undrgrnd Cliquez ici Livres Cahier de vacances nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles23
3,7 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:19,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Bon, avant il y avait David Weber, le maitre. Aujourd'hui il y a toujours Weber, mais il fait des livres de plus en plus gros avec de moins en moins d'action. Et demain il y aura Jack Campbell, car il a compris que sans personnages il n'y a pas d'histoire et dieu sait que la SF "musclée" manque de personnages. Dans ce premier roman, pas de perte de temps, deux armadas face à face, la hiérarchie décapitée et seul reste le capitaine John Geary, la légende de la Marine, disparu depuis un siècle et retrouvé congelé peu de temps auparavant.
C'est l'histoire d'un homme face à sa Légende, plus grande que lui, qui lui impose de réussir l'impossible, au risque de perdre sa flotte, la guerre et un empire. Mais si déjà sa propre flotte lui obéissait, sa tâche serait sans doute plus facile. Si le marin idolâtre son nouveau capitaine, ses pairs, aux commandes des vaisseaux de sa flotte, se méfient de lui et de ses méthodes de lâche. Car le capitaine Geary n'a connu que le début de la guerre et il porte maintenant un regard extérieur sur les atrocités de guerre commises par une nation démocratique mais exténuée par la guerre. Quant à la Sénatrice qui accompagne la flotte, elle craint les conséquences de la victoire du Héros. Un beau thème, le Héros, une intrigue à la hauteur, et un livre court avec un seul personnage qui s'exprime. Ne boudons pas notre plaisir, voila de la bonne SF d'aventure !
22 commentaires|22 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai lu les 6 tomes en V.O. en moins de deux semaines, et, un an après, je viens de me relire la série. Habitué des Space Opéra à la Hamilton (Night Dawn's trilogy / Dreaming Void trilogy), j'ai apprécié pour une fois un univers plus "thalamique", plus immédiat, avec adrénaline et combats toutes les dix pages... Ce n'est pas une lecture très glorieuse, très intello, mais hautement satisfaisante sur le plan de la gourmandise, et, si on est un peu gêné par le côté très américain (Honneur / Patrie /Marines), il est largement contrebalancé par la qualité de l'histoire et des personnages, et j'attends le Dreadnaught qui vient juste de sortir avec impatience. Bonne lecture à ceux qui franchiront le pas !
33 commentaires|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 8 octobre 2008
Mouais, c'est vrai, c'est pas du mauvais space op, mais de là à crier au génie, il y a un gouffre que je ne saurais franchir...
Soyons honnête : c'est du sous David Weber, en plus court et moins redondant certes (encore heureux), mais aussi en moins talentueux. L'idée du héros décongelé est bonne, mais la psychologie du personnage principal reste très sommaire. Quant aux personnages secondaires, ce sont des ectoplasmes. Le déroulé du livre pourrait se résumer en 3 phrases, ce qui en fait un livre très facile d'accès pour les adolescents auxquels il est certainement destiné.
Les scènes de combat, si elles n'ont rien d'infamant, n'arrivent pas à la cheville du maître en la matière, ci dessus cité.
Pas un mauvais livre, donc, il se lit d'une traite et sans déplaisir. Les amateurs de space-op y seront en terre connue et les autres pourront entrer dedans sans aucun problème, mais j'attends la suite avant de dire si cette série vaut vraiment le détour.
22 commentaires|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai passé un assez bon moment à la lecture de ce roman ..
Il possède en effet des qualités certaines ...
Le personnage principal est très fouillé , bien campé ,compétent ,bref : réel et efficace ...
Il y a de grand moments de sf militaire .
Les aspects stratégiques et tactiques notamment sont très creusés et vraiment convaincants ... ( et de ce fait : attractifs )
Cependant et malheureusement les personnages secondaires ( presque tous ) sont bâclés et se limitent à leurs utilités narratives ( fonctions .. ) ...
Ce ne sont pas des caricatures mais presque ( dans certains cas )...
C'est très dommage et c'est vraiment frustrant ..
D'autant plus (!) que la donne stratégique , la donne tactique et les aspects du commandement ... sont très séduisants ... ( très ).
Sinon ce n'est pas la peine de trop espérer explorer la culture des deux camps ... dommage !! ...
La traduction est correcte mais il y 4 surprises à ruiner un paragraphe .. et un néologisme surprenant ( aussi déplacé que inutile ) ...
Rien de très grave mais on ne se sent pas en sécurité de ce fait et cela gâche un peu la lecture ...
Mais ne soyons pas chien. c'est pas mal ..
Malheureusement en matière de sf militaire l'anglais reste absolument indispensable ... et incontournable si on ne veut pas être trop captif du peu qui est traduis dans la langue de Moliere
22 commentaires|5 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce n'est pas simple, vraiment pas simple d'avoir un casting de plusieurs dizaines d'individus, et plusieurs centaines de vaisseaux a decrire dans un livre sans ennuyer le lecteur.

Cependant, Campbell y arrive. Des personnalités, simples, efficaces, des enjeux clairs, des dynamiques personnelles raisonné animent le livre de bout en bout.
Survival Space Opera. C'est rythmé, ca marche bien que honnetement je donnais le livre perdant apres 100 pages, Campbell redresse la barre, transformant un anti-hero et proto hero moderne.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 25 octobre 2013
Ça n'a pas le coté visionnaire d'un Isamov, d'un K. Dick ou -plus récemment, d'un Peter Hamilton, mais ne boudons pas notre plaisir: c'est de la bonne S-F. C'est bien écrit, les scènes de combats spatiaux -très détaillées, sont passionnantes et si fouillées qu'elles en sont créditées d'une part de réalisme qu’on ne peut qualifier que d’imaginaire, vu le contexte très futuriste. Ce n’est ni un combat du bien contre le mal, ni une réflexion profonde sur la guerre, même si l’ouvrage est parsemé de quelques pensées philosophiques sur le sujet ; ce n’est pas non plus l’histoire d’un héros infaillible. C’est un peut tout ça à la fois. Ce n’est pas un chef d’œuvre non plus (cessons de cuisiner ce mot à toutes les sauces…) : le style est classique et sans fioritures, pas d’envolées visionnaires ou prophétiques. Rien de bien neuf sous le Soleil. Mais c’est très agréable à lire et fait avec maîtrise. Les personnages secondaires ne sont pas des « ectoplasmes », comme j’ai pu le lire, mais il est vrai qu’ils en sont trop souvent réduits à jouer les faire-valoir et frôlent quelque fois la caricature (mais n’est-ce pas volontaire ?). Tout s’articule autour du personnage principal ; tout s’articule autour d’une légende vivante, d’un trou noir narratif. D’un héros malgré lui.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 septembre 2011
Science-fiction militaire, action et pas de temps morts pour ce premier tome d'un nouveau petit monument de la sf militaire (du moins celle actuellement traduite en français) qui compte à l'heure actuelle 11 tomes (en comptant les spin off).

Alliance et Syndic, deux empires multi-stellaires sont engagés dans une guerre séculaire à grands coups de cuirassés et croiseurs de combats.
Une légende, Black Jack Geary, que l'on croyait mort depuis le début de la guerre a miraculeusement refait surface et se retrouve à la tête de la flotte de l'Alliance, bien mal engagée après un traquenard des Syndics. Un objectif : ramener la flotte à bon port.
Et Black Jack a un atout : Tacticien hors pair, il possèdes des connaissances en combats qui se sont perdus au fil des ans et il va en faire voir de toutes les couleurs à ses ennemis, aussi bien externe qu'interne, car son retour ne satisfait pas tout le monde.

Un homme face à sa légende. Sera-t-il à la hauteur ? Vous vous doutez que oui, mais c'est un homme avant d'être un légende. Bon même si l'auteur s'efforce d'éviter la caricature, il n'y réussit pas vraiment et c'est très manichéen, mais cela reste jubilatoire.
On entre directement dans l'action qui ne faiblit pas du début à la fin avec multiples descriptions de flamboyantes batailles spatiales, sans être trop technique.
On ne néglige pas pour autant le antagonismes internes à la flotte et Geary aurait aussi fort à faire pour imposer son autorité et sa vision de la guerre à des subordonnés formatés par un siècle de guerre au cours de laquelle tous les excès ont été commis.

Ce n'est pas un chef d’œuvre. Loin de là. Mais en tout cas, un très agréable moment de space opera sous section sf militaire, dans toute sa splendeur. Un pur divertissement pop corn à consommer avec modération tout de même car les 6 tomes de la série principale se ressemblent quand même beaucoup (renforcé en cela par les titres d'un seul mot).
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 octobre 2013
A part la prise en compte interessante des delais des communications dans les combats spatiaux, les personnges sont vides et l'intrigud inexistants. Au point qus si le hero disparissait, celq ne me ferait ni chaud ni froid. Je sens que pour oublier ce maleureux cycle je vais me relire un bon vieux classique "Roi des Etoiles" ou "Loup des etoiles" d'Hamilton.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 mars 2012
Je cherchais un bouquin de SF dans le style "Space Opéra" old style, mais avec un style d'écriture contemporain. Et je ne suis pas décu. Pas mal de choses sont bien pensées dans ce livre (calcul des distances, par rapport au temps ; évolution mentalité, etc.)

Franchement, c'est a lire. Pas pour rien que j'ai commandé le second avant d'avoir terminé le 1er ^^
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2013
Je ne vais pas résumer à nouveau l'histoire de cette série, d'autres l'ont fait avant moi.

Pour ma part, j'ai trouvé la description des combats par exemple très lourde, Campbell maitrise beaucoup moins bien que David Weber le décalage entre les tirs et le résultat des tirs par exemple.

De plus, je n'ai toujours pas compris ce qui vaut au héros ce côté "légende". L'action qui lui vaudrait ce statut ne me semble pas particulièrement glorieuse. Si encore il avait fait comme John Sheridan dans Babylon 5 en remportant la seule victoire terrienne mais non.

En résumé, préférez David Weber, même si les derniers volumes ont tendance à tirer en longueur.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus