undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

10
2,3 sur 5 étoiles
Le marché des amants
Format: PocheModifier
Prix:7,20 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

19 sur 21 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 3 septembre 2008
Je ne conseille ce livre à personne. Il est présenté dans la presse comme un roman plus ou moins X, sur la relation de Christine Angot et Doc Gynéco. Il n'a rien de X, le peut de scènes qui y sont décrites, ont déjà été toutes reprisent dans la presse. Rien de plus. Un livre qui se lit vite, (317 pages), mais qui n'a pas grand interet. Au trois quart du livre j'attends encore qu'il s'y passe quelque chose et rien. J'ai été très déçue, je m'attendait à plus de passions, plus de situations conflictuelles du au deux mondes qui les séparent. Mais bon, tout y est survolé, pas décris, pas expliqué. On dirais le résumé baclé d'une relation amoureuse selon l'auteur.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
17 sur 19 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
VINE VOICEle 20 septembre 2008
Un livre lamentable, affligeant, mal écrit mais qui est édité !!!!
Les vrais talents non médiatisés doivent pleurer sous leurs couvertures!
On ne croit pas un instant à cette pseudo histoire de sexe improbable faite pour relancer la carrière du chanteur!!! ah ce monde moderne!
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 octobre 2014
Une lecture de "Le marché des amants" s'imposait à moi... beaucoup plus à cause des "origines" si particulières et intrigantes de cette histoire que par intérêt littéraire, ou envie de lire encore un livre de Christine Angot. Donc me voilà rampant au fond du piège...(?)
Dans ce roman, l'écrivaine a fait appel à l'écriture pour faire travailler des relations à elle. À faire basculer entre fascination et appréhension, non? Peut-être choc même.
Mais en fait, je suis assez heureux d'avoir découvert ce roman dans lequel j'ai pu me retrouver plus que je l'avais pensé, aussi bien dans le caractère du personnage principale (c.-à-d. celui qui l'a écrit!) que dans l'histoire sentimentale elle-même. Oui, ce livre m'a en quelque sorte rapproché de l'auteure. Je suis touché. Pas convaincu, mais content.

De quoi s'agit-il? Autant des portraits que des hymnes aux personnes qu'elle aime. Elle, elle y est, plongée dans un dilemme des plus classiques, celui de se trouver partagé entre des amours différents, comme être planqué entre deux fenêtres d'une pièce jetant chacune sa lumière distincte. Être en déséquilibre; dans l'absurdité de devoir se déplacer dans les "reflets" et les "ombres" des deux puisqu'étant incapable de sortir de la pièce. Ce sont des mots sincères, peut-être même trop (mais se faire comprendre peut être salvateur).
Même si la nature de ses mots ont un peu de mal à entrer en moi, je ne peux, tout de même, que les accueillir: "[I]l était doux, exigeant, les yeux profonds, il alternait des silences et des paroles murmurées, en même temps qu'il me retournait sous lui il embrassait le creux de mon dos. Je me retournais pour le voir. «Tu es un ange» je m'entendais lui dire, je le pensais, son regard était doux, ses mouvement coulaient".
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
ANGOT (Madame), un de ces types populaires dans lesquels se résument tous les ridicules d’une époque. On a souvent comparé les révolutions a ces mouvements violents qui se produisent quelquefois au sein des eaux et qui amènent à la surface, du fond de la vase, des objets, des détritus inconnus dont on ne pouvait soupçonner l’existence. Le même phénomène se manifeste à la suite de nos bouleversements sociaux. Mme Angot semble avoir pris naissance au temps trop fameux des opérations de Law, où tant de fortunes de hasard sortirent comme par enchantement de la rue Quincampoix ; puis elle grandit pendant la Révolution et s’épanouit enfin dans tout son lustre sous l’Empire. Mme Angot, comme personnalité distincte, n’a certainement jamais existé mais elle n’en reproduit pas moins, avec de frappants caractères, ce coté ridicule d’une société, que chez nous l’on sait saisir avec une si impitoyable justesse.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
35 sur 41 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Affligeant, consternant, pitoyable, misérable, etc.
Il n'y a pas de mot suffisament fort pour décrire la furieuse envie de vomir, sauvage, qui vous saisit au gosier quand vous commencez à lire cette chose commerciale, puisque, autant le dire, comme à chaque fois avec Angot, il n'est nullement question de création littéraire, mais de marchandage de mots !
Alors, si vous êtes attiré par l'éloge de la vacuité absolu, l'épanchement d'un ego nécrosé d'intellectualisme creux, qui se répand avec une certaine volubilité masturbatoire sur beaucoup de pages, achettez ce truc, mais par tous els diables, conservez votre ticket de caisse, puisqu'il se pourrait, dés la fin de la première phrase (dont je vous laisse la découverte, qui, à moi me fit rire de longues minutes, tant... Vous verrez!)que vous ayez envie de vous faire rembourser, ce qui, après que vous l'ayez fait, vous donnera une bonne leçon de ne jamais plus vous répandre dans la fange d'Angot ! Ensuite, apaisé, allez achetter n'importe quel Polar pour vous purifier la tête de ce que vous vous êtes risqué à lire de ce nouveau produit made in Angot !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
4 sur 5 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 22 novembre 2009
Sincèrement, il y en a eu des mieux d'Angot, mais celui-là est inutile, biaisé. On se confirme que cette femme n'est vraiment pas saine d'esprit (cf la partie sur son père quand elle était mariée...), on a beau vouloir fermer la brèche, on s'aperçoit qu'elle est un peu conne et que ses millions d'heures sur le divan ne sont que gamineries, voyeurisme, exagération de ses pensées redondantes. Et je ne dis pas cela parce que je n'ai pas vécu ce qu'elle a vécu, elle, elle s'en sert pour en faire un commerce et voit son psy pour avoir un public qui la plaigne et lui donne crédit à être aussi ado.
Bref, passez votre chemin sauf si vous êtes fan de Doc Gynéco... car il n'y a rien à sortir de ce livre, bien que l'arrière vous donne l'idée de dépeindre la vie de la banlieue... c'est nul et inconvenu.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 14 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Je cite le site du CNRS :

"En 1910 Roland Dorgelès, jeune journaliste, veut dénoncer la déconsidération qui résulte du libéralisme qui régnait au Salon des Indépendants. Il veut aussi tourner en dérision les audaces des écoles nouvelles (Fauvisme, Futurisme) et les étrangetés que la critique du temps impute aux étrangers. Pour mystifier les amateurs, il expose un « Coucher de soleil sur l'Adriatique » que le catalogue attribue à J. R. Boronali et dont un constat d'huissier, publié dans un magazine, atteste qu'il a été fabriqué par un âne."

Mme Angot écrit avec son c.. Il y a toujours des ânes à se faire prendre dans ses chaluts. Ils doivent ressentir un grand frisson à se faire ensuite traîner dans le bouquin qui suivra.

Du zéro de zéro.
11 commentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 11 septembre 2013
Christine Angot n'en finit pas de me surprendre car elle se renouvelle à chacun de ses livres
Je n'ai pas encore eu le temps de le finir mais ça se lit tres facilement et tres passionnément
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 mai 2013
Je suis profondément heureuse d’avoir finalement suivi mon instinct malgré les commentaires aussi négatifs de ce livre sur cette page. Je n’aimais pas Doc Gyneco pourtant. Ni son nom ni son personage. Il m’a toujours agacé pour le peu que je l’ai vu à la télévision. Je n’avais jamais écouté sa musique mais suis intéressée maintenant. Suis entrée dans la dimension humaine. Et pourtant avec mon mari (Noir, et qui aime à se dire plutôt de droite tandis que je me sens de gauche) nous avons fermé la télé pendant un mois le jour de la proclamation des résultats de la campagne présidentielle de 2007… J’ai lu ce livre avec ma vie pas seulement ma tête… Bonheur de comprendre presque tout. Combat fondamental de la vie pour la dignité. Je n’avais lu que l’Usage de la vie et peut-être sujet Angot. Depuis j’ai besoin de tout connaitre. Ca faisait longtemps que je voulais lire Quitter la ville. Pendant que je le lis, j’ai relu L’usage de la vie où j’aime tout sauf la dénigration des gens de l’atelier d’écriture. J’ai toujours aimé le ton de Christine Angot, le rythme de ses lectures... Je comprends tellement mieux tout maintenant, surtout depuis que je me suis éveillée à la réalité de la violence psychologique dans laquelle j’étais plongée depuis l’enfance. Très envie de lire L’Inceste- qui me faisait peur-maintenant que je comprends que c’est loin d’en être une sorte d’acceptation. Et Une semaine de vacances, non pas pour être sale et plus intelligente comme je l’ai lu stupidement formulé quelque part mais pour être plus alerte, compatissante, oser être moi-même et lever toujours plus les voiles sur les phénomènes de conditionnement qui pèsent sur notre monde.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
7 sur 17 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 13 septembre 2009
Christine Angot? J'adore!! Que de commentaires négatifs, il fallait que je mette le mien, pas pour temporiser car si j'ai bien compris, soit on adore soit on déteste (mais on ne force personne, je conseille d'ailleurs de ne pas lire Angot dans ce cas!).
Moi j'aime tout! J'aime son style, son écriture, ses pensées, tout!
Le marché des amants aussi, beaucoup. Christine Angot excelle dans l'introspection, le cheminement de la pensée, pas à pas, le banal devient passionnant. Christine Angot, c'est la vraie vie, un documentaire à l'intérieur d'une femme souvent bouleversée, qui nous renvoie à nous même et nous questionne sur l'intensité nos existences. Son style est unique et vaut vraiment le détour. Et je m'en fous si elle parle de sa vie privée ou pas, c'est pas le sujet, c'est pas l'histoire qui compte.
Je suis toujours triste à la fin d'un de ses bouquins, j'ai du mal à sortir de son univers.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Une semaine de vacances
Une semaine de vacances de Christine Angot (Poche - 11 mai 2013)
EUR 6,00

L'Inceste
L'Inceste de Christine Angot (Poche - 3 octobre 2001)
EUR 5,60

Un amour impossible
Un amour impossible de Christine Angot (Broché - 19 août 2015)
EUR 18,00