Commentaires en ligne 


8 évaluations
5 étoiles:
 (3)
4 étoiles:
 (4)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le récit de l'échec de l'ONU au Rwanda.
Rwanda 1994.

Le lieutenant-général canadien Roméo Dallaire a commandé les forces militaires de la MINUAR d’octobre 1993 à juin 1994. La MINUAR était la Mission des Nations-Unies pour l’assistance au Rwanda. Composée de plus de 2.000 soldats, elle était chargée d’assurer la...
Publié il y a 4 mois par bir-hacheim

versus
10 internautes sur 58 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Honteux révisionisme et mémoire sélective
Témoignagne partial d'un homme partial et faible qui s'est effondré quand les meurtres ont commencé. On comprend que M. Dallaire ait connu des problèmes psychologiques par la suite.
Lire Péan et Booh Booh, le patron de Dallaire, sur ce général si médiocre qui dès le début semblait être favorable au FPR...
Publié le 6 janvier 2006 par Luc Bautmans


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Le récit de l'échec de l'ONU au Rwanda., 10 mai 2014
Par 
bir-hacheim "Le blog de bir-hacheim" (Tourcoing, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda (Broché)
Rwanda 1994.

Le lieutenant-général canadien Roméo Dallaire a commandé les forces militaires de la MINUAR d’octobre 1993 à juin 1994. La MINUAR était la Mission des Nations-Unies pour l’assistance au Rwanda. Composée de plus de 2.000 soldats, elle était chargée d’assurer la sécurité lors du processus de transition politique consécutif aux accords d’Arusha.

Le témoignage de Roméo Dallaire, publié dix ans après les événements, couvre donc à la fois: les prémices et le déroulement du génocide ainsi que la constitution de la zone de sécurité sous contrôle des forces françaises de l’opération Turquoise.

Avant le Rwanda, Dallaire nous raconte son histoire personnelle, celle de sa famille et de son engagement dans les forces armées canadiennes. Très proche des anglophones dans une période de tension interne au Canada, l’auteur est particulièrement sensible à la situation des minorités. Il a une méconnaissance totale du Rwanda mais aussi des spécificités africaines lors de sa prise de commandement sous le pavillon de l’ONU. Il en est de même concernant les process de l’ONU et visiblement ses attributions exactes, ce qui entrainera bien des difficultés avec sa hiérarchie et tout particulièrement avec le diplomate camerounais Booh Booh, chef de la mission de l’ONU pour le Rwanda et son supérieur hiérarchique. Sa mise en cause par Dallaire dans le présent ouvrage amènera d’ailleurs Booh Booh à faire une réponse cinglante dans « Le patron de Dallaire parle » en 2005.

A la tête d’une troupe disparate (Tunisie, Ghana, Bangladesh et Belgique pour les contingents principaux), Dallaire va nous livrer sa relation des événements de son arrivée au Rwanda à sa relève.

Pour être très clair, ce récit d’un acteur et témoin des faits est intéressant. Il est aussi indispensable au niveau de la perception qu’a pu en avoir l’auteur avec le recul de dix années avant la rédaction de son ouvrage. Il s’agit aussi, et on peut le comprendre, d’un plaidoyer pro domo de celui qui commandait une MINUAR qui a échoué.

Les points qui m’ont le plus interpellé ont été les suivants:

- une admiration à peine voilée de Dallaire pour le FPR et ses dirigeants (et en particulier de Paul Kagame)
- une méfiance permanente vis à vis des Hutus au pouvoir et en particulier des officiers des FAR et de la gendarmerie rwandaise
- une critique permanente de ses supérieurs civils et militaires
- une défiance, et c’est le moins de le dire, vis à vis des troupes mais aussi des motivations politiques belges et françaises.

Mon incompréhension est quand même, avant tout et dix ans après les effets, que Dallaire ne s’interroge toujours pas sur l’origine de l’attentat, fait déclencheur du génocide, à savoir le tir de missiles qui a abattu l’avion qui transportait les présidents du Rwanda et du Burundi mais également le chef d’état-major des armées rwandais.

Au delà des questions toujours posées sur le sujet depuis 20 ans, l’ouvrage établit aussi clairement les dysfontionnements de l’ONU, l’équipement indigent, le manque de préparation de certaines unités (pour ne pas dire plus), les procédures d’engagement quelque peu aberrantes. Après les difficultés en Yougoslavie et au Rwanda, les nations occidentales pencheront désormais bien plus souvent pour des interventions sous drapeau national avec des troupes compétentes et des règles d’engagement claires.

Je concluerai par mon avis personnel: dans les situations explosives, il vaut mieux confier les opérations d’interposition à des unités professionnelles dirigées par un commandement expérimenté.

Quant au sous-titre, « la faillite de l’humanité au Rwanda », je changerais plutôt pour « la faillite de l’ONU au Rwanda ».
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 27 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Témoignagne d'un homme blessé, 13 septembre 2005
Par 
Joël (Hotonnes, Ain) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda (Broché)
Ce livre est un témoignage émouvant et poignant sur un événement qui constitue un nouvelle page dans le livre des atrocités de l'histoire de l'humanité. Le Général Dallaire, qui a vu se dérouler ce génocide devant ses yeux, ne peut que hurler sa colère de n'avoir pas été entendu et de na pas avoir pu faire plus. Homme blessé, dont les cicatrices ne se fermeront jamais, il ne peut aujourd'hui que témoigner pour que de telles abominations ne se reproduisent pas. Il a le franc-parler des hommes d'honneur.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un temoignage vital, a lire absolument!, 9 octobre 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda (Broché)
Je suis en train de lire ce livre qui est un temoignage autant essentiel qu'accablant. Romeo Dallaire soutient par son histoire appuie parfaitement la these de ce qu'il appelle "la faillite de l'humanite" occidentale, et contrebalance un certain nombre d'idees recues sur l'ONU, qui a litteralement abandonne les forces presentes chargees d'assurer la paix.

Un document qui fait fremir, et qui oblige a s'indigner!

a lire absolument!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 GENOCIDE AU RWANDA, 22 juillet 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda (Broché)
édifiant, on voit bien que l'ONU ne sert a rien , mais on le savait déjà , juste a se faire massacrer en faisant tampon , idem KOSOVO
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Très bon produit abimé dans le transport, 12 décembre 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda (Broché)
Très bon livre, à lire en complément d'autres témoignages et analyses sur le génocide au Rwanda. Par contre, le livre était un peu abimé pendant le transport. C'est souvent ce qui arrive avec les livres aussi épais qui ne sont pas protégés par un film plastique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 26 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 ROMEO DALLAIRE EST UN HUMANISTE, 28 juillet 2004
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda (Broché)
Nous sommes, en tant que Français, complices du génocide. C'est ce que l'on aura retenu à la lecture de ce livre édifiant, sans concession. L'officier semble en avoir grandement payé de sa personne, comme tant d'autres impuissants sur le terrain face à une intertie mondiale délibérée.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 poignant, 29 juillet 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda (Broché)
livre écrit sous forme de témoignage donnant une autre vision de cet effroyable génocide !
Si vous êtes amateur d'histoire et de livres relatant des faits réels, ce livre vous conviendra.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


10 internautes sur 58 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Honteux révisionisme et mémoire sélective, 6 janvier 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda (Broché)
Témoignagne partial d'un homme partial et faible qui s'est effondré quand les meurtres ont commencé. On comprend que M. Dallaire ait connu des problèmes psychologiques par la suite.
Lire Péan et Booh Booh, le patron de Dallaire, sur ce général si médiocre qui dès le début semblait être favorable au FPR de Paul Kagame, ce tortionnaire et criminel devenu le président du Rwanda.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda
J'ai serré la main du diable : La faillite de l'humanité au Rwanda de Brent Beardsley (Broché - 22 janvier 2004)
EUR 26,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit