undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,3 sur 5 étoiles6
3,3 sur 5 étoiles
Format: Poche|Modifier
Prix:3,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 octobre 2011
Qu'il est provocant ce livre ! Le titre est l'étendard du contenu, autant dire que Francisco de Quevedo, écrivain espagnol du XVIIe siècle, n'y est pas allé par quatre chemins : le trou de cul mérite pour lui tout un éloge. C'est un vibrant hommage qu'il fait à nos sombres derrières, toujours dissimulés et dont on préfère taire l'existence.

Quevedo veut au contraire souligner toute l'utilité d'un trou du cul : "Nous ajouterons en outre que le trou du cul est plus nécessaire que les yeux ; car sans yeux on peut vivre, mais sans trou au cul, ni mourir ni vivre".

Les propos tenus peuvent prêter à sourire mais c'est curieux d'écrire très sérieusement sur cette partie du corps qui est toujours refoulée et encore moins décrite. Alors c'est frais de voir avec l'œil d'un ancien, ce que notre infime intimité a de pouvoir et d'utilité. J'ai aimé le culot (sans mauvais jeu de mots) de cet auteur qui va à contre-courant des bien-pensants. Certains le rapprochent de Rabelais autant dire qu'il sait tenir la comparaison. Quant au reste de ce petit recueil, il fait part des grands malheurs que peut rencontrer un trou du cul (laissez-moi vous dire que je ne pouvais pas imaginer un tiers de tous les périls
d'un derrière, même bien caché). Puis, une enfilade de poèmes satiriques et burlesques nous laissent entrevoir un Quevedo amer et menant de bonne guerre des estocades à son ennemi de l'époque, Luis de Gongora. On se dit que notre auteur en a beaucoup sur le cœur et qu'il a trouvé une bien belle manière de défier les bonnes consciences.
0Commentaire|9 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Fallait oser... et il l'a fait !
Francisco de Quevedo nous offre une réflexion tout à fait personnelle du t du c.
C'est une analyse provocante et hilarante dans laquelle il liste ce qu'il appelle les heurs et malheurs de cet appendice délicat et bien
caché qu'il personnalise à souhait. Bonheurs et malheurs sont à peu près équivalents en quantité, même si les malheurs me semblent être mis davantage en évidence.

C'est osé, amusant, recherché, parfois très fin, parfois très grossier, mais surtout ça détend et dédramatise bien des choses.
Je sais que certains seront choqués, mais moi j'ai bien ri et je recommande tout à fait ce petit fascicule.
Certains poèmes satiriques et burlesques valent leur pesant d'or.
Je ne résiste pas à l'envie de vous en recopier un extrait :
"La voix du t du c, que l'on nomme pet (rossignol des invertis), retenue, nuit à la plus éclatante santé et même Frère Jean en a peur.

Mais prononcée d'une lèvre âpre, et envoyée avec puissante sonorité, elle promet vie espiègle et souriante, et s'il est silencieux, sale et dégoûtante.
Je c... sur le blason des monarques, qui se targuent, entourés de soudards, de concéder la vie et commander les Parques ;
car au tribunal de ses caleçons, rien qu'en relâchant et comprimant les coffres, tout c** y parvient en deux pets féroces.
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 30 mars 2010
Il faut s'accrocher ,en effet, et surtout chercher ce que cache ce texte très satirique, parce que ,passé le côté scatologique du propos,ce court livret est réellement subversif! A ne pas mettre entre toutes les mains!
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 janvier 2016
Évidemment il me serait difficile d'attribuer une note objective au produit vu que je ne l'ai jamais reçu.

J'ai commandé ce produit avec d'autres bouquins pour faire un un cadeau de Noël amusant. Sur le suivi de ma commande il est inscrit que mon colis a été livré le 23/12 chez moi. Ce tombe bien car je me trouvais chez moi le 23/12 en cette veille de Noël afin d'accueillir ma famille. Pourtant aucune sonnerie à ma porte ni aucun avis de passage dans ma boîte aux lettres. On me signale ensuite que le colis a été livré. J'interroge la Poste, j'interroge les voisins de mon immeuble, j'interroge les voisins de la rue. Personne n'a vu mon colis.Bizarrement d'autres colis que j'avais commandé sont eux bien arrivés. Je vais donc sur le site de Amazon afin d'avoir plus d'informations. Mais impossible de signaler la perte de mon colis et de demander des explications ou même tout simplement de contacter le vendeur ! Qui se fait entuber finalement ? Le client ! C'est tout simplement révoltant!

Ce n'est pas le produit que je devrais noter mais bien le vendeur Amazon SARL et le transporteur de la Poste. Je me moque de savoir qui et le responsable je veux simplement recevoir le produit pour lequel j'ai payé. En tous cas en ce qui me concerne, les commandes sur Amazon, c'est fini !
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2016
Je ne regrette pas cet achat . Je vais sûrement m'instruire et en apprendre un peu plus sur le sujet . Parfait état du livre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2013
seul le titre est attractif, le reste on savait déjà... on sourit, je ne suis pas allé jusqu'au bout, j'adore le titre
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)