undrgrnd Cliquez ici Livres de l'été nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici nav_WSHT16 Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,3 sur 5 étoiles6
4,3 sur 5 étoiles
Format: Relié|Modifier
Prix:17,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

A mi-chemin entre l'essai et le journalisme d'investigation, ce livre, au titre volontairement "pas très politiquement correct" ("C'est avec pudeur qu'on utilise, en France, l'expression petit blanc" précise d'entrée l'auteur)présente donc une série de portraits, raconte les parcours et les discours de ceux qui n'ont en commun, finalement, que le fait d'être de petits blancs pauvres et de se revendiquer comme tel. Qu'ils soient "jeunes de banlieue" à la peau claire, étudiant désargenté, paysan ou caissière, tous expriment un phénomène que le politique a trop souvent tenté de cacher avant de le récupérer à des fins électoralistes propres à draguer la frange la plus à droite de l'électorat: la négation du fait que l'on puisse être pauvre sans, pour autant, faire partie d'une quelconque vague récente d'immigration et dans le même temps, se retrouver victime de ce que certains appelleront un "racisme anti-blanc".

Afin de désamorcer toute polémique qui lui prêterai des intentions politiques extrêmes, Aymeric Patricot (agrégé de lettres, diplômé d'HEC et de l'EHESS) prend pour point de départ une formule devenue célébré d'Obama: "La plupart des Américains de la classe ouvrière et de la classe moyenne blanche n'ont pas l'impression d'avoir été spécialement favorisés par leur appartenance raciale.". Cet aller-retour avec les USA, l'auteur ne cesse de l'utiliser pour développer ses arguments, il est certes critiquable (et nombre de chroniques, ici, le rappellent) mais ne doit pas masquer une réalité certaine: délaissés par la gauche (le PS notamment) qui préféré s'orienter vers un combat sociétal (l'anti racisme) plutôt que social, par la droite pour qui ils sont trop pauvres pour présenter un quelconque intérêt, ces blancs pauvres se sont finalement de plus en plus reconnus dans le discours d'un FN remaquillé et fréquentable.

C'est cette histoire qu'a choisi de raconter Aymeric Patricot par le biais des témoignages recueillis, faisant fi de la bien pensance médiatique et sans chercher à polémiquer de quelque manière que ce soit. Un travail audacieux qui, s'il présente certaines limites, reste une première en son genre.

CREW.KOOS
0Commentaire|10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 16 novembre 2013
Patricot mêle le document et l'essai pour écrire un texte saisissant. Sartre, Césaire, Obama sont convoqués pour donner du sens aux différents aspects d'un situation sociale peu évoquée, voire tabou, en France. L'auteur considère que le white trash américain commence à trouver son équivalent en France. Il est parti sur le terrain pour recueillir des témoignages. Les "petits blancs" sont des blancs pauvres, qui se considèrent comme tels ou que l'on désigne comme tels. Quels sont les dilemmes, les questionnements qui sont les leurs ? Patricot apporte des réponses, brillantes, à un thème promis à un bel avenir
0Commentaire|11 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 décembre 2013
Les "petits blancs" forment de plus en plus un néo prolétariat qui se sent méprisé, et relégué à pas grand chose, alors que les immigrés deviendraient des icônes pour les bobos qui nous dirigent ...
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 22 avril 2014
Passionnant et remarquable. Une enquête sociologique sobre et efficace. Plus qu'un simple voyage, un indispensable regard sur cette France délaissée.
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 janvier 2014
La réalité quotidienne dans la France de tous les jours avec ces gens simples de toutes natures qui la peuple et qui se côtoient tous les jours
0Commentaire|3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 23 novembre 2013
Le sujet est intéressant parce que presque tabou et très complexe, mais trop de références aux Etats-Unis, à ces "White Trashs" et leurs idoles comme Eminem pour dresser un parallèle avec les "Petits Blancs" français qui écoutent Orelsan ne me paraît pas très judicieux : les sociétés française et américaines n'étant pas les mêmes.

Sujet à peine effleuré donc, petite déception.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

18,00 €