Commentaires en ligne 


2 évaluations
5 étoiles:
 (1)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Aucun internaute (sur 2) n'a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 ausgezeichneter Ausstellungskatalog, 23 octobre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roy Lichtenstein | catalogue de l'exposition (Relié)
Das Verhältnis Bilder / Text ist hervorragend gelöst. Der Leser bekommt sowohl einen Eindruck von der Ausstellung, dazu eine Reihe hoch informierender Texte.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 6 a trouvé ce commentaire utile :
4.0 étoiles sur 5 La toile, la voulez-vous tendue pour s'essuyer la rétine ?, 21 août 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Roy Lichtenstein | catalogue de l'exposition (Relié)
À mieux considérer les trois quadrichromies pertinemment retenues en 2010 par Klaus Honnef et Uta Grosenick, en tout et pour tout, à la réserve près de quelques extases lointaines, sa « carrière », Roy l'a débutée au moment précis de l'expiration de la synthèse de son œuvre : début, milieu et fin (ou « thèse, antithèse, synthèse »), puis c'est une axiologie poussée en swivelling nozzle dans le warp drive des galeries d'art ! En effet, peu après la période initiale des war-time comics, puis la trouvaille dialectique et formelle des portraits de pin-ups, monomane et nécessairement dégoulinant, c'est le cycle conclusif des brush strokes. (Ensuite, tout Lichtenstein est dans les mains de Leo.) Expliquons : à condition de porter, deux à deux, en regard, les tableaux en boucles d'oreilles, par exemple à gauche Takka Takka, Drowning Girl à droite — issu de la violence éruptive des comics en cases —, c'est à point nommé que le gros plan sur le dot vient tramer ses machine guns quasi duchampiens (de l'urinoir à Mao) en négatif : après l'éducation de l'adolescent américain à l'hubris nationaliste, comme All American Men of War #89 pour Whaam !, c'est le retour à la toile avec le « repos d'un guerrier » pictural (et le sommeil apaisé dans la pollution nocturne d'un guerrier des cases) ! Le catalogue 2013 du Centre Pompidou, à lire avec la langue et les doigts, ne se prononce pas du tout sur la question de la débandade qui succède aux brush strokes, celle d'un maniérisme dilué, délayé, fragmenté dans l'exploitation cyclopéenne de l'énergie primaire (et de son coup de foudre visuel). En cela il la laisse absolument béante. Au visiteur donc de se prononcer ou pas : encore un peu de toile pour s'essuyer la rétine ?
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Roy Lichtenstein | catalogue de l'exposition
Roy Lichtenstein | catalogue de l'exposition de Camille Morineau (Relié - 28 juin 2013)
EUR 39,90
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit