Commentaires en ligne


39 évaluations
5 étoiles:
 (11)
4 étoiles:
 (3)
3 étoiles:
 (8)
2 étoiles:
 (6)
1 étoiles:
 (11)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 uniquement pour les puristes
Ceux qui ont accroché aux Anita Blake à cause de l'intrigue ou de l'action risquent d'être déçus. Plus on avance dans les tomes et plus l'histoire se réduit au réseau complexe des relations entre garous, vampires et l'héroïne. Certains trouveront même que le sexe prend une place prépondérante. Mais les puristes, les...
Publié le 12 février 2011 par A. Vanessa

versus
24 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 du porno pas très chic
Quelle déception que ce tome! Si LKH veut faire durer cette série, qu'il y ait au moins une intrigue digne de ce nom et non un prétexte à d'innombrables scènes de sexe. Qu'il y ait du sexe et de la violence chez Anita Blake n'est pas génant: d'habitude, il y une réelle intrigue et des interactions entre les personnages. Ce...
Publié le 2 janvier 2011 par H. Tatiana


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

24 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 du porno pas très chic, 2 janvier 2011
Par 
H. Tatiana (Réunion) - Voir tous mes commentaires
(VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, tome 12 : Rêves d'incube (Broché)
Quelle déception que ce tome! Si LKH veut faire durer cette série, qu'il y ait au moins une intrigue digne de ce nom et non un prétexte à d'innombrables scènes de sexe. Qu'il y ait du sexe et de la violence chez Anita Blake n'est pas génant: d'habitude, il y une réelle intrigue et des interactions entre les personnages. Ce n'est pas du sexe pour le sexe; il y a une recherche du pouvoir, des rivalités, des motivations derrière les actes. Là, rien de tout cela. Entre les chapitres d'une page, une page et demi, aucune histoire, aucune recherche. Rien que des scènes de coucheries qui ne ressemblent pas à Anita. Après 11 tomes, brusquement, elle change de philosophie et a des partenaires multiples qu'elle rencontre souvent pour la première fois.
Très très decevant... Si les autres tomes valent 4 ou 5 étoiles, celui-ci atteint difficilement les deux étolies et encore. Résumer le livre se résumerait à la liste des partenaires d'Anita.
En tant que fan de cette série, j'espère que les prochains tomes en cours de traduction seront à la hauteur de LKH, sinon, ce serait gacher de l'argent que de pousuivre cette série.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 On dit succube pour une fille !, 10 avril 2011
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, tome 12 : Rêves d'incube (Broché)
Bon, il fut un temps où les aventures d'Anita étaient passionnantes et bourrées d'actions.
Approfondir un personnage au fil du temps est une bonne chose, mais là, franchement c'est n'importe quoi...
Je lis du fantastique depuis de nombreuses années, j'en ai lu des masses et je ne suis choqué par rien. Ni par l'horreur, ni par le sexe dans les romans.
Mais, franchement, les états d'âmes et les ébats sexuels continus sur 95 % d'un roman, c'est juste pitoyable.
C'est bien simple, il ne se passe plus rien dans ces romans, plus rien qui ne ressemble à du fantastique.
Rendons nous à l'évidence, Anita Blake n'est plus, il ne reste plus rien des premiers romans.
Si vous voulez vous embêter pendant 760 pages continuez à lire ses aventures purement psychologiques et sexuelles.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


19 internautes sur 20 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Du sexe, du sexe et encore du sexe !, 14 décembre 2010
Par 
C. Cecile "lilypouss" (france) - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (TOP 50 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, tome 12 : Rêves d'incube (Broché)
C'est avec beaucoup de plaisir et d'impatience que je me suis replongée dans la vie tumultueuse et compliquée d'Anita. Plaisir de retrouver sa façon directe de concevoir les choses et d'analyser les situations, directe aussi dans sa façon de parler!
L'histoire commence par une cérémonie de mariage et j'ai bien apprécié son point de vue sur la situation!
Ce livre est sensuel ET sexuel, et elle va devoir jeter aux orties ses principes moralisateurs pour pouvoir prendre soin de son entourage dépendant d'elle.
Si le 11ième tome était assez chaud, celui-ci est encore pire! Plus les tomes se succèdent et plus l'entourage masculin d'Anita augmente. A deux, à trois, avec ou sans spectateurs, l'auteur est en train de nous mener vers la pornographie, ce qui est paradoxal quand on se rappelle de notre héroïne à ses débuts!!!
A part ça, une petite enquête qui démarre assez tôt mais qui ne reprend que 400 pages plus loin! On est loin des scènes de nécromancie et des bagarres armées auxquelles elle nous avait habituées.
J'aimais bien quand Anita sortait son artillerie lourde et se la jouait «guerrière» dans la majeure partie du bouquin. Aujourd'hui ce sont les hommes qui sortent leur «artillerie», et que pour le plaisir!

Ce livre n'est pas mauvais mais j'espère que pour le prochain tome, l'auteur arrivera à mettre l'ardeur en veilleuse pour qu'on puisse passer à autre chose.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


16 internautes sur 17 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Pas assez de nécromancie, cent fois trop de sexe!, 6 janvier 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, tome 12 : Rêves d'incube (Broché)
Là je sature. J'avais adoré les premiers tomes, mais depuis le dixième livre, ça vire beaucoup trop à la pornographie à mon goût.
Le 10, j'ai eu du mal, la lecture du 11 a été plus que laborieuse, là, j'ai carrément jeté l'éponge après environ 150 pages. Du sexe omniprésent, près d'une dizaine de partenaires différents, on est très loin de l'esprit des premiers tomes. Si on a encore une ou deux enquêtes policières dans tout ce fatras, on en oublierait carrément qu'elle est nécromancienne à la base! Ses pouvoirs deviennent du grand n'importe quoi et il faut croire qu'aucun mec ne peut passer devant elle sans avoir envie de coucher avec elle. Tout est prétexte à s'envoyer en l'air avec un, deux, ou trois de ses copains. Trop, c'est trop, ça en devient écoeurant.
A la fin du tome 11, je me suis dit que je laissais une dernière chance à la série pour se remettre sur les rails, mais cette fois j'arrête les frais. Dans les deux sens, d'ailleurs, parce qu'à 25 euro, vu le contenu, autant se payer quelques Harlequin.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Grandes dents et fourrure soyeuse : douzième tome des aventures d'Anita, le petit cougar-garou sans culotte, 8 janvier 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, tome 12 : Rêves d'incube (Broché)
Question de base :
Comment une auteure douée comme Laurell K Hamilton peut elle passer en trois épisodes d'un petit chef d'oeuvre (Papillon d'obsidienne pour ne pas le nommer) à une bouillasse porno comme celle ci ?
Réponse :
Pour illustrer le passage de l'héroïne de l'état de RAGE (où elle dézinguait tout ce qui bougeait une oreille) à l'état d'AMOUR (où elle saute sur tout ce qui bouge). Pour bien nous expliquer ça, Laurell a besoin de 750 pages grand format.

J'ai bien compris l'évolution du personnage principal, qui au début de la série est une demoiselle un peu coincée, pleine de principes et de préconçus, qui n'aborde la question du sexe que le rouge au joue, pour devenir dans ce 12ème épisode une femme épanouie et bien dans sa peau, fervente apôtre du bondage, de la zoophilie et du triolisme. Mais fallait-il 700 pages de travaux pratiques très détaillés pour expliquer au lecteur que non, décidément, le sexe, ce n'est pas mal ? Laurell a t-elle pété un câble (et pas un câble secondaire, un gros câble de soutien) ?

Oui et non.
Oui, on a bien compris, à cause de ses liens métaphysiques avec un loup garou et un vampire Anita est dévorée par « l'ardeur », ce besoin de se nourrir spirituellement de sexe, et par un besoin de sang et de chair. Certes. Mais de là à oublier de raconter une histoire en dehors de cette unique problématique, il y avait un pas, allègrement franchi par l'auteure qui fait son héroïne une « hardeuse » au service de l'ardeur. L'accumulation d'amants, la longueur de certaines scènes (plusieurs chapitres parfois) éclipse totalement la minuscule enquête d'Anita dans ce tome, enquête non terminée qui plus est. On finit forcément par s'ennuyer, et parfois on se brule (à force de tenir la chandelle). Le gain continuel de nouveaux pouvoirs surnaturels (grâce à de nouveaux accouplements, bien sur), à la mode d'un jeu vidéo à niveaux, devient lui aussi très lassant.
A la longue l'empilement des scènes de sexe finit par générer, au delà de la lassitude, des sensations étranges, un peu à la façon d'une performance d'artiste moderne. Dans ce tome on glisse définitivement d'un érotisme « porno-chic » à la SAS pour s'enfoncer dans la pornographie pure et dure, constellée de tous les clichés les plus éculés du genre et donc le plus souvent grotesque. Car il y a un vrai crescendo dans le descriptif des relations sexuelles, dans l'épisode précédent on en était pas encore à cette description clinique et anatomique des scènes. C'est donc une volonté délibérée de l'auteur, probablement de choquer ses lectrices Américaines, du genre "vous n'étiez pas dégoutée par des têtes coupées et des éventrations de vampires, mais vous poussez des hauts cris devant des relations sexuelles entre adultes consentants, je vous mets face à vos contradictions". Je ne fais qu'extrapoler, je cherche des explications à ce glissement non pas sémantique mais séminal de l'oeuvre de Miss Hamilton.
Et il faut reconnaître par ailleurs que le « job » est toujours fait : l'intrigue amoureuse et relationnelle des personnages évolue, tout est centré sur les jeux de pouvoirs entre les partenaires surnaturels, et le récit est toujours mené en quasi temps réel, sur quelques journées seulement. Les liens métaphysiques entre les personnages sont aussi très bien restitués, et ça reste en permanence agréable à lire, le style étant toujours aussi clair.
Et dès que l'on revient à son travail d'enquêtrice surnaturelle (à partir du chapitre... 60) comme par miracle on rebascule vers un récit Hamiltonien "classique" addictif et réussi, dommage que le livre soit presque fini, et d'ailleurs l'auteure qui devait manquer de papier ne le termine pas et nous renvoie amicalement vers le prochain épisode. C'est un peu gonflé quand même !
Une réserve aussi sur le langage parfois volontairement outrancier de l'héroïne et ces petits apartés pour le lecteur, qui donnent le sentiment d'être un peu forcés, artificiels. C'est un des ressorts classiques de la bit-lit, un mélange d'héroïne aux pouvoirs surnaturels et de ses réflexions "girl next door" : c'était amusant à la fin des années 90, aujourd'hui c'est juste pénible.

C'est en tout cas une expérience de lecture assez invraisemblable, même si ce n'est pas l'invraisemblable que j'aurais voulu lire. Laurell K Hamilton est un écrivain sans concession, qui écrit ce qu'elle veut, et qui doit se tamponner le coquillard des conseils de ses éditeurs et de leurs équipes marketing. Il y a tout de même un côté artistique et anti commercial dans sa démarche qui inspire le respect, même si on apprécie pas « l'oeuvre » de l'artiste.
J'ai trouvé ça abusivement long et beaucoup moins divertissant que les épisodes 1 à 9, j'ai eu beaucoup de mal à aller au bout de ma lecture.
Je ne suis pas le seul, il semble qu'une quantité considérable des lecteurs de Miss Hamilton ait sauté du wagon en marche, certainement par crainte de passer à leur tour à la casserole.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 de la pornographie, 1 février 2011
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, tome 12 : Rêves d'incube (Broché)
Comme tous les autres commentaires que j'ai lu, ce dernier tome ne contient quasiment que des scenes de sexe avec force details assez pornographiques... Il ya tellemtn de pages de Anita qui s'envoie en l'air a droite et a gauche qu'on a du mal a suivre l'histoire , enfin ce qu'il ya d'histoire ...
Decevant , j'arrete la avec Anita et du coup je ne suis pas tente du tout de lire les autres romans de Hamilton.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 Rêves d'incube...., 29 juin 2011
Par 
M. Céline "india33cel" (France 17) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, tome 12 : Rêves d'incube (Broché)
Ou la parfait manuel du sexe pour les nuls, avec force détails!
Vous ignoriez tout de la gorge profonde et autres pratiques extrêmes ?? C'est LE livre qu'il vous faut !

Voilà, que dire de plus, j'étais ravie de revoir la nécromancie mise en avant dans ce tome, et puis .... paf ! Du sexe en veux-tu (ou pas), en voilà quand même !
Et en effet, ça devient ridicule, 3 pages sur la gorge profonde, là j'avoue que j'ai failli balancer le bouquin aux oubliettes et surtout à la poubelle. Si je voulais du porno, j'en achèterais. Là, je me sens un peu forcée de me farcir (pardon .... ) des chapitres entiers pas très chic dans l'espoir que peut-être au milieu des orgies, il y aura enfin ce que j'avais aimé dans cette saga. Je perds espoir!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Anita, l'exécutrice ou la nymphomane ?, 3 juillet 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, Tome 12 : Rêves d'Incube (Poche)
J'ai découvert la collection Anita Blake sur le tard et j'ai dévoré les huit premiers tomes en quelques mois.
Attendre la parution du suivant (en format poche pour compléter ma collection) était très long, mais c'était avec un réel plaisir que j'ouvrais chacun de ces livres et que je me plongeais dans la vie pour le moins chaotique, d'Anita Blake.

Ce tome 12 m'a beaucoup déçue, l'intrigue est on ne peut plus inexistante, bâclée.
Quand aux scènes de sexe, elles sont si nombreuses et tellement détaillée que je me suis demandée si je n'étais pas tout simplement en train de lire un livre érotique.
érotique?? Je dirais plutôt à la limite du pornographique, les scènes (si nombreuses) et si précises que ça en devient lassant.
On croit enfin pouvoir se tourner vers l'intrigue, mais non ! C'est réparti pour un tour !
Anita, tour à tour dominante, dominée...et la plupart du temps allongée !

Je le déconseille à tous les fans de l'exécutrice !!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 La déchéance d'une série, 10 mai 2012
Par 
Caly (Macôn) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, Tome 12 : Rêves d'Incube (Poche)
Avec ce tome 12, Laurell K. Hamilton continue la déchéance de sa série phare. Toujours plus de pages, plus de métaphysiques, plus de jambes en l'air... Le plus sidérant reste le n'importenawake de l'auteure qui fait penser à l'imagination d'une adolescente en découverte de la puberté.
On retrouve donc Anita empêtrer dans des pseudos liens métaphysiques à n'en plus finir. Car oui, Anita ne cesse de créer des liens "par erreur" mais pas de soucie, Jean-Claude, Richard et toute la clique sont toujours la pour dispenser un cours de 15 pages grâce à leurs savoirs incommensurables. Tout ces liens qui rendent notre (plus très chère) Anita si puissante. Du moins en théorie car moi tout ce que j'ai remarqué, c'est qu'elle passe plus de temps affaiblie qu'autre chose et voila donc le grand sujet du livre : il faut nourrir l'ardeur! Mais comme elle devient plus puissante, elle doit se nourrir plus souvent (bravo Mme Hamilton, on ne l'avait pas vu venir!) et au lieu de 2 fois par jour, on passe à 3. Mais comme Anita reste un peu prude (c'est la grande trouvaille de ce tome, faire admettre à l'héroïne qu'elle c'est un peu dévergonder!), l'auteure nous invente toujours plus de n'importenawak pour la faire coucher à droite et à gauche. Car oui, comme Anita est une grande philanthrope dans l'âme, elle saute au secours de son amant n°1 pour recharger les piles de ce dernier grâce une partie de jambes en l'air. Peu après, ce sera l'amant n°5 qui aura besoin d'être secouru de la même manière... Mais quel inventivité!
Et l'histoire dans tout ça? Non seulement elle n'est pas très intéressante mais ne doit vraiment se dérouler que sur les 100 dernières pages (1/10 du bouquin consacrer à l'intrigue en gros) et en plus, n'offre même pas de résolution satisfaisante. En faite, je crois que la véritable intrigue du livre, c'est Nathaniel, couchera ou couchera pas avec Anita?

Mais au risque de me faire beaucoup d'ennemies, ce que je trouve le plus dommage, ce sont les avis que je peux lire à droite et à gauche. Que l'on aime ce genre de livre, c'est une chose dont je ne polémiquerais pas (chacun ses gouts après tout) mais comment peut-ont parler d'évolution de la série? Dois-je rappeler que Anita tome 1 à 5, c'est zéro scènes de jambes en l'air et le souhait du mariage avant l'acte (une scène pour le tome 6 et 1 pour le tome 8)? Dois-je rappeler la proportion que prenais l'intrigue des premier tomes vis-à-vis de tout le reste? Si dés le premier tome, Anita c'était mis à avoir autant d'amants qu'une équipe de foot compte de joueur, je n'aurais certainement pas commencer cette série. Non, je ne me voile pas la face, depuis le tome 10, l'auteure à belle et bien trahie sa série d'origine et je comprend parfaitement que de nombreux lecteurs se sentent trahis. Mais le plus frustrant? C'est de voir des séries excellentes comme Kate Daniels ou Rachel Morgan peiner à trouver le succès qu'elles méritent alors que les orgies d'Anita s'arrachent par milliers d'exemplaires en France.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 uniquement pour les puristes, 12 février 2011
Par 
A. Vanessa - Voir tous mes commentaires
(TESTEURS)    (VRAI NOM)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Anita Blake, tome 12 : Rêves d'incube (Broché)
Ceux qui ont accroché aux Anita Blake à cause de l'intrigue ou de l'action risquent d'être déçus. Plus on avance dans les tomes et plus l'histoire se réduit au réseau complexe des relations entre garous, vampires et l'héroïne. Certains trouveront même que le sexe prend une place prépondérante. Mais les puristes, les fans d'Hamilton trouveront dans ce tome tout ce qu'ils affectionnent, une façon incroyable de narrer les choses, une imagination sans limite et des personnages comme on voudrait en côtoyer plus souvent. Ceux-là attendent déjà la suite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Anita Blake, Tome 12 : Rêves d'Incube
Anita Blake, Tome 12 : Rêves d'Incube de Laurell K. Hamilton (Poche - 19 janvier 2012)
EUR 11,70
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit