Commentaires en ligne 


1 Evaluation
5 étoiles:    (0)
4 étoiles:    (0)
3 étoiles:
 (1)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:    (0)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 
Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

3 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
3.0 étoiles sur 5 ouvrage mitigé...mais non sans intérêt..., 8 octobre 2011
Par 
Darko (Bretagne - France) - Voir tous mes commentaires
(TOP 50 COMMENTATEURS)   
Ce commentaire fait référence à cette édition : Logique du terrorisme (Broché)
Michel Bounan, ancien médecin de Guy Debord et écrivain, continue ici son travail de décryptage des sociétés contemporaines en s'intéressant cette fois ci à la logique du terrorisme.

A partir d'exemples historiques, il dresse une typologie des modes d'action terroristes (terrorisme mafieux, terrorisme nationaliste, terrorisme révolutionnaire, terrorisme religieux, terrorisme d'Etat, terrorisme de guerre...) et montre comment terrorisme et manipulation ont souvent été de pair; raison pour laquelle il convient, en tant que citoyen, d'être toujours des plus circonspects face aux vérités officielles, véhiculées avec légèreté par les médias.

Bounan met ainsi en doute le discours officiel sur le terrorisme qui supposerait pour être totalement crédible trois éléments cumulatifs: une excessive stupidité des terroristes, commettant des actes produisant des effets contraire à leurs objectifs, une incroyable incompétence des services de police dans la recherche du renseignement et une complaisance irresponsable des médias dans la promotion de revendications terroristes. La logique du terrorisme ne serait donc pas toujours ce que d'aucuns prétendraient qu'elle fût....

L'auteur situe la naissance du terrorisme moderne avec l'apparition de la mafia au début du XIXème siècle, en réaction à la montée en puissance de l'Etat et du capitalisme italien qui mettaient en péril la vieille aristocratie foncière. La mafia fit alors cette proposition à la population sicilienne : la soumission en échange de la protection...ou la terreur ! Cette méthode, qui a fait ses preuves, sera par la suite mise à profit par des Etats, pas toujours non démocratiques...

Quelques exemples :

- l'attentat de la gare de Bologne d'aout 1980 sera immédiatement attribué aux Brigades rouges alors que l'on découvrira par la suite qu'il était l'oeuvre d'une mouvance d'extrême droite proche du pouvoir et de certains milieux policiers (l'organisation Gladio).

- la guerre civile algérienne (1991-2002) qui a vu attribuer au GIA un certain nombre de massacres commis en réalité par les forces de la sécurité d'Etat. A ce titre, on ne sait toujours pas officiellement qui a assassiné les moines de Tiberine ?

- l'affaire de Tarnac en 2008 où l'on a vu surgir de nulle part en France une mystérieuse ultra gauche pratiquant le terrorisme ferroviaire, en plein débat parlementaire sur les lois d'exception (rétention de sûreté, peines planchers...)

Mais si la logique complexe du terrorisme doit nous pousser à être circonspects, elle ne doit pas pour autant nous aveugler et nous faire adhérer à n'importe quelle théorie du complot. Bounan cite l'exemple de l'attentat 11 septembre 2001, mais, à mon avis, il va trop loin. Les faits doivent rester les faits. Or, en reprenant avec complaisance les thèses complotistes de Thierry Meyssan 11 Septembre 2001 : L'effroyable imposture, il affaiblit une démonstration qui jusque là semblait pertinente.

A ce titre, le parallèle qu'il effectue avec Pearl Harbor est intéressant. On sait aujourd'hui avec certitude que les américains étaient au courant de l'attaque japonaise du 7 décembre 1941 et que Roosevelt, qui souhaitait l'entrée en guerre des USA, les a volontairement poussés à la faute en leur envoyant un ultimatum le 26 novembre 1941. Il a, à cette occasion, appliqué une stratégie bien connue des joueurs d'échecs : celle du coup forcé, qui en jouant une pièce oblige l'adversaire à répliquer par un coup prévu à l'avance... Les porte-avions américains avaient quitté Pearl Harbor deux jours avant, le gouvernement américain attendait l'attaque, ce que Roosevelt ignorait c'était son importance et le nombre de victimes qu'elle ferait. Devant l'ampleur de la catastrophe (une quinzaine de bateaux détruits et plus de 2.400 morts), la thèse officielle de l'attaque surprise fut diffusée...

Mais, le parallèle avec le 11 septembre s'arrête là. Certes, il existe encore de nombreuses zones d'ombre sur l'attentat du WTC, mais de là à sous-entendre que le gouvernement américain serait à son origine, il y a là une limite que l'on ne peut pas franchir avec juste un faisceau de suppositions tirées par les cheveux. La vérité est certainement plus simple : les services secrets savaient que quelque chose se préparait, mais ils n'avaient aucune idée de l'ampleur de l'attentat, d'ou la réaction bizarre, empreinte d'un mélange de stupeur et de culpabilité, dont ont fait preuve les autorités américaines dans les premières heures qui ont suivi le drame. Ce qui ne les a pas empêcher par la suite de manipuler l'incident pour engager les guerres d'Afghanistan et surtout d'Irak...

En définitive, un petit ouvrage, court (62 pages) et non dénué d'intérêt, mais avec lequel, comme toujours chez Bounan, on n'est pas obligé d'adhérer en bloc.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Logique du terrorisme
Logique du terrorisme de Michel Bounan (Broché - 8 septembre 2011)
EUR 6,20
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit