Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "(...)mais il découvrit bientôt qu'il s'était engagé dans la quête d'un Graal."
c'est un roman mythique ; histoire d'une passion absolue et tragique entre un garçon pauvre devenu fabuleusement riche -Gatsby- et la fragile, l'insouciante, l'édénique, le diamant si finement taillé -Daisy-... leur rencontre où l'amour s'est épanoui a lieu en 1917, il part à la guerre, il s'y auréole de gloire, Daisy par...
Publié le 26 octobre 2012 par Jean for Joel

versus
2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Fuyez, fuyez !!
Prenez le Spirit of St. Louis de Lindbergh, collez lui des jantes en alu, remplacez les boiseries d’époque par du plastique éco, saupoudrez la carlingue de loupiotes halogènes, enfin tagez libéralement le tout style rame RER et vous obtiendrez une petite idée de ce que Julie Wolkenstein a fait subir au célèbre roman...
Publié il y a 7 mois par Polaris


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Fuyez, fuyez !!, 28 avril 2014
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gatsby (Broché)
Prenez le Spirit of St. Louis de Lindbergh, collez lui des jantes en alu, remplacez les boiseries d’époque par du plastique éco, saupoudrez la carlingue de loupiotes halogènes, enfin tagez libéralement le tout style rame RER et vous obtiendrez une petite idée de ce que Julie Wolkenstein a fait subir au célèbre roman de Scott Fitzgerald. Sous l’excuse du dépoussiérage des traductions antérieures (qui coïncide par un heureux hasard avec la sortie du film de Luhrmann) le massacre est total, et l’on ne peut que s’interroger sur la puissance des relations de notre universitaire en mal de reconnaissance nécessaire à faire publier un tel texte.

Si le talent d’un traducteur se jauge à sa capacité de transmettre à son lecteur le style et les expressions d’époque de son auteur, alors la palme revient incontestablement à Victor Llona, romancier d’origine péruvienne et contemporain de Fitzgerald dans le Paris des années folles. Cette première traduction du roman, sublime, puissante et rythmée, des successeurs se sont attachés à la moderniser, déconstruire, alourdir (cochez au choix). Parmi eux, Jacques Tournier et notre illustre Julie Wolkenstein qui ne se prive d’ailleurs pas d’écorcher l’orthographe du nom de Llona dans sa postface, mais on n’en est plus à un massacre près.

Afin d’apprécier pleinement la descente aux enfers des traductions successives, voici les versions comparées du final:

Llona : "Gatsby croyait en la lumière verte, l'extatique avenir qui d'année en année recule devant nous. Il nous a échappé ? Qu'importe ! Demain nous courrons plus vite, nos bras s'étendront plus loin... Et un beau matin...C'est ainsi que nous avançons, barques luttant contre un courant qui nous rejette sans cesse vers le passé."

Tournier : "Gatsby avait foi en cette lumière verte, en cet avenir orgastique qui chaque année recule devant nous. Pour le moment, il nous échappe. Mais c'est sans importance. Demain, nous courrons plus vite, nous tendrons les bras plus avant... Et, un beau matin...Et nous luttons ainsi, barques à contre-courant, refoulés sans fin vers notre passé."

Wolkenstein : "Gatsby croyait à la lumière verte, à cet orgasme imminent qui, année après année, reflue avant que nous l'ayons atteint. Nous avons échoué cette fois-ci, mais cela ne fait rien : demain nous serons plus rapides, nous étendrons nos bras plus loin - et, un beau matin... C'est ainsi que nous nous débattons, comme des barques contre le courant, sans cesse repoussés vers le passé."

Dans la course effrénée à la modernité, au dépoussiérage à tout prix et à la quête de son quart d’heure médiatique, j’attends donc avec une impatiente délectation de voir qui sera le prochain guignol (ou la prochaine guignole pour reprendre l’orthographe germanopratino-bobo-féministe en vogue) à s’atteler au rephrasage de la recherche du temps perdu en argot des banlieues ou encore à celui des splendides tirades françaises de guerre et paix en verlan. Après tout, un peu de ridicule dans ce monde de brutes ne fait pas de mal.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "(...)mais il découvrit bientôt qu'il s'était engagé dans la quête d'un Graal.", 26 octobre 2012
Par 
Jean for Joel "J.V Omri" (Suisse) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Gatsby (Broché)
c'est un roman mythique ; histoire d'une passion absolue et tragique entre un garçon pauvre devenu fabuleusement riche -Gatsby- et la fragile, l'insouciante, l'édénique, le diamant si finement taillé -Daisy-... leur rencontre où l'amour s'est épanoui a lieu en 1917, il part à la guerre, il s'y auréole de gloire, Daisy par facilité- se marie avec un garçon extrêmement riche, paternaliste, arrogant, persuadé de la suprématie blanche, Tom... l'action principale du roman se déroule en 1922 entre Long Island et New York, entre la somptueuse villa de Tom et Daisy et celle en face de Gatsby, un gigantesque palais de marbre où les fêtes les plus invraisemblables -et où les rumeurs les plus folles courent sur leur hôte le mystérieux Gatsby si fabuleusement riche- ont lieu durant tout cet été caniculaire... le narrateur Nick, un cousin de Daisy qui vit passagèrement dans un petit bungalow juste à côté de chez Gatsby sera témoin et partie prenante du drame. Un roman court et percutant à lire et à relire, une tragédie qui a tous les ingrédients pour en faire une oeuvre immortelle. Redford fut un fascinant Gatsby et je suis persuadé que Leonardo DiCaprio en sera un extraordinaire.

"C'était tous deux -Tom et Daisy- des insouciants, ils cassaient les choses et les êtres, puis allaient se mettre à l'abri de leur argent, ou de leur prodigieuse insouciance, ou de ce qui les liait l'un à l'autre, et ils laissaient à d'autres le soin de nettoyer les saletés qu'ils avaient faites..."
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Gatsby
Gatsby de Francis Scott Fitzgerald (Broché - 13 janvier 2011)
EUR 16,25
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit