undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

3
4,7 sur 5 étoiles
5 étoiles
2
4 étoiles
1
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
0
La veilleuse des Solovski
Format: BrochéModifier
Prix:24,34 €+Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

6 sur 7 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 28 mai 2010
Un livre noir bien sûr, sur ce premier goulag.Mais un livre lumineux, extaordinaire car l'abominable système communiste n'a pas encore réussi à détruire l'être humain, dans son essence même, au tout début de ces années 20/30.Les hommes réunis dans ce goulag ont reçu une éducation religieuse, une certaine culture et n'ont pas encore appris à les piétiner et à les mépriser totalement...Et dans cet enfer, au bout du monde, au bout de nulle part, où chacun est livré à ses propres démons, il restera pour certains,grâce à cette éducation, une lueur d'humanité qu'ils tenteront de préserver à tout prix .C'est cette veilleuse qui vacille sans cesse au camp, mais qui réussit à ne pas s'éteindre totalement par le courage de certains hommes qui fait croire encore en l'humanité.L'auteur, à travers la description de l'enfer de la vie quotidienne du camp va nous montrer comment,cette petite flamme va être entretenue, envers et malgré tout, avec humilité, pour survivre dignement.
C'est un livre boulversant, car il montre comment des hommes, dans des conditions horribles ont su dominer leurs bourreaux par leur intelligence et leur amour des autres, dans leur vie quotidienne.Une belle leçon d'humanisme à méditer; un très beau livre, une veilleuse qui ne doit pas s'éteindre dans nos propres vies.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
3 sur 4 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Dans ce livre, Boris Chiriaev, prisonnier à partir de 1923, nous raconte de nombreuses histoires monstrueuses qui se sont déroulées sur les îles Solovki.

En effet, il s'agit du premier plus grand camp de concentration ouvert en 1920 ou plutôt transformé par les bolcheviques, de monastère en camp de concentration.

Suite au coup d'Etat bolchevique (communiste) du 7 novembre 1917, Lénine, Trotski et d'autres dont Staline ont créé le système totalitaire communiste, ainsi que les premiers camps de concentration d'URSS, dès 1918, dans le but de déporter et/ou d'exterminer tous les innocents "ennemis de classe", susceptibles d'être "contaminés" par "l'esprit bourgeois capitaliste" : enfants, femmes, vieillards, koulaks, paysans, ouvriers grévistes, prêtres, intellectuels, marins de Cronstadt, officiers Cosaques du Don, etc. Bref, potentiellement le peuple tout entier !

Boris Chiriaev nous détaille les divers et ignobles moyens d'exterminations pratiqués par les communistes, sur les îles Solovki :
Nombreux exemples de tortures à mort, exécutions sommaires par fusillades, noyades collectives, 7 à 8 mille prisonniers mouraient chaque hiver de maladie, d'épuisement ou de faim, soit environ un tiers de l'effectif total du camp !!!

Malheureusement, ce régime totalitaire, de destruction de la vie humaine, n'était que le prélude à un processus qui s'est développé à travers de nombreux pays du monde, tout au long du 20ème siècle, et encore en ce début de 21ème siècle en Chine, à Cuba, en Corée du Nord, et au Vietnam.

Confer également les précieux témoignages sur le thème du Totalitarisme, de :
- Alexandre Soljénitsyne (L'archipel du Goulag) ;
- Alexandre Soljénitsyne (Une journée d'Ivan Denissovitch) ;
- Jacques Rossi (Qu'elle était belle cette utopie !) ;
- Jacques Rossi (Le manuel du Goulag) ;
- Evguénia S. Guinzbourg (Le vertige Tome 1 et Le ciel de la Kolyma Tome 2) ;
- Margarete Buber-Neumann (Déportée en Sibérie Tome 1 et Déportée à Ravensbrück Tome 2) ;
- Iouri Tchirkov (C'était ainsi... Un adolescent au Goulag) ;
- Malay Phcar (Une enfance en enfer : Cambodge, 17 avril 1975 - 8 mars 1980) ;
- Sergueï Melgounov (La Terreur rouge en Russie : 1918 - 1924) ;
- Zinaïda Hippius (Journal sous la Terreur) ;
- Jean Pasqualini (Prisonnier de Mao) ;
- Kang Chol-Hwan (Les aquariums de Pyongyang : dix ans au Goulag Nord-Coréen) ;
- Aron Gabor (Le cri de la Taïga) ;
- Varlam Chalamov (Récits de la Kolyma) ;
- Lev Razgon (La vie sans lendemains) ;
- Pin Yathay (Tu vivras, mon fils) ;
- Ante Ciliga (Dix ans au pays du mensonge déconcertant) ;
- Gustaw Herling (Un monde à part) ;
- David Rousset (L'Univers concentrationnaire) ;
- Joseph Czapski (Souvenirs de Starobielsk) ;
- Barbara Skarga (Une absurde cruauté) ;
- Claire Ly (Revenue de l'enfer) ;
- Primo Levi (Si c'est un homme) ;
- Primo Levi (Les naufragés et les rescapés : quarante ans après Auschwitz) ;
- Harry Wu (LAOGAI, le goulag chinois) ;
- Shlomo Venezia (Sonderkommando : Dans l'enfer des chambres à gaz) ;
- Anastassia Lyssyvets (Raconte la vie heureuse... : Souvenirs d'une survivante de la Grande Famine en Ukraine) ;
- François Ponchaud (Cambodge année zéro) ;
- Sozerko Malsagov et Nikolaï Kisselev-Gromov (Aux origines du Goulag, récits des îles solovki : L'île de l'enfer, suivi de : Les camps de la mort en URSS) ;
- François Bizot (Le Portail) ;
- Marine Buissonnière et Sophie Delaunay (Je regrette d'être né là-bas : Corée du Nord : l'enfer et l'exil) ;
- Juliette Morillot et Dorian Malovic (Evadés de Corée du Nord : Témoignages) ;
- Barbara Demick (Vies ordinaires en Corée du Nord) ;
- Vladimir Zazoubrine (Le Tchékiste. Récit sur Elle et toujours sur Elle).
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
2 sur 3 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 18 avril 2012
Ce livre nous raconte ce qu'étaient l'archipel des îles Solovki au départ, un lieu monacal orthodoxe habité par des religieux et quelques civils avant de devenir après la révolution de 1917 le premier camp de travail soviétique véritable laboratoire de ce qui allait devenir à une échelle toujours plus vaste "le goulag". L'auteur y a passé sept années de sa vie et il y raconte ce qu'il y a vu. Il relate aussi des témoignages. Ce livre aux grandes qualités littéraires insiste sur la force de la foi des croyants qui les a aidés à surmonter les terribles épreuves, cette foi qui a résisté à la barbarie des camps de travail soviétiques et que les oppresseurs n'ont jamais pu faire disparaître totalement. Boris Chiriaev est à mon avis un écrivain injustement méconnu en France.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
C'était ainsi... : Un adolescent au Goulag
C'était ainsi... : Un adolescent au Goulag de Iouri Tchirkov (Broché - 15 janvier 2009)
EUR 22,31

Solovki : La bibliothèque disparue
Solovki : La bibliothèque disparue de Olivier Rolin (Broché - 20 novembre 2014)
EUR 24,00