undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
8
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
6
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Album|Modifier
Prix:24,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 novembre 2012
A l'instar de Bravo les brothers, cette aventure, peu connue, se passe dans le milieu forain. On découvre les facsimilés des planches, colorisé par Frédéric Jannin. Ce dernier a fait un travail remarquable, l'ambiance des couleurs de l'époque étant parfaitement restituée. On replonge totalement dans l'ambiance des bd des années 50-60, inhérentes à beaucoup de productions du journal Spirou. Le mot d'ordre à l'époque de Charles Dupuis était : faites du Franquin. Les décors excellents sont de la patte de Jidéhem, qui a, collaboré avec Franquin dans sa meilleures période. Jidéhem est très sous-estimé dans la profession. Les décors produits dans cette aventure sont empreint d'atmosphère, à l'instar de Mittéï et Will, deux autres grands spécialistes de ce domaine.

Incluse en son temps dans l'album "le nid des Marsupilami", elle avait dû être re-découpée par rapport à la version parue dans le journal Spirou. L'intérêt de ce présent volume, c'est qu'il nous montre le découpage d'origine, prévu pour le journal et donc avec un "cliffhanger" en fin de chaque page. On y apprend des informations intéressantes au sujet de l'adaptation des aventures parue dans le journal en album au niveau du découpage des bandes.

Après une trentaine de pages couleurs consacrées à l'histoire proprement dite, on passe aux facsimilés en noir et blanc (page de droite) qui alternent avec une pleine page de commentaires et d'analyses (page de gauche). Le noir et blanc nous permet d'apprécier pleinement la virtuosité graphique de Franquin et de Jidéhem, notamment les personnages en mouvement. En fin de volume une page est consacrée à une rapide bio de Franquin et surtout un must rare, tant les monographies et autres bio l'oublient, une page consacrée à Jidéhem.

Franquin mentionne à plusieurs reprises qu'il n'aime pas cette histoire. Pour des raisons de cohérence, il nous dit avoir dû modifier le personnage du petit japonnais qui était dans son esprit un "bon", en "mauvais". (Au passage il s'est fait traité de raciste par un journaliste flamand. Ma question à ce journaliste est : pourquoi tous les méchants dans les histoires devraient être blancs ? On peut un peu varier les plaisirs....).

De plus, il n'aime pas le remaniement des planches qu'il a dû apporter à cette histoire pour son adaptation en album. Par contre, Numa Sadoul, dans son livre interview consacré à Franquin n'est pas de cet avis. Il avance, à juste titre que c'est peut-être ce comportement ambigu de changement de "bon" en "mauvais", qui rend le personnage si intéressant, et donc vrai.

Cet album passionnera les admirateurs de Franquin et/ou de Jidéhem, ainsi que les curieux désireux de découvrir les coulisses de la création de cette aventure, avec des analyses pertinentes. Pour ma part, je trouve cette histoire, qui est en fait un petit polar, digne d'intérêt et est, pour moi, loin d'être mauvaise comme le prétendait son auteur.

Bravo les brothers et la foire aux gangsters sont dans la même veine. Merci Jean-Louis Bocquet et Serge Honorez, continuez sur votre lancée.
0Commentaire| 24 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
José-Louis Bocquet et Serge Honorez poursuivent leur grand oeuvre en rééditant les aventures de Spirou dans leur format d'origine. Enfin presque, car Frédéric Jannin a pour l'occasion refait les couleurs, respectant ainsi les indications de Franquin, lesquelles avaient plus ou moins été suivies auparavant (et plutôt moins que plus).
On retrouve toujours aussi les planches originales et de multiples commentaires passionnants.
Tout ceci permet d'apprécier pleinement le talent et osons le mot, le génie, de Franquin.
L'album idéal pour l'amateur ou le collectionneur.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
« La foire aux gangsters » est une aventure de Spirou signée Franquin et Jidéhem, publiée à l'origine comme histoire bonus de l'album « Le nid des Marsupilami » (1960) et trouve ici son édition définitive.

Les 24 pages originales de « La foire aux gangsters » sont restituées dans leur mise en page de 1958 (celle de leur publication dans le Journal de Spirou) avec une nouvelle mise en couleur de Janin. Les dessins, typiques de la période classique de Spirou, sont sublimes. Le scénario qui met également en scène Fantasio et Gaston Lagaffe, est parfaitement abouti.

Les 50 dernières pages du livre sont consacrées à une analyse commentée de chaque planche de cette aventure mythique par les deux grands spécialistes que sont José-Luis Bocquet et Serge Honorez. Elles permettent de comprendre à la genèse et la signification de « La foire aux gangsters », véritable chaînon manquant, dans l'œuvre de Franquin et l'histoire de Spirou.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 26 octobre 2013
Dans la lignée de Bravo les Brothers, voici dans cette magnifique collection une histoire courte méconnue de Spirou. Dans cette édition, tout d'abord la version complète en couleurs de l'histoire, publiée avec le découpage d'origine (une planche de 3 bandes puis une planche de 4 - car Franquin publiait 2 planches par semaine au journal de Spirou, et la 1ere étant publiée à la une du journal sous le bandeau titre, ne pouvait donc occuper 4 bandes !), puis les fac-similés des planches de Franquin en vis à vis d'un commentaire de l'oeuvre.
Cette histoire se lit comme un polar, entrecoupée de moments plus détendus par l'apparition de Gaston Lagaffe, le bien nommé ! A noter que Jidéhem a collaboré pour les décors, et cela se voit, notamment dans les paysages urbains et une mémorable course-poursuite de voitures, sa spécialité !
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
La réédition de la foire aux gangsters est une véritable pépite.
La plume et le dessin de Franquin décryptée.
Très honnêtement ce n'est pas le meilleur spirou.
Néanmoins, il présente un certain nombre d'originalités qu'il convient de connaître dès lors que l'on est un fan de Spirou.
A noter que j'ai enfin compris pour quelle raison j'étais mal à l'aise avec cette histoire de double jeu du japonnais.
25 ans à attendre.
Merci aux auteurs pour cette révélation.
5 étoiles pour la peine.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 juin 2015
En 1977 Franquin disait (page 82)"Oh mon dieu,non!(c'est )une histoire complètement ratée (un) énorme fiasco..purement et simplement pathétique comme histoire". Tout était dit..Pourquoi avoir exhumé cette bande? Elle aurait due étre censurée par le code des publications pour la jeunesse de l'époque..En 1958 on y voit outre le kidnapping d'un nourrisson,la mort d'un homme!..Strip non repris dans l'album,depuis.Gaston y est parfaitement crétin et antipathique..Un comble! A fuir!..
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2013
Excellent travail. Initialement publiée à la suite du "Nid des Marsupilamis", où l'on retrouve quelques thèmes chers à Franquin, comme par exemple la fête foraine. Spip est de la partie, le marsupilami fait une apparition, et bien sûr Gaston, en guest-star
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 février 2013
je trouve que le texte est bien écrit se qui permet a l'histoire de tenir debout, se qui étais un peu faible auparavant.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)