Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:
 (2)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Festival du court métrage
Ce recueil, qui marque une parenthèse au milieu du run du scénariste Jason Aaron et du dessinateur Steve Dillon (Punisher Max Tome 1 et Tome 2), regroupe quatre "one-shots" datant de 2009 et 2010, chacun réalisé par une équipe artistique différente.

- "Le Noël Du Punisher" ("And On Earth Peace, Good Will Toward Men",...
Publié le 19 février 2012 par Tornado

versus
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un Punisher en dessous des précédents tomes.
Etant un grand fan du personnage, j'attendais avec impatience ce nouveau volume (même si je suis un nostalgique de l'époque Garth Ennis qui restera le plus grand auteur de la série). Le livre est composé de 4 histoires distinctes que j'ai trouvé de valeur inégale.

Avant de parler des histoires, je voudrais toucher un mot de la...
Publié le 13 février 2012 par Richard


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Festival du court métrage, 19 février 2012
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Punisher Max, Tome 3 : Cible : Castle (Broché)
Ce recueil, qui marque une parenthèse au milieu du run du scénariste Jason Aaron et du dessinateur Steve Dillon (Punisher Max Tome 1 et Tome 2), regroupe quatre "one-shots" datant de 2009 et 2010, chacun réalisé par une équipe artistique différente.

- "Le Noël Du Punisher" ("And On Earth Peace, Good Will Toward Men", 2009) bénéficie toujours d'un scénario de Jason Aaron, lequel s'émancipe du laborieux Steve Dillon pour s'adjoindre les services de Roland Boschi, par ailleurs dessinateur assez grossier lui-même. Une histoire de noël forcément détournée et sanglante, qui expose une chasse aux mafieux dont l'un d'eux attend la naissance de son enfant pour le 25 décembre... Beaucoup de violence et d'humour noir pour un récit mené tambour battant, sans temps mort, incisif et cathartique.
- "Butterfly" (mai 2010), écrit par la scénariste Valerie D'Orazio et dessiné par Laurence Campbell, remporte la palme du récit le plus insolite. Centré sur le personnage d'une tueuse à gage, cette histoire, dans laquelle le Punisher ne fait qu'une courte apparition, racontée de manière libre et déconstruite (non linéaire), dégage une atmosphère aussi glauque que poétique. Un épisode déconcertant mais très original.
- "Cible : Castle" ("Get Castle", mars 2010), écrit par Rob Williams et dessiné par Campbell, est un petit cadeau pour les fans du Punisher version Garth Ennis. Le récit, qui revient sur les retombées d'un épisode d'Ennis dans lequel un ami de Frank Castle avait été tué par l'odieux Barracuda (The Punisher Tome 8 : Barracuda), voit notre héros voyager vers le nord du Pays de galles, afin de venger la mort du fils de son vieil ami. On retrouve le personnage tel qu'on a pu l'aimer dans le run de Garth Ennis, la verve de l'irlandais en moins. Excellent.
- "Happy End" ("Happy Ending", octobre 2010), écrit par le scénariste Peter Milligan et dessiné par le talentueux Juan José Ryp, est peut-être l'épisode le plus brillant du recueil. Un récit survolté, qui voit un cadre propre-sur-lui succomber à la tentation d'une prostituée après une scène de famille, et puis se laisser entraîner dans un règlement de comptes opposant un gang de mafieux au Punisher. Là encore, le Punisher tient un rôle secondaire, ce qui permet au scénariste d'éclairer le mythe de manière détournée. L'épisode bénéficie évidemment du style superbe de Ryp, lyrique à souhait, parfait pour ce type de récit violent et Grand-Guignol à la Tarentino.

L'épisode d'Aaron et celui de Rob Williams (de la famille de Robbie ou de Robin ?) n'apportent rien au personnage du Punisher, mais ils contenteront le lecteur friand d'histoires bien noires et bien troussées, tel qu'Ennis a pu nous en offrir.
L'épisode de D'Orazio et celui de milligan apportent un plus à la série dans le sens où ils explorent davantage les retombées des activités menées par le Punisher plutôt que le personnage lui-même. Il s'agit d'un parti-pris très intéressant, qui épaissit le mythe en le rendant presque irréel, dans la mesure où ses actes sont réalisés "hors-champ".
Pour ceux qui veulent lire des histoires sur le personnage de frank Castle auto-contenues, déconnectées de la continuité de l'univers Marvel, adultes et autonomes, ce recueil fait du bien.
Une très belle réussite. Une excellente compilation. 4 étoiles largement méritées, limite 5.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Du punisher varié..., 10 février 2013
Par 
Peter Guizmo (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Punisher Max, Tome 3 : Cible : Castle (Broché)
J'aime assez ces tomes qui regroupent des histoires indépendantes du punisher... Même si parfois, la qualité est assez inégale, cela permet de voir des récits un peu différents avec des approches narratives et graphiques variées... Et pour le coup, ils sont dans ce tome globalement de bonne qualité.
On a donc le droit ici à 4 récits:
Un ou Castle va aider une femme de maffieu pourchassée par des concurrents à accoucher.
Un qui s'attardera sur une tueuse à gages.
Un sur une vengeance de Castel contre des SAS ayant assassiné le fils d'un ami.
Et enfin, le récit d'un comptable qui se retrouve embarqué malgré lui dans une fuite meurtrière..
Sur les 4 récits dont 2 où Franck Castle n'est pas le personnage centrale, seul le second, trés confus,ne m'a pas emballé..
Graphiquement, c'est aussi trés varié, avec un bachalo bien plus lisible que d'habitude, Un Campbell et Bradstreet trés sombres et surtout un José Ryp magistral..

Bref une compil plutôt bien réussie
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Un Punisher en dessous des précédents tomes., 13 février 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Punisher Max, Tome 3 : Cible : Castle (Broché)
Etant un grand fan du personnage, j'attendais avec impatience ce nouveau volume (même si je suis un nostalgique de l'époque Garth Ennis qui restera le plus grand auteur de la série). Le livre est composé de 4 histoires distinctes que j'ai trouvé de valeur inégale.

Avant de parler des histoires, je voudrais toucher un mot de la partie graphique et du dessinateur Laurence Campbell que je trouve très moyen pour rester poli. Trop sombre, trop brouillon. Après çà peut coller à la noirceur du récit mais je trouve que çà manque de patate par rapport à Goran Parlov par exemple qui a dessiné les tomes avec Barracuda.

Sur les 4 histoires, la plus anecdotique est Butterfly où Franck Castle ne fait qu'un caméo et raconte la vie d'une tueuse à gages. Le meilleur reste "Cible: Castle" qui donne le titre au comic où notre justicier psychopate va se balader dans les Highlands pour retrouver les assassins du fils de son ami SAS Yorkie Mitchell. On retrouve tout l'esprit du personnage, une machine à tuer implacable une fois qu'il s'est fixé un objectif.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3.0 étoiles sur 5 Un album qui se laisse lire, 6 février 2013
Achat authentifié par Amazon(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Punisher Max, Tome 3 : Cible : Castle (Broché)
Cet album contient en fait quatre histoires indépendantes montrant différentes facettes du Punisher. Les scénarios sont intéressants mais, à mon sens, pas suffisamment poussés : ils sont soit trop courts, soit pas assez profonds.
Dommage. Chaque facette n'est pas explorée en profondeur et n'apporte pas vraiment un angle nouveau au personnage très complexe que Garth Ennis a mis en place.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Aucun internaute (sur 1) n'a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Très moyen, 24 février 2012
Par 
M. Florian Goujon "filmscultes" (Provins, France) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Punisher Max, Tome 3 : Cible : Castle (Broché)
Plus j'avance dans les histoires du Punisher et plus je reste sur ma faim.
Déjà je pensais lorsqu'on m'a offert cette BD à la suite directe de "Bullseye". Il n'en est rien, ici il y a 4 histoires sans aucun lien avec le précédent volume alors que le Punisher a été laissé quasi mort avec un doigt en moins (ahhhh ce fameux doigt que l'on ne retrouve d'ailleurs pas en moins dans l'excellent "La Fin" du Punisher)...
Que lui est-il donc arrivé entre temps ? Mystère.
Mais en attendant - je suppose - que la suite de "Bullseyes" soit bouclée, on fait du remplissage et on nous fourgue 4 histoires pas vraiment toutes bonnes mais pas vraiment toutes mauvaises non plus, bref de qualités différentes sans pour autant transcendantes.
Les deux meilleures qui se détachent sont "Happy End" au dessin très lêché (où Castle n'est qu'un faire-valoir puisqu'on ne le suit pas vraiment vu que l'histoire se recentre sur un autre héros,) et "Cible : Castle" (classique) plutôt bien réussies. "Le Noël du Punisher" fait plutôt figure d'une histoire passe-partout avec un soupçon d'humour noir. Quant à "Butterfly" il s'agit d'une daube (n'ayons pas peur des mots) où le seul intérêt que j'y ai trouvé est d'apprendre qu'une tueuse était planquée au même endroit où Castle avait fait un carnage dans une précédente BD.
Donc en résumé, je n'accroche pas pour l'instant aux "Punisher Max", je trouve que les scénaristes n'ont pas encore trouvé le bon filon et qu'il ne s'agit que de bis repetita.
Vu que forcément j'ai tous les volumes précédents, je me vois contraint d'acheter les suivants, mais si je devais faire des choix, je me porterais plutôt vers les anciens tomes du Punisher époque Ennis.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien
ARRAY(0xb79db6f0)

Ce produit

Punisher Max, Tome 3 : Cible : Castle
Punisher Max, Tome 3 : Cible : Castle de Roland Boschi (Broché - 8 février 2012)
EUR 13,30
En stock, mais la livraison peut nécessiter jusqu'à 2 jours supplémentaires
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit