Commentaires en ligne 


95 évaluations
5 étoiles:
 (55)
4 étoiles:
 (19)
3 étoiles:
 (11)
2 étoiles:
 (7)
1 étoiles:
 (3)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


132 internautes sur 133 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand Mankell
Même si Henning Mankell est devenu un grand nom du polar, le créateur de l'inspecteur Kurt Wallander se révèle aussi un romancier hors pair lorsqu'il prend la tangente. Contrairement à ce que pourrait suggérer le titre, Les Chaussures italiennes, dont on comprend la signification à la moitié du livre, c'est dans la...
Publié le 14 octobre 2009 par polar75

versus
12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Parfaitement écrit mais froid...tellement froid!
Depuis 12 ans, Fredrik Welin a mis son existence sur pause. Exilé sur sa toute petite île du bout du bout d'un archipel suédois, il n'a pour seule compagnie que celles d'une chienne et d'une chatte en fin de vie, d'une fourmilière qui se développe dans son salon, et les visites quotidiennes de Jansson, le facteur qu'il ne supporte pas et qui...
Publié le 20 mars 2012 par Fabzefab


‹ Précédent | 1 210 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

132 internautes sur 133 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un grand Mankell, 14 octobre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
Même si Henning Mankell est devenu un grand nom du polar, le créateur de l'inspecteur Kurt Wallander se révèle aussi un romancier hors pair lorsqu'il prend la tangente. Contrairement à ce que pourrait suggérer le titre, Les Chaussures italiennes, dont on comprend la signification à la moitié du livre, c'est dans la Suède profonde, rude et belle, que se déroule l'histoire. Plus précisément sur une petite île de la Baltique, entièrement cernée par la glace pendant tout l'hiver. Un "ultime bastion" où Fredrik Welin, 66 ans, vit reclus depuis une dizaine d'années; depuis la tragique bavure médicale qui a mis fin à sa brillante carrière de chirurgien. Il n'a pour seule compagnie que sa chienne et sa chatte, tolère à peine les visites du facteur de l'archipel. Jusqu'au jour où surgit une vieille femme épuisée. Fredrik reconnaît aussitôt Harriet, son amour de jeunesse, qu'il a pourtant abandonnée trente-sept ans auparavant, sans la moindre explication. Atteinte d'un cancer incurable, elle ne vient pas seulement réclamer des comptes... Si Mankell maîtrise toujours l'art du suspense, il livre ici une réflexion aussi inattendue qu'éblouissante sur les rapports entre hommes et femmes, le poids du passé, la solitude, la rédemption. Sa prose très inspirée, très sobre, a toujours le dernier mot. Ne ratez pas ce livre !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


38 internautes sur 38 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Pathétique, 11 février 2010
Par 
Alamelle - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
Superbe roman pathétique d'un homme qui a vécu un drame personnel, exilé volontaire sur une île coupée du monde, il voit sa vie de solitaire bouleversée par l'arrivée d'une femme qu'il a aimée et abandonnée bien des années auparavant. C'est une véritable remise en question personnelle faite d'interrogations sur sa propre nature et sur sa relation avec cette femme qui l'interpelle, le bouscule, sur sa fille qu'il découvre et toutes ces personnes qui gravitent autour de lui. Les sentiments de cet homme et le regard qu'il porte sur lui-même, sur son passé sont très bien décrits, tous les personnages sont attachants ; ce roman montre la fragilité de la vie, les manques, les mensonges, les doutes qui traversent les êtres et les regrets. Il montre aussi le courage d'un homme qui tente de trouver la paix et le pardon. La nature et la rudesse du temps exacerbent les caractères et font de cette histoire une ode à la vie et à la mort. C'est bien écrit, c'est un régal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


30 internautes sur 31 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Agréable découverte, 16 novembre 2009
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
Au point de départ le personnage principal vit reclus sur une île en Suède, il se baigne tous les jours dans un trou creusé dans la neige afin qu'il sente malgré la solitude qui l'entoure qu'il vit encore.
Puis au fur et à mesure, et suite à un enchaînement d'évènements sa solitude va finir par laisser place à de jolies rencontres ou retrouvailles où il sera confronté à des fantômes du passé.
Le cadre est idyllique ce qui crée une atmosphère toute particulière à ce roman. Si l'auteur maitrise l'art du suspens il maîtrise également l'ambiance.
C'est un très bon moment de lecture, ne surtout pas se priver de le lire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Entre deux solstices d'hiver, 13 mars 2010
Par 
BMR & MAM "BMR & MAM" (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
On connait bien le suédois Henning Mankell par ses polars et son inspecteur Wallander qui tient même désormais série sur Arte.
On avait également suivi cet auteur prolixe et éclectique (il écrit du théâtre, il écrit sur l'Afrique, ...) avec un roman social sur l'immigration en Suède : c'était Tea-Bag (dont on retrouve d'ailleurs trace ici !.
Le voici de nouveau avec autre chose qu'un policier : Les chaussures italiennes, assurément son meilleur roman jusqu'ici et, tout aussi sûrement, un des meilleurs bouquins, tous rayons confondus, qu'on ait lu ces derniers mois.
On aimerait en voir adapté un film, non pas à cause du scénario mais parce que les images sont évoquées avec une force peu commune et qu'il ne faut que quelques lignes à Mankell pour nous plonger au coeur de l'hiver suédois aux côtés de ce Fredrik Welin.
Un type qui s'achemine lentement mais sûrement sur ses 70 ans, qui vit reclus sur une des îles de l'archipel suédois avec une fourmilière qui envahit peu à peu son salon, un type qui snife un pot de goudron dans son hangar à bateau quand ça va vraiment mal, un type qui tient un journal de bord résolument insignifiant où il ne parle que du temps et de la force du vent, et qui tous les matins creuse un trou dans la glace pour s'immerger dans l'eau glacée, comme pour se convaincre qu'il est encore vivant et qu'il fait plus froid dehors qu'en sa tête ou son coeur.
Il survit ainsi, taraudé par son passé : un amour de jeunesse qu'il a fuit lâchement sans explication et une erreur professionnelle alors qu'il était chirurgien.
Un beau jour d'hiver, boitillant sur la glace qui mène à son île, rongée par un cancer, surgit Harriet son ex-amie ...
Dès les premières pages on sent qu'on tient là un superbe roman à l'écriture sobre, qui fait mouche à tous les coups, qui touche à toutes les pages. Ça sent l'humanité, la vraie vie.
Si style, époque, pays et météo sont bien différents, on y a retrouvé un peu de la force d'évocation de John Fante, l'humour en moins, et ce sens de la chute au coin d'un paragraphe, pour aller droit au coeur, à l'essentiel.
Comme un coup de pied dans la fourmilière, l'arrivée d'Harriet va bousculer la vie jusqu'ici anesthésiée du chirurgien : les histoires et les femmes du passé vont envahir l'île de cet ermite du coeur.
Quant aux chaussures italiennes, seule petite note de couleur et d'optimiste, comme déplacée dans cette histoire très vraie mais pas très gaie, on vous laisse découvrir ce qu'elles viennent faire dans les forêts enneigées de Scandinavie.
Et toujours sans trop en dévoiler pour ne pas gâcher le plaisir de la lecture, relevons que le docteur Welin et l'inspecteur Wallander partagent un peu des mêmes difficultés dans leurs relations familiales ...
Alors, que ceux qui ne connaissent pas encore Mankell ou qui n'en connaissent que ses polars, se précipitent sur cet excellent roman. De la très très belle littérature.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 un enchantement ..., 19 avril 2010
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
Je suis à la base fan de ses policiers ... Cette fois je suis tombée sous le charme de ce roman doux-amer au rythme envoûtant. L'écriture est belle et simple, les personnages sont attachants. La Suède enneigée est décrite avec magie pour un dépaysement absolu. Un vrai petit bijou d'écriture que l'on a envie de savourer tout doucement sans pouvoir le lâcher.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


18 internautes sur 19 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 "Il n'était jamais trop tard pour prendre la photo manquante", 20 février 2010
Par 
cathulu - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
En un peu plus d'un an, la vie de de Fredrik Welin , soixante-six ans, va être totalement bouleversée.Lui qui vivait reclus en compagnie d'une chatte et d'une chienne âgées sur une île suédoise voit un jour arriver une femme qu'il a autrefois aimée et abandonnée.mais Harriet "...était porteuse de nouvelles de la vie-pas seulement de la mort qui viendrait bientôt la cueillir."Et Fredrik va devoir revenir sur les erreurs commises, se plonger dans ce qu'il avait fui avec obstination en se limitant à une vie quasi mécanique: lui-même. En effet, comme le lui confiera le vieux cordonnier de génie qui lui confectionnera ses Chaussures iltaliennes : "Il est aussi facile de se perdre à l'intérieur de soi que sur les chemins des bois ou dans les rues des villes."
Roman sur la vieillesse, la solitude, le temps et l'amour, cet opus de Mankell est aussi l'occasion de se pencher sur le désarroi de certains jeunes, qu'il soient suédois ou étrangers ayant du mal à s'insérer dans la société(l'auteur adresse même un clin d'oeil à un de ses personnages , héroïne d'un autre roman, Tea-bag), nous montrant bien qu'il est possible d'établir des liens entre ces deux pôles de la vie.
Une psychologie fouillée mais sans pathos qui réussit tout en délicatesse à nous amener parfois au bord des larmes sans pour autant être déprimante, un roman chaleureux qui nous prend par la main et qu'on ne lâche plus.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Brillant, 16 mars 2010
Par 
Veronique Guiraud (France) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
La présentation de l'éditeur est parfaite, je ne reprendrai que les derniers mots : récit sobre, intime, vibrant, sur les hommes et les femmes, la solitude et la peur, l'amour et la rédemption. C'est ce dernier mot le plus fort, celui qui nous fait comprendre que rien n'est jamais perdu, que l'on peut toujours être en paix avec nous-mêmes, que la vie est plus forte que tout.
En refermant le livre, on se sent apaisé. C'est brillant.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Suède profonde, 31 mars 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
Remarquable roman que ce Mankell, lequel sort de son ambiance polar pour nous livrer une belle et profonde réflexion sur les hommes et la vie.
Surtout ne pas passer à côté de ce récit tellement humain, juste et prenant.
En dire plus serait priver le futur lecteur du plaisir de la découverte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Parfaitement écrit mais froid...tellement froid!, 20 mars 2012
Par 
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Poche)
Depuis 12 ans, Fredrik Welin a mis son existence sur pause. Exilé sur sa toute petite île du bout du bout d'un archipel suédois, il n'a pour seule compagnie que celles d'une chienne et d'une chatte en fin de vie, d'une fourmilière qui se développe dans son salon, et les visites quotidiennes de Jansson, le facteur qu'il ne supporte pas et qui n'a jamais de courrier pour lui.

Pour s'assurer d'être toujours vivant, il creuse chaque matin un trou dans la glace et plonge quelques instants dans l'eau. Histoire de ressentir quelque chose.

Et puis un jour, il aperçoit la silhouette d'une vieille femme en déambulateur qui approche de sa maison. Il reconnait immédiatement Harriet, son seul et unique amour, qu'il a abandonné du jour au lendemain, sans la prévenir ni plus jamais lui donner de nouvelles, 37 ans auparavant.

Avec le retour d'Harriet, la vie de Fredrik se remet en marche.

C'est le récit d'un retour à la vie qui s'opère à travers la mort, les souvenirs, les regrets, les remords et toutes ces choses qu'on cherche à enterrer et qui refont surface un jour, parce qu'on ne peut y échapper.

Un récit qui entraine là où on ne l'attend jamais, au fil de rencontres et d'incidents, de conversations alcoolisées, de silences et de colères, et dont la progression, au début, fait un peu penser par son rythme lent, sa nostalgie et l'âge des protagonistes, à Une Histoire Vraie de David Lynch.

Au début seulement puisque très vite, l'île de Fredrik redevient le décor unique des multiples tragédies qui permettront à l'homme de reprendre gout à la vie. Une île sur laquelle on meurt beaucoup tandis que son propriétaire réalise qu'il a perdu 12 ans à se cacher d'un passé trop dur à affronter.

Le style de Mankell colle évidemment à cet univers glacial et éthéré. Mélangeant les tempêtes émotionnelles à celles qui balaient l'île, les températures extérieures à celles du cœur, le changement des saisons à la vie qui s'écoule, il offre un livre extrêmement bien écrit, riche en subtilité, délicatesse, élégance et réflexions profondes qui devrait ravir les amateurs d'histoires humaines bouleversantes et chaotiques, dans lesquelles se croisent des accidentés émotionnels qui tentent de faire pour le mieux avec ce qu'ils n'ont pas: la faculté d'aimer en toute simplicité.

Personnellement, c'est pas mon style de littérature préféré et je n'ai pas vraiment été remué par les pourtant très belles scènes qui ponctuent l'intrigue. Peut-être aussi que la retenue et la distance dans l'expression des sentiments, conjugués à environnement glacial suédois, ont tenu à l'écart le méditerranéen que je suis.

Mais impossible de ne pas reconnaitre la qualité de l'écriture, l'originalité du récit et le talent pour décrire et faire vivre les personnages, qui font de ces Chaussures Italiennes un livre qui se déguste très agréablement, même s'il ne touche pas autant qu'on le voudrait.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Toute vie est un roman... mais qui en est l'auteur?, 22 novembre 2009
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les chaussures italiennes (Broché)
...telle est la question que pose ce passionnant roman d'Henning Mankell. Ce n'est certes pas un roman policier, mais on peut difficilement le lâcher avant de l'avoir terminé. La vie des personnages est un subtil mélange de choix assumés et de hasards acceptés non sans surprise et sans difficulté. Les deux commentaires précédents décrivant bien l'histoire, je me limiterai à souligner l'atmosphère particulière dans laquelle l'auteur nous emporte dés les premières pages, avec cette île, la glace, la neige et la vie qui va avec, mais aussi avec ce mélange de liberté et de déterminisme dans lequel se meuvent les personnages. Un très bon livre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 210 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xb4ba5fd8)

Ce produit

Les chaussures italiennes
Les chaussures italiennes de Henning Mankell (Poche - 10 février 2011)
EUR 7,22
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit