undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_TPL0516 Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles4
3,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
2
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1
Prix:25,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 30 juin 2014
Le livre est bien construit, il brille surtout par sa structure et la mise en avant des points importants par genre de film. Il décortique une mise en scène d'une séquence par genre et pour un succès du genre.

c'est très utile pour un professionnel et cela permet des aides mémoires pour rester concentrer lorsque l'on traite une histoire par un genre précis.

Bref, un très bon livre.

Seul bémol, la réutilisation de certaines phrases ici et là dans le même chapitre ce qui me donne parfois l'impression de relire la même chose.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 septembre 2014
Ce livre est très complet, expliquant genre par genre les caractéristiques spécifiques à chacun. Ainsi, on peut retrouver les types de plans qui sont fréquent, voir essentiel à un film d'horreur, un film fantastique ou un film de comédie romantique. Ce livre propose à chaque genre une liste de film par genre, des conseils d'écritures et l'étude d'une scène d'un film culte du genre, plan par plan. Je conseille donc ce livre à tout amateur de cinéma et réalisateur autodidacte.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Comment réaliser un bon film: tel est le sujet du dernier livre de Jérôme Genevray, réalisateur, producteur et scénariste, qui compte à son actif une cinquantaine de films publicitaires et plusieurs courts-métrages et a formé de nombreux comédiens dans ses cours.

Genevray rappelle d'abord les grandes règles à observer et les recettes des script doctors américains: les 22 étapes de John Truby, des douze éléments de Christopher Vogler, la méthode de Snyder, la méthode McKee, la structure EKR ou les 22 règles de Pixar. Il analyse ensuite genre par genre la meilleure façon de réaliser un bon film en étudiant successivement la romance (love story), le drame, l'action, le thriller, le fantastique, l'épouvante et l'horreur, le poétique et le décalé, les contes et récits imaginaires et la comédie, en finissant par quelques conseils sur les plans-séquences.

Pourquoi lire ce livre? Si l'on est cinéaste amateur, la réponse va de soi. Elle est plus complexe si l'on est un simple cinéphile. Ne risque-t-on pas d'être totalement désabusé en découvrant les recettes de cuisine d'un film, toutes ces règles de construction d'un scénario ne sont-elles pas là pour capter l'intérêt du spectateur de manière purement artificielle? Certes, c'est un risque. Mais d'un autre côté, il vaut mieux le savoir pour prendre plus de recul par rapport aux films et aux séries que l'on regarde. Au-delà, si les recettes de cuisine sont importantes, elles ne sont pas suffisantes; elles sont au service d'un talent ou d'un génie indispensable pour créer des oeuvres qui resteront. Un deuxième intérêt de l'ouvrage réside dans l'analyse de nombreux films récents, ou moins récents, et donne envie de les voir ou de les revoir. Un regret: certains genres sont passés aux oubliettes; on le comprend peut-être pour le western car il s'en fait très peu aujourd'hui, mais quid du film de guerre par exemple?
0Commentaire|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 août 2015
du point de vue technique ce livre se tient à peu près, bien que regorgeant de raccourcis à la limite de l'erreur. Toutefois, le plus inquiétant reste de constater chez un réalisateur un manque de culture cinématographique aussi évident qu'affligeant, à moins qu'il ne s'agisse de choix marketing (Amélie poulain comme exemple de réalisme poétique, que dire ? ) Une définition des genres qui fleure bon "Je n'ai rien lu sur le sujet et je ressasse des truismes" (surtout à propos de la SF, ou tout ce qui touche de près ou de loin au fantastique).Passons sur les conseils de "professionnels" en matière de scénario, qui flirtent avec le truisme et la lapalissade. Tout le monde n'est pas Robert McKee.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)