Commentaires en ligne


31 évaluations
5 étoiles:
 (14)
4 étoiles:
 (9)
3 étoiles:
 (3)
2 étoiles:
 (3)
1 étoiles:
 (2)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


28 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 [Onze minutes]
[...]Onze minutes, c'est le temps moyen, selon l'auteur, de l'acte sexuel.
C'est ce bref instant de plaisir, partagé ou non, intense ou plat, subi ou désiré, qui justifie le mariage, qui explique la prostitution, qui motive l'adultère...qui fonde ce roman dérangeant et beau, dérangeant parce que beau, parce qu'il raconte la...
Publié le 14 juillet 2006 par Patryck Froissart

versus
3 internautes sur 4 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 Des coups porteurs
Voilà un texte qui sort notablement du genre. La tranche de vie d'une reine du pavé est rarement calquée sur Cendrillon... Ici, l'héroïne parvient à ses buts, découvre la vie, son corps, sa voie, et le grand amour, par un cou de braguette magique!
C'est bien l'écriture, sensible, qui sauve l'histoire, tant celle-ci...
Publié le 17 juillet 2004 par jeanpasse


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

28 internautes sur 30 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 [Onze minutes], 14 juillet 2006
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Poche)
[...]Onze minutes, c'est le temps moyen, selon l'auteur, de l'acte sexuel.
C'est ce bref instant de plaisir, partagé ou non, intense ou plat, subi ou désiré, qui justifie le mariage, qui explique la prostitution, qui motive l'adultère...qui fonde ce roman dérangeant et beau, dérangeant parce que beau, parce qu'il raconte la prostitution sans porter aucun jugement, sans blâmer ni glorifier, parce qu'il fait d'une putain un personnage magnifique, bouleversant, proche.
Maria, jeune Brésilienne pauvre du Nordeste, a pris la décision de quitter son village pour aller au loin gagner suffisamment d'argent pour pouvoir un jour revenir acheter une ferme et y installer ses parents : la structure narrative, ainsi résumée, est des plus classiques, et peut commencer par « Il était une fois ».
Mais Maria n'est pas une héroïne de conte de fée, et rien de merveilleux ne lui arrivera, sauf l'impression, périodiquement, d'avoir à ses côtés Marie, la Vierge, ou Marie-Madeleine, la Sainte Pécheresse, ou les deux en une, de qui elle reçoit des signes dont elle fait ce qu'elle décide de faire pour aller à l'objectif qu'elle s'est donné.
Car Maria, quels que soient les aléas de la vie qu'elle doit mener pour réunir son pactole, quelle que soit la nature du métier qu'elle choisit d'exercer, vendeuse au Brésil, danseuse de samba dans un cabaret de Genève, puis prostituée dans un bar chic de la capitale suisse, le Copacabana, s'est obligée, et réussit, à garder le contrôle de son parcours.
Il n'est qu'un accident qu'elle redoute, tout en l'espérant : rencontrer l'amour, et en perdre son indépendance dont elle a besoin pour atteindre son but.

Il s'agit bien, dans ce roman, comme dans les autres romans de Paulo Coelho, d'une initiation, d'une sorte de compagnonnage nécessaire à tout homme, à toute femme qui sait que la sagesse qui permet de cultiver un jour en paix son jardin ne s'acquiert que par le voyage, la sortie, l'exploration.
Initiation douloureuse, mais par laquelle il faut passer pour être capable de décider qui on veut être: « Je suis deux femmes (...). Je suis dans le même corps la maîtresse de maison et la prostituée... »

Méthodique, obstinée, forte, excluant toute passion, refoulant tout sentiment susceptible de ralentir sa course, Maria apprend, puis domine, puis utilise la réalité, celle de la société et du fonctionnement de l'industrie du sexe, celle d'un des plus vieux métiers du monde, tenu à Genève pour une profession comme une autre, celle de la faiblesse et de la détresse des hommes (de ses clients avec qui elle doit se conduire, selon le cas, « en Petite Fille ingénue, en Femme fatale ou en Mère affectueuse »), celle de la misère sexuelle, celle du besoin désespéré que chaque homme et chaque femme ressentent de trouver l'autre partie de soi afin de recréer l'être androgyne initial...
Paulo Coelho, dans ce conte moderne, brosse un tableau crû, d'un réalisme proche parfois du document, de la beauté ou de la tristesse de notre sexualité, alternant scènes érotiques magistrales, ou moments d'amour de la plus éclatante pureté, et journal intime, émouvant, d'une Maria qui, tout en exerçant son métier, apprend le français, lit, s'instruit, et se surprend à écrire après s'être relue : « Dieu du ciel, comme je deviens intellectuelle ! », sans jamais perdre la lucidité qui lui permet de gérer sa condition, même aux moments les plus durs : « Je déteste ce que je fais », admet-elle, quelques jours avant de mettre fin à sa carrière, selon le calendrier qu'elle a fixé lors de son premier soir au Copacabana.
[...]quel caractère! Quel personnage attachant!

Peut-on ne pas tomber amoureux de Maria ?
[...]
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 A la recherche de l'amour sacré, 28 avril 2007
Par 
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Poche)
Un livre tout à fait émouvant. Comme dans tout Paulo Coelho, le personnage principal, ici Maria, est en quête de quelque chose. Maria aspire à découvrir et comprendre l'amour et le sexe. Jeune fille naïve d'une toute petite ville du Nordeste brésilien, lors de son premier voyage dans une grande ville, à Rio de Janeiro, elle se laisse tenter par un Suisse pour devenir danseuse dans son cabaret: 500 francs suisse par semaine promis par ce dernier la convainquent. Mais en Suisse, rien ne va comme elle voudrait. A des milliers de kilomètres de son Brésil natal (sa mère lui recommande de rentrer en bus au Brésil si elle ne se sent pas bien en Suisse!) devant s'exprimer dans une langue qu'elle ne connaît pas encore, le français, la vie est dure et solitaire. Maria est naïve mais elle n'est pas idiote pour autant: elle se plonge dans des livres dès le début de ses péripéties afin d'apprendre le français, de comprendre la psychologie masculine, d'organiser la gestion d'une ferme (son rêve). Endurcit par plusieurs expériences amoureuses désastreuses, elle décide de ne plus jamais tomber dans le piège de l'amour. Jusqu'au jour où... elle rencontre enfin l'amour, le vrai, le pur, le libre, l'unique.

Un très beau roman de Paulo Coelho que j'ai beaucoup aimé, même si c'est loin d'être mon préféré. On y retrouve tout ce que j'aime chez l'auteur: la réflexion sur soi-même, une quête, l'amour sacré, une plume si sensible, ... Pourtant j'ai été un peu déçu par la fin de l'histoire qui laisse présager que Maria abandonne toutes ses convictions. Alors pourquoi avoir vécu tout celà et avoir tant souffert?

Je le recommande tout de même à tous ceux qui apprécie déja la plume de Paulo Coelho ... même si on est bien loin de l'alchimiste.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


13 internautes sur 14 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Le Saint-Sexe, 13 août 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Broché)
Sur fond de quotidien d'une prostituée brésilienne, se lit en filigrane la recherche constante de réponses concernant le sexe, pas de connotation péjorative,le sexe y est Sacré.
Si la vie entière tourne autour de 11 minutes de coït, faisons en sorte que ces 11 minutes soient parfaits. Beaucoup de réponses interessantes qui ressurgissent inconsciemment... des préjugés détruits d'un revers de page, des dogmes ancestraux humiliés, des pistes de reflexions diverses. Le Désir est-t-il le corollaire de l'Amour? de l'interdit? de la souffrance? de la chair?
Maria emprunte pour nous tous ces chemins, jusqu'à nous mener vers plus de Lumière.
c'est troublant de vérité. Paulo Coelho a exploré le désir féminin dans ses moindres recoins sans expliciter son acte là est le secret. Aux lecteurs d'en déceler tout l'enseignement.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


12 internautes sur 13 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Certainement le meilleur Coelho à ce jour, 22 juin 2003
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Broché)
On pouvait lui reprocher un style par trop simpliste, ou des sujets peu adaptés aux lecteurs 'ordinaires' (le Pèlerin, l'Alchismiste...), mais en refermant ce livre je garde l'impression que Paulo Coelho a réellement amélioré sa qualité d'écriture; d'autre part il a fait l'effort de traiter le sujet délicat de la sexualité quand celui-ci est soigneusement éludé par les autres auteurs de livres 'spirituels'.
Une grand merci donc à cet écrivain exceptionnel.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


21 internautes sur 24 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 La vérité sur l'amour, la vie et le sexe, 22 mai 2003
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Broché)
Il s'agit là d'un livre bouleversant, plein de phrases à conserver précieusement. Maria chemine vers le bonheur et nous la suivons avec passion car nous sommes tous comme Maria : à la recherche de la personne qui sera faire vibrer notre âme et notre corps.
Paulo, un guide spirituel dans un monde confus et sombre.
Le chemin vers le bonheur est long et tortueux mais, en compagnie de ce philosophe amoureux de la vie et des Hommes, une lumière éclaire notre route...
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 Parcours de réflexion d'une jeune femme, 18 mai 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Poche)
Je recommande ce livre à tous les hommes (ou jeunes hommes) qui désirent connaître le mode d'emploi pour donner du plaisir à une femme.....beaucoup d'hommes pensent que l'acte en lui même suffit pour donner du plaisir à une femme....si ce livre était lu par tous les hommes, beaucoup plus de femmes seraient épanouies sexuellement......J'aime le parcours de réflexion de cette jeune fille qui continue d'avancer dans sa vie quoi qu'il se passe.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


6 internautes sur 7 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une Initiation à l'amour, 8 janvier 2004
Par Un client
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Broché)
Ce livre est une initiation à l'amour, qui révèle certains rouages des jeux amoureux. Cette vision de l'amour n'est pas valable pour tout le monde, même si on s'y retrouve parfois. Les différents désirs (pas seulement sexuels) de la femme y sont représentés. Il est certain que ce n'est pas L'Alchimiste et sa légende personnelle, mais Onze minutes ne laisse pas indifférent.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


5 internautes sur 6 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 une réhabilitation de la prostitution réussie, 12 août 2005
Par 
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Poche)
il n'y avait que Paulo Coelho pour réussir ce pari de donner un nouvel éclairage sur les prostituées. le stéréotype de la femme tombée dans un guêt apens ou la luxure vole en éclat. il ne reste qu'une femme, maria, un être humain qui vit ses rêve et ses souffrances ,ni plus ni moins que tout un chacun et assume sa consition par choix, comme une expérience à vivre.
un très bon Coelho qui sort un peu de ses habitudes
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 MERVEILLEUX, 16 mars 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Poche)
J AI ADORÉ CE LIVRE SEX REFLEXION ET REVE une histoire d amour mais vrai et authentique je conseil ce livre a tout les amateurs de développement personnel pas rébarbatif du tout facile a lire
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


8 internautes sur 10 ont trouvé ce commentaire utile 
4.0 étoiles sur 5 Vision profonde de la vie, 13 août 2003
Par 
Luis Heng (Farnborough, Angleterre) - Voir tous mes commentaires
Ce commentaire fait référence à cette édition : Onze minutes (Broché)
Ce livre, dont l'histoire en elle même n'a rien de remarquable, est parsemé de pensées philosophiques déroutantes par leur profondeur et leur authenticité dénudante.
Le chemin de Maria ressemble à celui que nous parcourons tous: la découverte de la réalité de la vie qu'on cache aux enfants, et l'exploration de l'essence, et pas du sens, de la condition humaine.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


‹ Précédent | 1 2 3 4 | Suivant ›
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Onze minutes
Onze minutes de Paulo Coelho (Broché - 14 mai 2003)
D'occasion et Neuf à partir de : EUR 0,01
Ajouter à votre liste d'envies Voir les options d'achat
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit