undrgrnd Cliquez ici Litte nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,5 sur 5 étoiles2
3,5 sur 5 étoiles
5 étoiles
1
4 étoiles
0
3 étoiles
0
2 étoiles
1
1 étoile
0

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

parce que je me suis trompé en achetant ce livre, que je pensais être une biographie. C'est en fait le journal de bord au jour le jour des passionnantes aventures du Capitaine Cook. Ce personnage de légende, grand humaniste, simple, courageux, bon, juste, passionné par la mer , aimant l'aventure et les hommes, est sans aucun doute un des plus grands navigateurs, explorateurs de tous les temps, au même titre que les Magellan, Colomb, et autres Vespucci. Mais ne vous y trompez pas en achetant ce livre, facile à lire, malgré le style "un peu brutal". C'est "un livre d'homme", comme dirait Lino. on n'est pas là pour regarder les dauphins, décrire les couchers de soleil, ou les tempêtes australes. C'est avant tout un carnet de bord qui relate principalement les rencontres avec les primitifs et les autochtones locaux aux 4 coins de la planète, sans amalgame, ni stigmatisation, comme dirait D...... Le dernier chapitre est écrit par un autre capitaine de bateau accompagnant, qui relate la triste fin de cet immense bonhomme. Alors voilà, çà n'est pas un roman, pas une bio, c'est juste les étapes de ses trois voyages, avec peu de choses sur les équipages, sauf quelques uns de ses fidèles, pratiquement rien sur les longues traversées. Par contre les rencontres avec les indigènes sont à chaque fois relatées et pratiquement de la même manière : je les vois, ils me voient, ils viennent en "barquasse" jusqu'à nous, avec ou sans machettes, ou autres objets contendants... bon... un peu rengaine à la fin. Mais ce livre est un témoignage impérissable de la vie de ce navigateur, et à ma grande surprise de son amour et de son respect pour toute les populations qu'il a rencontrées au cours de ses voyages : indigènes, mais aussi autres européens, hollandais, français , portugais... Alors que les pays respectifs étaient parfois, ou souvent conjointement en guerre, il existait un code d'honneur entre ces" hommes de l'océan" loin de leur contrée respectives, notamment en terme d'entraides. D'autre part, à chaque débarquement, en vue de se procurer des denrées périssables (anti-scorbut), ou de l'eau, il y avait toujours échanges, et trocs, jamais de pillages. Cook rapporte notamment des "saisies" de ces aliments en l'absence des insulaires, mais toujours il laissait en échange du fer, des clous, des armes, et notamment des haches. Voilà, intéressant, mais pas captivant, comme un "Magellan", de Sweig.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 15 décembre 2012
vive l'aventure! une parenté évidente avec les grands découvreurs français des 18 et 19 éme siècles: la nationalité est secondaire pour ces immenses marins.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

21,90 €
6,60 €