palestine...). La conquête de la perse sassanide et de l'Egypte est aussi évoquée. La deuxième partie est la plus intéressante car elle raconte comment les scribes ont écrit l'histoire et comment le Coran à été constitué et on se rend compte qui c'est beaucoup plus compliqué que l'on croit car la rédaction du Coran à dépendu des conditions politiques du moment. En effet, plusieurs versions du Coran existaient à l'époque et ce sont les califes et autres écrivains qui choisissaient lesquels devaient ou non être incorporés au Coran. De plus, on apprend qu'au départ la distinction entre "hadith"(paroles ou gestes rapportés de Muhammad) et Coran (parole de Dieu) se confondent, c'est pourquoi certains versets du Coran auraient tout aussi bien pu faire parti des hadith et inversement.
De plus le livre est excellent dans sa forme car il dispose d'une longue bibliographie (24 pages) et de deux annexes : une qui contient les biographies des transmetteurs de hadith ou d'historiens de l'époque (musulmans ou non), et une deuxième annexe qui contient la traduction de certains passages ce ces livres d'histoire ou de hadith importants.
L'auteur analyse non seulement les sources de la tradition islamique mais aussi d'autres sources non arabes ou chrétiennes contemporaines aux débuts de l'islam, ce qui est rare. Les amateurs d'archéologie seront très déçus car la période du VIIè siècle ne donne quasiment aucun vestiges en Arabie, donc pas d'archéologie dans ce livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Une référence incontournable, 5 octobre 2009
Par 
Jorian 132 "lire, quel plaisir!" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire (Poche)
Un excellent ouvrage, qui contribue hautement à la nouvelle exegèse coranique et à la connaissance des origines et des fondements de l'Islam. Une référence pour tous ceux qui, au delà de la littérature apologétique, veulent apprendre sur le sujet. Le livre est précis, très bien documenté, impartial, fort bien écrit, toutes qualités bien connues de de Prémare.

Un seul regret: alors qu'une masse considérable d'éléments souvent nouveaux sont exposés, il ne se dégage pas une vision globale, un peu comme si l'auteur, dans son souci de rigueur, hésitait à formuler son point de vue. Pourtant, il y a largement de quoi formuler au moins des hypothèses intéressantes!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Brillant académisme, 26 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire (Poche)
Le sujet de ce livre est passionnant. Il est remarquablement écrit. Mais la cible est assez universitaire. La rigueur et le référencement sont proposées aux prix d'une synthèse difficile à faire. Mais l'auteur prévient dès le début du livre : les sources de la mythologie islamique sont confuses et contradictoires. Les autres sources historiques, byzantines, syriaques, perses, le sont également. A la fin, il ne reste pas grand chose de solide, en dehors de l'histoire de la conquête fulgurante et tous azimuts. L'islam est né progressivement avec la nécessité de mettre en place et de renforcer une coalition martiale, et de trouver une légitimité autonome, à côté des racines notamment juives et chrétiennes. Comme pour la bible et le nouveau testament, le coran et les hadiths sont des constructions tardives, sélectionnées dans un contexte de concurrence pour la légitimité du pouvoir.
Autant les confrontations historiques de la bible et de l'ancien testament sont nombreuses dans la littérature contemporaine, autant le livre de Prémare semble isolé.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 L' ouvrage d'un chercheur impartial, 18 novembre 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire (Poche)
L'ouvrage de Prémare sur les fondements de l'islam est le fruit des recherches d' un spécialiste qui s'attache à ne rien affirmer qui ne soit étayé par des documents datés, sans être influencé par une interprétation religieuse, si fréquente chez de nombreux auteurs, y compris européens, qui veulent ménager tous les publics.
Avec une grande prudence, l'auteur s'efforce d'être impartial, donne ses sources, indique quand il n'y en a pas, et fournit aux historiens comme aux amateurs un ouvrage de référence dont je ne connais pas l'équivalent pour approcher la véritable historie de l'islam.
Prémare n'a pas écrit un ouvrage exhaustif mais avec simplicité présente les éléments établis historiquement. Quand il n'y a pas de document de l'époque comme pour la vie du prophète, Prémare indique clairement que rien ne peut être affirmé sur le sujet.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Une référence incontournable, précise et abondamment documentée., 4 juin 2014
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire (Poche)
Alfred-Louis de Prémare (historien du monde arabe, Professeur à l’Université de Provence, Aix) retrace l’histoire de la fondation de l’Islam, et des conquêtes, au cours du VIIe siècle jusqu’à 656, moins de 30 ans apres la mort de MuHammad le Prophète. L’auteur expose le contexte régional et des éléments des temps précédents le Proche Orient du VIIe siècle, dominé par les deux superpuissances des byzantins et les perses. L’auteur entreprend de puiser dans les textes de sources islamiques et de sources externes, non-islamiques, écrits par les chroniqueurs proches des évenements (certains bien plus proches dans le temps que les chroniques musulmanes qui nous sont parvenues)

Pour une premiere plongée dans cet ouvrage dense on pourra s’interesser d’abord à des chapitres clés : comme le chapitre (Ch.) 1 sur l’application de la méthode historique - impossible en pratique pour une biographie de MuHammad, mais possible pour la chronique des conquêtes et pour la compilation de textes (Hadiith, Coran, Chroniques). Ch. 12 sur le développement de l’écriture arabe à partir des alphabets du Proche Orient, et le Ch. 15 sur la collecte du Coran – et des Hadiiths : éditions et selections parmi les premières versions. Pour (commencer par) une histoire synthetique simple (c'est-à-dire sans discussion des dates ou du tri des sources) on se reportera à l’historien Bernard Lewis Les Arabes dans l'histoire, qui survole en 48 pages les conquetes jusqu’en 650, sujet ici.

En résumé : un ouvrage de référence crucial d’historien, précis et abondamment documenté, pour avoir une connaissance des premieres décennies de la fondation de l’Islam et des sources historiographiques (historiographie : la manière dont est écrite l'histoire - ou l'histoire sur les 2 premiers siècles de l'écriture de l'histoire).

Des passages pouront paraitre laborieux, ou accrocheurs pour les esprits de détective, ou selon votre interet pour une région, mais le style est clair. Des chapitres moins encombrés par le tri des versions des chroniques (Ch. 1, 12, 15 ci dessus), à eux seuls méritent l’acquisition de cette somme. Ces 340 pages sans les annexes sont finalement concises, et un exploit vu le maquis des matériaux de départ. 5* pour le contenu, moins une étoile pour le travail d’édition à améliorer encore/compléter (ci-dessous). C’est étonnant que cet ouvrage remarquable ne soit pas déjà traduit en anglais.

L’auteur mène l’enquete d’historien dans le maquis des textes islamiques (où les auteurs avaient le souci d’exposer les différentes versions transmises par les chaines de transmetteurs), pointant les incertitudes sur les dates (plusieurs chroniques externes indiquent que MuHammad dirigeait la prise (et le massacre) de Gaza en 634, tandis que la date retenue de son deces a été 632) et confrontant les versions sur les évenements présumés - clés ou illustratifs.

Dans cet esprit d’historien précis chaque page contient en moyenne 6 lignes de références (croisées du livre, ou de biblio). L’abondante bibliographie sur lequel l’auteur se base couvre 24 pages de titres des textes sources du VIIe au XVIe siecle : 1) les sources islamiques (certaines chroniques de plusieurs dizaines de volumes), comprenant des sources centrales du Hadiith (l’ « écheveau» des mentions des versions de paroles de MuHammad, transmises par des chaines de rapporteurs). 2) les sources « externes » non-islamiques (dont les plus proches d’évenements). Quand la nouvelle religion émerge au VIIe siecle et que les arabes musulmans conquierent ces régions , il existait un réseau de lettrés depuis plusieurs siècles, notamment dans les monasteres, qui entretenaient des chroniques historiques en grec ou syriaque 3) les analyses récentes du XIXe et XXe siècle.

Par souci de clarté l’auteur a rangé en annexe 65 fiches biographiques sur les auteurs sources mentionnés, couvrant 52 pages, ainsi que 57 fragments de leurs chroniques sur 74 pages. 6 cartes sont fournies des villes de l’époque des différentes régions, et 8 listes chronologiques.

Le sommaire : Ch. 1 Possibilités de la méthode historique (voir ci-dessus) Ch. 2 : la connaissance par l’Arabie du Proche Orient par les voyages commerciaux; Ch 3 : les tribus d’Arabie. Ch. 4 : la charte de confédération et de combat armé religieux (jihaad, qitaal) de Yathrib (ville de la région Médine), où se réfugia – ou bien fut partagé (versions !) - MuHammad (hijrah, Hégire en 622), selon les Hadiiths. Ch. 6 – 11 : les conquêtes de l’Arabie, de la Palestine, de Jerusalem, de la Mésopotamie Nord (Syrie/Turquie) et Sud (Iraq), de la Perse Ouest et de l’Egypte (le paradis terrestre venant d’Arabie), jusqu’en 650. (le Maghreb n’est pas traité) Ch 12 – 14 : le développement de l’écriture arabe. Ch. 15 La collecte du Coran (voir ci-dessus). Ch. 16 – 17 : les rédacteurs des chroniques.

Des points saillants (entre autres) à retenir de cette analyse détaillée : des chefs prédicateurs concurrents de MuHammad en Arabie (le principal : Musaylima, qui fut massacré avec ses hommes en 633). La Palestine fut citée comme « Terre promise par Dieu» aussi aux musulmans de la premiere génération (suite aux prétendues défaillances des juifs envers Dieu) (Ch. 7) – se méfier des invocations divines, qui peuvent être recyclées ... L’alibi que fournit le religieux aux visées politiques (économiques) était déjà noté (entre autres) par un gouverneur égyptien (… ou par les chroniqueurs musulmans 5 siècles plus tard) juste avant la bataille sanglante pour prendre Alexandrie. Le grenier à céréales de l’Egypte pour les romains puis les byzantins devint celui des arabes. L’auteur retient l’influence de l’écriture syriaque cursive sur l’écriture arabe.

L’impression générale qui se dégage est que les razzias (masssacre et pillage) de caravanes ou entre tribus en Arabie sont passées à une autre échelle par l’effet galvanisant unificateur de la nouvelle religion (effet souvent noté - par ex. par Ibn Khaldoun au XIVe siecle, p 112), en devenant des razzias sur des regions entieres lors de la prise de pouvoir de ces différentes conquetes au VIIe siècle. La charte de Yathrib par MuHammad expose un but de combat armé religieux - de conversion et de soumission politique et religieuse, ou la mort. Une fois le pouvoir musulman en place un débat, pour les musulmans qui suivirent, fut ensuite de statuer sur les chroniques des sources islamiques pour déterminer quelles villes avaient resisté et quelles villes avaient capitulé en signant un traité de capitulation (« de paix ») (Ch. 11 sur l’Egypte), car cela changeait radicalement la fiscalité applicable sur les descendants.

Le manque principal pour un « profane » est l’absence de synthèse décrivant concretement le maquis des Hadiith (leur répartition dans les principaux ouvrages (« Hadith classiques » etc) , leurs dates de publication), dont certaines références principales sont dans la liste biblio. Une annexe de quelques pages serait bienvenue dans une future édition.

Cet ouvrage clé de réference mérite une édition future améliorée avec un lexique centralisé des termes arabes (dispersés dans le livre) avec le vocabulaire arabe (voisin et des racines (hijrah, hajara etc )), une liste des suuraat du Coran mentionnées, un schema chronologique des auteurs pour apprécier leur distance des evenements présumés, les cartes avec la topographie ajoutée, des sigles dans la liste biblio repérant les sources islamiques, externes, ou analyses modernes. Enfin, le contre-sens en français des deux mots « sans doute », horripilant, qui revient frequemment, est à changer en « (très) probablement ».
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


22 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Tout à fait passionnant, et érudit, 19 septembre 2006
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Fondations de l'Islam : Entre écriture et histoire (Broché)
De lecture assez facile, mais demandant une certaine attention et quelques notions sur l'islam, ce livre éclaire avec précision le "background" de la naissance de l'islam. C'est précis, clair, riche. Et le livre est agréable à avoir entre les mains, ce qui rend la lecture plus agréable encore.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


25 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Superbe d'intelligence et de savoir, 3 juillet 2008
Par 
HK K - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Fondations de l'Islam : Entre écriture et histoire (Broché)
L'ouvrage se décompose de deux parties: un discours reposant sur des documents qui sont analysés, triturés... et une deuxième partie où ceux ci sont classés et référencés: certains sont très rares comme ceux de Thomas le presbytre...
L'auteur est un historien dont chaque propos s'appuie sur des références. Il décrit les origines de l'islam en termes politiques et sociaux. Evidemment, il est loin du discours religieux avec un coran sortant de la bouche de Mahomet, des califes qui s'adorent....
La lecture pourrait scandaliser un musulman rigoriste.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 16 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Enfun un livre d'exegese coranique digne de ce nom en fancais ..., 28 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire (Poche)
J'aime beaucoup l'écriture d'Alfred-Louis de Prémare. Facile à lire malgré les nombreuses citations.

A partir des sources dites "traditionnelles" Prémare explique ou questionne les zones d'ombre (nombreuses)laissées par les débuts de l'histoire de l'Islam. Objectivité, rigueur, sérieux et respect de son sujet.

Un livre comme il en existe trop rarement en français.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Parmi les livres les plus importants sur les origines de l'islam, 5 août 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire (Poche)
Ce livre est parmi les plus importants jamais ecrits sur les origines de l'islam. L'auteur rassemble tout ce que les acadmiciens ont decouverts depuis un siecle. Le monsieur "jefco" semble chercher une bande-dessine, mais pour ceux qui cherchent un livre profond, le-voila.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 A lire par tous !, 15 juin 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les Fondations de l'Islam : Entre écriture et histoire (Broché)
Remarquable livre relatant la véritable histoire des fondations de l'islam, sans aucun parti pris, extrêmement documenté et d'une rare érudition et honnêteté intellectuelle. Ce livre doit être lu par tous, musulmans ou non.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire
Les fondations de l'islam : Entre écriture et histoire de Alfred-Louis de Prémare (Poche - 15 janvier 2009)
EUR 11,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit