Commentaires en ligne 


5 évaluations
5 étoiles:
 (5)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Locke and Key tome 3, 13 juillet 2013
Par 
Biggy - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Locke & Key, Tome 3 : La couronne des ombres (Relié)
Et si surmonter ses peurs était aussi simple que de tourner une clé dans une serrure ? Les ténèbres se referment sur Keyhouse, le manoir de la famille Locke. Dodge poursuit son insatiable quête des mystérieuses clés de pouvoir et est prêt à tout pour les obtenir. Y compris à torturer ses anciens alliés et à assassiner ses ennemis. Bode, Tyler et Kinsey vont devoir mener seuls un combat désespéré pour leur survie.

Après donc un tome 2, servant un petit peu d’interlude à Joe Hill, afin de vraiment poser ses personnages et sa trame de fond, nous faisons, avec ce tome 3 « La Couronne des Ombres », une véritable plongée dans l’action à mille à l’heure. Lucas Caravaggio/Dodge a réussi à se débarrasser des personnes qui auraient pu l’empêcher d’accomplir son plan machiavélique (bien qu’il nous soit encore totalement inconnu…). Et il n’a pas lésiné sur les méthodes employées.
Il ne lui reste cependant plus qu’à trouver la clé Oméga. Cette fameuse Arlésienne dont on nous parle depuis le premier tome ! De plus on ne sait rien sur elle (mais sa forme, tirée de son nom, nous aiguille quand même pas mal). Et pour trouver cette clé, Lucas/Dodge nous ressort le tueur fou Sam Reese de sa manche ! Mais suite à une conversation entre les deux protagonistes, sous la forme de fantômes, très intéressante, on découvre un Sam qui a ouvert les yeux et a pris conscience de la manipulation dont il a été l’objet. Qu’il refuse dorénavant d’aider Lucas/Dodge, notamment vis-à-vis de la clé Oméga. Et nous découvrons surtout que Lucas/Dodge s’avère probablement, lui aussi, n’être qu’un pantin de quelqu’un ou de quelque chose…

Le doute n’est plus permit. L’élément central de tout cela est la clé Oméga ! Et ce, peu importe les autres clés que l’on découvre peu à peu au fil des volumes. Et des clés, ce tome en est fourré ! Mais l’une d’elle va prendre le pas sur toutes les autres. La clé des Ombres ! Tout simplement car ce tome 3 est lui-même centré sur les ombres. Ce tome est sinistre, malsain, terrifiant ! Tout commence par un chapitre où Kinsey et ses nouveaux amis (assez bien travaillés pour des personnages secondaires il faut le signaler) visite une grotte sinistre et dans laquelle son père a gravé un message dans la roche. Malheureusement nous n’y apprenons rien. Mais l’on voit à quel point le fait de ne plus avoir peur, rend Kinsey de plus en plus « effrayante ». Elle n’hésite devant plus rien, que ce soit le danger, sa mère ou face à une attaque de monstres !
Puis vient le gros du tome : Lucas/Dodge attaque Keyhouse et les enfants Locke ! Pour cela il va utiliser la clé des Ombres, lui donnant accès à la Couronne des Ombres. Il peut désormais contrôler toutes les ombres de Keyhouse, et à ma grande surprise il va attaquer la fratrie. Il n’y va d’ailleurs pas de mains mortes ! Mais plus grande fut encore ma surprise en voyant les Tyler, Kinsey et Bode se battre de toutes leurs forces contre ces ombres. C’est surtout Tyler qui m’a surpris de par son courage, voir sa rage ! (Kinsey n’ayant plus peur de rien et Bode étant ce qu’il est je suis un peu moins surpris.) Et pour cela, l’ainé va lui aussi se servir d’une clé : la clé de Titan ! Je vous laisse découvrir ce qu’elle provoque, même si son nom est assez évocateur.
Ce combat de « titan » de Tyler est de plus merveilleusement mis en image par Gabriel Rodriguez, n’utilisant en effet que des pleines pages absolument magnifiques, intenses et expressives, sans dialogue. Un combat épique pour un chapitre, qui selon moi tourne la page du deuil pour les trois enfants ! A partir de maintenant ils ne se laisseront plus faire et vont aller de l’avant, j’en suis persuadé.

Petit mot sur la dernière clé, trouvée dans l’épilogue du tome par la mère Locke. La clé des soins. Elle ouvre une petite armoire dans laquelle on y met un objet cassé, un être blessé, on referme, et lorsqu’on rouvre l’objet est réparé, la personne est soignée.
Bien évidemment la mère met cela sur le compte de la boisson, elle boit de plus en plus et tout le temps, elle va s’amuser à mettre divers objets jusqu’à la mauvaise idée, mais tellement prévisible. L’urne de son défunt mari. Va suivre une scène absolument malsaine, et terrible dure émotionnellement. Habillée de façon très sexy elle va croire son mari revenu et aller se frotter à lui, avant de se rendre compte qu’il s’agit de Tyler. Les mots fusent, la haine dans les regards pique et un petit drame va en découler. Mais de ce drame va sortir une très intéressante découverte.

En plus de cette terrible ambiance d’angoisse et de terreur (si intense de par le travail conjoint de Hill et Rodriguez, ils sont nés pour bosser ensemble ces deux là, comme le duo Morrison et Quitely) Joe Hill effectue ici un superbe travail sur ses personnages. Alors que la fratrie évolue, se renforce et avance, la mère sombre de plus en plus, alors que cela devrait être l’inverse.
Bode est égal à lui-même mais est de plus en plus et de mieux en mieux entouré par son frère et sa sœur, qui remplacent ses parents en fait. Kinsey n’a plus peur et cela lui permet de faire beaucoup de choses et de mieux vivre sa vie d’ado. Tyler, enfin, prend le dessus sur son deuil, et agit en frère ainé, en nouveau chef de famille. On ne peut s’empêcher de penser que tout se passera bien pour eux. Ce sont de bons gamins, ils se serrent les coudes et ne se laisseront pas faire.
En revanche, quelle hargne de Joe Hill à démonter le rôle de la mère, elle croule et s’écroule sous le poids du deuil de son mari et surtout elle fuie totalement ses responsabilités de mère avec ses enfants, préférant la compagnie de Campbell, Smirnov ou autre Jack Daniels ! Je vois mal comment elle va pouvoir sortir la tête sous l’eau, d’autant que maintenant elle a ses enfants contre elle. C’est certes difficile de les voir agir ainsi, mais l’instinct de survie prédomine, inconsciemment ils ne veulent pas sombrer avec elle.

Bref, un tome absolument prenant et ensorcelant ! En le commençant hier soir en me couchant je n’ai pu le refermer qu’une fois fini. L’univers créé par Joe Hill et Gabriel Rodriguez est tellement noir, tellement terrifiant, tellement angoissant, mais avec tellement d’espoir avec ces trois gamins que l’on tremble avec eux, que l’on se bat avec eux.
Après ce combat titanesque et guérisseur pour nos trois héros, j’ai hâte de découvrir la suite de leurs aventures !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le bonheur à la clef, 28 mars 2013
Par 
Bruce Tringale (France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (VRAI NOM)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Locke & Key, Tome 3 : La couronne des ombres (Relié)
Lecteur averti et difficile,voici bien longtemps qu'une série ne m'avait pas enchanté à ce point . Entendons par là que la lecture de L&k demande un réel investissement du lecteur dans une intrigue aux ramifications vertigineuses .
Attention ! le fait que cette série fasse appel à votre intellect ne doit pas signifier qu'elle est ennuyeuse ! Bien au contraire ! Tout en restant divertissante , L&K maîtrise son histoire de manière admirable. Je défie n'importe qui d'y trouver une faille scénaristique , jeu auquel je me livre souvent avec un plaisir sournois .
S'embarquer dans les mésaventures de la famille Locke , c'est retrouver un frisson enfantin de l'inconnu , symbolisé par le personnage de Bode . A chaque page , les auteurs nous entraînent dans des contrées défiant l'imagination où TOUT peut arriver .
Alors qu'à l'instar de séries TV , les Comics se distinguent par leur frilosité éditoriale , leur manque d'audace et des histoires mal fichues , L&K relève le pari de créer un univers fantasmagorique aussi fascinant que le Sandman de Gaiman en son temps , où le fantastique s'articule avec le quotidien de personnages ordinaires.
Prenez Kinsey par exemple . Cette audacieuse jeune fille qui a appris à maîtriser sa peur n'est pas sans rappeler Rose Walker qui apparaît à la convention des tueurs en série de Sandman . En sachant l'admiration que voue Stephen King , père de Joe Hill , à la Saga de Gaiman , ceci n'a rien d'étonnant .
Car au delà du fantastique Lovecraftien de cette série , et comme le mentionne pertinemment Brian Vaughan dans sa préface , les personnages de Locke & Key sont des gens ; des caractères auquel le lecteur s'identifie et s'attache immédiatement . Voici l'histoire d'une famille ordinaire qui va devoir surmonter la mort d'un père de manière extraordinaire. Tyler est déchiré entre son rôle d'homme de la maison , protecteur de la famille et son désir d'être un adolescent insouciant . Kinsey , en ignorant ses limites met en péril la vie de ses amis. Bode est à cheval entre réalité et merveilleux au détriment de sa crédibilité du fait de son âge . Et la séduisante Nina entre dans une spirale auto-destructrice que son amour pour ses enfants ne suffit pas à surmonter.
Ajoutez à celà , le malveillant Dodge , créature hermaphrodite ( comme Desire de Sandman ) qui passe son temps à trahir cette "famille d'adoption " ( comme Desire de Sandman ) en les soumettant sournoisement à des épreuves tentatrices ( comme Desire ...vous m'avez compris ! ) .
Les dessins de Rodriguez sont indissociables des talents de conteur de Hill . Prenez la couverture . Un logo en forme de serrure et de clef , surplombe un phare qui va jouer un rôle important dans ce volume trois . Tout fourmille de détails qui rendent la relecture passionnante : des reflets dans des miroirs , des fausses perspectives , des indices cachés dans des décors.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Kinsey Locke, 31 mars 2013
Par 
Présence - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Locke & Key, Tome 3 : La couronne des ombres (Relié)
Ce tome comprend les 6 épisodes de la minisérie parue en 2009/2010. Il faut absolument avoir lu les 2 tomes précédents avant, à savoir (1) Bienvenue à Lovecraft et (2) Casse-tête.

Nina Locke poursuit sa descente dans la dépression en se soignant à grand renfort de spiritueux. Zack Wells continue à se promener en toute impunité dans le manoir des Locke ne laissant voir que son ombre sur les murs. Il utilise la clef du fantôme pour essayer d'amadouer l'un de ses anciens complices ; ce dernier découvre une particularité déconcertante de Dodge. Tyler continue de se rapprocher de Jordan. Kinsey fait la connaissance de 2 autres étudiants atypiques : Scot Kavanaugh et Jamal Saturday. Tous les 3 avec Jackie Veda (une copine de Kinsey), ils décident d'aller explorer la grotte des noyés car Scot prétend avoir vu le nom du père de Kinsey écrit sur une paroi. Le lendemain Nina part pour rendre visite à Duncan Locke et elle laisse Bode sous la garde de son grand frère et de sa grande soeur. Ne pouvant rentrer à temps, elle laisse ses enfants passer une nuit seuls dans le manoir. Dodge en profite pour se remettre à fouiller partout à la recherche des clefs et il trouve celle de l'ombre. Il peut enfin accéder à la couronne des ombres. La nuit va être longue.

Mieux vaut avoir lu les tomes précédents récemment pour pouvoir percevoir la portée des actes des uns et des autres. En particulier il faut se souvenir de ce qui est arrivé à Kinsey avec la clef de la tête (Head Key). De prime abord, ce tome semble un peu fait de bric et de broc. Évidemment, le lecteur suit la lente descente de Nina et les conséquences qui en découlent pour ses enfants. Mais le premier épisode est surtout consacré à Dodge, le second à Kinsey et le sixième à Nina. Il ne semble donc y en avoir que 3 qui forment le plat de résistance : cette fameuse nuit au manoir. Le premier épisode sert surtout à découvrir quelle clef recherche Dodge. Le deuxième semble placé juste pour montrer que Kinsey est encore capable d'indépendance et de réfléchir par elle-même. Et le dernier épisode s'attarde surtout sur la déchéance de Nina. En outre le lecteur a le plaisir de pouvoir contempler de nouvelles clefs (en plus des 6 déjà découvertes) : Shadow Key, Mending Key et une autre vraiment surprenante.

Le plaisir de cette lecture réside donc plus dans l'évolution des personnages, à commencer par Kinsey. Malgré les épreuves qu'elle continue à subir, elle a été transformée par son expérience avec la clef de la tête et son comportement est un véritable enchantement (dans tous les sens du terme). Joe Hill montre que la perte de repères de Nina se fait dans la durée (ce qui est réaliste), mais cette forme de narration donne également l'impression au lecteur d'assister un peu trop souvent à la même scène. Tyler continue de faire face avec plus ou moins de succès, et Bode reste l'enfant insouciant à la joie de vivre communicatrice. Plus le lecteur en découvre sur chacun des membres de la famille Bode, plus ils deviennent attachant et humains, plus il a envie de continuer à apprendre à les connaître.

Gabriel Rodriguez poursuit l'illustration de cette histoire dans le même style graphique, pour le délice de nos pupilles. Ses dessins restent toujours aussi détaillés, et les visages des personnages continuent d'être singuliers et expressifs. Rodriguez réussit beaucoup de visuels marquants. Parmi eux, il faut bien sûr évoquer le cinquième épisode qui se compose de 10 pleines pages décrivant un combat acharné. Ce choix de mise en page est justifié par le scénario et le lecteur ne se sent pas volé car Rodriguez ne triche en aucune manière. Le monstre a une apparence complexe, et Rodriguez reproduit avec application chaque détail de son apparence page après page, sans que les dessins n'en deviennent embrouillés. Il est également amené à mettre en images une scène où un personnage se frappe lui-même, le résultat est convaincant alors que qu'il aurait facilement pu être ridicule. La savante mise en scène de la séquence dans la grotte des noyés tient en haleine de bout en bout, alors que l'action est un peu répétitive. L'insertion de la clef vraiment surprenante dans la serrure passe toute seule, malgré ses caractéristiques mettant la suspension consentie de l'incrédulité à rude épreuve. L'utilisation de la couronne des ombres réserve de belles trouvailles visuelles. La mise en images du comportement de Nina transforme un comportement stéréotypé en un calvaire très personnel.

Après l'intense plongée dans les mystères du tome précédent, celui-ci propose une narration qui donne plus l'impression de papillonner d'un événement à l'autre. Joe Hill ne joue plus dans le registre des révélations fracassantes, il propose d'autres pièces du puzzle et de nouveaux affrontements, avec des personnages qui évoluent psychologiquement. Gabriel Rodriguez poursuit sa description détaillée aussi séduisante qu'inquiétante des habitants du manoir, tout en proposant des visuels marquants. La série se poursuit dans Les clés du Royaume.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 La face cachée des contes, 27 mars 2013
Par 
Tornado (Provence Côte d'Azur) - Voir tous mes commentaires
(TOP 10 COMMENTATEURS)    (COMMENTATEUR DU HALL DHONNEUR)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Locke & Key, Tome 3 : La couronne des ombres (Relié)
"La Couronne Des Ombres" est le troisième tome (sur six) consacré à la série hautement singulière de Joe Hill et Gabriel Rodriguez. Attention, il s'agit d'une série à suivre. Aucun tome n'est dissociable de la totalité de l'histoire. Il s'agit ici de la réédition, avec une couverture cartonnée.

"Keyhouse" est une demeure bien mystérieuse...
Franchement, le lecteur séduit par le premier tome de la série ne pouvait pas s'attendre à la direction prise dans les suivants, qui plongent encore plus profondément dans un univers totalement à part. A la manière de la romancière J. K. Rowling avec la série "Harry Potter", Joe Hill nous épate de sa faculté à faire fructifier le moindre détail éparpillé au milieu d'un épisode précédent, alors que le lecteur n'en avait pas du tout saisi le potentiel de départ. De plus, chaque tome amène son lot de nouvelles clés, approfondissant à chaque fois la dimension magique du récit. Dans le second tome, Hill nous avait imposé des effets improbables avec la révélation des pouvoirs de la "Clé de tête", mettant notre crédulité à rude épreuve. Le pari était donc de pousser le lecteur à accepter l'inacceptable en abolissant les limites du réalisme de manière brutale. A partir de là, la mythologie que le scénariste s'efforce de développer peut aller grandissante, car le lecteur ayant résisté à l'initiation s'est habitué à cet univers iconoclaste !
Une fois encore, saluons la justesse avec laquelle le scénariste développe ses personnages dont on peut dire qu'ils sont tous d'une épaisseur psychologique et d'une complexité admirable. Ce troisième opus introduit deux nouveaux protagonistes et enrichit surtout la figure de Nina, la mère de nos héros. La déchéance occasionnée par le deuil et le traumatisme lié au viol qu'elle a subit se manifeste sous la forme d'un long parcours douloureux et crédible. Car les personnages créés par Joe Hill sonnent juste et sont vibrants d'humanité. Encore une qualité à ajouter à son talent de conteur, qui continue de nous démontrer qu'il est bien davantage qu'un simple "fils de"...

Cette richesse thématique est illustrée de manière toujours aussi fantaisiste. Le dessinateur Gabriel Rodriguez entreprend son travail au pied de la lettre et imagine la manifestation de la magie comme une pure et simple bande-dessinée, dans une alchimie savante entre la naïveté frontale, voire ostentatoire des images et l'angoisse d'un univers psychologique cauchemardesque, rendu palpable par une mise en scène toute en finesse. Un parti-pris qui tranche avec un récit finalement très adulte, mais qui trouve peu à peu son chemin en habituant le lecteur à toutes les fantaisies. Il faut dire que le lecteur est par ailleurs tellement happé par le récit et la truculence des personnages, qu'il finit par accepter toutes les plus folles découvertes.
Et si, tels les contes d'antan, "Locke & Key" cachait derrière une naïveté apparente, le côté obscur de la vie...

"Locke & Key" est décidément une merveilleuse série, d'une richesse thématique, d'une qualité d'écriture et d'une beauté picturale unique. De ces séries où l'attente du tome suivant devient une torture. De celles qui nous font regretter de ne pas faire partie des lieux et de ne pas côtoyer réellement ses personnages. Qui nous font regretter notre quotidien tangible.
Ma série préférée du moment, avec "Scalped" et "The Unwritten".
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5.0 étoiles sur 5 Très bien !!!, 29 décembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Locke & Key, Tome 3 : La couronne des ombres (Relié)
Une intrigue complexe autour de clefs maléfiques cachées dans le manoir de Keyhouse habité par 3 enfants et leur mère. En digne fils de Stephen King, Joe Hill construit un suspens terrifiant sublimé par l’art gothique de Gabriel Rodriguez
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Locke & Key, Tome 3 : La couronne des ombres
Locke & Key, Tome 3 : La couronne des ombres de Jay Fotos (Relié - 21 mars 2013)
EUR 19,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit