undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

7
3,4 sur 5 étoiles
La faute d'orthographe est ma langue maternelle
Format: PocheModifier
Prix:5,20 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Cet ouvrage est court et très humouristique.
Sa lecture se fait "one shoot".
J'adore le néologisme en général, ici :
" - Hââââchhh !!!
Le remplaçant fait mine d'être poignardé en plein coeur. Ça fait un bruit creux de poitrine qui fait penser au mot "phtisie", dans la dictée de Mérimée.
(...)
Sur l'estrade, le remplaçant se dépoignarde et ressuscite pour mieux me crucifier."
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 21 février 2014
Un peu déçue par le livre mais il offre de véritables encouragements aux récalcitrants à l'orthographe
Bonne lecture tout de même
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 15 mars 2014
Petit livre rempli d'humour qui relate les souvenirs et le retour de l'auteur dans une classe de l'école primaire: lieu de souvenirs de lecture, d'apprentissage, de fautes d'orthographes..
Un bon moment de lecture agréable, léger et drôle.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 14 janvier 2014
Il y avait longtemps que je n'avais plus lu Daniel Picouly. Toujours le même plaisir à se retrouver dans ses histoires : effet madeleine de Proust par intermittence. Petit livre à l'écriture fluide qui se lit très rapidement.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 2 juillet 2014
Un peu decue, livre pas tres "consistant". J'avais bien aime le ton dont l'auteur parlait de son enfance lors d'emissions de radio. Mais, je n'ai pas trouve ce que j'esperais a la lecture.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 25 octobre 2012
C'était un cadeau pour quelqu'un qui a toujours eu zéro en orthographe. Lui a apprécié ce texte, je l'ai lu ensuite, j'ai trouvé amusant, mais quelque fois loin du sujet.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
0 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Etre écrivain aujourd'hui n'exclut pas d'avoir eu quelques démêlés avec l'orthographe par le passé. C'est le cas de Daniel Picouly qui revient avec humour, générosité, autodérision, sur ses années d'apprentissage scolaire.

Il n'aimait pas l'orthographe et l'orthographe le lui rendait bien. Les fautes fleurissaient sur le champ de ses cahiers comme des boutons d'or au soleil. Une floraison qui lui valut la note suprême d'un double zéro. Celui que l'instituteur surnommait le " Landru de la grammaire", le " Petiot de la conjugaison" battit en effet un nouveau record à la dictée : 26 fautes 3/4! Et d'être privé de recréation à perpétuité. Mais ce ne fut pas la sanction qui fut la plus dure à accepter pour le jeune Daniel, mais les propos qui l'accompagnèrent : " Il faut vraiment être bête... Bête à manger du foin!" Ce faisant, l'enseignant venait sans le savoir de signer sa condamnation à mort. Car insulter les personnes auteurs de fautes d'orthographes, c'était insulter la mère du futur écrivain, une spécialiste en la matière.

Un ouvrage truculent, à déguster sans faute (...et pas d'orthographe!)

P.104 : " Le soir, quand on lit son texte, c'est de la passion amoureuse.

Ce qu'on écrit et ce qu'on voulait écrire sont au lit ensemble.

Deux corps mêlés en sueur.

On ne fait plus de différence entre le désir du texte et le texte.

Le lendemain matin, on tend la main et...les draps sont froids.

Il ne reste que le texte nu.

Et maintenant on doit le rhabiller.

Il faut écrire en amant et relire en mari."

Karine Fléjo pour le blog "Les chroniques de Koryfée"
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Le Champ de personne - Grand prix des Lectrices de Elle 1996
Le Champ de personne - Grand prix des Lectrices de Elle 1996 de Daniel Picouly (Poche - 7 mars 2000)
EUR 6,90

Paulette et Roger
Paulette et Roger de Daniel Picouly (Poche - 12 février 2003)

Le cri muet de l'iguane
Le cri muet de l'iguane de Daniel Picouly (Broché - 1 avril 2015)
EUR 21,50