undrgrnd Cliquez ici KDP nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Cliquez ici Acheter Fire Achetez Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo

Commentaires client

3,7 sur 5 étoiles3
3,7 sur 5 étoiles
Format: Broché|Modifier
Prix:18,90 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium

Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article
Partagez votre opinion avec les autres clients

Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Le rapport Attali est intelligent dans sa construction. Les auteurs ont présenté de manière succincte, synthétique pour chacune des quatre parties, le contexte et les 300 propositions qui leur semblent nécessaire pour moderniser ... quel objet ? l'économie française ? la société française ? l'Etat ?

Des propositions (appelées décision !) sont bienvenues :

Ainsi la "décision" 237 : "Mieux connaître les intérêts économiques, sociaux et financiers du pays avant toute négociation européenne". Mais elle est courte. Un accent aurait dû être placé sur la nécessité de former des lobbyistes pour la Commission Européenne. Ainsi, sur un secteur aussi stratégique que celui de l'environnement, n'y a-t-il qu'un lobbyiste français, face à une dizaine de lobbyistes allemands (quasiment un par Land !). La France ne joue pas selon les règles du combat, mais seulement sur le terrain des idées nobles et généreuses, dont on paye le prix.

La décision 151 sur le développement du tutorat de jeunes des ZEP par des étudiants ou retraités est un bon voeu. Pourquoi pas ? Les décisions éducatives sont de bon sens, par exemple sur la nécessité d'augmenter les prises en charge des jeunes enfants avec des Equipes pluridisciplinaires de soutien.

La décision 162 de redéployer la police de proximité est saine. En quoi est-ce une nouveauté ?

Développer par ailleurs le déploiement du réseau numérique haut débit pour 2016 est également frappé au coin du bon sens. Est-ce une nouveauté ? Qui ne saurait être pour ?

Le décloisonnement de l'activité notariale en revanche fait peur. Vouloir transformer les agents de la charge publique en commerciaux est dangereux pour le traçage des transactions. La volonté de rapprochement de l'activité des notaires de celle, pléthorique, des avocats est patente. Cela constitue un danger.

Ce qui dérange fortement dans ce rapport est l'accent mis sur les nécessaires réformes de modernisation de l'Etat, sur sa gestion "moderne", sa "gouvernance" (terme que je vomis), dont il faut bien entendre qu'elle doit être d'inspiration libérale. Le moins d'Etat pour une gestion plus efficace (sans doute la confiance en la capacité d'autorégulation des marchés financiers est-elle ébranlée par la crise actuelle) est un leitmotiv qui vise la destruction de la force publique, de la Nation. Pour cet esprit je n'aime pas du tout ce rapport qui s'inscrit dans la ligne du rapport Pébereau sur la dette publique (cf. mon commentaire) et de tous les écrits vomissant la Nation, hurlant au loup de la gabegie, de la ruine etc.

Continuons sur le mode fou-dangereux de l'auteur à propos de la finance :

Décision 305 : « réorienter massivement le régime fiscal de l'assurance-vie et du plan d'épargne en actions vers l'épargne longue investie en actions (à coupler avec les fonds (de pension) ».

Un appel à la panique (le krach des fonds de pension, la fin du mythe de la création de valeur en Bourse sont ignorés) ! un anti-modèle économique qui crève sous nos yeux, voici le rêve de l'imposteur Attali.

Les quelque "décisions" de bon sens cachent la destruction programmée de la société. Il importe de combattre l'idéologie de ce rapport.
44 commentaires|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 février 2015
Un ouvrage neutre, en dehors de toute connotation ou étiquette politique, un ouvrage objectif, censé et clair.
Forcément quelques points de désaccord, mais si peu à la vue de toutes les propositions.
Une analyse très utile et simple à comprendre.
Mais... Même avec de la volonté politique (car c'est bien le politique et lui seul qui peut l'appliquer), peut-on réellement mettre en oeuvre les mesures et réformes proposées?? Car le premier à bloquer la réforme, ce n'est pas le politique, mais le Peuple!
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 mai 2010
Trés instructif. Une mission qui a coûté cher mais menée par Jacques Attali et partie d'un enthousiasme neuf aprés une élection présidentielle marquée par un fort taux de participation.
0Commentaire|Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles


Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)