Commentaires en ligne 


13 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (4)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


27 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Passionnant et amusant
Evidemment, je suis un fan. Livre clair et précis sur la folie des indicateurs tous azimut qui nous cerne dans nos vies personnelles et professionnelles. Extrêmement documenté, fouillé, recommandé à tous les niveaux (de l'étudiant au DRH). Très agréable à lire, je me suis même surpris à rire tout seul...
Publié le 18 février 2009 par Jean Agnelard

versus
4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Trop technique et incompréhensible!
Ce livre, bien que présentant une thématique intéressante et apportant un contenu pertinent, souffre malheureusement d'une écriture complexe et obscure.

L'auteure cherche à démontrer les effets pervers de processus de mesure des performances en entreprise, et pour ce faire, elle se base sur des études en...
Publié le 26 décembre 2011 par R. Julien


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

27 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Passionnant et amusant, 18 février 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Broché)
Evidemment, je suis un fan. Livre clair et précis sur la folie des indicateurs tous azimut qui nous cerne dans nos vies personnelles et professionnelles. Extrêmement documenté, fouillé, recommandé à tous les niveaux (de l'étudiant au DRH). Très agréable à lire, je me suis même surpris à rire tout seul sur certaines pages (la saga des sergents recruteurs et la leçon de découpe de tranche de charcuterie, notamment).

A la lecture des commentaires des autres évaluateurs sur cette page, je m'avoue surpris : reprocher à un livre d'économie de ne pas être un livre de sociologie des organisations est curieux. Mais surtout, c'est passer à côté de l'apport réel du livre : montrer que la doxa managériale sur les indicateurs ne s'appuie pas sur de l'économie académique sérieuse et n'est qu'une pseudo-science. Sur la remarque comme quoi le livre serait anecdotique, c'est passer sous silence que ces anecdotes sont à chaque fois appuyées sur une littérature académique fouillée et illustrent des mécanismes généraux de l'économie. Pour moi, c'est tout le contraire d'un livre de journaliste.

Etonnant, en tout cas, de voir que ce qui est une faiblesse du point de vue de l'un peut être une force du point de vue de l'autre. C'est la beauté de la lecture !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 LES INCITATIONS PEUVENT ETRE DESINCITATIVES, 18 juillet 2009
Par 
Jean LE GOFF (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TESTEURS)    (TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Broché)
Madame Maya Beauvallet livre un travail intéressant et utile sur les effets pervers des mécanismes d'incitation dans le domaine des actiones civiques ou morales, des services publics, des entreprises et des organisations en général. Elle cite et analyse de nombreux exemples d'incitations désincitatives:
- le fait de payer les dons de sang peut amener un niveau plus faible dans la mesure où les motivations extrinsèques (la compensation monétaire) affaiblissent les motivations intrinsèques (le plaisr retiré d'une action ou la satisfaction de faire une bonen action);
- le même réultat a été observé à propos du stockage des déxchets nucléaires, du bénévolat ou du respect des horaires des crèches par les parents; dans tous ces domaines, les incitations monétaires modestes sont contreproductives et n'améliorent les résultats que si elles sont très fortes ("pay enough or don't pay at all");
- les incitations collectives sont contreproductives si les salariés ne sont pas homogènes ou que le travail n'est pas suffisamment collectif;
- l'instauration d'indicateurs relatifs peut inciter les salariés à dégrader les résultats de leurs collègues plutôt qu'à améliorer le leur;
- les indicateurs subjectifs, par exemple ceux utilisés dans le domaine du patinage artistique, favorisent les comportements moutonniers;
- les indicateurs de performance ont tendance à inciter les salariés à mouler leurs performances dans le cadre des tests sans améliore le moins du monde la réalité;
- la réduction de la matière à traiter est généralement compensée par la recherche d'une augmentation des intervebntions (exemple des césariennes aux Etats-Unis en réaction à la baisse de la natalité);
- la périodicité des tests influe sur le rythme de travail des salariés sans améliorer nécessairement la quantité de travail fournie (exemple des recruteurs de l'US Navy);
- les primes de performance peuvent avoir des effets pervers innombrables (notamment l'augmentation de la rentabilité au détriment de la qualité);
- les mesures de performance conduisent souvent à une manipulation des données fournies pour mesurer a performance;
- bref, en voulant faire mieux, on peut très bien arriver à faire moins bien, si l'on ne prend pas garde aux détails et aux effets indirects des mesures mises en oeuvre.
La démonstration est parfaitement menée en 148 pages bien écrites, agréables à lire et très démonstratives.
Sur le plan de la critique, on peut regretter que les réseaux de distribution qui utilisent de nombreux critères de performance pour inciter leurs distributeurs à vendre plus (primes d'objectifs) ou à rendre un meilleur service (indice qualité, clients mystère) n'aient pas fait l'objet d'une cahpitre de l'ouvrage.
Une conclusion serait également utile, après la prise de connaissance de tous les effets pervers des systèmes d'incitation, sur les modèles d'incitation les plus efficaces pouvant être mis en oeuvre.
Malgré ces deux points qui pourraient encore être améliorés, l'étude est utile et rassemble les travaux les plus éclairants des économistes en la matière et donne une leçon de modestie à tous les dirigeants d'entrepise ou gouvernants dans l'approche de la gestion des organisations dont ils ont la charge. Bien entendu, il ne s'agit pas d'une thèse de sociologie des organisations mais d'un essai destiné à vulgariser un message dont il est important et efficient qu'il soit perçu par le plus grand nombre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 à offrir à son manager !, 17 septembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Poche)
Un régal pour tordre le cou aux indicateurs qui deviennent THE objectif, à la place de se concentrer sur une amélioration du travail.
A offrir à son chef quand on sature de tableaux, ou qu'on n'a pas eu sa prime !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Bon livre, 2 août 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Poche)
Sous son apparente simplicité, ce livre donne du fil à retordre à certaines de nos habitudes professionnelles.
Chaque argument fait l'objet d'un chapitre, avec un exemple pratique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 A faire lire à tous les élus qui devront manager leur organisation., 26 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Poche)
que de pertinence dans cet ouvrage qui rappelle combien "l'enfer est pavé de bonnes intentions".

Par des arguments scientifiques (économie,psychologie, bibliométrie,...), l'auteur en s'appuyant sur des exemples variés (stockage des déchets nucléaires, pénalités pour les retards en crèches, publiomanie dans la recherche académique,...) dissèquent les mécanismes (motivations intrinsèque vs extrinsèque; indicateurs individuels vs collectifs de performance; incitations, quotas, ...) par lesquels on obtient en tout bonne foie le contraire de ce que l'on recherchait dans la gestion de son organisation.

Riche en exemples, bien écrit, instructif...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 De la difficulté de définir des indicateurs de performance, 7 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Broché)
Livre très détaillé de recherche en management. L'objet du livre consiste en substance à démontrer l'effet des indicateurs de performance sur les hommes. En bref, tout indicateur induit une réaction. Soit l'indicateur est aligné avec une stratégie - et s'il est suffisamment pensé, il devrait avoir les effets souhaités. Soit il mal défini, voire pire, pifométrique, auquel cas il aura des répercussions non anticipées et non désirées...
Cela démontre que définir des indicateurs de performance est une tache ardue.
Pour ma part, j'ai dévoré (et adoré) ce livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A lire!, 4 mai 2009
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Broché)
Très bon livre qui se lit très facilement. Les exemples sont un peu répétitifs (mais c'est le style du livre qui veut cela) et on pourrait regretter une absence de référence.
Cependant cette lecture est rafraichissante est pose bien le problème. Bonne lecture.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Trop technique et incompréhensible!, 26 décembre 2011
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Poche)
Ce livre, bien que présentant une thématique intéressante et apportant un contenu pertinent, souffre malheureusement d'une écriture complexe et obscure.

L'auteure cherche à démontrer les effets pervers de processus de mesure des performances en entreprise, et pour ce faire, elle se base sur des études en psychologie du travail et en économie. Cette manière de faire est parfaitement pertinente, mais les études citées sont mal résumées. Les aspects méthodologiques et techniques sont développés de manière trop complète, et les conséquences pratiques de ce que démontrent ces études ne sont pas assez mises en avant.

Pourtant moi-même psychologue du travail, je trouve ces résumés d'études peu compréhensibles, et le style d'écriture alambiqué. Un véritable traité de psychologie du travail sera plus complet et plus accessible, même pour des lecteurs qui ne connaissent pas le domaine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Un peu court..., 19 février 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Broché)
Certes, le bouquin n'est pas inintéressant...Mais il enfonce un peu des portes ouvertes.
C'est vite lu (à peine 2 heures) et on reste sur sa faim : pas d'analyse, que de l'anecdote.

Sur le même sujet, je vous recommande plutôt la revue "Cités" qui titre son numéro de mars 2009 :

"L'idéologie de l'évaluation - La grande imposture"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 indispensable, 24 juin 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux (Broché)
Tous les cadres élevés au KPI doivent lire ce livre. Certains politiques également. Jubilatoire et inquiétant quand meme. a lire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les stratégies absurdes : Comment faire pire en croyant faire mieux
EUR 6,60
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit