undrgrnd Cliquez ici NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres


Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 août 2012
Travaillant sur 3 endroits distincts, je viens d'acheter le 3ème exemplaire de mon Flanagan in a nutshellJava In A Nutshell : Manuel de référence ou en concentré (il est un peu lourd pour le transporter dans la poche) : 2 en français (pour bien comprendre) et 1 en anglais pour arriver enfin à traduire la doc en ligne, énorme et en anglais, dont je ne comprends pas toujours les subtilités ou les mots très spécialisés ne figurant pas dans les dictionnaires. J'ai aussi acheté en français les 2 autres volumes (FondationJava Foundation Classes in a Nutshell et EntrepriseJava Enterprise in a Nutshell : Manuel de référence pour Java 2 [je n'ai pas dit 'Fondation et Empire' !], plus les exercices, en double eux aussi, pour ne pas les transporter).

Certains commentaires des clients Amazon reprochent à ce livre son poids et ses annexes, jugées par certains inutiles. Certes il fait son poids, mais pour ceux que le poids rebutent, et/ou qui préfèrent un écran, il existe des versions numériques, trouvables chez Amazon. Par ailleurs, il existe des dizaines de livres pour apprendre, ne montrant par nécessité qu'une très petite partie des possibilités des API disponibles.
Concrètement, j'utilise Flanagan + 2 'livres pour apprendre', de façon à disposer d'un spectre de niveaux : du simple ('Java 7'JAVA 7 - Les fondamentaux du langage Java de Groussard (cours): 400 pages) servant de pense-bête à la référence (Flanagan : environ 3300 pages en tout) en passant par le niveau intermédiaire (DelannoyProgrammer en Java (avec CD-rom) (cours): 900 pages). Il faut les 3 niveaux : on n'apprend pas dans un manuel de référence, mais on ne va jamais bien loin sans lui. Par contre, on ne révise pas en 2 minutes une notion à vérifier si on se replonge dans la référence. De même j'utilise plusieurs livres d'exercices, car chaque programmeur a son style, qui peut ne pas être le vôtre. Avec au moins 2 livres d'exercices de même niveau (j'utilise Flanagan [Exemples en Java in a Nutshell, 2e édition [Broché], ISBN-13: 978-2841771370] et le 'Cookbook'Java Cookbook de Ian Darwin, très complémentaires) on trouve sa 'saveur' et on va plus vite. C'est en regardant comment ces 2 livres d'exercices mettent en jeu les API les plus complexes qu'on comprend réellement comment cela fonctionne. Les bidouillages qu'on réalise en se précipitant tout suite sur son clavier dès qu'on croit avoir compris font en fait perdre des mois et des mois dans le debugging qui va suivre pour réparer des erreurs de jeunesse (je ne parle pas l'age du programmeur, mais de l'age de son expérience dans le langage utilisé) ou liées à la précipitation (c'est encore pire). Ne pas oublier de mettre sous son oreiller le livre 'Effective Java'Effective Java de Joshua Bloch qui explique ce qu'il ne faut pas faire, et pourquoi il ne faut pas le faire.

Les livres que je cite ici sont tous excellents, et tous trouvés sur Amazon. Je ne cite pas ceux qui me sont tombés des mains.

D'autres internautes reprochent à ce livre de ne pas comporter de code source. Du code source, on en trouve PARTOUT : c'est l'avantage de Java. Et ce n'est pas en collant le code des autres sur son disque dur qu'on apprend. Il faut s'y mettre soi-même et on apprend bien plus de ses erreurs qu'en regardant tourner (heureusement!) la classe qu'on vient de copier du CD vers son disque.

Chercheur physicien, théoricien puis expérimentateur, j'ai derrière moi 30 ans de programmation (représentant entre 600 et 800 000 lignes de code) dans des langages anciens (Fortran, PL1, Basic, Pascal et un peu de C, qui m'a lassé très vite par le manque de fiabilité des pointeurs allant partout dans le tas, sans que ce langage apporte grand chose par rapport à ceux de son époque, dès lors qu'on les maîtrisait) .

Mais, même avec mon expérience, passer à l'objet, qui représente un vrai progrès, nécessite de bien connaître (pas seulement de survoler) la bibliothèque des API. L'approche objet est maintenant suffisamment ancienne pour avoir montré ses limites (décrites dans la documentation professionnelle) et BIEN la comprendre est nécessaire pour ne pas s'embarquer dans des galères, maintenant bien documentées si on cherche les bonnes références. Ce doit être encore plus difficile quand on part de zéro.
Pour jouer, un livre de débutant de 300 pages doit suffire. Mais cela ne suffit pas dès lors qu'on veut réaliser un projet un tant soit peu compliqué. Il est impossible de se plonger de façon approfondie dans les API POUR SAVOIR S'EN SERVIR sans en explorer BEAUCOUP et comprendre comment les mettre ensemble : c'est là que la partie référence de ce livre est IRREMPLACABLE. Sur le net, on passe son temps à descendre et remonter l'écran pour trouver l'information utile, et, perdu dans les détails (nécessaires) de l'implantation, ON PERD TOUTE VUE GLOBALE et on se déconcentre rapidement. Fatigué d'arpenter la doc on-line qu'on retient mal, et puisqu'on est sur son clavier, on préfère bidouiller ce qu'on croit avoir compris, et c'est là que les ennuis commencent...
J'ai plus compris en 2 jours à explorer (en me concentrant sur des thèmes précis, pas en papillonant ...) la partie référence de ce livre en français qu'en plusieurs semaines à explorer sur le net la référence on-line en anglais (que j'écris et parle pourtant assez bien). En effet, telle qu'elle est faite, la présentation des références dans ce livre (et ses 2 frères) est très commode dès qu'on s'y est mis, et avec quelques doigts ou marque pages, on peut visualiser en même temps de nombreuses pages, ce qui devient rapidement infernal si on essaye de visualiser la même chose avec plusieurs pages web ouvertes en parallèle. Le temps passé à se promener dans les pages web de la doc on-line pour trouver les quelques lignes utiles parmi des dizaines de pages écran est considérable et, surtout, il fait perdre le fil de ce qu'on cherche. Si on n'a pas le choix, on peut toujours y arriver, mais c'est BEAUCOUP PLUS LONG, et si on doit en plus imprimer ou écrire ce qu'on a trouvé, alors c'est encore bien plus long que d'écrire simplement 'Flanagan 1 p 880, 885 et 887' sur un coin de papier ou sur un autre livre, moins précis.

Mr Flanagan, n'écoutez surtout pas ceux qui ne veulent pas de vos annexes, ils n'ont qu'à acheter la version numérisée ou des livres pour jouer. Il existe encore des gens qui ont besoin de vrais livres de références pour aller au fond des choses DANS UN TEMPS RAISONNABLE. J'ai, avec vos livres gagné plus de 6 mois sur le temps nécessaire a acquérir le niveau dont j'ai besoin pour réécrire mes anciens programmes qui ne tournent plus sur les systèmes actuels, et dont mes jeunes collègues ont besoin.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 18 décembre 2010
J'ai acheté ce livre pour me reformer en java... j'aurai pas dû. ce que je lui reproche :

- Ce livre est destiné au gens qui savent deja programmer,
- La documentation en fin de livre qui prends les 3/4 du livre est inutile,
- Pour l'apprentissage c'est plus sympas de pouvoir prendre son livre avec soi un peu partout.
- Pas de code source livré avec le livre.

Apres le livre est quand meme assez bien ecrit et c'est une bonne reference. quoique des fois j'aurai bien envie de dechirer toutes la parties javadoc.

Point posiitf, Aujourd'hui il remplit bien son role de reference.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé