undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,2 sur 5 étoiles16
4,2 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:8,20 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'avais bien aimé le 1er tome, aimé le 2ème et j'ai adoré le 3ème, si bien que je n'ai pu lâcher ma liseuse avant le mot fin.
Dans le dernier livre, nous avions laissé McKenzie seule à Vegas, liée à Kyol et quittée par Aren qui n'arrivait pas (ne voulait pas) surmonter ledit lien. Trois semaines après, Mac a retrouvé une vie normale (et ennuyeuse), loin des faés, de leur monde et de leurs problèmes; mais grâce à son lien avec Kyol - que l'on sent très puissant - qui lui permet de ressentir ses émotions elle sent un jour qu'il est en danger. N'écoutant que son cœur, elle va réussir à retourner au royaume pour lui porter secours et c'est ainsi qu'elle va à nouveau être immergée jusqu'au cou dans la guerre qui oppose maintenant Lena et les anciens rebelles à un impur et ses fidèles qui n'aspirent qu'à s’approprier le trône et à purifier le royaume de tout ce qui se rapproche de près ou de loin au monde humain.
Les retrouvailles entre Mac et Aren sont fortes et lui il y a des étincelles (au propre comme au figuré) à chaque fois que ces deux personnages sont dans la même pièce. Mais Aren est têtu et il lutte contre lui-même pour la tenir éloigner de lui. Cependant MacKenzie est elle aussi déterminée à lui prouver que ce lien ne change rien à l'amour qu'elle éprouve pour lui. Mais entre la guerre, le danger permanent et les sentiments que Kyol a pour elle et qu'elle ressent enfin grâce à cette connexion qu'ils ont désormais, ses nerfs sont mis à rude épreuve. Combien de temps va-t-elle encore supporter de se faire rejeter par l'homme qu'elle aime? Ne serait-il pas plus simple de céder à ce lien? Mais le moment n'est pas vraiment à l'introspection, le temps presse et il leur faut découvrir qui est leur ennemie et mettre un terme à la menace qui pèse sur le royaume.

Comme pour les deux 1ers tome, l'action est omniprésente, pas le temps de s'ennuyer, les combats s'enchaînent à un rythme effréné et certains personnages secondaires ne survivront pas à cette guerre sanglante (la perte d'un de ces "personnages" m'a d'ailleurs fait beaucoup de peine). Même les personnages principaux sont malmenés au point où l'on doute qu'ils arrivent à s'en sortir tous indemne. La romance tient quant à elle, enfin, une place plus importante et les passages où les personnages laissent place à la passion et à l'amour qui les habitent sont très beaux (un en particulier est plein de poésie).

En lisant le 1er tome je ne pensais pas prendre autant de plaisir à suivre cette série, de toute évidence je me suis trompée, c'est un final en apothéose et addictif que nous offre l'auteur et on referme le livre avec un sourire au coin des lèvres.
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 3 novembre 2015
McKenzie pensait que la guerre était gagnée, que le fae qu'elle aime ne voulait plus d'elle et qu'elle allait pouvoir retrouver une vie normale mais toutes ses certitudes vont se révéler fausses et le Royaume va de nouveau avoir besoin de ses talents de diseuse d'ombres...

Comme les deux précédents, j'ai vraiment beaucoup aimé ce livre. Ce que j'apprécie particulièrement, c'est que les trois tomes ne sont pas là pour faire joli, il se passe vraiment quelque chose à chaque page, il y a beaucoup d'action et aucun temps mort. La galerie des personnages est également l'un des points forts de l'auteur, à n'en pas douter, avec une belle palette de personnalités, en passant du plus ignoble au plus touchant. Et puis, il y a le triangle amoureux et là, j'applaudis. Je déteste les triangles amoureux mais ici, McKenzie sait ce qu'elle veut et surtout qui elle veut, ce sont les circonstances qui compliquent tout. On se délecte du coup de la situation et des tensions amoureuses, sans avoir envie de secouer l'héroïne, ça nous change des autres livres de ce genre. Je me suis interrogée sur le fait que cette saga ne soit pas plus connue malgré toutes ses qualités et je pense que le point faible se trouve dans l'univers que nous dépeint l'auteur qui n'est pas assez détaillée et ne nous permet pas vraiment de nous y projeter.

Finalement, l'auteur nous balade si bien entre les deux prétendants de McKenzie, que j'aurais voulu qu'elle finisse avec l'autre. J'aurais aimé cette surprise à la fin parce que je la savais capable de retourner la situation de façon crédible. Ce ne fut pas le cas mais cela n'enlève rien à la saga même si j'ai vraiment été peiné du destin de ce personnage que j'affectionnais vraiment.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juillet 2015
Un tome qui clôt honnêtement la trilogie même s’il n’atteint pas le niveau des deux précédents.

Depuis trois semaines, McKenzie a quitté le Royaume, elle est désormais unie avec Kyol qui lui a sauvé la vie et Aren lui a tourné le dos. Elle tente de vivre une vie « normale » qu’elle pensait avoir toujours voulu. Bibliothécaire et vivant dans un appartement précaire, elle semble davantage s’ennuyer plus qu’autre chose jusqu’au jour où elle sent Kyol en grand danger et décide de retourner au Royaume pour le sauver. Elle se rend bien vite compte que le temps de son absence, les choses ont peu évoluer, la quête du trône fae est à son paroxysme et son cœur appartient toujours au fae rebelle…

Ce tome signe la fin tant attendue de la trilogie, même si elle reprend les ingrédients de base qui font le succès de cette série : de l’action, un univers magique, de l’humour et de la romance, il déçoit cependant un peu. En effet, le livre tend à se concentrer davantage sur le triangle amoureux que forme McKenzie, Aren et Kyol. Certes s’il ne s’agit pas d’un énième triangle amoureux classique, on reste sur deux personnes amoureuses (McKenzie et Aren) qui n’arrivent pas à être ensemble, la tierce personne (Kyol) venant ébranler quelques peu les sentiments de McKenzie, l’attirance étant toujours là et nuire complètement à ceux d’Aren qui a quitté McKenzie ne souhaitant pas se battre contre le lien, ce lien étant à ses yeux sacré et immuable. Du coup, la relation de ces trois personnages est plutôt bien développée, au détriment malheureusement du reste de l’histoire, au regard du dénouement précipité. Une histoire qui reste malgré tout très intéressante.

Mckenzie revient donc au Royaume dans le but de sauver Kyol qu’elle sent mourant, leur lien leur permettant entre autre de ressentir les émotions de l’un et l’autre mais aussi de connaître leur positionnement géographique. Elle constate très vite que rien n’a changé, Lena n’est toujours pas la reine du Royaume, les hauts nobles refusant son accès au trône. Les survivants, rejetant toujours Lena en tant que reine, sont cachés mais n’ont pas tenté quoi que ce soit depuis. Les mercenaires humains semblent avoir toujours accès au sérum de double vue et tente de le revendre au plus offrant mais ne menacent pas davantage le royaume. Le danger vient essentiellement de l’Impur dont l’identité n’est pas connue, revendiquant le trône et ayant rallié à lui certains hauts nobles et de nombreux faes rejetant toute humanité. Il s’est ainsi constitué une armée prête à combattre les rebelles. L’Impur semble semer des morts humaines des plus atroces derrière lui, les corps sont mutilés, méconnaissables, ayant subit la violence de celui qui les déteste. La diseuse d’ombres doit donc de nouveau se lancer dans un nouveau combat afin de lutter contre cette menace qui pourrait détruire le royaume et son monde.

Mckenzie dans ce tome se métamorphose avec le lien l’unissant à Kyol, elle devient plus forte, a des réflexes plus poussés, arrive à traverser l’entre-deux dans des conditions non optimales… C’est peut – être légèrement excessif car elle contre les dangers de plus en plus nombreux et survit à de graves blessures, elle devient davantage guerrière qu’humaine, se rapprochant étroitement des talents de bretteur des Faes. Même si ce lien s’apaise quand ils sont chacun dans leur monde, leur promiscuité attise davantage l’effet de ce lien, le rendant plus fort et plus équivoque. Kyol gère avec toujours autant de maîtrise ses émotions, ne laissant pas McKenzie les atteindre, pour Mckenzie c’est tout le contraire, elle cache difficilement ses sentiments et quand Aren est dans le coin, elle ne peut s’empêcher de ressentir son amour pour lui même si cela blesse profondément Kyol. Kyol est toujours égale à lui – même, le plus grand guerrier du royaume est toujours froid et impassible, semblant toujours porter sur lui un lourd fardeau, on aimerait qu’il se relâche, qu’il se détende, qu’il laisse place à ses émotions, on aura cette satisfaction qu’à la fin… même si au cours du roman, de rares moments d’intimité avec McKenzie viendront percer cette carapace. Quand à Aren, ayant décidé de fuir McKenzie et ses sentiments pour elle, refusant de lutter contre le lien qui l’unit à Kyol, il reste nonchalant, sûr de lui, avec cette pointe d’arrogance qui fait tout son charme. Malgré cela, les rencontres avec McKenzie sont chargées de sentiments, d’émotions et de sensualité, impossible pour eux de nier ce qu’ils ressentent, même si chaque fois Aren fuit jusqu’à ce que la passion les embrase et ne les laisse pas indemnes.

C’est aussi le tome où l’auteure a décidé de ne pas être tendre avec ses personnages, il y a des blessés graves et de nombreux morts. Des moments où l’on se dit « quoi ? », on doute, on espère mais malheureusement tous les personnages auxquels on s’était attaché ne survivront pas. Par ailleurs, on pourra aussi reprocher un manque de développement des personnages secondaires, l’auteure ayant axé son récit sur le triangle amoureux, elle a délaissé ses autres personnages qui sont pourtant attachants : Lena, Lorn, Lee, Naito, Trev, Paige… Autant de personnages qu’on a appris à connaître et à aimer depuis le début de la série. On ne sait d’ailleurs pas forcément tous ce qu’ils deviennent, ce qui laisse une vive place à notre imagination.

Enfin, encore une fois, l’auteure passe brillamment de scènes d’actions à des scènes plus lentes. Elle garde sa marque de fabrique des deux premiers tomes, le lecteur est donc soit agité, tendu et excité par des moments intenses, soit apaisé et émotif face aux moments plus posés, un style qui rend indéniablement le récit addictif.

En bref, on lit avec plaisir ce dernier tome même si on quitte les nombreux personnages et le Royaume des Faes avec un petit pincement au cœur. La conclusion est à la hauteur des attentes du lecteur malgré qu’elle laisse une légère impression d’inachevée. Cela reste toutefois une trilogie à lire !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juillet 2015
Après avoir beaucoup aimé les deux premiers tomes de cette trilogie, c’est avec impatience que j’ai continué avec ce dernier opus.

Nous reprenons l’histoire pratiquement où nous l’avions laissée, Mackenzie essaye de composer entre son lien avec Kyol et son amour pour Aren tout en continuant sa lutte pour mettre Lena sur le trône. Elle tente tout de même de mener une vie normale, mais se rend vite compte que cela lui est impossible.

Si le style est toujours aussi fluide et agréable, je regrette toujours les quelques longueurs qui se glissent dans le scénario. Toutefois, l’univers est toujours aussi riche et plaisant. Par contre, j’ai été vraiment surprise de voir que l’auteur n’hésitait pas à sacrifier ses personnages en quelques coups d’épée. Cela m’a beaucoup contrariée pour l’un d’eux en particulier. Mais rappelons-le, l’histoire mentionne quand même une guerre de pouvoir et cela parait logique, mais j’ai été triste d’assister à certaines scènes.

Les personnages sont toujours très attachants et on prend vraiment plaisir à les suivre. Ma préférence va toujours vers Kyol qui souffre beaucoup dans ce dernier tome. Aren a sa part de souffrance également, mais Mackenzie saura le réconforter, contrairement à Kyol qui, en plus de porter le poids de ses responsabilités, devra faire face à la situation qu’il a créée au moment de sauver Mackenzie. J’ai trouvé dommage que Paige soit si peu présente alors que c’est un personnage frais et dynamique que j’apprécie beaucoup également.

Pour finir, l’auteur a su encore une fois manier les émotions et le scénario avec brio, même si j’aurai aimé une fin différente, celle-ci est mignonne et clôture bien l’histoire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2015
Il est incontestable que cette trilogie d'urban fantasy, romancée et rythmée est tout simplement captivante. Comme les deux précédents tomes l'action est menée tambour bâtant et nos héros n'ont presque pas une minute de répit. Tout s'enchaîne encore une fois très vite, dés la première page... J'ai été ainsi, une fois de plus, complètement embarquée dans l'aventure, sans pouvoir lâcher le roman.

J'ai donc pris plaisir à retrouver McKenzie, l'héroïne narratrice de ce récit. Ce dernier tome commence par son humeur vagabonde et morose. Trois semaines déjà qu'elle a été sauvée par Kyol, qu'elle est liée à lui et qu'Aren l'a repoussée. Aren qu'elle croyait revoir, dont elle aurait aimé qu'il lui revienne, mais ce dernier ne l'a pas approchée, trois semaines qu'il garde ses distances.
Pourtant elle s'est éloignée de Kyol et repousse autant qu'elle le peut son attirance pour lui. Et ce, malgré le lien intense qui existe désormais entre eux, un lien qui leur permet à chacun de ressentir ce que l'autre éprouve. Pour fuir tout ça, les dangers et les tourments de son coeur, McKenzie reprend donc sa petite vie d'humaine et quitte le royaume. Un boulot ennuyeux, un confort sommaire, l'éloignement des deux hommes qui l'a font souffrir... Elle ne sait plus très bien où elle en est, avec ce sentiment terrible qu'elle a tout raté que sa vie sentimentale n'est qu'un désastre. Elle se morfond sans trouver de réconfort dans son propre univers, jusqu'au moment où elle sent par leur lien que Kyol est en danger. Ni une ni deux, la voilà repartie au royaume... il ne lui en fallait pas plus pour se sentir utile.

Et c'est reparti pour une course effrénée entre les dangers et les manigances à la cour d'argent.
Le trône de Léna n'a jamais été aussi menacé, les hauts nobles ne la reconnaissent pas comme reine, l'un d'eux veut toujours la tête du régicide, et pire que tout, un "impur" doué de pouvoirs particulièrement puissants a rassemblé autour de lui une rébellion . Dans ce chaos, chacun va se battre pour que leurs sacrifices n'aient pas été vains. Pour que Léna assoit son autorité, pour que cet imposteur, cet impur soit mis en échec. la tâche est particulièrement hasardeuse.

J'avoue que si vous n'aviez pas lu les deux précédents tomes, juste avant, vous risquez, comme moi, d'être assez paumé. Dans l'ensemble, on arrive à suivre, et on se laisse très facilement porter par le récit très rythmé. Un équilibre assez bien dosé entre action, scènes de combats, trame politique et les tourments sentimentaux de ce triangle amoureux si attachant.

J'ai réellement été embarquée dans ce nouveau tome, même si j'avoue ne pas avoir eu ce petit "quelque chose" qui m'avait autant séduite dans le premier volet.

Effectivement, j'ai trouvé que certaines choses étaient assez prévisibles ou faciles. Il m'a manqué certains détails, un peu plus d'explications pour mieux comprendre l'histoire de fond du royaume. Pour le coup, on est très loin d'un "Kuschiel". De plus, nos héros s'en sortent toujours par une pirouette, McKenzie semble transformée en "wonder wooman"... Et surtout j'ai trouvé qu'il manquait de détails concernant les personnages secondaires. Ils sont nombreux, tous attachants ou haïssables, mais nous ne savons presque rien d'eux. J'aurais eu envie que l'on connaissent davantage Léna, ce que pense réellement Kyol, Lorn, Naito, Trèv, Paige... que l'auteur nous offres d'autres romances, comme dans le premier volet avec l'histoire de Naito et Kelia. Non, nous sommes focalisés sur McKenzie et ses deux soupirants. Cette narration à la première personne et le point de vue interne me sont apparus très réducteur. J'aurai eu envie d'en savoir plus sur le royaume, sur les faës et sur les amis et ennemis de l'héroïne...

Enfin, j'ai trouvé la fin très rapide. J'ai eu envie d'un peu plus, d'un épilogue, de savoir ce qu'il advenait de tous les personnages, mais j'ai l'impression ou plutôt l'espoir que l'auteur nous offrira peut être un spin-off. Car bien que je viens de citer quelques bémols, je n'en ai pas moins apprécié ma lecture.

En bref une très bonne série pour les amateurs d'urban fantasy, de romance avec triangle amoureux, et d'aventure. Un récit romancé certes, mais qui reste pudique et ne nous inonde pas de scènes sensuelles et érotiques gratuites comme certaines séries du genre.

Un troisième tome dans la lignée des premiers, mais pas le meilleur à mon sens.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
500 PREMIERS RÉVISEURSle 2 septembre 2014
Voici enfin mon avis sur le troisième (et dernier me semble-t-il) tome de la série de Sandy Williams.

Dans ce tome nous retrouvons une McKenzie qui a un job et une "vie" dans le monde humain mais...elle s'ennuie. Pire encore, elle désespère de ne jamais retrouver celui qu'elle aime mais qui ne semble pas capable de passer outre les obstacles.
Cependant, McKenzie ne peut abandonner ses amis, alors quand Lena lui demande de l'aide, elle dit oui, quitte à de nouveaux risquer sa vie (et son job par la même occasion).

J'ai bien aimé cette lecture qui était facile et prenante. Il y a des l'action, de l'intrigue et de la romance. Cependant il est vrai que comme on voit toute l'action à travers les yeux de McKenzie, elle est souvent dilué dans les émotions de la jeune femme. J'aurai aimé un changement de point de vue pour Aren par exemple (pourtant au coeur du récit je ne suis pas fan habituellement).
La fin m'a paru un peu rapide dans son traitement, mais sans que ce ne soit trop choquant non plus.

Bref, j'ai passé un bon moment de lecture même si je n'ai jamais retrouvé tout à fait la passion du tome 1. C'était une bonne série avec de bonnes idées, et maintenant je suis curieuse de lire autre chose de l'auteur.
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce troisième et dernier tome est passionnant et plein d'action. Le rythme est soutenu, aucun ennui. Jusqu'à la dernière page, nous sommes entraînés dans cette lecture intense.
Le personnage de McKenzie est sublime, forte et courageuse elle est tenace lorsque ses amis sont en danger. Tiraillée entre le lien avec Kyol et son amour pour Aren, elle ne faiblit à aucun moment et se campe sur ses décisions et ses envies. Elle a énormément mûri depuis le début de cette aventure. Aren et Kyol sont aussi présents l'un que l'autre. De belles scènes sensuelles apportent un peu de douceur dans cette bataille.
Un dernier tome digne dès deux premiers. L'auteure a su dosé l'intrigue entre la guerre et le triangle amoureux. L'un n’empiète pas sur l'autre.
Cette saga est sublime, je la conseille avec plaisir. Sandy Williams est une auteure à suivre de près.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 2 septembre 2014
Enfin la suite tant attendue des aventures de McKenzie... j'ai trouvé ce tome moins captivant que les deux premiers, et puis il faut dire que le passage est long avant qu'Aren ne change de comportement vis à vis de sa dulcinée, et ça fini par énervé... Par contre en ce qui concerne le reste de l'histoire ( conquête du royaume...) la trame est toujours aussi bien menée.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 septembre 2014
Tout d'abord, la couverture : J'adore ! les couleurs, la mise en scène, bref j'adore ! même si elle est un plus différente des tomes précédents puisqu'elles étaient rouges orangées.

Quel bonheur de retrouver McKenzie, Kyol, Léna et Aren et tous les autres évidemment. L'action est toujours très présente et très prenante. Aussitôt une scène s'achève qu'une nouvelle débarque avec son lot de problème.

Mais reprenons du début, voulez vous ?

A la fin du tome 2, McKenzie se retrouve liée à Kyol, alors qu'elle est en couple avec Aren... Dur ! Ce dernier met donc de la distance entre eux, pour le grand déplaisir de la jeune femme. Déterminée à lui faire entendre raison, elle tente de reprendre le contact, mais il n'est pas homme à se laisser influencer et les rapports sont de plus en plus complexes. Même si nous avons quelques belles scènes de retrouvailles entre les deux personnages.

Ce qu'il ne faut pas oublié, c'est que la "guerre" règne et que Léna n'est toujours pas sur le Trône. Il lui manque des voix et elle doit faire face à de nombreux ennemis. Ainsi commence le tome 3 d'ailleurs.

McKenzie tente de mener une vie "normale" mais elle ne l'est pas, normale ! donc l'adaptation est compliquée, notamment quand elle perçoit Kyol à travers le lien. J'ai beaucoup aimé d'ailleurs ces moments où ils savent quand l'un et l'autre est en danger, les découvertes des émotions de chacun. Bon, évidemment, ils ne franchissent jamais la ligne, mais j'ai trouvé que Kyol avait une attitude très humble envers son ancienne compagne.

Dans ce tome, il reste effacé par rapport à la situation. En effet, il a formé un lien avec McKenzie, entraînant la séparation du couple. A présent, il est capable de distinguer tout ce qu'elle ressent et ce n'est pas une situation très géniale, si vous voulez mon avis. D'ailleurs, ça gêne même Aren au début, quand il perçoit le changement chez sa compagne. Tout au long de cet opus, il tente - et je serais pareille je dois bien avouer - de se rapprocher au mieux d'elle, lui formulant même une seconde chance, laissant la jeune femme perplexe. Peut-être se rend-il compte finalement qu'il a beaucoup perdu dans cette histoire. Elle lui vouait un amour inconditionnel pendant 10 ans, 10 ans qu'il l'a plus ou moins repoussé, refusant d'exploiter leur relation au maximum et quand elle tombe amoureuse d'Aren, la vérité lui explose au visage. Bon, j'adore ce personnage. Il est serviable, protecteur, aimant, courageux et j'en passe. Même si ce n'est pas la fin que j'espérais, je m'imagine qu'un jour il trouvera chaussure à son pied.

En ce qui concerne Aren, je lui aurais bien foutu une paire de baffes et ce, pour diverses raisons. La distance qu'il met dans son couple est puérile. Je l'ai trouvé lâche, qu'il ne se défende pas mieux que ça pour elle. Ensuite, il veut se sacrifier pour qu'elle puisse faire sa vie avec Kyol : une paire de baffes, mon lapin ! J'ai adoré l'ultimatum de McKenzie, et même cru qu'il allait laisser passer sa chance. Bref, que de frayeurs inutiles ! Mais c'est Aren. Aren le Rebelle. Le beau, le seul et l'unique Aren. On l'aime ou on l'aime pas, mais je suis sûre que la plupart l'aime :)

L'arrivée de deux personnages apporte de la fraîcheur au récit, ainsi nous faisons connaissance avec Kynlee et Nick. Leur histoire est des plus passionnantes d'ailleurs, et nous permet de nous reposer de notre chevauchée fantastique.

J'ai été stupéfaite par la mort d'un personnage et par l'absence de réaction d'un autre. C'était un personnage qu'on voyait dès le début et l'auteur est passé outre sur de nombreux plans au sujet de sa disparition. J'ai trouvé qu'il manquait un peu d'émotions la-dedans, mais ça n'enlevait pas le charme du récit. de même qu'en ce qui concerne la petite bestiole qui meurt de façon tragique, mais une fois de plus, l'auteur ne s'arrête pas sur ces détails.

Quant à la fin, elle est des plus belles.

Je crois que je vais m'arrêter là, parce que j'en aurais des choses à dire. Je pourrais parler des méchants, de la guerre qui fait rage, de la prise de pouvoirs et de tout ça, mais je préfère que vous le découvriez par vous-même.

Ce tome 3 termine admirablement bien la saga. Tout est dit... ou presque. En tout cas, l'essentiel est clôturé. Un joli coup de cœur pour la saga complète, que je recommande grandement. Vous y trouverez un univers unique et qui tient la route, des personnages à aimer et à détester ! tout un monde à chérir jusqu'à la dernière ligne.
11 commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2014
Intéressant le dernier tome.
La fin que j'attendais, que j'espérais.
J'ai vraiment apprécié cette courte saga.
Tous les tomes furent inventifs et inattendus et les personnages pleins de surprises...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus