Commentaires en ligne 


4 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (2)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Encore des rebondissements
Ce dernier tome est le troisième de la licence de la flotte perdue, sous section « par-delà la frontière » commencée avec Intrépide et Invulnérable.
Sachant que la série avait débuté par Indomptable, Téméraire, Courageux, Vaillant, Acharné et victorieux, pour faire un petit tour par...
Publié il y a 5 mois par Fnitter "Addict à la sf"

versus
7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 La flotte perdue m'a (encore) perdu
Après l'excellent La flotte perdue : Par-delà la frontière - Invulnérable, ce livre termine la trilogie "Par delà la Frontière". (edit : il semblerait qu'il ne s'agisse pas d'une trilogie, une suite étant annoncée... J'ai été enduit d'erreur par la postface de l'auteur !)

Entre les deux, nous...
Publié il y a 5 mois par Leather DeBoeuf


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

11 internautes sur 12 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Encore des rebondissements, 26 mars 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La flotte perdue : Par de-là la frontière - Gardien, Tome 3 (Broché)
Ce dernier tome est le troisième de la licence de la flotte perdue, sous section « par-delà la frontière » commencée avec Intrépide et Invulnérable.
Sachant que la série avait débuté par Indomptable, Téméraire, Courageux, Vaillant, Acharné et victorieux, pour faire un petit tour par un spin off intitulé "étoiles perdues" dont le premier tome est L'honneur terni. Ouf....

Dans cet opus, Geary est revenu à Midway (ancien monde syndic dont on a lu le soulèvement dans l'honneur terni) avec l'invulnérable, le super-cuirassé pris aux extraterrestres belliqueux mi-vache mi- ours (les Vachours ou Bofs) et une délégation de lousaraignes, une espèce arachnide, très potentiellement alliée aux humains et dont on peut voir le portrait sur la couverture du roman Invulnérable.
La paix est signée avec les monde syndics, mais ces derniers semblent vouloir se raccrocher aux splendeurs passées et vont se décarcasser à rendre la vie de Black Jack, qui ne souhaite que ramener la flotte dans le territoire de l'alliance, impossible. Et si les syndics n'ont plus trop les moyens de leur ambitions en matière militaire, il leur reste quelques bons coups bien vachards à jouer.

On repart pour les trois quart du roman sur un mode road movie, la flotte perdue veut rentrer chez elle et les syndics s'y opposent "officieusement". Il n'y a plus de grandes batailles mais de nombreux coups d'éclat. L'action reste omniprésente. On en a enfin terminé avec les oppositions au sein de la flotte et le faux triangle amoureux entre Rione Desjani et Geary.
Cela discute pas mal politique, justifications de la guerre et coups tordus, relations inter-espèces pour notre plus grand bonheur, le livre n'est pas un amoncellement de combats successifs qui ont peut-être fait leur temps dans les premiers tomes de la série.

La flotte va rentrer, vous vous en doutez, mais Geary se verra très rapidement confier une nouvelle mission en rapport avec les danseurs (les lousaraignes nommées ainsi à cause de leur aisance et leur agilité à manier leurs vaisseaux) dont nous apprendrons un peu plus sur la fin et qui va ouvrir de nouvelles perspectives à nos héros. Un nouvel épouvantail pour l'alliance ?

Que du bonheur pour une lecture délassante, addictive. Je suis définitivement fan.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


7 internautes sur 8 ont trouvé ce commentaire utile 
2.0 étoiles sur 5 La flotte perdue m'a (encore) perdu, 10 avril 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La flotte perdue : Par de-là la frontière - Gardien, Tome 3 (Broché)
Après l'excellent La flotte perdue : Par-delà la frontière - Invulnérable, ce livre termine la trilogie "Par delà la Frontière". (edit : il semblerait qu'il ne s'agisse pas d'une trilogie, une suite étant annoncée... J'ai été enduit d'erreur par la postface de l'auteur !)

Entre les deux, nous avons eu droit à L'honneur terni, un spin-off que je n'ai pas commenté car j'ai été incapable de lire plus d'une centaine de pages de cette bouillie politico-politicienne.
Je me faisais donc une joie de retrouver Black Jack et ses démêlés avec ses adversaires anciens ou nouveaux. Malheureusement, même si je l'ai terminée, je me suis énormément ennuyé à la lecture de cette conclusion laborieuse. Jack Campbell nous avait déjà fait le coup avec la conclusion de la Flotte Perdue, dont le sixième volet était déjà très décevant.
Ici c'est encore pire : hormis deux ou trois morceaux de bravoure (les combats sur Invulnérable, la prison) il ne se passe vraiment pas grand chose dans ce livre.
Le plus affreux c'est qu'en le lisant vous n'apprendrez rien, mais alors absolument rien sur les trois espèces extraterrestres découvertes dans les deux premiers volets. C'est vraiment scandaleux !
En lieu et place, vous aurez droit à de la politique, des atermoiements, et à une conclusion vraiment nulle que je ne dévoilerai pas ici, mais imaginez simplement le truc le plus bateau que nous offre souvent le space-opéra américain et vous n'en serez pas loin. Ça tombe comme un cheveu sur la soupe, c'est vraiment affligeant.

Bref, je suis très déçu par ce troisième tome, que j'ai trouvé aussi soporifique que la première partie du premier tome. On est ici bien loin du niveau de l'excellent Invulnérable, à des années lumière même, et je ne vois aucun portail hypernet à l'horizon pour rejoindre l'excellence.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Il n’y a plus de Héros ... mais l'histoire y gagne !, 26 juin 2014
Par 
Kallisthène (Paris) - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : La flotte perdue : Par de-là la frontière - Gardien, Tome 3 (Broché)
La flotte de l’Alliance est coincée au début du livre dans le système de Midway. En effet les forces fidèles aux Syndic sont bien trop puissantes pour que Geary abandonne le « nouveau » régime de Midway à son triste sort.

D’un autre côté le traité de paix signé avec les Syndic ne permet pas de régler simplement le problème comme le souhaiterait le capitaine Tanya Desjani : dans un torrent de missiles et de faisceaux de particules chargés …

En effet l’Alliance, comme l’occident actuellement (2013) en Syrie, n’a aucun droit d’intervenir dans les affaires intérieures de l’Empire Syndic, quel que soit son comportement vis-à-vis de ses populations.

Or, politiquement parlant, pour une population qui entrevoit la fin d’un siècle d’une guerre totale, il serait désastreux que la reprise des hostilités puisse être imputée à un élément de l’Alliance. Black Jack Geary a donc les mains liées et le CEO Boydens qui commande la force Syndic le sait parfaitement : il ne lui reste qu’à patienter pour que la rebelle Midway tombe entre ses mains !

Or, paradoxalement avec la fin de la guerre, les possibilités de Geary ont terriblement diminué, même ses hommes ne rêvent que de rentrer à la maison et vont le forcer à abandonner Midway.
Mais Drakon et Iceni ont bien plus à perdre encore et ils proposent un stratagème un poil grossier, quoique légal, pour résoudre cet épineux problème. Le moyen pour Geary d’échapper à la tentation d’utiliser quand même la force en maquillant les logs, car les troupes savent rester silencieuses … au prix de leur intégrité morale.

Petit à petit l’auteur distille dans cette série sa propre expérience de la guerre, des organisations censées la conduire et des conditions légales et politiques la permettant.
Il y décrit une organisation humaine, comme les autres, et les inévitables travers humains qui l’affectent.
C’est cet usage qui élève cette série au-dessus de la masse considérable de SF militaire pour qui les soldats sont simplement les gens qui appuient sur une gâchette.

La galerie de personnages secondaires s’enrichit régulièrement, donnant plus de profondeur et surtout de répondant à ce Héros qui n’est plus si absolu ni parfait qu’au début de la série.
L’inimitié cordiale qui règne entre la sénatrice Rione et la femme de Black Jack (et sa subordonnée directe) reste un régal, d’autant plus que toute trace de rivalité amoureuse a disparu. Ne reste que qu’une pure animosité (« cette femme », pour ne pas prononcer le nom de l’autre).
Surtout, Black Jack peut et doit dorénavant s’appuyer sur de nombreuses compétences qu’il ne possède pas : docteur, espion, politique, ingénieur, forces spéciales.

Et elles seront toutes mises à contributions dans un volume réjouissant : car voyez-vous, les Syndic n’ont pas l’intention de rouler sur le dos et présenter leur ventre blanc en signe de contrition. Ils savent que la paix est une très mauvaise nouvelle pour leur Empire, qu’elle risque de lever une partie de la chape de peur qui recouvre leurs administrés qui pourraient fort bien se passer d’eux !

Geary ne doit donc pas passer, son chemin du retour sera semé d’embûches sophistiquées, car voyez-vous-même les Syndic ont appris au contact de Black Jack.
Ce ne seront qu'attaques de forces "indépendantes" destinées à affaiblir la flotte, des infiltrations ou même des mines cachées dans les endroits les plus improbables.
Ces piqûres de moustiques réussiront, elles feront craquer l’armure de déontologie dans laquelle Geary s’était toujours drapé jusqu’à présent, faisant sauter une des dernières imperfections de la série : la perfection du Héros … hé oui, lorsque des amis proches périssent avec leur vaisseau, le tentation de la vengeance est forte, même envers des gens qui ne sont pas directement responsables.

Il ne faut pas que je vous révèle ce que contient le dernier tiers du livre, sachez cependant que vous y apprendrez le sort de la Terre ainsi qu’une partie des motivations des Araignées-aliens géantes, séquence émotion garantie.
Émotions également lorsque vous connaîtrez le sort de nos deux Kicks (les mini-boeufs) livrés à l'Alliance sous sédatifs pour empêcher leur suicide ...

Toujours sur une pente ascendante cette série, pourvu que ça dure !

Lu en américain.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 La continuité, 19 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : La flotte perdue : Par de-là la frontière - Gardien, Tome 3 (Broché)
Fidel a sa saga l'auteur nous entraine dans des péripéties de plus en plus surprenantes et imaginatives. On retrouve les ingrédients des précédents volume même si le suite des combats semblent un peut en retrait par rapport à ce que tous ont surmontés.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

La flotte perdue : Par de-là la frontière - Gardien, Tome 3
La flotte perdue : Par de-là la frontière - Gardien, Tome 3 de Jack Campbell (Broché - 20 mars 2014)
EUR 23,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit