undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire nav_WSHT16 Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

3,4 sur 5 étoiles
5
3,4 sur 5 étoiles
5 étoiles
0
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
1

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 7 février 2013
Un livre dont j'ai eu du mal à sortir dés l'instant où je m'y suis plongée. Quelles souffrances pour atteindre un sommet mythique. Il faut aimer la montagne pour lire ce genre de roman. Alors pour tous les amoureux de la montagne n'hésitez pas.
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 juin 2011
Sir Edmund Hillary nous retrace toutes les difficultés de l'ascension de l' Everest dans ce livre. Les descriptions de son périple sont claires sans descriptions grandiloquentes. Le but d'Hillary n'est pas de parler de lui, de sa vie, mais juste de retracer son ascension, ses difficultés, ses craintes et ses joies sur les montagnes de l'Himalaya
Et nous vibrons de joie avec Hillary et Tensing à l'arrivée au sommet après tant d'efforts.

Un très bon récit.
Je regrette juste un peu l'absence de « la photo » au sommet...
0Commentaire| 2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 décembre 2010
Etonnant, cette édition de la conquête du plus haut sommet mondial ne comporte que la photographie de couverture et de son auteur. Rien à redire sur le récit qui retrace l'ascension.
0Commentaire| Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 février 2013
Le 29 mai 1953, l’homme accédait au plus haut sommet du monde, la cime de l’Everest, qui culmine à 8850 mètres.

Edmund Hillary et Tensing Norgay sont les auteurs d’un exploit que l’on pensait alors impossible, et qui avait coûté la vie à nombre d’alpinistes chevronnés.

Cette réussite spectaculaire allait ouvrir la brèche à une série d’ascensions incroyables.

Une expédition digne des plus grandes attaques en termes de stratégies est mise en place afin que l’ascension atteigne son but. Des bouteilles d’oxygènes sont requises dès 8000 mètres tant l’air y est pauvre et le moindre effort douloureux.
En 1953, nous étions encore loin des expéditions en solitaire, comme celle menée par Reinhold Messner en 1980, ou encore son incroyable ascension sans oxygène de 1978, qui allait longtemps être discutée tant l’exploit paraissait surhumain.

L’assaut du sommet est un véritable bataille dans les règles : l’équipe est disciplinée et organisée, chacun des membres de l’expédition a son rôle et une mission…les alpinistes sont escortés d’une équipe de sherpas, qui portent le gros des charges et gèrent les camps. Tensing Norguay est le leader des sherpas, son rôle clef lui permet de gérer les rouages de cette organisation en milieu extrême. Malgré l’autorité et la gloire qu’allait lui conférer son exploit, il aura toujours à cœur de se revendiquer comme un sherpa, et de valoriser ce métier de courage et de force.

Quant à Edmund Hillary, il n’était pas le premier pressentit pour le sommet, mais son endurance physique, son mental rationnel, et sa bonne adaptation à l’altitude font de lui la personne la plus capable le jour J, avec Tensing Norgay. Ce dernier n’en n’était pas à sa première tentative. L’année précédente, il accompagnait une équipe suisse qui allait échouer quelques centaines de mètres avant la cime tant désirée.

En effet, cette ascension était devenue une obsessions mondiale, d’autant plus intensément depuis que les français Herzog et Lachénal avait vaincu le premier 8000, l’Annapurna en 1950.

Dans « Au sommet de l’Everest », Edmund Hillary retrace cette époque de « conquistadors », où chacun espérait devenir le vainqueur de ces nouveaux El Dorado de légende. A la manière des fièvres amazoniennes, une obsession unique allait animer les grimpeurs de la terre entière et à travers eux de nombreux peuples.

L’Everest est auréolé d’histoires de fantômes, comme tout lieu de mystère : la disparition toujours énigmatique des deux alpinistes anglais, George Mallory et Sandy Irvine, en 1923, alors que les deux hommes évoluait sans difficultés apparentes vers le sommet, juste au dessous du second ressaut. Sont-ils parvenus jusqu’à leur but avant d’être emportés par quelques tempêtes ? Peut-être ne le saurons-nous jamais. Mais passée l’émotion de sa victoire, les pensées d’Hillary vont vers ces deux fantômes, et cherche des yeux de vaines traces de leur passage…Non sans humour, il répondra plus tard à ce qui remettront en doute son titre de premier sur l’Everest, qu’au moins il est avec certitude le premier à avoir vu le sommet et à en être redescendu vivant…

Récit de légende, d’une époque de vrais aventuriers, ce livre ne manquera pas de passionner de nombreux lecteurs.

Emma Breton

Retrouvez l'ensemble de nos critiques en ligne sur : [...]
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 septembre 2015
ce livre, excellent je n en doute pas un seul instant, ne m'est malheureusement jamais parvenu , d'ou cette note catastrophique, simplement pour signifier ce "loupé"
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

19,99 €
8,40 €

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)