undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles3
4,3 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Album|Modifier
Prix:14,45 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Mon commentaire porte sur les deux tomes, voilà pourquoi je le poste sur le tome 2.

1937, frontière espagnole. Frye, qui travaille pour les républicains espagnols, échange des armes contre de l'argent à deux contrebandiers liés à la mafia, Joe et Gustave. Mais ce n'est qu'un marché de dupes... trois ans plus tard, le 10 juin 1940, à Brest. Alors que l'armée française subit l'une des pires défaites de son histoire face à la machine de guerre nazie, le croiseur Emile Bertin s'apprête à appareiller. Il embarque un chargement bien particulier : le stock d'or de la banque de France, qu'il est chargé de mettre en sûreté quelque part dans les colonies. Oui mais voilà, ce trésor de guerre semble attirer bien des convoitises : celles des Allemands, aidés par des collaborateurs français, celles de la mafia, Joe et Gustave tournant autour du bâtiment, celles des Américains aussi, que Frye semble représenter sur le bateau...

Jean-Pierre Pécau, ancien professeur d'histoire, participe chez Delcourt à plusieurs séries d'uchronies plutôt bien menées : Jour J, Le Grand Jeu en particulier. Pour cette bande dessinée sur fond historique de Seconde Guerre mondiale, il s'est associé à Denis Lefebvre, journaliste français très lié à l'histoire socialiste. Ce dernier devait d'ailleurs publier, comme cela est indiqué au début des deux tomes, un ouvrage sur l'épopée de l'or de la banque de France aux Antilles, aux éditions Vendémiaire, en 2011. Notons tout de suite que quelques références sont d'ailleurs indiquées à cet endroit, ce qui est une bonne chose.

Point d'uchronie ici mais une histoire très conventionnelle autour des convoitises à propos de ce fameux stock d'or de 254 tonnes, avec ses forces et ses faiblesses. Les forces ? C'est bien documenté, et connaissant Jean-Pierre Pécau, on n'est pas surpris. On nage en immersion au sein de cette période troublée pour la France qu'est la débâcle (tome 1) et l'étrange "neutralité" de la Martinique entre 1941 et 1943, à proximité du géant américain qui n'entre en scène qu'après Pearl Harbor... les auteurs parviennent à créer un effet d'ambiance garanti dans le second tome, où la France de Vichy est loin de briller. Les faiblesses ? Le dessin du serbe Tibéry manque un peu de vivacité, tout cela est un peu figé, et par ailleurs on a tendance à confondre certains personnages qui sous son crayon ne se distinguent pas vraiment (Frye et Joe dans le tome 2). La flotte britannique dessinée à la fin du tome 1, avec notamment le croiseur HMS Devonshire, ne brille pas par son réalisme... Mon principal regret : l'histoire qui sert d'accroche (le transport du stock d'or et sa détention) n'est pas suffisamment exploitée. Le tome 1 arrive un peu à mettre l'eau à la bouche, ce qui n'est pas le cas du tome 2 qui conclut ce diptyque -ce qui n'est pas mal non plus, pour une fois. Le tout manque de souffle et en outre, les auteurs ont tendance à se perdre dans des détails secondaires qui nuisent à l'intérêt global du scénario. On a l'impression que pour coller à l'histoire, les auteurs hésitent à développer la thématique du "casse". Attention aussi à bien suivre les dates, indiquées au détour des cases, car on passe assez rapidement de 1941 à 1943 et si l'on repère pas tout , l'on peut être facilement perdu -j'ai d'ailleurs relu la BD pour avoir les idées claires.

Dommage, car il y avait de l'idée... seule reste la toile de fond historique, remarquablement bien retranscrite, et qui constitue quasiment le seul intérêt de l'album.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 avril 2014
Bd bien dessinée, c'est de l 'Histoire, c'est intéressant et une partie de peu connu de la 2ème guerre mondiale.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 octobre 2012
Bravo a ceux qui ont fait revivre un épisode méconnu voire oublié de la deuxième guerre mondiale a l'exception de la population de la Martinique impliquée malgré elle dans cet épisode assez peu glorieux pour notre Marine nationale.
L'amiral ROBERT a manqué une occasion de rentrer dans l'histoire en ne ralliant pas la France libre avec armes et bagages ,l'île et L'or de la banque de france .
Excellente BD qui mériterait plus de "Promo" sur le site.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)