undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

5
4,2 sur 5 étoiles
Les rois écarlates
Format: PocheModifier
Prix:7,60 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

7 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Un polar très noir, très dur, très dérangeant.
À ne pas mettre sous tous les yeux ...
Toutefois je l'ai trouvé moins bon que "Bad city blues" (qu'il faut lire avant celui-ci). Mais il est vrai qu'après le choc du premier, celui-ci, "les rois écarlates", ne pouvait que décevoir quelque peu.
Du haut de gamme anglais, qui sonne américain. On ne l'oublie pas, celui-ci, contrairement à de nombreux autres, certes distrayants et bien faits, mais sitôt lus, sitôt oubliés.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 17 octobre 2012
J'ai choisi ce livre à cause de son titre que je trouvais (et trouve encore) magnifique.
Les premières pages m'ont fortement déçue, elles semblaient camper des personnages binaires. Heureusement, le livre s'est largement rattrapé par la suite. Bien écrit, il nous fait partager l'action incessante.
J'ai regretté certaines évolutions de personnages vers la fin : le docteur qui se transforme en Rambo ou tel autre personnage, jusque-là au centre de sa toile d'araignée, qui s'affadit lentement. Par contre, j'adore Gul !
Certaines références m'ont échappé puisqu'il avait un livre précédent, mais ça n'a pas gêné ma compréhension globale de l'histoire.
Un bon livre, en résumé, avec quelques défauts mineurs.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 12 octobre 2014
Willocks nous avait déjà habitué dans la "religion" à ces road movies d'époque un polar ici qui nous tient en haleine du début à la fin la touche du psy est très présente avec finesse et intelligence (un zeste d’autobiographie!!!??)
Attention l’hémoglobine colore aussi le roman.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 17 juillet 2015
Paru quatre ans après « Bad city blues » et un an après « Green River Rising », « Les Rois Écarlates » démontrent, si besoin était, que Tim Willocks est un grand.

J'avais énormément aimé Bad City blues : un polar tout droit sorti de l'enfer, puissant, fou, violent, bref, vénéneux à souhait. Je me demandais ce que serait : « Les Rois Écarlates », et j'avoue que j'avais quelque appréhension, car après le premier opus (Bad City B.), comment produire un texte qui serait, sinon meilleur, au moins égal en qualité ? Eh bien oui, il l’a fait, fastoche, les doigts dans le nez.

Pour commencer : l’incipit est à tomber ; d’entrée de jeu, il donne toute la dimension littéraire de l’ouvrage. Du grand art.

Dans : « Les Rois écarlates », les personnages sont magnifiques, avec des personnalités et des psychologies travaillées en profondeur, l’intrigue est élaborée, il y a de l’action, de la tendresse, des dialogues qui sont de véritables dialogues, de la réflexion (avec des envolées lyrico-métaphysiques qui risquent d’en surprendre plus d’un, plus d’une !), le sexe y trouve sa juste place, sa juste dimension, parfaitement bien intégré à l’histoire. « Les Rois écarlates » est l’œuvre d'un homme apaisé.

De plus, lire ce polar équivaut à une super séance de cinéma, tellement l’action, les décors, les situations, etc. sont décrits avec soin.

Bref, en un mot comme en mille, « Les Rois écarlates » est un livre qui marque indéniablement une étape décisive dans le travail d’écrivain de Tim Willocks. Fait qui se confirmera avec le monument littéraire qui suivra : La Religion.

PS : Au cours de ma lecture, j’ai noté deux ou trois coquilles ; rien de méchant, et aussi, à ce qu’il m’a semblé, des petits « défauts » de traduction, mais là également, rien qui ne saurait gâcher le plaisir de la lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
12 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 décembre 2007
Au panthéon des thrillers psy. Puissant, vénéneux, haletant... une intro à couper le souffle, ciselée comme une montée sous acide. La chute, seule, permet la rédemption.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
La religion
La religion de Tim WILLOCKS (Broché - 1 septembre 2011)
EUR 9,80

Les Douze Enfants de Paris
Les Douze Enfants de Paris de Tim WILLOCKS (Poche - 5 mars 2015)
EUR 10,90

Doglands
Doglands de Tim WILLOCKS (Poche - 5 juin 2014)
EUR 7,30