undrgrnd Cliquez ici Livres Fête des Mères nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Fête des Mères

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

le 11 juin 2015
Oui, L'auteur s'amuse... beaucoup...avec son lectorat. rien qu'un exemple : il donne comme décisif,comme étant une preuve absolue de ce qu'il y a complot, mystère, une lettre d'un frère de Basile Fouquet à son célèbre surintendant de frère. C'est la preuve de secrets, terribles et la cause de l'arrestation de Nicolas, rien moins ! Petit problème, cette lettre il la donne, textuellement, deux fois mais... à deux dates différente! et la bonne date est celle de la missive qui fut envoyée 11 ans AVANT l'arrestation de Fouquet. Pas si étonnant : l'auteur annonce qu'il joue ! Il n'est que de lire sa dédicace à son "mentor", Georges Michael (j'ai un doute sur l'orthographe je n'ai pas le livre ici) : "De Saint Sulpice La Pointe", quel clin d’œil ! c'est très drôle quand on connaît l'importance donné par les amateurs de l'affaire de Rennes (directement liée à Lupin dans le livre) au gnomon de l'église Saint Sulpice, laquelle église est capitale dans cette histoire, quant au gnomon qui se termine en pointe et qui figurait sur la première édition du livre, il est bien dommage qu'il ait disparu de la dernière. C'est qu'il est doté, lui aussi, d'une fort grande importance. Il devait y avoir un deuxième tome clairement annoncé à la fin (le livre portait même un signe de tomaison indiquant le tome un) et qui n'a jamais été écrit. Sans doute que ceux qui ont aidé monsieur Ferté -respectable spécialiste du 18eme siècle titulaire d'une chaire - ont trouvé que ça suffisait bien comme ça. Je me demande si les aberrations typographiques qui faisaient du livre un semblant de cryptogramme ont été conservés dans la nouvelle édition. Ce serait vraiment dommage d'avoir supprimé ces phrases qui se répétaient en gros caractères, apparaissant en majuscules et en corps 14 en plein texte normal justifié en corps 12. Avec des sortes de messages liés à la répétition sur la même page ou d'une page l'autre (ou passé deux, trois pages) la répétitions disais-je des mêmes mots ou membres de phrases.Ca faisait message à décrypter, et ma foi...

J'ai parlé de la double datation de la lettre Fouquet mais il y a d'autres indices de ce que l'auteur s'amuse -comme il l'annonce au début : "ce livre est un jeu". Loin de moi l'idée de le déconseiller d'ailleurs, il est amusant à lire. Très distrayant. Mais il faut garder un solide esprit critique. Allez donc voir vous mêmes dans certaines sources pas si introuvables que ça même quand elles datent du 16eme, vous serez surpris qu'on y trouve tout autre chose que ce que Ferté leur fait dire. Et je ne parle pas des torsions que l'auteur fait subir au texte de Leblanc sous prétexte de langue des oiseaux, on pourrait faire "parler" toutes sortes de textes de cette manière. Je parie que je réussis à vous prouver avec ces méthodes que le dernier Grangier (ou Marc Lévy) contient, au choix, le secret du Graal, celui du Temple ou bien de l'arche d'Alliance. Et vous savez qu'on peut lier les trois et bien d'autres "mystères" ! Ce fut là le coup de génie de Pierre plantard créateur au début des années cinquante du Prieuré de Sion. Demandez à sa fille, la malheureuse "Irmine" ce qu'elle pense de son titre (ben oui, Plantard était selon ses dires le descendant des mérovingiens qui sont au cœur du Lupin ou du Jules Vernes de Michel Lamy, excellent, écrit seul et par un vrai convaincu). D'évidence, pour qui sait ire dans les coins, Patrick Ferté ne croit pas vraiment à ce qu'il raconte, encore une fois, il joue. Et pour ceux qui veulent éclairer leur lanterne je renvoie notamment, juste ça, à la page Wikipédia consacrée aux "Faux mérovingiens", très documentée. Outre des extraits de texte remontant très, très loin dans le temps (certains datent d'avant le 9eme siècle!) On y rappelle utilement que "en 1992, Pierre Plantard a reconnu devant la justice française que tout est basé sur une supercherie". Plantard est le fondateur du Prieuré de Sion...Lequel est au cœur du livre de Ferté sur Lupin (et du nanard de Dan Brown le Da vinci ect). Mais que tout cela n'empêche pas de rêver et de venir jouer avec Patrick Ferté. Chemin faisant on s'amusera bien et on apprendra combien salutaire est la méthode critique - mais ça, dans un deuxième temps, histoire de faire un beau voyage au royaume des archétypes. De plus, il y a effectivement des choses troublantes chez Leblanc, dommage que Ferté n'en parle quasiment pas (sauf en partie pour l'île aux Trente cercueils hélas mis à la sauce plantardiste prieuré....IL y a mieux! et plus dérangeant mais beaucoup plus obscure. Comme 813) . OUi, dommage que P.Ferté rate les véritables signes. Ainsi de Lupin se déclarant adepte de la réincarnation par exemple. Et bien d'autres passages qui ne cachent peut-être rien d'autre qu'un jeu de l'auteur avec certains courants de son époque et/ ou un contact avec l'imaginaire jungien. comme Jules Vernes selon Simone Vierne dans sa thèse monumentale sur l'auteur de L'ïle mystérieuse. Mais lorsqu'on additionne les passages "curieux" (je préfère rester vague, à chacun de jouer!), lorsque on souligne toutes "bizarreries" - et pas besoin de "langue des oiseaux" ou de pseudo prieuré - il devient difficile de réfuter l'idée que Leblanc s'intéressait à des choses peu banales et qu'il semble bien avoir possédé des lumières peu communes sur certains aspects du monde et de son histoire. Maintenant, on peut-être un chercheur pour son compte, il n'est nul besoin de faire partie d'une organisation secrète. Leblanc avait été un bon journaliste...De toutes façons, je ne pense pas qu'on sache jamais la vérité. Bonne quête aux amateurs! Et sachez raison garder.
11 commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Entre un Abbé Saunière peu orthodoxe et un Plantard pas très catholique Rennes le Château s’est acquise une image de bric-à-brac ésotérique, sorte d’auberge espagnole où chacun met et trouve ce qu’il veut. Sans doute. Mais au fond cette dévaluation ne serait-elle pas aussi un excellent moyen de dissimulation, la fameuse cachette en pleine lumière selon Giono. Quoiqu’il en soit, Rennes ne fait pas dans le détail. Ils sont tous là. Cathares, Rose-Croix, Templier, Gnostiques, Francs-Maçons, mages, prophètes et messies, tous au chevet des rois de France usurpateur, d’un Jésus dissimulateur, d’une humanité extra-terrestre, ou de supérieurs inconnus « enchantés » en des royaumes souterrains mais branchés direct avec la Grande Ourse par téléphone Rose (Croix) forfait longue distance.

Si ce n’est que ça, qu’est-ce que ça changerait ? Les rois on s’en fout, Jésus un homme et non un Dieu, qui pourrait en douter ? Les humains inhumains on le savait déjà. La Bible une fable pour créationnistes, à chacun ses légendes. Sauf que bien entendu toutes ces « révélations » auraient bouleversé les ordres établis et les dogmes qui vont avec.

Alors on ne saura sans doute jamais quelle est la vérité sur cette affaire de Rennes. Mais le but poursuivi ici par Patrick Ferté est de démontrer que l’œuvre de Maurice Le Blanc est cryptée et nous ramène systématiquement à une énigme dont Rennes est le centre. C’est un véritable jeu de piste, mais aussi l’occasion d’un voyage dans la cabale linguistique, l’ésotérisme, l’histoire, où l’on découvre une somme incalculable de liens de signes qui sans aucune manipulation de l’auteur mais par la simple observation des faits et des preuves historiques confirment qu’il y a bien à chercher vers ce coin de l’Aude si proche de Montségur, Armageddon cathare, et bizarrement de Bugarach nouvel Arche de Noé du new-âge revu à la sauce Maya. Belle ambiance !

Travail de fouille d’une incroyable intensité à telle enseigne que l’on s’égare bien souvent. Mais au-delà ce que nous donne à voir ou même espérer l’auteur de cette recherche, est que le banal et le quotidien peuvent dévoiler le mystère et le mystique pour peu que l’on écoute et entende. Et s’il ne s’agissait que de satisfaire notre curiosité, cela suffirait déjà à rendre notre voyage distrayant. Le reste, l’ésotérique, l’initiatique peut toujours attendre. Bon, je vous laisse, je vais maintenant lire ce qu’en dit Jules Verne. (voir : Jules Verne, initié et initiateur : La clé du secret de Rennes-le-Château et le trésor des rois de France)
0Commentaire|2 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
J'ai parcouru cet ouvrage avec délectation. Enorme travail de l'auteur sur l'analyse et synthèse de l'oeuvre du père littéraire d'Arsène Lupin ..
Comme quoi beaucoup de sujets et mystères sont liés .. Rennes le Château, les Rois de France, les cercles littéraires et intellectuels .. Tout est symbole et codé ..

A lire et relire
0Commentaire|Une personne a trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 mai 2015
Sans doute la plus complète, la plus convaincante et la plus incroyable étude jamais menée sur les cercles de "ceux qui savent". Une sorte de monde parallèle ou les coincidences pleuvent dans un déluge de hasards "historiques" que le bon Arsène lui-même a du mal à contenir. Mr Ferté nous guide, tel un conférencier hardi et courageux, dans ce qui semble être un labyrinthe savamment orchestré par M.Leblanc à travers son oeuvre, visant apparemment, à nous porter un peu de lumière. Si ma mémoire est bonne, le fait que le tome 2 ne soit jamais paru, devrait également retenir notre attention...
Extraordinaire.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 janvier 2016
Un travail de fourmi pour repérer chez Maurice Leblanc les traces d'un triange Gisors-Sernay-Rennes-le-Chateau antérieur aux thèses de Plantard. Un témoignage sur les connaissances des sociétés secrètes normandes au XIXe siècle habilement cryptées par les roman d'Arsène Lupin. Le propos est impressionnant et convaincant. Indispensable à ceux qui s'intéressent à l'histoire des traditions occultes.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 17 janvier 2016
Excellent, ce que je cherchais pour des recherches personnelles ...
A conseiller à tous les chercheurs sincères ... particulièrement autour de l'histoire de Rennes-Le-Chateau et l'abbé Saunière
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 20 mai 2010
Vraiment incroyable de voir le nombre d'auteurs littéraires (Jules Verne, Maurice Leblanc, Gaston Leroux, etc..) très au courant de l'affaire du trésor de Rennes-le-Château. Mais le plus stupéfiant est l'aspect littéralement cosmique que prend cette affaire... Décidément l'Histoire "visible" n'est pas la véritable Histoire..
0Commentaire|4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)