undrgrnd Cliquez ici Avant toi nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_GWeek16Q2 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,8 sur 5 étoiles12
4,8 sur 5 étoiles
5 étoiles
9
4 étoiles
3
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:49,95 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

J'avais lu cet album en anglais il y a deux ans et je me réjouis de voir qu'il a finalement été traduit, puisqu'il donne l'occasion aux lecteurs francophones de voir qu'il y a autre chose que les superhéros dans la bande dessinée américaine. Je passe rapidement sur la poésie de l'album, sur l'approche graphique, sur les thèmes abordés (la relation au père, la solitude, etc.) puisque beaucoup de choses ont déjà été écrites. J'écris ce commentaire sur un mode prudent, car depuis son prix à Angoulême, Jimmy Corrigan accumule les critiques élogieuses et sans aucune réserve dans toute la presse, spécialisée et généraliste. Il faut donc que quelqu'un s'y colle pour prévenir les futurs lecteurs que Jimmy Corrigan est un ouvrage difficile d'accès, qui demande plusieurs lectures pour dévoiler ses secrets. La lecture n'est absolument pas celle d'une bande dessinée classique, très loin de la linéarité des jolis albums de notre enfance. Comme en plus l'ouvrage est épais, il va surement tomber des mains de certains amateurs de bandes dessinées, alors qu'il va au contraire beaucoup plaire à d'autres, pourtant peu friands de petits mickeys. Pour découvrir Jimmy Corrigan, il faut savoir prendre son temps.
0Commentaire|44 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 novembre 2003
Cette œuvre singulière et polysémique apparaît comme l'aboutissement d'une forme d'expression artistique trop longtemps sous exploitée, la bande dessinée. Chris Ware exploite aujourd’hui toutes les possibilités que lui offrent le dessin, le découpage, la mise en page, les couleurs, le format, le lettrage, bref, tout ce que le langage de la bande dessinée a de particulier et d'original. Jimmy Corrigan témoigne ainsi de la maturité d’un art décomplexé par rapport au cinéma ou à la littérature.
Mais il serait injuste de ne s’en tenir qu’à la réussite formelle, tant le contenu de l’œuvre est, lui aussi, d’une richesse infinie. Jimmy, vieux garçon de 36 ans, est un handicapé social dont le morne quotidien, peuplé de collègues de bureau indifférents et scandé par les appels téléphoniques d'une mère possessive, n’offre d’échappatoire que dans la rêverie. Jusqu'au jour où son père, qu'il n'a jamais connu, lui envoie un billet d'avion pour venir le rencontrer et renouer des fils qui n’ont jamais existés. Le récit mêle alors mêle la réalité aux fantasmes, les souvenirs aux rêves, les paroles aux non-dits, pour permettre au lecteur d’entrevoir les racines de l’indicible tristesse de Jimmy Corrigan.
En refusant tout spectaculaire et en portant une attention particulière aux objets et aux temps morts, Chris Ware parvient à rendre palpable l’univers mental de son anti-héros et nous livre ainsi un récit moderne. Avec Chris Ware, la bande dessinée devient une écriture vivante, un agencement inédit de petites cases dessinées où le rythme se fait musique pour exprimer le drame intérieur de ses personnages. Jimmy Corrigan où l'ultime preuve de l'existence de la bande dessinée comme art à part entière.
0Commentaire|20 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ouvrage exigeant, on ne saurait reprocher à l'auteur de demander un peu d'attention voire d'activation des cellules grises quant à son travail. J'aime quand les BD restent des BD et ne tombent pas dans les travers des dessinateurs se prenant pour de grands peintres audacieux. Ce n'est nullement le cas ici: Chris Ware propose avec ce livre tout un univers, quelque chose qu'on pourrait qualifier de lynchien, la vie ordinaire qui devient oeuvre unique mais qui parle forcément à tout le monde, une vision poétique et parfois bien triste car fataliste et peu glorieuse de la vie. Le livre est très triste, très philosophe et on peut parler de réel ovni comparable à rien d'autre dans le monde du livre. Il s'adresse à tous les amateurs de belles choses intelligentes et sensibles (amis mélomanes, cinéphiles et littéraires, plongez-y) plus qu'aux habituels lecteurs de BD. C'est courageux et, il faut bien l'avouer, pas facile d'accès. Le livre demeure inoubliable et profond tout en proposant réellement autre chose, mais un autre chose bien riche et cohérent. Quelque chose comme un remarquable tour de force.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2015
Qui est donc Jimmy Corrigan, personnage central de ce roman graphique de Chris Ware, dont le nom fait office de titre à l'ouvrage?

A en croire le sous-titre de la version originale, il n'est autre que le gamin le plus malin de la terre (« The smartest kid on earth »)

Si les premières pages de l'album narrent effectivement les (més)aventures du petit Jimmy, l'histoire propulse rapidement notre jeune américain dans l'âge adulte sans transition ni ménagement. Au passage, le lecteur n'aura pas eu le temps de déceler les exceptionnels signes d'intelligence promis. Pas plus que chez n'importe quel autre bambin en tout cas.

Y aurait-il alors une double tromperie sur la marchandise?

Bien au contraire. Peut-être un peu d'ironie, et encore... A mesure que l'on suit le parcours de Jimmy, on se prend vite à douter de la volonté de l'auteur de nous faire rire de son personnage. C'est même tout l'inverse qui finit par se produire. Jimmy n'a rien d'exceptionnel et c'est, en partie, ce qui le rend attachant.

D'ailleurs, rien n'est fait pour nous indiquer quoi penser, tant les vignettes sont souvent avares en dialogues et, à l'inverse, riches en détails visuels que l'on pourra explorer à loisir pendant des heures.

Qu'en est-il de l'histoire? Elle est presque banale. Jimmy Corrigan approche tranquillement de la quarantaine. Il vit seul, effectue un travail ennuyeux à Chicago et son principal lien social se résume à sa mère possessive. Jusqu'au jour où son père le contacte après trente ans d'absence... Le gentil « loser » va devoir se faire violence pour tenter de connaître son géniteur.

Sans dévoiler la suite des péripéties de notre anti-héros, Jimmy va en voir des vertes et des pas mûres...

Qui est donc Jimmy Corrigan alors? Pour en revenir à notre question initiale, il est ce que nous venons de décrire tout en étant presque un double fictionnel de l'auteur. Chris Ware n'a effectivement connu son père que très tard. Leur rencontre s'est également passée suite à un coup de fil qu'il n'attendait plus.

On serait tentés de penser que Chris Ware avait besoin de digérer son expérience douloureuse et de la transformer en fiction pour mieux vivre avec. Pour produire quelque chose de beau et de définitif quand la vie a la fâcheuse tendance à s'écrire à coups d'épisodes médiocres sans fournir de conclusions satisfaisantes.

"Jimmy Corrigan" peut sembler difficile d'accès à première vue, qu'il s'agisse de la forme (un style extrêmement épuré) que du fond (la solitude, l'abandon, la famille dysfonctionnelle...), mais cette oeuvre d'une grande sensibilité mérite bien que l'on se penche sur elle.

Une oeuvre d'art comme antidote à « la merditude des choses »...

Retrouvez d'autres critiques sur aucoindeslivres.wordpress.com
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 décembre 2014
Je n'ai pas encore lu cette oeuvre, mas ça ne va pas tarder. Je mets juste un petit commentaire pour signaler qu'apparemment, la traduction est très très chère en France!
20.20 € la VO:
http://www.amazon.fr/dp/0224062107/ref=wl_it_dp_o_pC_S_ttl?_encoding=UTF8&colid=2GANLEC6FUQ8R&coliid=I3S899T29I860O

et 50 € la VF!!!
Ils se foutent pas un peu de nous, Delcourt??
Moi j'ai commandé en anglais!
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 octobre 2012
Je ne comprendrai jamais pourquoi j'ai apprécié Jimmy Corrigan.
La lecture a été laborieuse, j'ai même du me forcer mais au final, une espèce de fascination s'est faufilée et je sais que le ressortirai bientôt, ne serait ce que pour le feuilleter et tomber sur un de ces passages qui en trois cases font le même effet qu'un vase en porcelaine fracassé sur la tête.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 6 décembre 2015
C'est un ovni dans son genre. Il faut vraiment du temps pour s'adapter à la lecture. Je trouve néanmoins que la critique est nettement surévaluée. ça reste néanmoins une bonne BD!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 décembre 2012
C'est beau, à lire absolument!!!! La BD flirt avec la littérature et la poésie. C'est un très beau cadeau; j'ai du l'offrir au moins cinq fois.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 décembre 2014
Que dire d un tel chefs d oeuvre ...il destructure tout sur son passage....chris ware a mis la bd a genou...achetez le vous verrez...
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 juin 2004
NON, mais beaucoup a été écrit au sujet de cet album.
Il est vrai que le graphisme est radicalement différent, et n'hésite pas à exploiter des zooms ou contre champs, propres au cinéma.
Il estvrai que l'histoire, complexe, imbriquée, nous change des super héros.
Il est surtout vrai qu'il faut prendre son temps, pour pénétrer l'univer de Chris Ware, percevoir les subtils glissements, comprendre le message. Et cela nous change des BD trop vites absorbées.
Il est aussi vrai qu'après, on ne peut plus voir avec le même oeil ...
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

22,51 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)