undrgrnd Cliquez ici Toys Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles15
3,4 sur 5 étoiles
Format: Album|Modifier
Prix:10,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 mars 2006
j'attendais avec une impatience non dissimulée le dernier opus des aventures Yoko dont je suis une inconditionnelle depuis 13 ans. J'avoue avoir été un peu décue car cet album nous emporte moins loin que les autres dans l'imaginaire de Yoko. Je ne suis peut-être pas totalement objective car cet album est une suite de L'or du Rhin que j'avais beaucoup moins apprécié que les autres. Toutefois, on y retrouve une Yoko plus énergique que jamais, nous découvrons de nouveaux personnages et le graphisme est toujours aussi réaliste et vivant que d'habitude. En conclusion: A acheter absoluement pour compléter sa collection mais à éviter s'il s'agit de découvrir le monde de Yoko Tsuno.
0Commentaire|13 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juin 2007
J'ai impatiemment attendu ce nouvel épisode de Yoko, dont j'adore ordinairement la série... pour y rencontrer la déception à l'arrivée ! S'agissant du graphisme, son minimalisme n'aspire en rien à susciter la sympathie des lecteurs pour les protagonistes de l'histoire, aux traits effacés et interchangeables. Mais c'est le scénario qui blesse réellement : là où se trouvait l'originalité, on retrouve des invraissemblances qui tournent à l'excentricité, tant Leloup ne sait plus trop quoi inventer pour entretenir l'intérêt de l'histoire (un sous marin dans l'Amazone, un jeu d'échecs pour ouvrir un sas,les vestiges d'un missile cubain, exetera...) Certains poncifs sont réutilisés : un véhicule "intelligent" appelé "le Tsar", Yoko se faisant une nouvelle copine (une de plus !) Et après avoir mis en place le personnage de l'insupportable Cécilia et fait revenir la COmtesse Olga, Vic et Pol sont devenus à jamais des potiches - la série se cantonnant de plus en plus aux seuls femmes ou jeunes filles (les autres hommes sont presque toujours les méchants dont Yoko va provoquer la mort). Pour finir, cest de manière générale le scénario lui même qui m'a laissé de glace. A quand un retour sur Vinéa avec une véritable intrigue de science-fiction comme celles qui faisaient notre joie et notre admiration avec "Les 3 soleils de Vinéa" ? Et inutile de parler de la nécessité d'évoluer dans une série : on peut évoluer tout en sachant maintenir à un excellent niveau les scénarios qui faisaient le secret de son succès. Ici, on en est très loin...
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 avril 2006
Le scénario des cinq-six derniers albums est assez rudimentaire. On reste sur sa faim... De plus, l'évolution du style de M. Leloup concernant le graphisme des personnages est assez frappante : ces derniers deviennent de plus en plus anguleux, raides et ils finissent par tous se ressembler... Il semble que l'auteur donne la priorité aux décors qui sont le meilleur aspect de ses derniers opus.

On regrette la rondeur et la douceur du style des premiers albums...
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 décembre 2009
J'ai tous les albums de Yoko et je suis fan mais cet album m'a déçu. Un des premiers reproches est que les rôles des personnages ne sont pas assez clairement définis. On a au départ une intrigue avec un match d'échecs en amazonie mais cette intrigue n'est pas assez exploitée. Vic et Pol sont enlevés et à partir de ce moment on décroche... Les employés du méchant sont contre lui sans que l'on sache pourquoi, des personnages apparaissent sans que cela soit amené, bref c'est confus. C'est dommage l'idée pouvait être bonne et il ne manque pas grand chose pour que cela marche. Enfin le personnage de la nouvelle amie de Yoko est trop caricatural.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 novembre 2015
Laissons de côté le graphisme des personnages, qui rajeunissent à chaque album jusqu'à en devenir caricaturaux, c'était déjà le cas auparavant. Retenons les décors réussis. On peut trouver certaines idées tirées par les cheveux (le sous-marin allemand en Amazonie) mais c'est particulièrement le fait de convoquer Pol pour tenter d'ouvrir une porte avec une partie d'échec, et Yoko qui trouve en écartant violemment les pions, qui est durement admissible.

Pour la comtesse Olga, admettons aussi, et l'ogive nucléaire héritée de la guerre froide. Le personnage de Krüger en revanche est archi-caricatural (un ancien nazi borne en Amérique du Sud) et on se débarrasse de lui avec la même aisance désinvolte que le compte Pavkine dans "Le maléfice de l'améthyste".

Mais c'est surtout l'intrusion d'Émilia qui me gène. Je ne suis pas contraint de supporter une ado agaçante de 14 ans qui diffuse un humour plutôt douteux. Il est vrai qu'elle se bonifie après avoir enfin reçu une gifle de Yoko. Si Monsieur Leloup a décidé de faire fuir le public adulte au profit de la jeunesse féminine pour faire "tendance", bien lui fasse, mais on n'est pas obligé d'applaudir cette manière de tourner le dos à son public habituel qui le suivait depuis 23 albums.

Aujourd'hui, je l'avoue, c'est l'affection que je porte à Yoko et mes goûts de collectionneur qui m'ont fait ré-acheter cet album après l'avoir dans un premier temps jeté à la poubelle. A sa lecture, les griefs que j'éprouvais à son égard lors de la première lecture se sont tassés. A tout prendre, il est non seulement un peu meilleur que "La servante de Lucifer" et "Le maléfice de l'améthyste", mais préférable aux deux récits chinois précédents.

Mais le personnage d'Émilia aurait pu être plus sympathique dès le début. Les ados tourmentés, cela me laisse froid. Elle me fait penser à celle qui se présentait sous ce nom sur un des sites de "Yoko Tsuno" : le franc-parler n'est pas nécessairement de l'insolence ou une agressivité faisant fi de la sensibilité du lecteur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 24 janvier 2016
album BD cartonné grand format ancien (1983) présentant le vingt-quatrième tome des aventures de la petite japonaise inventée par R Leloup; cet épisode fait partie du groupe de ceux dont l'intrigue se déroule entièrement en Amazonie à notre époque; elle concerne l'héroïne et ses deux acolytes invités à un tournoi d"échecs par un mystérieux trafiquant allemand; Yokio saura grâce à son intuition résoudre l'énigme; cette excellente BD a un graphisme agréable, le dessin des trois personnages principaux est fixé tel qu'il existe dans tout le reste de la série, les scénarios sont parfois peu crédibles mais néanmoins captivants;, elle est faite pour plaire à un large public de tout âge et venant d'horizons très variés; cette édition cartonnée Dupuis permettra de compléter ou renouveler sa collection même en seconde main à condition de choisir un vendeur bien noté
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mars 2013
Superbe BD, j'ai adoré et mon fils de 14 ans aussi, les dessins sont magnifiques, en fait j'ai la collection complète des Yoko Tsuno. Dans ma famille, tout le monde les apprécie beaucoup, de 7 à 57 ans :)
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2014
Je suis fan depuis le numéro 1. J'aime beaucoup le style du dessin, des histoires et des personnages. On pourrait dire "le club des cinq" en BD.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 octobre 2009
Ah Yoko, quand tu nous tient !
Merci à Roger Leloup pour ce plaisir inégalé.
Vivement le suivant
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 février 2010
C'est la première fois que j'ai à me plaindre d'Amazon. Mais je préfère quand même que tout future acheteur soit prévenu des risques à acheter des BD par Amazon !!

Tous mes livres sont toujours arrivés en bon état. Mais c'est la première fois que j'achetai des BD par Amazon. Une des deux BD est arrivée en parfait état alors que l'autre a visiblement souffert d'écoulements d'eau (pages gondolées). Comme les deux BD étaient dans un seul et même paquet, cela signifie que la BD endommagée m'a été sciemment envoyée en l'état.

Comme cela m'a été envoyé d'Allemagne et que j'habite aux USA, j'ai laissé tomber. Je n'avais pas envie de devoir payer les frais d'envoi international pour la faire remplacer. A bon entendeur salut.

Eric
11 commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus