Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Mr Ziegler fait mieux, mais..., 3 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Les nouveaux maitres du monde et ceux qui leur résistent (Poche)
Ce livre est intéressant et vaut la peine d'être partagé. Il relève le niveau de son essai "destruction massive".
Cependant, comme dans tout sujet aussi sérieux, l'objectivité est hasardeuse sans basculer dans certaines idées-reçues adoptées à la hâte. C'est le cas de cet auteur. Voyons cela:

- dans le 1er chapitre, il dit dans la nuance, qu'il y a eu progrès démocratique et que le colonialisme à été vaincu! C'était peut-être vrai dans un premier temps, très court, mais il oubli alors de préciser que l'effet inverse est en accélération, que la dégradation de l'idéologie démocratique est en pleine marche et que le colonialisme à bel et bien refait son come-back.

- l'auteur, une nouvelle fois, fait l'amalgame entre pollution atmosphérique et CO2. C'est triste.

- il soutient, un peu plus loin, la thèse officielle du 11-09! C'est impardonnable.

- il ose penser que certains oligarques et d'autres leaders sont sensibles à la misère des autres. Il fait preuve d'un manque évident de connaissance en psychanalyse humaine. Il n'y a pas de place pour les sensibles et les repentis dans cet univers.

- Au chapitre de la corruption, il fait référence systématique au train de vie des dirigeants de pays d'Afrique, d'Amérique latine ou d'Asie en dénonçant ceux-ci. C'est un fait, mais pourquoi ne cite-t-il pas ces mêmes torts partagés
par les dirigeants impérialistes occidentaux, comme par exemple ceux qui sévissent en France, qui spolient leur peuple en entretenant un gouvernement de luxe ostentatoire, une politique coloniale coûteuse et meurtrière, une soumission aveugle
dans l'intérêt des banques privées, les gâchis et les malversations incalculables, etc... ceci à mille lieues des comptes
et des villas des magnats quart-mondistes...

- Il dit que la corruption casse le lien entre les citoyens et l'Etat. En principe oui, mais c'est un simple raccourci ;
les temps évoluent et cette corruption massive est désormais acceptée et considérée comme normale. C'est une déviance sociale aussi vieille que la société elle-même. L'Etat n'est donc pas réellement séparé progressivement du peuple par la corruption mais par la pression constante de l'oligarchie pour détruire la souveraineté des Etats par bien d'autres méthodes sournoises qu'il aurait pu déchiffrer

- il parle de propagation du terrorisme due notamment à la corruption... encore un raccourci. Si c'était aussi simple...
Sous-entendrait-il que les victimes fomentent le terrorisme? C'est en tout cas ce qu'il laisse transparaître par son manque
de précision à ce sujet. Oublie-t-il que le terrorisme a principalement 2 sources; le terrorisme false-flag imaginé,
développé et utilisé par quasiment tous les gouvernements et leurs milices, et enfin, les luttes et insurrections contre les invasions, légitimes ou fabriquées, mais qui, selon les points de vues, pourraient aussi être qualifiées de résistance.
Certains actes maladroits ne font pas partie de ces sources. D'ailleurs, il fait l'impasse sur un outil largement utilisé également par les inquisiteurs : les ONG soit-disant neutres, dont certaines ont été crées à l'initiative de mondialistes purs et durs...

- son chapitre 5, "l'arrogance", est franchement bâclé et littéralement à côté de la plaque. On croirait qu'il était pressé
de mettre fin à son livre. Ne voit-il pas l'arrogance affichée par l'élite? Il aurait aisément pu donner des exemples concrets tant ils se multiplient...

- là où il fait fort, c'est qu'il soutient l'OMS et ses campagnes de vaccination massive, soutenant ce crime humanitaire et
ce trait de caractère colonial et dominateur de l'occident parfaitement honteux. On sait bien qu'il a gardé un pied dans le clan des Nations-Unies ce qui aurait tendance à le rendre conciliant sur certaines directives issues des roadmaps de l'ordre mondial.

Enfin, Jean Ziegler parle d'espoir à la fin de son livre, ce qui est franchement décalé. Il veut terminer son scénario comme
un film hollywoodien destiné à un public puéril... L'univers des salons feutrés isole l'individu dans un monde qui n'est pas
la réalité quotidienne... Mais désormais, il ne s'agit plus d'une question de perception en fonction de la position où l'on se trouve, car les faits parlent d'eux-mêmes à qui veut bien ouvrir les yeux... Donc, ses voyages tout frais payés ne lui ont donc servis qu'à peu de chose...

On aurait vraiment apprécié que Mr Ziegler cite des élocutions d'oligarques assumés, pour ne citer les noms, étayant chacun de ses chapitres et accablant un peu plus ces canailles...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Les nouveaux maitres du monde et ceux qui leur résistent
Les nouveaux maitres du monde et ceux qui leur résistent de Jean Ziegler (Poche - 3 janvier 2013)
EUR 8,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit