Commentaires en ligne


29 évaluations
5 étoiles:
 (13)
4 étoiles:
 (8)
3 étoiles:
 (5)
2 étoiles:
 (2)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 surprenant
Cette série est écrite par la maman de notre fabuleuse succube georgina kincaid.
Ici il s'agit d'une autre série bit lit, qui raconte les histoires de Eugenie Markham alias cygne noir ou Odile pour les faës.
Eugenie est une chaman qui ne porte pas dans son coeur les faës, et qui les renvoi dans l'outremonde.
J'usqu'ici elle avait une...
Publié le 30 juin 2010 par lilith

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 la plus mauvaise série du remarquable auteur de Succubus, Vampire Academy et Bloodlines
C'est vraiment la plus mauvaise série du remarquable auteur de Succubus (géniale série pour adultes), Vampire Academy et Bloodlines (deux belles séries pour adolescents et adulescents).
Aucune des personnalités ni des actions n'est intéressante. Seul Dorian par sa complexité retorse amuse.
L'histoire fonctionne un...
Publié il y a 6 mois par Betty


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

22 internautes sur 23 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 surprenant, 30 juin 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
Cette série est écrite par la maman de notre fabuleuse succube georgina kincaid.
Ici il s'agit d'une autre série bit lit, qui raconte les histoires de Eugenie Markham alias cygne noir ou Odile pour les faës.
Eugenie est une chaman qui ne porte pas dans son coeur les faës, et qui les renvoi dans l'outremonde.
J'usqu'ici elle avait une vie plutôt tranquille même si son job n'a rien d'ordinaire.
Cependant un jour elle se rend compte que son véritable nom est connu dans l'outremonde, et bien sûr ça commence à l'inquiéter.
Et elle à de quoi, puisqu'elle apprend lors d'une excursion là bas pour sauver une adolescente enlevée par les faës qu'elle fait l'objet d'une prophétie dont elle ignorait l'existence.
Cela explique pourquoi elle est tant convoitée sexuellement.
Non seulement elle doit faire en sorte de rester en vie, mais en plus elle doit gérer les deux seuls prétendants qui ne la laissent pas indifférente: kiyo métamorphe renard et Dorian roi d'un des territoires faës.
Heureusement qu'ils vont l'aider à sutrmonter ses difficultés.

Ce premier tome est génial, tout d'abord par ce qu'on est content qu'une nouvelle série bit lit soit publiée, mais par ce que richelle Mead sait vraiment bien écrire.
Ce livre est bourré d'humour, ce qui est très agréable, léger et drôle.
Digne d'un bon bit lit, notre héroïne est une femme qui a du caractère, une combattante, qui n'a pas froid aux yeux, et ne se laisse pas faire.
Il lui arrive toujours quelque chose de sorte qu'on ne s'ennui pas.
Et le tout, est relevé par de bonnes scènes de sexe.
Il y de bons rebondissements, ce qui fait, qu'on est loin de déterminer à l'avance la fin du roman.
Bien sûr on a hâte que le deuxième tome sorte, afin que notre curiosité sur la suite de ses aventures soit satisfaite.
Richelle Mead, n'entre pas dans le moule des histoires avec vampires et loups garous, sa première série (et la seule) traitant des aventures d'un succube, sa deuxième implique les faës.
C'est ce qui fait l'originalité de ses séries, de même que leur succés.
A lire, pour les inconditionnels du bit lit, mais aussi pour ceux qui veulent passer un bon moment, avec des pesonnages sympatiques, dans un monde féerique.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Bon livre, 29 juillet 2010
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
J'ai bien aimé ce livre mais je ne l'ai pas trouvé aussi accrocheur que la série de Georgina Kinckaid qui est du même auteur. Je trouve qu'ici l'histoire avance au ralenti. J'ai l'impression de faire du surplace en attendant que l'héroïne se décide à prendre une décision. Je n'ai pas retrouvé le style de l'auteur qui m'avait tellement plu.
Pourtant, il y a tout ce qu'il faut pour plaire: de nombreuses scènes d'action, de l'amour, quelques scènes de sexe, un univers enivrant.
Et comme dans chaque histoire, il y a un secret qui entoure l'héroïne, ici, il s'agit d'une prophétie concernant Eugénie. Le contenu de cette prophétie est une bonne idée, c'est d'ailleurs ce qui donne une petite touche d'humour de temps à autre (je ne peux pas développer davantage sans devoir vous révéler la prophétie et donc une partie de l'intrigue du livre).
Je trouve aussi qu'il y a certains passages qui sont trop longs et même certains qui n'était pas nécessaire et puis les problèmes amoureux d'Eugénie sont parfois un peu agaçant, c'est presque aussi compliqué que chez Anita Blake.
Bref, malgré ces petits détails, je pense que je vais continuer la série pour voir comment ça va évoluer.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Prenant et original, 4 juillet 2010
Par 
Lauseig "Tila" (france) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
J'avais hésité à l'acquérir, peur de trouver trop de ressemblance avec les histoires d'Anita Blake. Mais je n'ai pas été déçu du tout, on commence et on ne veut plus le lâcher. Eugénie est une vraie guerrière qui ne rêve que d'une vie normale et qui cherche enfin à s'intégrer, mais tout va s'acharner contre elle, elle doit se battre de plus belle contre l'outremonde, elle découvre qu'ils ne sont pas tous des monstres sans coeur, et bien plus sur elle-même. Tout ceci va la mettre dans une situation dont elle ne peut s'échapper, malgré tous ses efforts. Bonne lecture
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Un cygne noir chez les Etincelants..., 12 août 2014
Par 
Blodeuwedd - Voir tous mes commentaires
(COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)    (TOP 50 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
Eugénie Markham est l'archétype de l'héroïne de bit-lit parachutée dans un monde plutôt fantasy. Elle est forte, frondeuse, battante mais n'hésite pas à avouer ses défauts comme ses faiblesses, l'indécision étant la caractéristique qui a fini par m'agacer profondément chez elle. Elle est couverte d'armes et de tatouages qui lui permettent d'appeler ses esprits servants (dont le terrible Volusian) ainsi que sa magie de chamane afin de voyager en Outremonde, d'y envoyer les Faes retors ici ou en Inframonde. Elle apprécie son déjanté colocataire, Jérémy le tombeur de ces dames qui se donne des airs d'indien pour les attirer dans ses filets, elle a de bonnes relations avec sa mère et son mentor, Roland son beau-père dont nous apprendrons comment il est entré dans sa vie familiale, dévoilant ainsi le secret des origines d'Eugénie.

Car il faut bien expliquer les capacités particulières de cette chamane, son héritage génétique qui subitement va lui coller aux basques lorsqu'elle va devoir chausser son costume d'Odile Cygne Noir pour se rendre en Outremonde afin d'y retrouver une jeune fille qui fut, selon son frère, enlevée par un Etincelant. Ces noblaillons comme elle les appelle, n'hésitent pas à franchir les portes des mondes quand ils le peuvent afin de charmer les humaines bien plus fécondes que leurs femmes. Ils détestent Odile et elle le leur rend bien, mais voilà qu'ils se mettent à lui courir après au lieu de la fuir. C'est ainsi qu'elle va découvrir qu'elle est au centre d'une prophétie qui devrait permettre à l'Outremonde d'entrer en guerre afin de récupérer leurs terres chez les hommes.

Eugénie venait pourtant de rencontrer le charmant et athlétique Kiyo, vétérinaire de son état, accessoirement métamorphe renard, un kitsune avec lequel elle entamait une relation assez sexuelle qui lui convenait. La voilà convoitée pour diverses raisons plus ou moins louables par certains Seigneurs Faes dont le fantasque roi d'un des territoires, le puissant Dorian qui pourtant rêve de grandeurs plus flamboyantes. Ce dernier va lui révéler le vrai visage de son peuple, l'aider à apprivoiser et maitriser certains de ses nouveaux pouvoirs et bouleverser son univers jusqu'alors assez routinier. C'est donc un premier tome assez énergique qui place les lieux et personnages au centre d'une intrigue bien menée truffée de combats, complots, mensonges, trahisons, saupoudrée d'une petite dose de sexe édulcoré, de bons sentiments, de révélations avec le lot de surprises qu'elles impliquent. Le tout enrobé par la plume alerte et teintée d'humour de Richelle Mead
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 la plus mauvaise série du remarquable auteur de Succubus, Vampire Academy et Bloodlines, 8 juin 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
C'est vraiment la plus mauvaise série du remarquable auteur de Succubus (géniale série pour adultes), Vampire Academy et Bloodlines (deux belles séries pour adolescents et adulescents).
Aucune des personnalités ni des actions n'est intéressante. Seul Dorian par sa complexité retorse amuse.
L'histoire fonctionne un peu dans les premiers tomes et s'abîme de plus en plus. Le dernier tome est catastrophique.
Le seul élément amusant est la différence entre les façons de faire l'amour de Kiyo et de Dorian: le premier pratiquant brutalement l'amour sans préliminaires (ce qui amènera les protestations de l'héroïne) et le second se délectant dans de très très longs bondages qui servent de préliminaires excitants et qui se révèleront plus tard utiles à l'héroïne...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un très bon début, 5 août 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
Ce premier tome des aventures d'Eugenie Markam est très captivant et surprenant. Eugenie est belle, intelligente, solitaire et surtout est une chamane très puissante qui gagne sa vie en combatant les faes ou "noblaillons" (pour certains plus repugnant les uns que les autres) comme elle les nommes qui envahissent son monde humain afin de les renvoyer chez eux (en Outremonde) ou a trépa (en Inframonde). Depuis toujours elle hait ces faes qui se croivent tout permis et supérieur. Mais depuis un moment déjà les menaces faes se font de plus en plus nombreuses et chaque "méchant" a pour objectif de la faire sienne. Mais que ce passe t'il donc??? Que lui veulent t'ils exactement et pourquoi??? Une chose est sure c'est qu'elle va se prendre une sacrée gifle et tomber des nus en découvrant toute la vérité sur son "vrai" elle, son bel amant Kiyo et sur un tas d'autre chose de l'Outremonde. Un tome passionnant, avec beaucoup beaucoup de combat, de trahison, de mensonge, manipulation etc... la découverte d'un Outremonde magnifique, des personnages sympathique et des amants plus qu'irrésistibles avec de l'amour, de la passion et du sexe très animal... J'ai adorée et j'espère que le tome deux sera pareil.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Quelques originalités, mais un mélange classique et efficace, 1 novembre 2012
Par 
Poison (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
Je suis assez fan des écrits de Richelle Mead, donc plutôt heureuse de lire son autre série. On se retrouve dans un monde de Faës, avec quelques métamorphes, et où l'héroïne est une chamane. Bon excepté ces originalités, c'est une recette classique d'urban fantasy. Pas l'histoire de l'année, mais une très bonne histoire à lire tout de même !
Entre deux hommes très différents, mais qui font tous deux réagir son corps et bien vite son cœur, Eugénie, dit Odile Cygne Noir, découvre rapidement qu'elle la fille d'un puissant seigneur de l'Outremonde, craint de tous, et également l'enjeu d'une importante prophétie qui ne laisse personne indifférent ! Entre ceux qui en veulent à son corps et ceux qui préfèrent encore la voir morte, Eugénie se retrouve dans un sacré pétrin.
Me faisant un peu penser à une recette de cuisine : on prend une héroïne avec un boulot dans le surnaturel un poil dangereux et aucune vie sociale, on la projette d'un coup en plein cœur du surnaturel avec deux hommes torrides pour l'assister (quel que soit l'assistance en question) et un fil conducteur pour écrire plusieurs tomes. Cependant ce ne serait pas rendre justice à l'auteur qui a une belle plume, et arrive à utiliser des ingrédients classique et à bien les assaisonner pour en faire une belle histoire. Les personnages ne sont pas trop caricaturaux (même si pas assez fouillés dans l'ensemble) et le monde me plait bien. L'intrigue est plutôt bien menée, et bien pensée, mais j'aurai aimé un peu plus de profondeur et de noirceur.
Bref une bonne série, que j'apprécie beaucoup, pour tous les fans d'urban fantasy !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 tout simplement fantastique, 12 octobre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
C'est un livre , vraiment passionnant avec une héroïne coriace comme on les aimes . A la fois touchante et indécise, Eugénie dite "le cygne noir", nous transporte au fil page par son caractère orageux et changeant. Elle nous maintient en haleine avec sont histoire d'amour pour un certain renard malicieux et sont attirance pour un roi, avide de pouvoir. Je conseille ce livre au fan du genre qui ont apprécié la communauté du Sud ou les Anita Black. A lire et à relire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une série qui m'a semblée préfabriquée, 13 août 2011
Par 
Lady Lama (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
« Storm Born » est le premier tome de la série « Dark Swan » de Richelle Mead, plus connue pour ses séries « Succubus » et « Vampire Academy ». Pour « Dark Swan », elle a actuellement publié trois livres en anglais :
- « Storm born »
- « Thorn Queen »
- « Iron Crowned »

J'avais beaucoup apprécié les deux séries précédentes de Richelle Mead, hélas je ne trouve dans cette nouvelle série aucune originalité. Elle n'a que rarement le deuxième degré de « Succubus », et n'a absolument pas la fraîcheur (pour les premiers tomes) de « Vampire Academy ».

L'univers décrit est très classique : il y a le monde réel, le monde « fantastique » des faës et le monde des morts. Certaines personnes / êtres peuvent naviguer d'un monde à l'autre. L'enjeu : dans le monde réel, qui des humains ou des faës l'emportera ?

C'est une série plutôt premier degré où l'héroïne, Eugenie, qui se fait appeler Odile Black Swan (surnom complètement sous exploité, çà fait étiquette collée depuis le début et ensuite pschit on l'oublie), lutte contre les forces du mal. Il n'y a que peu de détails du quotidien. Elle vit en colocation avec un hurluberlu qui se prend pour un Indien d'Amérique pour mieux séduire les filles (personnage sympathique), elle va régulièrement voir sa mère et son beau-père avec qui elle entretient des liens affectueux (assez rare dans l'urban fantasy), et vit de ses luttes contre les forces du mal. On ne sait pas comment c'est organisé, sinon qu'elle a une secrétaire qui lui passe toutes les demandes d'exorcisme (y compris d'une basket) et autres luttes contre les forces enchantées et qu'elle se fait aider de trois personnages du monde fantastique : une sorte de boy scout « faerie », une âme d'africaine dépressive qui se lamente à chaque phrase (or comme elle le dit, c'est dommage qu'il n'existe pas de Valium pour les âmes) et le démoniaque et puissant Volusian, que j'aurais bien aimé voir encore plus à l'honneur.

Comme les autres héroïnes de Richelle Mead, c'est un personnage plutôt solitaire, qui se sent à part (ici à cause de son activité principale). Le bouquin est très épais, et j'avoue que j'ai dû me forcer pour lire les 150 dernières pages. Au début j'ai été séduite par le caractère pittoresque des personnages et je me suis laissée embarquée par le talent de « story telling » de l'auteur. Sauf que cela n'a pas duré.

L'héroïne constate que du jour au lendemain, les forces du mal qu'elle combattait ne cherchent plus à la détruire ou juste à l'embêter, mais... à coucher avec elle. De fil en aiguille, elle comprend qu'elle est au centre d'une prophétie, et la plupart des individus mâles du monde fantastique rêvent d'être le père de l'enfant qu'elle portera (et en la voyant s'extasient sur sa plastique de rêve, il faut dire aussi que pour des raisons diverses, cela lui arrive régulièrement de se trouver à demi voire complètement nue). Franchement, c'est assez lassant de lire des scènes à répétition où les faeries reluquent l' héroïne et cherche d'un moyen ou d'un autre à se l'approprier, avant qu'elle ne les élimine avec efficacité.

L'héroïne va se faire notamment aider par Amoureux n°1 et Amoureux n°2. Avec eux il y a aura des scènes de sexe longues, très explicites et qui m'ont agacées (tout simplement parce qu'elles apparaissaient pile comme un des ingrédients nécessaires à un roman d'urban fantasy adulte, j'ai trouvé que cela manquait de spontanéité dans l'écriture de l'auteur, si vous voyez ce que je veux dire - chez JR Ward cela semble naturel, ici j'ai de gros doutes). Et les deux amoureux ne m'ont pas fait rêver. L'un et l'autre sont fades : Amoureux n°1 est au début mystérieux, mais le mystère disparaît rapidement. Il est vétérinaire, peut se transformer en un animal qui ne me fascine pas particulièrement, est très généreusement doté par la nature, et explique ses excès de « passion » par son instinct animal qui prend alors le dessus. Je n'ai pas retenu grand-chose d'autre.... Amoureux n°2 fait "roitelet" un peu pathétique et rêve de davantage de puissance. L'héroïne elle-même, bardée de tatouages et d'armes, m'a semblée moins attachante que les héroïnes précédentes de l'auteur, sans montrer de fragilité particulière, mais une agressivité agaçante à la longue.

Bref (mais ce n'est que mon avis personnel encore une fois), j'ai trouvé que cette série était beaucoup moins « sincère » que les deux autres écrites par l'écrivain. Et en plus, cela manque cruellement d'originalité. Je ne lirais pas les tomes suivants (sauf si entre temps je ne découvre que des avis dithyrambiques sur eux ^^).
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Vraiment original, 13 août 2010
Par 
miss miss (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage (Poche)
Et pourtant, on croyait avoir tout vu avec les bit-lit. Eh bien, non, "Cygne noir" est vraiment original et se situe dans un monde fantastique tout à fait inédit et bien ficelé. L'intrigue est palpitante, certaines situations cocasses et les personnages touchants sans pour autant être débordant de psychologie complexe. C'est sans hésitation que je mets cinq étoiles, pour les dialogues dynamiques, l'humour, le caractère bien trempé de l'héroïne, le coeur tout mou de Kiyo et le grain de folie du roi rouquin dont j'ai mangé le nom (pardon). J'attends la suite avec impatience.

Ps : je ne me souviens pas avoir autant ri à la première page d'un livre, autant qu'avec celui-ci et son histoire de Nike possédée. Bon sang, j'étais vraiment bidonnée !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage
Cygne noir, tome 1 : Fille de l'Orage de Mead Richelle (Poche - 10 juin 2010)
EUR 8,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit