Commentaires en ligne


2 évaluations
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Une très bonne idée, malheureusement avortée, 22 juin 2011
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Deus in machina (Broché)
Dans ce court roman, Scalzi s'essaye à un nouveau style, mi-fantasy mi-SF, et l'idée de départ est excellente.
Nous sommes dans l'espace, l'action se déroule presque exclusivement dans des vaisseaux spatiaux qui fonctionnent tous grâce à un... dieu !
On comprend rapidement que tous ces dieux, tenus en esclavage, enchaînés dans un large cercle de fer au cœur du vaisseau, ont été vaincus par l'un des leurs, le Seigneur, le Dieu avec une majuscule de toute cette humanité disséminée à travers l'espace.
Ces dieux font bien plus penser à des démons qu'à des puissances célestes et ils sont d'ailleurs châtiés et considérés comme tels.

Le début de l'histoire est prometteur, les personnages sont bien dessinés et le fonctionnement du monde bien amené. Ma seule réticence était alors une pointe de déception à l'idée qu'une idée si prometteuse ne soit destinée à servir qu'une histoire aussi courte (la fantasy m'a un peu trop habituée, je le crains, à de longues envolées pleines de rebondissements et de révélations).

Hélas, le récit tourne court et cette faille ne doit rien au format du livre, mais bien à son traitement. L'intrigue a pour but de dévoiler la nature des dieux et le fonctionnement intime de leur puissance à travers la croyance de la masse, et si l'idée est bonne, l'explication (du genre poupées russes) est décevante et la chute trop tape-à-l'œil.

Un coup dans l'eau pour moi.
J'attends la suite, en espérant que l'auteur retrouve l'inspiration pour nous offrir une histoire dotée de la même profondeur que celle de sa trilogie du Vieil Homme et la guerre.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
2.0 étoiles sur 5 Pas très .... ( hum ) ... euh ? ...., 24 août 2011
Par 
Finity's end "Forteresse des etoiles" (Paris France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 100 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Deus in machina (Broché)
Un titre en latin ! mais qu'elle ambition ambitieuse ...
Je me suis dit : " soyons fou !! " ( risques maîtrisés car c'est une novella ) ...
Je ... Suis passablement déçu ... ( mais je m'y attendais ) ..
j'ai vraiment l'habitude avec Scalzi !! ( dont les romans me font un peu le même effet que quand vous regardez un ballet à l'opéra et que vous constatez que les danseuses chantent " partons ... partons .. " et que après un bon 20 minutes vous constatez qu'elle ne sont pas parties et que cela commence à vous irriter .. ) ...
Sur le style et les concepts il n'y a pas ce " rien ... cet impondérable qui fait que l'on croit à l'incroyable " ... Mais il y a ce rien qui fait précisément qu'il est impossible de croire à l'incroyable ....
Les dieux sont mignons ... ils sont enchaînés car LE dieu " en chef " les a enchaînés .... soumis ... alors forcément les dieux sont déchaînés ...
Il y a des phrases absolument exceptionnelles dans ce roman comme : " l'heure était venue de fouetter les dieux " ...
Le genres de phrases qui calment par leur aura redoutablementissimement redoutable car censément pleine de sens ... de puissance et d'effets ..
Style assez bof .. idées assez bof .. personnages assez bof ... space opéra assez bof ... l'intrigue assez bof se perd dans des corridors assez bof ..
....................................................................................................................
Ce court roman me fait l'effet d'un plat cuisiné plus que d'un roman ..
On a réellement l'impression d'une recette .. d'ingrédients opportunistes qui tentent de concourir à faire croire que ça possède de l'envergure et du décorum mais en fait c'est un collage qui colle un peu trop et qui est assez gros ....
Je ne suis pas parvenu à prendre les vessies pour des lanternes et les sirènes du 4e de couverture me laissent de marbre ...
....................................................................................................................
Au début avec l'auteur je me disais cela va venir ... maintenant je doute ..
Non pas parce que je l'ai classé incapable mais plutôt car je suis assez persuadé que l'auteur le fait exprès .. parce qu'il est dans la recette de cuisine et pas dans un élan créatif personnel ...
Pour danser une valse avec des clichés et avoir la tête qui tourne c'est ici !........

PS : Ean Thephe ... un des principaux personnages est très fasciné ... il a la foi .. et il est loin d'être aussi Sincèrement en un mot stop ...

Conclusion : merci .. il suffit mon dieu !
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Deus in machina
Deus in machina de John Scalzi (Broché - 2 juin 2011)
EUR 10,50
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit