undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles
17
4,4 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:2,60 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Dans ce petit livre, Kropotkine part du principe assez commun aujourd'hui que la morale des États n'est que le manteau hypocrite justifiant le pouvoir des classes dominantes ; la chose n'est pas dite en ces termes mais revient à ça. La religion joue bien sûr un rôle important dans ce mécanisme. La question que se posèrent rapidement les rationalistes dès le XIIe siècle, puis les philosophes et les révolutionnaires ensuite fut donc : « pourquoi serais-je moral ? ». Au démontage des justifications d'origine religieuse (facile !) s'oppose ensuite l'argumentaire des utilitariens ou utilitaristes anglais dont ont peut vraiment fixer le premier positionnement théorique avec la publication de « la fable des abeilles » de Bernard de Mandeville (1713). La position de Kropotkine vis-à-vis de l'utilitarisme (A. Smith, celui de la « Théorie des sentiments moraux » à celui de « la richesse des nations », Bentham, Mill), puis du darwinisme social, ne me semble comme souvent dans la pensée « de gauche »- pas toujours très assurée. La recherche de la plus grande somme possible de bonheur pour chaque individu serait-elle liée à la préservation de la race ? Mais surtout, la distinction entre égoïsme et altruisme est-elle un faux problème ? Notons que Kropotkine met la solidarité suscitée par un sentiment inné de sympathie au cœur de la morale libertaire : L'égalité des rapports mutuels et la solidarité qui en résulte nécessairement -voilà l'arme la plus puissante du monde animal dans la lutte pour l'existence-. On peut penser ici au concept orwellien de « common decency » (bien que ce ne soit pas la même chose). Et l'égalité, c'est l'équité.. et c'est l'anarchie même. Voilà qui résume rapidement la position de l'auteur qui s'inspire notamment de l'éthique de Jean-Marie Guyau (1854-1888).
Il va sans dire qu'une bonne partie des problèmes posés dans ces quelques pages demeurent toujours d'actualité.
11 commentaire| 29 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 novembre 2013
Autant j'apprécie Kropotkine, autant cette réflexion sur la morale, basée sur la seule idée de nuisance, ne m'a pas convaincu. C'est le genre de textes qui me laisse penser que l'absence de sens métaphysique des anarchistes était leur plus grande faiblesse, car ce vide dénote l'absence du principe conservateur qui rendrait une société anarchiste durable. Une métaphysique faisant de l'homme un simple animal sans autre spécificité évacue sans les résoudre les questions posées par la nature de la politique, c'est à dire le passage du cas particulier au cas collectif, qui ne disparaissent jamais, même dans l'anarchie.
11 commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 février 2011
Que dire, si ce n'est que l'intéressé du sujet doit lire ou avoir lu, car Kropotkine reste le philosophe russe le plus éminent sur le sujet, avant même Bakounine. Les vues sont parfois simplistes à nos yeux, voire sectaires? Toutefois Kropotkine est ici déterminé à convaincre. Ce n'est pas son 'Ethique", mais c'est un excellent petit livre qui permet d'appréhender la philosophie de l'anarchie naissante. On peut certainement ne pas être du tout d'accord avec ses vues ceintrées sur l'évolutionnisme déjà socialisé ou la morale simplifiée indispensable à tous les composants d'une éventuelle société anarchique, mais il reste à l'avant-garde de "l'idée" anarchique qui se complétera et s'argumentera par la suite. C'est un petit livre à lire et à comprendre en tenant compte de la réalité contemporaine à l'auteur et de son incroyable engagement...
22 commentaires| 11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 septembre 2013
Que dire de plus, si ce n'est : la base de la doctrine anarchique. Pour savoir ce que c'est réellement.

Et SVP lisez ce livre, ne serait-ce que pour arrêtez d'utiliser le mot anarchisme dans des contexte qui n'ont rien à voir avec lui (comme on l'entend depuis toujours et partout)

Bonne lecture.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2015
Pierre Kropotkine, un de ses fins érudits aux compétences éclectiques du XIX-XXème siècle, un des principaux penseurs du mouvement anarchiste, nous expose très compendieusement les fondations de sa morale.
Selon lui, les masses sont conditionnées dès la naissance dans un conservatisme d'État, hérité de traditionnelles mœurs ecclésiales; ce qui nous limite dans notre pensée et nous fait chuter dans la servitude; tout cela subrepticement, car ces mœurs sont aujourd'hui dissimulées en de nouveaux termes.

"Diable" devient "Passion, chair"
"Ange" devient "Âme, Conscience"

Il considère que tous les actes sont indifférents, sur le plan axiologique, je cite :

"Tout acte (attrayant comme répulsif) se vaut car régi par la recherche du plaisir (faire ou ne pas faire)" et je complète avec l'exemple d'un bénévole associatif et un passant ignorant un enfant affamé dans la rue; ces deux actions devraient être considérées comme égal, car chacun y trouve son plaisir personnel ou s'évite une peine.
L'associatif aide l'enfant pour s'éviter le mal de souffrir pour lui, et le passant l'ignore si cela lui apporte du plaisir.

Tout être humain et animal (et insecte, voir expérience des fourmis de A.Forel) a la conception du bien et du mal, mais Kropotkine nous explique que c'est en fait la recherche de ce qui est utile à la société ou non, qui prime sur tout.

Bien entendu je ne compte pas résumer tout le livre, je finis cette micro synthèse sur ce qui est pour moi, la pierre angulaire de sa réflexion : "Traiter les autres comme on voudrait être traité soi-même" c'est l"Égalité, principe fondamental de l'anarchie.
Elle légitime l'utilisation de la force sur des personnes malfaisantes (car Kropotkine VOUDRAIT être abattu s'il venait à attaquer une autre civilisation sans raisons) et devrait jouer un rôle important dans les règles naturelles, une sorte de non ingérence très étendue garantissant une extrême liberté de chacun.

Ce livre est court et se lit assez facilement, il peut être lu d'un trait mais je préconise de le lire en au moins 2 jours afin d'assimiler cette pensée.

Pour conclure, c'était un livre très intéressant, il m'a réellement plu et m'a permis d'aborder le monde de la pensée anarchiste, introduction très didactique pour moi. Bien entendu je n'approuve pas l'intégralité de ses idées mais je reste ici impartial.

Ce sera un 4/5 pour moi.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 7 octobre 2014
pour réapprendre à vivre loin des habitudes de la petite bourgeoisie, initiez-vous à la morale anarchiste. Laissez-vous porter par cet art de vivre dont Kropotkine vous glisse les mots dans la gorge comme autant de bonbons au gout inoubliable...
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 mars 2014
Quel surprise! On est frappé par la sagesse et la clairvoyance de l'auteur.
j'en ai fais mon livre de chevet.
0Commentaire| 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 avril 2014
Format qui permet de découvrir beaucoup de texte d'auteurs plus intéressant les uns que les autres.

Le texte en lui-même permet de poser les bases de la vision de l'anarchie de Kropotkine, insistant sur "l'égalité".
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 29 février 2016
Bien écrit. L'auteur nous donne une vision de l'anarchie différente de pas mal de personnes qui la prennent pour quelque chose de désorganiser et dangereux. Alors qu'en fait c'est peut être là que se trouve la solution de pas mal de maux de notre société.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 13 février 2014
Un livre intéressant, avec un argumentaire plus naturaliste que philosophique. Une pensée tournée autour de la notion de morale.
A lire avec un certain recule.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

3,00 €
13,50 €
2,50 €
5,10 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)