undrgrnd Cliquez ici Toys NEWNEEEW nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

5,0 sur 5 étoiles2
5,0 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
Prix:14,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 13 janvier 2004
Un livre "Coup de Poing", qui se lit très facilement, avec une très bonne introduction et conclusion de l'écrivain Frédéric H. Fajardie. Le reste du livre sont des entretiens avec des ouvriers de l'entreprise Metaleurop qui nous racontent tout , notamment leur combat pour sauver leurs emplois. Ce livre vous plonge dans une dure réalité (conditions de travail, l'avenir de certain qui s'annonce difficile pour retrouver un emploi du fait de leur age...) et êtes mit au courant de tous les evenements (parfois douteux) qui ont pu arriver ces 20 dernières années autour de l'entreprise et qui ont amené cette entreprise à une fermeture sans retour (organisée, cachée et devoilée au dernier moment à ses employés). Les ravages du capitalmisme... Des témoignages à lire ABSOLUMENT. A.B.S.O.L.U.M.E.N.T.
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 septembre 2010
Voilà un livre rare, écrit pour sauver tant qu'il en était encore temps une mémoire qui allait fatalement s'évanouir. Quand une usine ferme, et qu'elle est promise à la démolition, ce sont des années (ici, plus de cent) de dur et noble labeur des hommes qui partent en poussière. Les litres de sueur qui auront été déversés sur la terre de Noyelles-Godault, face à la cupidité de ceux qui tirent les ficelles du capitalisme, en l'occurrence depuis une petite ville au bord d'un lac des Alpes... il y avait de quoi tomber dans le pathos. Pour couper court à cette tentation, Fajardie a choisi la plus simple et la plus adaptée des formes: des témoignages bruts, qui touchent droit au coeur. Des ouvriers, des employés, des cadres, tous bafoués par la mise à mort de leur entreprise, sans que les tueurs se soient donné la peine de concevoir un plan social.

Oui on a lu ces témoignages à l'époque dans la presse, on les a entendus à la radio et à la télévision. Mais quand les journaux partent à la poubelle les livres restent dans les bibliothèques. Alors on ouvre celui-là, on écoute et on se tait.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)