undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 6 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Magistral discours, grandiose, écrit et déclamé par André Malraux au pied du Panthéon, dans cette journée venteuse et hivernale du 19 décembre 1964 que le document cinématographique de l'INA nous rappelle avec tant d'émotion ; l'hommage de la Nation à nouveau unie (après la guerre d'Algérie) autour de l'un de ses plus grands Héros de son Histoire, recevant le corps de Jean Moulin. L'épreuve vécue par ce grand homme, transcrite par son secrétaire officier du BCRA, royaliste, Daniel Cordier (Alias Caracalla), mais aussi ébauchée avec tant d'abnégations dans son refus de signer un texte raciste imposé par l'envahisseur allemand, en juin 1944, à charge des vaillantes troupes coloniales noires, au préfet d'Eure et Loir qu'il était, vaillant à son poste, le conduisit à tenter de se suicider (Premier combat). Cet homme réussit à unifier les mouvements de la Résistance et bâtit le CNR dont nous profitons encore de ses chefs d'oeuvre (la Sécurité Sociale, le système de retraite, ...). Unification des citoyens libres dans une démocratie qui se préparait à renaître, qui fournissait ses premiers bataillons de troupes pour assister les opérations ultérieures des débarquements en Normandie et en Provence, nécessité ô combien crucial pour De Gaulle à Alger, afin d'asseoir sa légitimité populaire face à Roosevelt, dans son combat contre Darlan, l'homme de la collaboration vichyste choisi par les Américains, puis après son assassinat par un royaliste, contre Giraud.

"Comme Leclerc entra aux Invalides, avec son cortège d'exaltation dans le soleil d'Afrique, entre ici, Jean Moulin, avec ton terrible cortège. Avec ceux qui sont morts dans les caves sans avoir parlé, comme toi; et même, ce qui est peut-être plus atroce, en ayant parlé; avec tous les rayés et tous les tondus des camps de concentration, avec le dernier corps trébuchant des affreuses files de Nuit et Brouillard, enfin tombé sous les crosses; avec les huit mille Françaises qui ne sont pas revenues des bagnes, avec la dernière femme morte à Ravensbrück pour avoir donné asile à l'un des nôtres. Entre, avec le peuple né de l'ombre et disparu avec elle - nos frères dans l'ordre de la Nuit..."

Il faut savoir tremper régulièrement le fer de son épée à la forge de l'Histoire de France, écrite avec le sang, pour se dégager l'horizon de son combat citoyen.

L'ouvrage se poursuit par deux textes écrits et lus de l'écrivain allemand Thomas Mann, réfugié aux Etats-Unis, qui saluent notamment l'esprit de résistance d'une certaine jeunesse allemande et tout particulièrement celle de la Rose Blanche (lire : La rose blanche de Inge Scholl, La rose et l'edelweiss : Ces ados qui combattaient le nazisme, 1933-1945 de Roger Faligot et voir Sophie Scholl mais aussi, de son fils, Klaus Mann Contre la barbarie : 1925-1948).

"(...) A présent, leurs yeux se sont ouverts et ils mettent leur tête juvénile sur le billot, en témoignage de leur foi et pour l'honneur de l'Allemagne...; ils l'y mettent après avoir déclaré, en plein visage, au président du tribunal nazi : 'Bientôt, c'est vous qui serez là où je suis'; après avoir affirmé face à la mort : 'Il naît une foi nouvelle, la foi en l'honneur et en la liberté.' Courageux, magnifiques jeunes gens !"

"Ein neuer Glaube dämmert an Freiheit und Ehre !" - c'est la devise qui devrait orner les statuts de la BCE !
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
L'ouvrage, très court, d'une cinquantaine de pages a pour ambition de retranscrire deux célèbres discours:

-Le premier, celui d'André Malraux, lorsqu'il était ministre, rend hommage à Jean Moulin lors du transfert de ses cendres au Panthéon. André Malraux nous rappelle les tortures qu'a subies Jean Moulin sans jamais prononcer un mot, malgré la souffrance endurée:"Pauvre roi supplicié des ombres, regarde ton peuple d'ombres se lever dans la nuit de juin constellée de tortures."

-Le second est prononcé par Thomas Mann, prix nobel de littérature en 1929, exilé longtemps (en Suisse, en Italie, en France et aux Etats-Unis) après la montée au pouvoir d'Hitler auquel il s'oppose fermement. Son second discours à la BBC, en 1943, rend hommage au groupe de jeunes résistants allemands de la "Rose blanche", arrêtés le 18 février 1943 et décapités à la hache en fin d'après-midi. Il parle d'eux de cette manière: "Courageux, magnifiques, jeunes gens! Vous ne serez pas morts en vain, vous ne serez pas oubliés." Notons que l'édition bilingue retranscrit une page sur deux la version originale, en allemand à laquelle est apposée la traduction française.

A ces discours s'ajoutent deux chronologies: celle de Malraux mêlée au chef de la résistance française et celle de Thomas Mann.

Un bel ouvrage qui se lit à grande vitesse,qui a l'immense avantage d'immortaliser des discours célèbres et de rappeler à notre mémoire ce que nos ancêtres ont enduré pour gagner notre liberté actuelle.
22 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
500 PREMIERS RÉVISEURSle 11 janvier 2013
Je partage et souscrits aux commentaires précédents de "Latour" et "Christelle" auxquels j'apporte mon vote utile. Tout est déjà dit par ces 2 commentateurs.

A noter pour le premier discours (celui de Malraux) :
- que le début du discours offre un bonne vision d'ensemble de l'historique de la Résistance française ;
- que sa version sonore, vibrante, peut être écoutée sur le site de l'INA.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 mars 2015
Jean Moulin... Un mystère pour l'adolescent que je fus un jour... Comment peut-on être à la fois communiste et Préfet de l'Eure ?... Comment peut-on être à a fois gaulliste et communiste ?... Un Malraux particulièrement en verve qui nous rappelle ce qu'est l'Union sacrée lorsque les valeurs fondamentales, les socles communs à tous les êtres humains sont en danger... Un vibrant hommage à l'homme "dont les lèvres sont restées scellées, dont les lèvres n'ont jamais parlé même sous d'horribles tortures... Un homme mort d'épuisement dans le wagon qui l'emportait à Auschwitz...

Entre dans nos coeur, Ami Jean, toi ainsi que tous tes camarades disparus. Sans vous, nous ne serions pas, ici et maintenant...
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 juin 2010
ce livre se lit ultra vite passionnant intéressant même pour les novices j'ai adoré ++++ très bon achat culturel
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé

Du sang, de la sueur et des larmes : Suivi de L'Appel du 18 juin
Du sang, de la sueur et des larmes : Suivi de L'Appel du 18 juin de Winston Churchill (Poche - 27 août 2009)
EUR 3,10

Jean Moulin
Jean Moulin de Jean-Pierre AZEMA (Poche - 28 août 2006)
EUR 11,00