Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Il était une fois, 18 décembre 2011
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Of - Fables, Tome 1 : Légendes en exil (Broché)
Les personnages merveilleux des fables de notre enfance, des contes de Perrault et d'Andersen à ceux des frères Grimm, en passant par les figures les plus diverses des mythologies ancestrales, sont vivants et habitent New York ! Ils vivent tous dans le même quartier et passent inaperçus aux yeux des communs. Ils pratiquent divers métiers et, lorsqu'ils sont trop voyants (du genre animal parlant ou lutin cornu), sont envoyés à la "Ferme", une campagne cachée au nord de l'état...
En vérité, ils ont fui leur monde d'origine après qu'un démon incarnant le mal absolu, surnommé "l'Adversaire", ait déchaîné ses hordes de dragons et de gobelins afin de prendre le pouvoir.
La communauté des "fables" doit donc s'adapter à la vie new-yorkaise, avec tout ce que cela comporte d'avantages et d'inconvénients...

Depuis 2003, la maison d'éditions DC comics, via leur label pour adultes Vertigo, publie cette série régulière sans interruption, qui jouit donc d'un beau succès. La série est une création du scénariste et écrivain Bill Willingham. Le dessinateur Ian Medina œuvre sur ce premier tome, mais il sera remplacé ensuite par Mark Buckingham, lui même relayé par d'autres artistes sur certains épisodes. Toutes les couvertures sont l'œuvre de l'illustrateur James Jean, merveilleux créateur pictural, en passe de devenir le premier dans sa catégorie à concilier les publics du monde naïf de l'illustration avec leurs ennemis condescendants de l'art contemporain !
Pour une bonne introduction au monde de "Fables", il est conseillé de se procurer le graphic novel "Fables : 1001 Nuits de Neige".

La série dans son ensemble, toujours en cours de publication, est une jolie réussite, à la fois rafraichissante et postmoderne. Elle est toutefois moins originale que ce qu'on voudrait nous faire croire, dans le sens où le concept de base, à savoir le fait que le monde magique vit caché sous nos yeux, est d'abord l'apanage de Harry Potter, le célèbre cycle de romans de J.K. Rowling. La comparaison est d'ailleurs rarement évoquée, alors qu'elle est flagrante ! De plus, la mythologie développée par la romancière britannique est d'une telle richesse que Willingham fait presque figure d'artisan laborieux en comparaison !
Maintenant, si l'on accepte de passer outre cette analogie, "Fables" demeure tout de même une des séries les plus riches et les plus jouissives du moment. L'auteur s'attache autant à la psychologie des divers personnages (faussement superficielle au départ) qu'à l'humour généré par les divers anachronismes de la vie de ce monde magique et ancestral au cœur de New-York. Un humour à double facette, qui fonctionne à la fois sur le contraste entre le merveilleux et le prosaïque et sur la modernisation des archétypes, avec toute la dimension grivoise que cela suppose ! Bonjour les allusions salaces et les clins d'œil coquins !
Le second degré constant est par contre le principal défaut de l'ensemble, je trouve, qui désamorce systématiquement la moindre situation émotionnelle. On a ainsi du mal à prendre au sérieux toute amorce dramatique. De la même manière, la caractérisation des forces à l'œuvre, qui sont proprement les fondations de cette mythologie, sont traitées avec trop de nonchalance. "L'Adversaire" n'est par exemple jamais autre chose qu'une vague menace abstraite, finalement bien factice.
La principale qualité de l'ensemble est sa durée. En effet, le lecteur ne devrait pas s'arrêter aux premiers épisodes s'il lui venait à l'idée que la toile de fond est trop superficielle, car elle s'enrichit rapidement au fur et à mesure que la série avance. Par la suite, le scénariste va creuser cette toile de fond en long, en large et en travers, enrichissant peu à peu cet univers et développant ses origines.
Bienvenue, donc, dans le monde des "Fables", où la formule "Il était une fois" fait partie de l'ordinaire...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Un comics à nul autre pareil, 13 décembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Of - Fables, Tome 1 : Légendes en exil (Broché)
Grand amateur de contes et légendes classiques, ce fut avec un vif intérêt que je me plongeais il y a quelques années dans l'univers de Fables... et je n'en suis jamais ressorti. Le talent de conteur Bill Willingham, allié aux couvertures proprement sublimes de James Jean, a donné vie à un univers à la fois beau, drôle, terrible et mélancolique. Une œuvre rare qui, malgré son thème, s'adresse très clairement aux adultes.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 agréable surprise, 21 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Of - Fables, Tome 1 : Légendes en exil (Broché)
je l'ai acheté plus par curiosité que par réelle connaissance mais un vraie bonne surprise
histoire originale et de beaux dessins
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 Meurtre au pays des contes de fées !, 9 juin 2011
Par 
Winter "Just A Word" (Valenciennes, France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Best Of - Fables, Tome 1 : Légendes en exil (Broché)
Prix Will Eisner de la meilleure histoire publiée sous forme de feuilleton 2003 - Prix Will Eisner meilleur artiste de couverture pour James Jean

Un terrible crime vient de se produire. Rose rouge, la sœur de blanche-neige a été sauvagement assassinée. Après avoir appris la nouvelle, Bigby Wolf (le grand méchant loup) mène l'enquête. Fableville est en ébullition. Qui de Barbe bleue, Jack ou Blanche-neige a tué Rose rouge, et surtout pourquoi ?

En 2002, une nouvelle série Vertigo débarque aux Etats-Unis. Aux commandes de celle-ci, le scénariste Bill Willingham et le dessinateur Lan Medina, le tout encré par Steve Leialoha. Centrée sur les personnages de notre enfance - Blanche-neige, le grand méchant loup ou encore le prince charmant -, elle se positionne dans le ton adulte auquel nous a habitué le label DC. Le comics rencontre immédiatement un grand succès si bien que nous en sommes aujourd'hui au numéro quatre-vingt treize en VO et au onzième tome VF. Il est donc grand temps de s'intéresser à ces Légendes en exil...

Bienvenue à Fableville.
En plein cœur de New-York et des gens du communs, les héros et héroïnes des plus fameux contes de notre enfance se sont refugiés suite à leur exclusion des Royaumes par l'Adversaire. Le lecteur s'immisce dans ce monde au moment même où un crime horrible a été commis sur la sœur de Blanche-Neige, Rose Rouge. D'emblée on nous présente quelques personnages célèbres comme le grand méchant loup, shérif de Fableville (et qui a l'apparence humaine, merci la magie !) ou encore Jack, le fameux garçon des haricots magiques. Au fur et à mesure de l'histoire, on fait la connaissance d'une version un tantinet plus adulte de nos icônes d'antan : le prince charmant, coureur de jupons invétérés, Colin, un des trois petits cochons qui verse dans la boisson ou encore Barbe Bleue, riche repenti au passé de serial killer. Vous l'aurez compris, les fables ne sont plus ce qu'elles étaient. On en apprendra aussi bien plus sur ce qui est advenu après le fameux "Et ils vécurent heureux et eurent beaucoup d'enfants". Des choses pour le moins... étonnantes.

Talon d'Achille de ce premier tome, la trame principale qui renvoie aux enquêtes policières style Sherlock Holmes, quand bien même l'auteur n'en fait pas mystère et s'en moque ouvertement. Les péripéties s'avèrent donc classiques mais toujours sympathiques. Sans être mauvais, on aurait voulu un récit plus audacieux. Et cette audace, c'est dans le monde de Fables qu'on la retrouve. Willingham bâtît un univers au potentiel énorme. On découvre la guerre qui opposa les Fables aux armées de l'Adversaire mais aussi l'organisation qu'il leur a fallu pour cohabiter avec les mortels. Le point fort de ce récit c'est le choix de Willingham de ne pas se lancer dans une caricature de notre société ou une critique à la Alan Moore par le prisme de la fiction (On pensera forcément à Filles perdues). L'américain prend le parti d'aborder l'histoire avec un grand sérieux (ce qui ne veut pas dire que l'humour en est absent, au contraire) pour poser les bases d'un monde crédible et qui présente un immense potentiel créatif sur la durée. En outre, et même si Légendes en exil s'affirme comme une histoire complète avec un "Il était une fois" et une fin, de nombreuses pistes restent à explorer. On pense notamment à la nature de l'Adversaire mais surtout à l'autre partie des Fables qui ont choisi de vivre dans le monde humain sous leur forme animal. Ceux-ci restent dans une mystérieuse Ferme et on a bien hâte de découvrir ce nouvel endroit... Enfin, la qualité des planches de Lan Medina conjugué à l'excellent encrage de Steve Leialoha ainsi qu'aux magnifiques couvertures de James Jean, font définitivement chavirer le cœur du lecteur pour ce conte pas comme les autres.

Mentionnons également un court texte de Bill Willingham, "Un loup dans la bergerie", qui conclut ce volume et qui s'avère tout à fait excellent. Raison de plus pour surveiller de près la parution de Peter & Max chez Bragelonne...

Tome d'introduction à l'histoire sympathique mais classique, Légendes en exil se doit de retenir votre attention. Avec cette série, Bill Willingham aborde notre enfance et remet nos héros au gout du jour. Mais surtout, il nous laisse entrevoir un univers d'une extrême richesse et au potentiel narratif fabuleux. Le second tome intitulé La Ferme des Animaux devrait naturellement venir confirmer toutes ces belles promesses.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Best Of - Fables, Tome 1 : Légendes en exil
Best Of - Fables, Tome 1 : Légendes en exil de Lan Medina (Broché - 18 novembre 2009)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 24,99
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit