undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles5
4,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Format: Poche|Modifier
Prix:8,10 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 29 avril 2010
"Sur l'aile du vent
Légère et lointaine
L'hirondelle"

J'aime l'écriture de Sôseki et j'aime les haikus.
J'ai donc adoré ce livre.

Et les illustrations sont également sublimes !
0Commentaire|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 27 décembre 2012
Ce livre en format de poche (de 140 pages), recueille 135 haïkus écrits au rythme de la vie, des saisons… J’aime beaucoup cet art qui de la plume, les immortalise en images (avec une préférence pour ceux de Bashô pour ma part). Fermez les yeux et laissez-vous emporter à travers ces poèmes métaphoriques mettant en exergue vos sens, livrés au gré des saisons, des rencontres solitaires, mais ô combien liées à la beauté de Dame Nature…

Ces poèmes sont très bien présentés : bien « aérés ». Les illustrations sont épurées et esthétiques. La préface "Le dicible et l'indicible" d' Akima Yutaka décrit bien l'état d'esprit de cet exercice de style poétique. A la fin du livre, des "Notes" situent les contextes dans lesquels ces haïkus ont été créés. Les illustrations sont soigneusement répertoriées dans la "Table des illustrations". Le livre est bien documenté.

Mais dommage qu’ il soit très mal relié (du moins le mien) : les pages se sont rapidement détachées, malgré le soin que j’y apporte à chaque lecture.

« Les fleurs sont tombées
Des pétales déchirés le courant a emporté
Jusqu’à l’ombre ».

Le livre s'étiole,
Des feuilles le temps emporte,
Les écrits demeurent…
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 mars 2015
D’abord, je suis très impressionné par la qualité éditoriale (déjà, combien se révèlent précieux les textes en introduction, d’une si grande qualité). Les haïkus, ensuite, et les illustrations qui les accompagnent. Si tous (et toutes) ne m’ont pas « transporté », et c’est là une intime réaction qui m’appartient en propre, c’est une sorte de connivence qui s’établit ou non dès l’abord, aucun(e), cependant, ne m’a laissé indifférent. L’ensemble est d’une telle densité, d’une telle profondeur. Mais je conseille, lecteur presque avide que je suis, de ne pas se laisser aller sur la pente qu’offre la brièveté, par définition, du haïku. C’est là un livre de chevet, que l’on goûtera plutôt avec retenue, car si l’on « s’envoie », parfois d’une traite, un grand soda glacé, on dégustera avec recueillement et par courtes gorgées le contenu de sa coupelle de thé. Et l’on commencera ainsi à apprendre à modérer ses élans… un long chemin ouvre sa perspective. Un monde nous sépare. Très beau livre, à tenir en main plutôt qu’à afficher sur un écran, à mon humble avis.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 janvier 2015
Je trouve les Haikus de Sôseki particuliers; occidentalisés - très beaux, ils contiennent cependant parfois des redondances volontaires, des effets de style, des adjectifs, un peu éloignés des instants de vie décrits sans aucune fioriture chez d'autres auteurs tels qu'Issa. Sôseki était issu de l'Ere Meiji et a voyagé en Europe; il connaissait et enseignait l'anglais. Je trouve que l'on ressent puissamment cette "occidentalisation" dans les vers de Sôseki. Certains vers sont cependants très épurés et très proches de la tradition japonaise. Un joli mélange en soi, j'ai apprécié la lecture de cet ouvrage aux illustrations très belles.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2014
135 des 2500 kaiku écrits par Natsumé Sôseki, illustrés de peintures, de dessins et de calligraphies de l'auteur, mort en 1016. Excellente traduction. Une merveille.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)