Commentaires en ligne 


21 évaluations
5 étoiles:
 (9)
4 étoiles:
 (9)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:
 (1)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un "classique" sur le sujet, clair et concis
Ce texte est celui du discours prononcé à la Sorbonne le 11 mars 1882 par E Renan(1823-1892). Texte remarquable tant par le fond que par la forme.
Le paragraphe I est un brillant aperçu historique des agrégats de population, au sein de Nations modernes, mais aussi d'Empires ou d'Etats, pour amener tout de suite à relativiser les...
Publié le 30 mai 2012 par gb68

versus
1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 race ou religion?
Peut-on vraiment parler de «race juive»? ou bien le judaïsme n'est que tout simplement une religion? pour approfondir le sujet, il est recommandé de lire l'ouvrage di Shazarahel, ADN juif, génétique et kabbale
Publié il y a 19 mois par Kabballart


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

5 internautes sur 5 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Un "classique" sur le sujet, clair et concis, 30 mai 2012
Par 
gb68 - Voir tous mes commentaires
(TOP 500 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? (Poche)
Ce texte est celui du discours prononcé à la Sorbonne le 11 mars 1882 par E Renan(1823-1892). Texte remarquable tant par le fond que par la forme.
Le paragraphe I est un brillant aperçu historique des agrégats de population, au sein de Nations modernes, mais aussi d'Empires ou d'Etats, pour amener tout de suite à relativiser les "institutions centrales ou les dynasties" et pour mettre au coeur de son approche "la fusion des populations qui les composent". Au passage, ceci pourrait être mis en écho de la phrase de D H Thoreau [issue de Civil Desobedience (1849)] : "Il n'y aura jamais d'Etat réellement libre et éclairé tant qu'on ne reconnaîtra pas l'individu comme une force supérieure et indépendante, dont découlerait tout le pouvoir et toute l'autorité d'un tel Etat, qui le traiterait en conséquence."

Le paragraphe II est un réfutation des composantes suivantes, couramment proposées pour fonder le "droit national" :
- la race,
- la langue,
- la religion,
- la communauté des intérêts,
- la géographie (mais pas en totalité).

Le paragraphe III propose et développe finalement l'approche de l'auteur :
- "La nation est une âme, un principe spirituel", "avoir des gloires communes dans le passé, une volonté commune dans le présent",
- "L'homme n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d'hommes, saine d'esprit et chaude de coeur, crée une conscience morale qui s'appelle une nation."

Sans aucun doute, un ouvrage utile et indispensable à lire.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Incontournable mais..., 12 février 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? (Poche)
Je suis sorti très enrichi de cette lecture. Les contemporanéistes ne cessent de nous reprocher, en histoire ancienne, d'utiliser le vocable de "nation" à tout-va. Ils s'appuient sur ce petit traité que, trouvant à 2€, j'ai choisi de découvrir.

Malgré l'éminente érudition et le caractère indéniablement incontournable de cet ouvrage, je ne peux pas dire avoir été convaincu. L'auteur passe trop vite sur la dénégation de la notion de "nation" dans l'antiquité, avec peut-être une méconnaissance de la question. Une mise à jour serait probablement la bienvenue sur ces questions. Le cas juif a été bien saisi dans sa complexité, puisque Renan évoque la question à plusieurs reprises. Il ne me semble toutefois pas convainquant dans ses conclusions. L'un des points les plus évidents, c'est que le terme "natio" est un mot latin, utilisé au même titre que "gens" ou que le grec "ethnos", pour désigner une population qui n'était pas organisée en cité. Le peuple juif ajoute à cette organisation politique un fort sentiment d'unité, un esprit de corps, une solidarité, un patriotisme, et je ne vois pas en quoi, à l'époque du Second Temple, on ne saurait parler de nation pour cette ethnie. Après tout, le Temple a eu un rôle d'unité au moins aussi important que le monarque dans la France d'Ancien Régime, tant mis en avant par Ernest Renan.

En clair, ouvrage incontournable pour comprendre les contemporanéistes, et bien entendu la fameuse "question nationale" qui allait transformer l'Europe dans les années qui ont suivi l'édition de ce traité, bien qu'elle ait commencé largement avant. Un ouvrage ancré dans son histoire, une histoire qui explique notre époque. Toutefois, peu à jour dans la recherche historique, et peu convainquant dans son rapport à l'antiquité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 9 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Indispensable lecture civique !, 25 juin 2011
Par 
Latour07 (Paris, France) - Voir tous mes commentaires
(#1 CRITIQUE au Tableau d'HONNEUR)    (TOP 500 COMMENTATEURS)    (TESTEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? (Poche)
Assistant récemment à un colloque en géopolitique, l'un des intervenants, professeur d'économie, libéral, d'une grande école de commerce française, se réfère - bien entendu - à "Qu'est-ce qu'une nation" de Ernest Renan. L'invitation à la lecture était adressée. Je l'ai acceptée bien volontiers pour y découvrir un chef d'oeuvre. Cet ouvrage est indispensable pour tout citoyen se construisant une identité dans la durée. Cet ouvrage est à lire, surtout en ces temps troubles : 1/ de négation de l'idée de nation d'une part, 2/ de l'affirmation d'un nationalisme du sang contraire à nos traditions historiques du sol (thématique du Front National).

Discours prononcé à la Sorbonne le 11 mars 1882, "Qu'est-ce qu'une nation ?" était considéré par Renan (1823-1892) comme le plus abouti de tous ses textes.

"L'homme n'est esclave ni de sa race, ni de sa langue, ni de sa religion, ni du cours des fleuves, ni de la direction des chaînes de montagnes. Une grande agrégation d'hommes, saine d'esprit et chaude de coeur, crée une conscience morale qui s'appelle une nation." (p.34)

Renan dissèque tous les ingrédients proposés par leurs partisans de ce qui constitue une nation, pour les mieux critiquer.

1- Une nation ne se reconnaît pas à la race

Race : en cette fin du 19° siècle, les deux acceptions co-existaient. Celle des anthropologistes et celle des zoologistes ; souvent d'ailleurs race signifiait civilisation. Renan s'exprime sur le terrain anthropologiste. "La vérité est qu'il n'y a pas de race pure et que faire reposer la politique sur l'analyse ethnographique, c'est la faire porter sur une chimère" (p.21). Sa critique du germanisme est un véritable joyau de concision et de pertinence.
" (...) les origines zoologiques de l'humanité sont énormément antérieures aux origines de la culture.(...) L'histoire humaine diffère essentiellement de la zoologie" (p.22 et 23)

2- Une nation ne se reconnaît pas à la langue

Exemple de la Suisse : 4 langues, une nation.

"Il y a quelque chose de supérieur à la langue : c'est la volonté. La volonté de la Suisse d'être unie, malgré la variété de ses idiomes, est un fait bien plus important qu'une similitude souvent obtenue par des vexations." (p.25)

Exemple de nations différentes parlant la même langue.

"N'abandonnons pas ce principe fondamental, que l'homme est un être raisonnable et moral, avant d'être parqué dans telle ou telle langue, avant d'être un membre de telle ou telle race, un adhérent de telle ou telle culture." (p.26)

Sous-jacent (non dit) : l'Alsace et la Lorraine rattachées à l'Allemagne après la guerre de 1870-1871, parlant allemand, de coeur françaises.

3- "La religion ne saurait non plus offrir une base suffisante à l'établissement d'une nationalité moderne" (p.27)

Très belle analyse de l'Antiquité qui reprend la brillante thématique développée par Fustel de Coulanges (La cité antique)

4- La communauté des intérêts ne caractérise pas non plus, seulement, une nation

"La communauté des intérêts fait les traités de commerce. Il y a dans la nationalité un côté de sentiment : elle est âme et corps à la fois; un Zollverein n'est pas une patrie." (p.28)

5- La géographie "(...) a certainement une part considérable dans la division des nations" (que ne contredira nullement Fernand Braudel -L'identité de la France)

Mais cela n'est pas suffisant : "Non, ce n'est pas la terre plus que la race qui fait une nation. La terre fournit le substratum, le champ de la lutte et du travail; l'homme fournit l'âme." (p.29)

Qu'est-ce qu'une nation ?

"Une nation est une âme, une principe spirituel. (...) Le culte des ancêtres est de tous le plus légitime; les ancêtres nous ont faits ce que nous sommes. Un passé héroïque, des grands hommes, de la gloire (j'entends de la véritable), voilà le capital social sur lequel on assied une idée nationale. Avoir des gloires communes dans le passé, une volonté commune dans le présent; avoir fait de grandes choses ensemble, vouloir en faire encore, voilà les conditions essentielles pour être un peuple. On aime en proportion des sacrifices qu'on a consentis, des maux qu'on a soufferts. On aime la maison qu'on a bâtie et qu'on transmet. Le chant spartiate : 'Nous sommes ce que vous fûtes; nous serons ce que vous êtes' est dans sa simplicité l'hymne abrégé de toute patrie." (p.31-32)

Toute nation peut mourir. C'est une alerte bien réelle adressée par l'auteur à ses lecteurs comme le reprendra également avec l'intelligence que nous lui connaissons le grand historien Jacques Bainville dans son dernier ouvrage, publié en 1937 après sa mort : Les moments décisifs de l'Histoire de France.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 petite taille et bonne qualité, 6 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? (Poche)
petit livre, tout petit avec un petit prix, bonne qualité, et bien emballé, idéal pour les étudiants ou autre qui s'intéressent à la science politique et comprendre le nationalisme de Renan.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Définition de la nation par E. RENAN, 11 novembre 2012
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? (Poche)
A lire pour comprendre le rôle des nations. Cet ouvrage intéressera les jeunes et les moins jeunes. Il est toujours d'actualité.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 2 euros bien placés, 1 avril 2011
Par 
mockingbird (Bretagne) - Voir tous mes commentaires
(TOP 1000 COMMENTATEURS)   
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? (Poche)
Texte de la fameuse conférence prononcée par Renan à la Sorbonne en 1882; on a du mal à croire qu'à la même période la France relançait son aventure coloniale. On aimerait lire une "mise à jour " d'un penseur contemporain (n'hésitez pas à en suggérer)tant le thème est d'actualité et tant les 130 dernières années ont fourni d'illustration des dérives nationalistes. La postface de Nicolas Tenzer est très confuse à cet égard.
Dans une perspective historique lire égalementNations et nationalisme depuis 1780.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 Question d'actualité, 13 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? (Poche)
Il est fort intéressant de se pencher sur la question, vue du 19ème siècle français. Renan, historien, philosophe, se penche sur la notion de Nation dans un monde façonné par la perception européenne, un monde où les Etats-Unis ne sont pas encore une puissance, où Israël n'existe pas, où la 1ère et 2nd guerres mondiales n'ont pas encore eu lieu.
C'est un bon complément au livre "La guerre au nom de l'humanité : tuer ou laisser mourir" qui questionne aussi la notion de Nation dans notre monde contemporain. http://www.amazon.fr/gp/product/2130583512/ref=cm_cr_ryp_prd_ttl_sol_25
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 conforme aux attentes, 2 avril 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : L'invention de la politique (Poche)
très bonnes analyses de l'auteur , quoique subjectives , qui permettent de comprendre , entre autre , le "pourquoi" de l'intégration du peuple dans les décisions politiques .
A lire ...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 a lire, 13 mars 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? (Poche)
ce texte devrait etre étudié en classe en cours d' histoire il explique bien l'orientation de notre société française et le pourquoi de la vvolonté d integration
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
3.0 étoiles sur 5 race ou religion?, 11 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Qu'est-ce qu'une nation ? Suivi du judaïsme comme race et comme religion (Poche)
Peut-on vraiment parler de «race juive»? ou bien le judaïsme n'est que tout simplement une religion? pour approfondir le sujet, il est recommandé de lire l'ouvrage di Shazarahel, ADN juif, génétique et kabbale
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Qu'est-ce qu'une nation ?
Qu'est-ce qu'une nation ? de Ernest Renan (Poche - 19 novembre 1997)
EUR 2,00
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit