undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

2,5 sur 5 étoiles2
2,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
0
3 étoiles
1
2 étoiles
1
1 étoile
0
Format: Broché|Modifier
Prix:10,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 14 décembre 2012
Petit ouvrage que l'on pourrait presque qualifier de précis sur ces affaires concernant les poisons sous le règne du roi Louis XIV. En effet si pour beaucoup d'entre nous l'Affaire des Poisons, qui au vrai sont des affaires s'imbriquant les unes les autres, n'évoque que quelques noms, peu en fait, tels La Reynie, premier vrai policier de France, la marquise de Brinvilliers, première suppliciée d'une longue liste, la Voisin, la marquise de Montespan et peut-être encore quelques autres, cela est loin de refléter la totalité des personnes impliquées qui se comptent par centaines, certes compromises à divers degrés, dans ces crimes qui pour certains paraissent d'une horreur absolue.

L'on voit donc, en suivant Nicolas de La Reynie, apparaitre toute cette fange, constituée de toutes les classes de la société, mue pour des raisons finalement assez diverses, allant de la demande de quelque talisman, à l'octroi de quelque faveur ou pouvoir en passant par l'appât du gain, ou le désire de vengeance ou de veuvage... Donc rien de bien nouveau sous le soleil, mais ce qui frappe c'est l'absence totale de scrupule de la plupart des personnes impliquées. Faut-il faire disparaitre une ou dix personnes pour arriver à ses fins ? Qu'à cela ne tienne... Certes le XVIIIe siècle n'est pas le XXIe, et, on le mesure bien par cette différence nette du rapport à la mort entre eux et nous.
L'auteur nous montre aussi dans ce petit ouvrage que la justice eut bien du mal à fonctionner, non pas spécialement à cause d'entraves particulières, mais tout simplement parce qu'elle était peu adaptée à traiter ce genre d'affaire. En ce temps là, par exemple, les peines étaient peu proportionnées, on était quasiment dans le tout ou rien, et même si sur les plus de 300 mis en cause, moins de 200 tombèrent entre les mains de la justice, il eût été difficile d'envoyer tout ce beau monde soit à la potence soit au bucher... Le temps de la Terreur n'était pas encore venu !! Les peines de prison, pourtant inventées par l'Inquisition au XIIe siècle, n'étaient pas pratiquées, elles eussent été pourtant bien utiles pour moduler les châtiments. Pour les hommes, les galères pouvaient jouer cet office, l'enrôlement de force dans les armées du roi aussi, mais pour les dames et elles étaient nombreuses... Alors on condamna les plus coupables, et on donna quelques peines de principe aux autres qui pouvaient se résumer à une simple admonestation... Quant à ceux qui savaient trop de choses touchant les allées du pouvoir, grandement impliqués ou pas, ils furent dispensés de procès et donc de jugement mais pas de peine : ils finirent leurs jours en forteresse...

Voilà, livre intéressant, certes un peu sommaire, mais qui permet de bien entrevoir ce que fut cette fameuse affaire dite des Poisons. Une remarque, concernant la page 80 où l'on peut lire « les remèdes de bonne femme... » La bonne société qui recherchait diverses potions pour tel ou tel effet, ne venait pas pour des remèdes de bonne femme, mais plutôt pour des remèdes de bonne fâme, donc de bonne renommée, même si souvent ceux-ci étaient préparés par des bonnes femmes... D'ailleurs leur sens respectif est opposé. Remède de bonne femme est plutôt péjoratif. Il eût pu être employé dans ce sens dans l'ouvrage, mais non, rien ne le laisse penser. Navrant.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Je qualifierais ce manuel de "bon petit résumé".

L'essentiel y est, mais je ne suis pas satisfaite, ayant lu un autre ouvrage beaucoup plus complet, mieux écrit au niveau de la chronologie.

Dommage !
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,00 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)