undrgrnd Cliquez ici Toys Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,5 sur 5 étoiles17
4,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
11
4 étoiles
5
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Format: Album|Modifier
Prix:16,50 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 3 mai 2014
Puiser dans Tif & Tondu le personnage énigmatique de Choc pour lui confier le premier rôle est un coup de génie. Être froid et dénué de sentiments dans T&T, Choc devient une personne humaine, avec une psychologie complexe, qui s'explique par une enfance tourmentée et une vie qui ne semble être que vengeance... Vivement le tome 2 et bien plus !!!
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
1000 PREMIERS RÉVISEURSle 23 octobre 2014
"Les Fantômes de Knightgrave" est un album de près de quatre-vingt-dix pages, sorti chez Dupuis en 2014. C'est le premier tome d'une nouvelle série consacrée à Choc, génie du crime dissimulant son visage sous un heaume, ennemi juré de Tif et Tondu et chef de l'organisation criminelle de la Main blanche.
"Choc" permet à Éric Maltaite - fils de Willy Maltaite, alias Will (1927-2000) - de faire perdurer l'œuvre de son père en en tirant une série dérivée qui lui donne une nouvelle jeunesse et une autre dimension. Il illustre le scénario de Stéphan Colman, auteur des derniers scénarios en date pour le Marsupilami.

L'histoire des "Fantômes de Knightgrave" est bâtie sur trois périodes discinctes. La première se situe entre 1917 et 1919. Pendant la première guerre mondiale, Eden Cole, un tankiste britannique, s'éprend de Jeanne, une jeune Cambrésienne, qui s'offre à lui le temps d'une nuit. Éperdument amoureuse, elle va traverser la Manche après la guerre pour retrouver son amant et vivre avec lui à Londres. Lui, a été grièvement blessé et psychologiquement meurtri par le conflit ; il a perdu un bras, est devenu alcoolique et est aujourd'hui profondément aigri. Elle, naïve mais prudente, lui cache d'abord que le nourrisson qu'elle lui présente comme son fils est en réalité né d'un viol...
La seconde période se déroule entre 1926 et 1934. Eden Cole, militant communiste, est tué par un policier sous les yeux de son fils lors d'une manifestation. Grâce à la cousine d'une amie, Jeanne est recommandée comme domestique à Lord Essex, un riche aristocrate. Là encore, le drame va suivre le jeune Eden, qui porte le prénom de son père adoptif. Victimes de la jalousie du fils de Lord Essex et de celle d'un domestique, la vie de cette mère courageuse et celle de son jeune fils vont se transformer en cauchemar. Après avoir été trompé, le jeune Eden est envoyé en maison de correction ; il y est soumis à la brutalité des surveillants. Mais, surtout, il va perdre sa mère...
La dernière période ("actuelle") se situe en 1955. Choc, sous l'identité du discret marquis Di Magglio, fait l'acquisition du château de Lord Essex pour offrir un tombeau à la mémoire de sa mère. Il a déjà orchestré sa vengeance. Ceux qui les ont aidés, lui et sa mère, seront récompensés ; les autres, leurs bourreaux, ils seront impitoyablement exécutés. Mais Choc n'est pas l'homme d'un seul projet. Simultanément, tout en faisant le ménage au sein de ses propres troupes, il s'empare de l'or de la SBS (une grande banque suisse) ainsi que d'un joyau détenu par un sultan au cours d'une opération spectaculaire et impressionnante de moyens et de planification. La police, pourtant déployée et aux aguets, elle reste impuissante...

Cette intrigue, ou plutôt, ces intrigues, qui n'en forment qu'une seule, sont passionnantes. Les souvenirs de Choc aident à comprendre comment l'on a créé un monstre à force d'injustices et de coups du sort. Le scénariste, bien que tombant parfois dans une certaine forme de "manichéisme social" (le vilain fils de riche, les gentilles prostituées et les méchants policiers), nous dépeint ainsi l'évolution d'un jeune garçon naïf et gentil, qui, humilié et victime de la brutalité et de la méchanceté du monde qui l'entoure, va devenir un implacable génie du crime en faisant siennes les maximes de Lord Essex et en appliquant tout ce qu'il a appris aux échecs avec son maître. Un génie du crime qui, pour décompresser, s'adonne à la consommation d'héroïne.
Les illustrations de Maltaite, à mi-chemin entre réalisme et École de Marcinelle, sont réussies. Son Choc explose de charisme et chaque protagoniste a sa propre physionomie bien distincte. Il faut bien prêter attention aux détails pour que l'action reste lisible.

Exécutions sommaires, scènes de guerre, de viol, violence, drogue, ambiance généralement sombre... On pourra toujours gloser sur la rupture de "philosophie" et de "contenu" des "Fantômes de Knightgrave" avec la série "Tif et Tondu" d'origine. Il n'empêche que les auteurs réussissent leur pari et que l'essai est transformé. Maltaite parvient ainsi à offrir une toute nouvelle dimension à l'œuvre de son père.
Dans son dictionnaire philosophique (1764), Voltaire écrivait : "L'homme n'est point né méchant ; il le devient, comme il devient malade." Des propos illustrés par l'impitoyable Choc et son singulier et cruel destin. Vivement le second tome !

Mon verdict : ☆☆☆☆

Barbuz
Les-BD-de-Barbuz.blogspot.com
44 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
50 ans après Will, son fils Eric Maltaite fait renaître l'énigmatique M. Choc. La première surprise passée, on se dit que l'idée n'est pas mauvaise car le personnage du célèbre bandit casqué est bien plus charismatique que les deux compères Tif et Tondu.

Sur plus de 80 pages, le scénario très bien ficelé de Stephan Coleman commence pendant l'hiver 1955 quand M. Choc acquiert le château de Knightgrave en Angleterre où il a vécu enfant, sa mère française y étant servante. Il va aussi préparer un attentat visant à dérober une cargaison d'or.

Rythmé par de nombreux flash-backs, le récit nous conte une partie de la vie de Choc: la rencontre de ses parents sur le front pendant la Grande Guerre, les retrouvailles avec son père anglais et toute l'enfance du jeune Eden (le prénom de Choc) digne d'un roman de Charles Dickens.

On alterne intelligemment entre un polar implacable et très violent et l'enfance du personnage. Une très belle peinture de l'Angleterre du début du XXème siècle, avec la misère des petites gens, les conventions et les brimades de la noblesse, qui finiront par faire de Choc un monstre sans visage et sans pitié.

Sans être extraordinaires, les dessins sont assez réussis: les décors, les véhicules et les couleurs rappellent un peu le Canardo de Sokal. Les personnages ont plutôt un graphisme assez jovial qui contraste étonnament bien avec la noirceur du récit.

On se demande pourquoi les auteurs n'ont pas gardé le dessin original du heaume de Choc (Tif et Tondu, l'intégrale tome 1 : Le diabolique M. Choc), le nouveau fait un peu trop penser à la calandre ostentatoire d'un 4X4 coréen.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 juillet 2014
.....outch ! je n'avais pas été captivé par une bd comme cela depuis bien longtemps ! J'ai grandi avec T et T et Monsieur Choc alors avoir eu cette idée géniale de nous dire enfin (a priori!) qui il est et pourquoi, va permettre aux lecteurs de Spirou des années 50/60 de mieux dormir.
Le scénario est très fort et si certes la violence et la misère sont présentes, elles sont nécessaires à l'intrigue. Pas pour les enfants il est vrai mais quels sont les enfants qui s'intéressent à la jeunesse de Monsieur Choc ?
C'est une bd pour les enfants des années 50/60........et sa c'est très très fort !
Merci Messieurs Maltaite et Coldman. ......et vivement le tome 2! mais un conseil n'en faites pas une série.....
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mai 2014
Tout simplement pour moi l'album de l'année actuellement du moins.
Superbe histoire assez sombre et un très bon dessin.
A posséder sans hésiter.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 21 novembre 2014
C'est la belle surprise de l'année. Le fils de, qui reprend le personnage de, et ça marche! Un régal, tant sur le plan du dessin, (tous ces personnages que l'on identifie bien alors que les flash back sont nombreux) et le scénario qui nous captive. Une réussite! Pourvu que les auteurs ne faiblissent pas...
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 juillet 2014
Je n’avais qu’un vague souvenir de « Tif et Tondu » et donc du méchant « Mr Choc ». Le dessin en ligne claire est assez classique, mais, et c’est l’avantage, reste dans l’esprit de la BD originelle de la seconde série classique des années 1960. Dans l’esprit donc, mais modernisé ce qui en fait son intérêt.
Quelques angles de vue intéressants. Des fondus suggérés pour les flash-back bien faits.
J’aime beaucoup le fait que selon la période à laquelle se passent les évènements, la palette de couleur change. Et l'on reconnaît fort bien les jours heureux de la jeunesse de Choc. La construction de son profil psychologique est bien faite.
L'histoire est vive et bien emmenée.
Beaucoup de cynisme et d’humour noir... comme je l’aime.
J’achèterai donc la suite !!
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 juillet 2014
excellent scénario et très bonne idée même si elle n'est pas neuve de développer un personnage secondaire et de nous donner sa génèse.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mai 2014
.......après bien des années de silence ,"il" réparait! la bd a crée moult "méchants" célèbres,"les dalton",rastapopoulos","olrik","axel borg", j'en passe et des meilleurs ,mais personne n'avait songé à un être comme lui! depuis son apparition dans "tif & tondu contre la main blanche" nul ne sait d'ou il vient et surtout qui se cache derrière se heaume... donc merci à WILL & ROSY d'avoir inventé et surtout entretenu le mystère durant toutes ces années! la reprise de ce personnage ne pouvait donc qu’être repris que par un familier de ces deux auteurs ,et donc tout naturellement c'est ERIC MALTAITE ,le fils de WILL, qui a merveilleusement bien dessiné ce personnage sur un excellent scénario de STEPHANE COLMAN. le dessin ,noir à souhait ,nous promène dans les années sombres de la grande guerre ,pour finir dans les années 50,là ou commencera plus tard la rencontre entre choc et tif & tondu. allons nous enfin savoir qui se cache derrière ce casque légendaire, déjà ,dans ce premier tome, nous commençons à percevoir ce qui plus tard fera de choc ,un redoutable bandit ! mais chut , n'en disons pas plus ,et plongeons nous dans cette histoire qui fleure bon le passé...et bien sur nous attendrons avec impatience, le deuxième tome qui nous dévoilera peut être le "vrai visage" de choc! bref, à lire et à relire...
66 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 11 décembre 2014
Choc du scenario, choc des dessins... franchement j'étais loin de m'attendre à un album aussi abouti. J'attends la suite avec impatience
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)