Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (2)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "La trilogie de l'enfant démon", un début prometteur pour Jennifer Fallon, qui ne s'est pas démenti par la suite (4 * et demie)
-
Cette trilogie (la seule à être traduite à ce jour en français), qui s'inscrit chronologiquement après Warlord Trilogy, correspond aux trois premiers romans de l'auteur, et marque quelques petites faiblesses, heureusement déjà pleinement compensées par le talent de l'auteur à nous surprendre et nous divertir...
Publié il y a 18 mois par Guinea Pig

versus
1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Mystère et boule de gomme
Je ne m'attendais pas à être d'un enthousiasme béat à la lecture de ce premier tome de la trilogie de l'enfant démon. Je ne suis pas un grand amateur de High Fantasy, j'apprécie davantage la Fantasy épique. Mais je ne m'attendais pas non plus à un tel ratage : j'ai trouvé ce livre très maladroit, traduit...
Publié il y a 17 mois par Leather DeBoeuf


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 "La trilogie de l'enfant démon", un début prometteur pour Jennifer Fallon, qui ne s'est pas démenti par la suite (4 * et demie), 2 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La trilogie de l'enfant démon, Tome 1 : Medalon (Broché)
-
Cette trilogie (la seule à être traduite à ce jour en français), qui s'inscrit chronologiquement après Warlord Trilogy, correspond aux trois premiers romans de l'auteur, et marque quelques petites faiblesses, heureusement déjà pleinement compensées par le talent de l'auteur à nous surprendre et nous divertir.

Le thème de fond est intéressant et bien traité : qui pourrait tuer un Dieu ? Et comment ?
Comme toujours chez Jennifer Fallon, les questions posées sont claires, jamais éludées et toujours traitées avec sobriété - laissant la part belle aux personnages.

Ceux-ci sont nombreux comme toujours chez l'auteur, pleins de fougue et de vie, tour à tour sympathiques et exaspérants, antipathiques et vicieux, spirituels et bouchés, bref, très humains. Enfin sauf pour le peuple des Harshini, que l'auteur s'amuse à nous montrer parfaits, beaux, aimables, aimants, pacifiques, sages, généreux... et absolument insupportables dans leur inhumanité !

Les dialogues sont nombreux et font le sel du style de l'auteur, tout comme l'humour sous-jacent, une certaine façon de ne jamais se prendre tout à fait au sérieux (une des caractéristiques qui différencie Jennifer Fallon de la plupart des auteurs de fantasy à la sauce classique, et certainement l'une des raisons pour laquelle je l'apprécie tant) et une aisance dans la psychologie dans un ton romancé, dynamique et divertissant, qui est absolument spectaculaire.

Et fort heureusement, si R'Shiel et Brak ne sont pas trop sympathiques, de part leur caractère et leur nature, Adriana et Damin sauvent la mise. On pourrait d'ailleurs n'apprécier cette trilogie que pour la sensationnelle personnalité d'Adrina, une princesse aussi belle qu'intelligente, qui semble faire fi de bien des principes moraux, et qui a su faire évaluer sa personnalité dans une direction lui assurant une certaine sécurité, du moins jusqu'à ce que la corde ne casse !

Autres personnages hautement satisfaisants, les Dieux, qui prennent régulièrement forme humaine parmi leurs fidèles, mais aussi parmi ceux qui ne croient pas en leur existence, pour un résultat très réjouissant !
Là encore, l'auteur sait manier la subtilité, nous leurrant avec les adorables Dieux de l'Amour et du Larcin, avant de nous surprendre au tournant, en nous démontrant la véritable dimension - inhumaine - de ces créatures si amusantes et si sympathiques.

L'histoire se déroule assez lentement, dans un récit fluide (à part pour quelques petits défauts de jeunesse, une certaine transparence au tout début de la mise en place, des sauts d'un groupe de personnages à l'autre un rien frustrant parfois, de légères longueurs - des broutilles au regard de la qualité de l'ensemble) et une progression profonde et fine des personnages.

Si vous recherchez à tout prix une ambiance épique, sombre et poignante dans vos lectures, vous serez sans doute déçu. Le thème central de la trilogie est bien plus d'éviter la guerre que de la faire, les atrocités ne sont jamais détaillées (bien que leur impact ne soit jamais négligé, bien au contraire) et si les personnages mauvais existent, ils sont le fruit de troubles psychiatriques, d'embrigadements fanatiques ou d'ambition personnelle démesurée - bref aucun profil typique de Grand Méchant Tout Puissant !

Ce genre de traitement a ma faveur d'une manière presque exclusive, mais je devine, à lire des avis ici et là, que la majorité des lecteurs français semblent préférer le traitement traditionnel de la high fantasy... ce qui explique peut-être le manque d'engouement de nos compatriotes pour un auteur que je place pourtant parmi les meilleurs ?

Pour en revenir à l'enfant démon, l'affaire se dénoue avec élégance, d'une manière très satisfaisante, malgré un épilogue un peu too much à mon goût, erreur de jeunesse là sans doute encore.

Malgré mes quelques réticences, la lecture de cette trilogie voici quelques années m'a poussée à continuer à lire cet auteur, pour mon grand bonheur, et je la conseille chaudement à tous les lecteurs en anglais, en particulier à ceux qui ne détestent pas quand leurs auteurs s'éloignent des sentiers mille fois rebattus...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Fantasy poignante, politique et ... familiale, 13 avril 2007
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La trilogie de l'enfant démon, Tome 1 : Medalon (Broché)
Ici plus de grand méchant anonyme, l'ennemi c'est le parent, la mère, intriguante prête à tout pour prendre et garder le pouvoir ! Emotions très fortes garanties dans la course poursuite de tout un état (Medalon) derrière les deux enfants rebelles de la Première Soeur. Bien entendu l'un des enfants a des "pouvoirs", mais étant latents et non-désirés ça n'en fait pas une super-héros mais plutôt une sorte de marionnette que se disputent les dieux ... parce que R'shiel seule a le pouvoir de tuer un dieu. Simplement ceux-ci ne sont pas d'accord sur le nom de l'heureux élu !
Le traitement des Dieux est très original, certes ils sont Omnipotents mais dans la stricte limite de leur nature. La déesse de l'Amour ne peut s'empêcher de faire tomber les gens amoureux, quel qu'en soient les conséquences. Le dieux des voleurs ne parvient à les aider qu'en volant quelque chose et le Dieu de la guerre ne peut s'empêcher de semer discorde et division. Ces dieux prisonniers de leur nature, d'une certaine façon donc moindre que les humains, est une addition bienvenue à la Fantasy
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Mystère et boule de gomme, 14 février 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : La trilogie de l'enfant démon, Tome 1 : Medalon (Broché)
Je ne m'attendais pas à être d'un enthousiasme béat à la lecture de ce premier tome de la trilogie de l'enfant démon. Je ne suis pas un grand amateur de High Fantasy, j'apprécie davantage la Fantasy épique. Mais je ne m'attendais pas non plus à un tel ratage : j'ai trouvé ce livre très maladroit, traduit à la truelle, avec des personnages aussi sympathiques que des croissants rassis et une histoire cousue de fil blanc.

Avant de détailler ces nombreux points négatifs, il faut reconnaître que l'univers de ce premier tome, sous des dehors classiques, présente quelques bonnes idées sur le plan des structures politiques et religieuses des différents pays qui le composent. Bonnes idées renforcées par deux races mystérieuses (les Harshinis et des démons très discrets) et par des divinités grossièrement inspirées de la mythologie Grecque. C'est assez agréablement écrit. Je voulais aussi faire une blague en mettant la qualité de la couverture dans les points forts, mais non, ce serait trop cruel.

Ce livre souffre à mes yeux de très nombreux défauts :
Après une mise en situation de Tarja et de R'Shiel assez réussie dans les premiers chapitres, le récit part complètement en sucette dès qu'ils quittent la Citadelle. Les chapitres décousus s'enchainent alors les uns après les autres avec une application scolaire dénuée de toute psychologie. J'ai eu le sentiment de lire une histoire écrite par une gamine de 15 ans, manipulant son récit en dépit du bon sens et de la logique la plus élémentaire. Et il ne se passe pas grand chose, hormis quelques rebondissements artificiels et anorexiques, le récit tourne en rond plus pendant plusieurs centaines de pages. Et si la conclusion apporte un peu de fraicheur et d'originalité, elle ne gomme pas les longueurs qui la précèdent.
Je n'ai par ailleurs ressenti aucune empathie pour les personnages. Ils sont fades, plats, dénués de tout libre arbitre, manipulés comme des pantins par l'auteure, qui les fait changer d'avis comme de chemise et qui les trimballe d'un point à l'autre de la carte sans jamais prendre soin de vérifier si leur comportement est cohérent. Le personnage de Tarja est particulièrement emblématique de ce problème. Présenté comme droit et intègre, il passe son temps à trahir ses engagements de façon totalement saugrenue et injustifiée. Et l'auteure rame comme une dingue pour justifier les décisions de ses personnages, à un tel niveau de radotage et de répétitions que c'en est presque gênant pour elle.
Aucun personnage n'est réussi dans ce livre. Ni Tarja, girouette dont on ne connaitra jamais l'origine de la haine pour sa mère, ni R'Shiel, pantin sans personnalité qui passe 500 pages le regard dans le vide, ni Bak, un Harshini qui conduit la mission qui lui a été confiée comme un gros nul incompétent, apparaissant et disparaissant sans justification au gré des humeurs de l'auteure.
Autre point noir, la traduction : le nombre de phrases totalement incompréhensibles contenues dans le livre est totalement anormal. C'est d'autant plus surprenant que l'éditeur est reconnu (à juste titre) pour la qualité de ses traductions et de ses corrections.
A mon sens, il n'y avait pas assez de matière dans ce récit pour bâtir un roman de 500 pages. Une novella aurait parfaitement fait l'affaire.

A la question de savoir pourquoi cette trilogie n'a pas marché et pourquoi Jennifer Fallon n'est pas publiée en France, je peux apporter une réponse : le premier tome de cette trilogie est une catastrophe, voilà pourquoi. C'est vrai qu'on sent du potentiel derrière toutes ces maladresses, mais il est bien caché.
Peut être les suites sont elles d'un niveau bien supérieur, mais je n'ai pas du tout envie de le vérifier. Chapeau à ceux qui ont eu le courage de le faire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
1.0 étoiles sur 5 Je suis déçue ..., 24 mai 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : La trilogie de l'enfant démon, Tome 1 : Medalon (Broché)
Que de longueurs, que d'atermoiements ....

L'idée ne semblait pas mauvaise ....

Le résultat est à mon sens médiocre. Rien d' épique, d'haletant, ni de prenant dans ce livre farci de fautes et de mots qui bizarrement ont disparu.

Des Dieux incarnés bien fadasses. On est loin d'Arioch dans la monde de Stormbringer.

Les bagarres sont niaiseuses.

Bref, je ne lirai surement pas la suite.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La trilogie de l'enfant démon, Tome 1 : Medalon
La trilogie de l'enfant démon, Tome 1 : Medalon de Jennifer Fallon (Broché - 29 mars 2007)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 11,00
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit