Commentaires en ligne


8 évaluations
5 étoiles:
 (6)
4 étoiles:
 (1)
3 étoiles:    (0)
2 étoiles:    (0)
1 étoiles:
 (1)
 
 
 
 
 
Moyenne des commentaires client
Partagez votre opinion avec les autres clients
Créer votre propre commentaire
 
 

Le commentaire favorable le plus utile
Le commentaire critique le plus utile


9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 EXCEPTIONAL!
I read the original in japanese but this book translated in french is amazing!

J'ai lu ce livre dans sa version originale mais la version française est excellente:
Comment doit se conduire tout guerrier, tout bushi, samourai et donc à présent, tout pratiquant d'art martiaux..

C'est un court texte que nous devrions tous avoir comme...
Publié le 30 septembre 2010 par haku-ryu

versus
1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 incompétences d'amazon
je n'ai pas été livré pour ce livre, l'incompétence d'amazon devient recurente, je ne suis pas le seul à être dans ce cas là, donc pour le commentaire de ce livre, je dirai qu'il me laisse un goût amer dans la bouche car un livre que l'on paye et qu'on recoit pas, j'appel cela du vol. Je n'acheterai donc plus chez vous...
Publié il y a 13 mois par gaboriau mickael


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

9 internautes sur 11 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 EXCEPTIONAL!, 30 septembre 2010
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun (Broché)
I read the original in japanese but this book translated in french is amazing!

J'ai lu ce livre dans sa version originale mais la version française est excellente:
Comment doit se conduire tout guerrier, tout bushi, samourai et donc à présent, tout pratiquant d'art martiaux..

C'est un court texte que nous devrions tous avoir comme livre de chevet, et à relire au moins une fois an...
doumo yoroshiku
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 2 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 passionnant, 12 juillet 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun (Broché)
si on aime les arts martiaux, si on pratique les arts martiaux, cet ouvrage est passionnant, je le conseille à tous
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 A ne pas manquer!, 14 janvier 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun (Broché)
L'art de préserver la vie... c'est tout un art en effet!... que dire d'autre si ce n'est que cette vision des choses redonner de l'espoir dans le potentiel humain à transformer toute expérience pour en préserver l'essentiel : la Vie!
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 1 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 Authentique, 13 décembre 2012
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun (Broché)
Ceci est un livre d'enseignement authentique. Attention , pas toujours simple à comprendre, il faut discuter avec son maitre de sabre pour éviter les erreurs d'interprétation sur les postures.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


2 internautes sur 3 ont trouvé ce commentaire utile 
5.0 étoiles sur 5 UN HÉRITAGE MARTIAL ET SPIRITUEL, INCONTESTABLE !!!, 23 mars 2013
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun (Broché)
A la même époque paraîtront trois oeuvres, qui à ce jour, font toujours office de référence :

- Heihô Kadensho ( le Sabre de Vie ) de Yagyu Munenori.
- Go Rin No Sho 五輪書 ( Le Traité des cinq roues ) de Miyamoto Musashhi.
- Le Fudōchi Shinmyōroku 不動智神妙録 ( l'Esprit Indomptable ) de Takuan Soho

Dans leur ensemble, les trois écrits s'adressent à la classe des samouraïs, et ont pour objet d'unifier l'esprit du zen à l'esprit du sabre. Le conseil donné mêle les aspects pratiques, techniques et philosophiques qui président à toute confrontation et apportent à l'individu la connaissance de soi, qui deviendra à terme un art de vivre. En établissant clairement l'unité du zen et du sabre, Takuan a influencé les écrits de grands maîtres qui continuent à être lus et leurs préceptes à être appliqués ; c'est le cas du Heik-o Kadensho de Yagy-u Munenori et surtout du Gorin no Sho (Le Livre des Cinq roues) de Miyamoto Musashi. Le style de ces hommes varie, mais leurs conclusions s'imprègnent d'un haut niveau d'introspection et de compréhension, qu'elles soient exprimées en termes de «liberté et de spontanéité» par Musashi, ou «d'esprit ordinaire qui ne connaît aucune règle» par Munenori ou encore «d'esprit indomptable» par Takuan.

Biographie :

Yagyū Munenori ( 1571 - 11 mai , 1646 ) était un épéiste japonais, fondateur de la branche de Edo Yagyu Shinkage-ryu, où il a appris de son père Yagyū "Sekishusai" Muneyoshi. Ce fut l'un des deux styles épée officielles patronnées par le shogunat Tokugawa (l'autre étant Itto-ryu).

Munenori a commencé sa carrière dans l'administration Tokugawa comme hatamoto. Munenori entra au service de Tokugawa Ieyasu à un jeune âge, et plus tard a été instructeur de sabre à Ieyasu, le fils Hidetada. Encore plus tard, il est devenu l'un des conseillers principaux du troisième shogun Iemitsu.

Dans environ 1632, Munenori terminé la kadensho Heiho, un traité sur la pratique Shinkage-ryū escrime et comment il pourrait être appliqué à l'échelle macro à la vie et à la politique. Le texte reste en version imprimée dans le Japon d'aujourd'hui, et a été traduit plusieurs fois en anglais. Munenori fils de Yagyu Jubei, Mitsuyoshi et Yagyū Munefuyu, étaient également armés d'épées célèbres.

Carrière :

Munenori entra au service de Tokugawa Ieyasu à un jeune âge, et plus tard a été instructeur de sabre à Ieyasu, le fils Hidetada . Encore plus tard, il est devenu l'un des conseillers principaux du troisième shogun Iemitsu .

Peu de temps avant sa mort en 1606, Sekishusai passé la direction de Yagyu Shinkage-ryu à son petit-fils Toshiyoshi . Après une période de musha SHUGYO , Toshiyoshi entré au service d'une branche cadette du clan Tokugawa qui contrôlait la province d'Owari. Toshiyoshi école a été fondée en Nagoya et vint à être appelé Owari Yagyū-ryû (尾张柳生流), tandis que Munenori, dans Edo , la capitale des Tokugawa, est venu à être connu sous le nom d'Edo Yagyū-ryû (江戸柳生流). Takenaga Hayato, le fondateur de la Yagyū Shingan-ryū , était un disciple de Yagyū Munenori et a reçu gokui (enseignements secrets) du Yagyu Shinkage-ryu de lui.

Dans environ 1632, Munenori terminé la kadensho Heiho , un traité sur la pratique Shinkage-ryū escrime et comment il pourrait être appliqué à l'échelle macro à la vie et à la politique. Le texte reste en version imprimée dans le Japon d'aujourd'hui, et a été traduit plusieurs fois en anglais. Munenori fils, les Yagyu Jubei Mitsuyoshi et Yagyū Munefuyu , étaient également armés d'épées célèbres.

Extrait de la philosophie de l'oeuvre :

Un samouraï se rendit un jour auprès de Yagyû Munenori, grand maître de sabre et maître d'arme du shôgun. Il avait l'intention de devenir son élève.

Au premier coup d'oeil, Yagyû Munenori reconnut en lui un véritable maître dans l'art du sabre. Il lui en fit le compliment, mais ne voyait pas ce qu'il pouvait lui enseigner. Le visiteur l'assura n'avoir étudié dans aucune école particulière, sa connaissance des techniques de sabre se limitant à ce que tout samouraï devait savoir. Yagyû Munenori l'observa plus attentivement. L'homme semblait sincère.

Pourtant, son intuition lui disait que ce samouraï avait atteint l'ultime étape de cet art. Soucieux de percer son secret, il décida de l'interroger...

Très ouvertement, le visiteur répondit à toutes les questions que lui posait Yagyû Munenori. Rien dans ses réponses ne faisait assurément de lui un maître. L'homme commençait à être embarrassé par la situation quand il se souvint qu'une idée l'avait obsédé dans le passé. Un samouraï ne pouvant craindre de perdre la vie au combat, pas une journée ne s'était écoulée depuis son enfance sans qu'il pense à la mort.

Un jour, ce problème fut dépassé. Le visage de Yagyû Munenori s'illumina. Etre libéré de la peur de la mort correspondait au plus haut niveau dans l'art du sabre, peu de ses élèves avaient atteint ce degré de maîtrise. Comme il l'avait pressenti, il n'avait donc rien à enseigner à ce samouraï devenu un maître sans le savoir...

Seul un grand maître pouvait découvrir un tel secret, d'autant mieux caché qu'il n'était pas même connu de celui qui le portait. Yagyû Munenori n'avait d'ailleurs pas fait autre chose que révéler à ce samouraï son "maître intérieur".

A l'époque d'Edo (1615 - 1868), quelques rares grands maîtres se distinguaient ainsi des samouraï du commun, souvent excellents sabreurs mais encore peu avancés sur la Voie.

Qu'ils fondent une école (ryû) ou enseignent à un ou deux disciples, qu'ils représentent quelque clan prestigieux ou parcourent le Japon en rônin , qu'ils se retirent dans les montagnes pour méditer ou occupent une fonction importante auprès du shôgun à Edo, ils étaient les maîtres de la Voie du sabre.

Yagyû Munenori, était un grand amateur de théâtre Nô, qu'il pratiquait lui-même.

Un jour où Kanze Sakona, de la célèbre famille Kanze, jouait en la présence du shôgun, Yagyû Munenori admirait la concentration sans faille du grand acteur. Le regard qu'il portait sur le Nô avait l'acuité que donne l'art du sabre.

Soudain, il lança un kiaï silencieux dans la direction de Kanze Sakona. Il y eut un frémissement dans l'assistance. Le spectacle terminé, le shôgun, intrigué, questionna Yagyû Munenori sur son étrange comportement.

Ce fut Kanze Sakona qui répondit :

- "Je suis désolé d'avoir montré un art inachevé. J'ai donné le meilleur de moi-même, mais à un moment, il y a eu une modification dans le décors, alors mon Nô a été troublé un très court instant. C'est à ce moment qu'a retenti le kiaï..."

Yagyû Munenori avait saisi le moment où la concentration avait faibli. Il avait alors lancé son kiaï, signe de connivence avec un autre grand maître.

Ce que le shôgun ne comprit peut-être pas, c'était la complicité entre les deux maîtres. Que signifiait-elle au juste ? Que pouvait bien découvrir Yagyû Munenori dans le Nô qu'il ne connaissait déjà ?

A ces questions, tous les maîtres ont toujours fait la même réponse. Qu'il s'agisse de la Voie du Bouddha (Butsu dô), la Voie des dieux (Shintô), les budô ou même le Nô, la calligraphie, la Voie du thé ou la Voie des fleurs, toutes sont l'expression d'un fondement immuable. L'approfondissement de plusieurs Voies permet ainsi d'en observer le principe commun, l'un des secrets que découvre tout maître un peu avancé sur la Voie.

Cette connaissance, le jeune Yagyû Munenori mit longtemps à l'acquérir.

Héritier des techniques familiales du Yagyû ryû, ( n'oublions pas que le clan Munenori, ainsi que le clan d'Hattori Hanzo 服部半蔵, " aussi connu sous les noms de Masanari ou Masashige - 服部正成, Hattori Masanari " sont des ninjas ) et successeur de son père, Yagyû Muneyoshi, il devint rapidement le maître d'arme des shôgun Tokugawa, auxquels son clan enseignait traditionnellement l'art du sabre.

Samouraï doté d'une grande virtuosité aux armes, il demeurait pourtant insatisfait de ses progrès. C'est en prenant conscience du rôle prédominent du vide dans la Voie du sabre qu'il s'orienta vers le Zen. Il suivit alors les enseignements du moine Zen Takuan - comme en attestent les lettres de ce dernier à son intention, plus connues sous le titre de "Mystères de la sagesse immobile".

Pratiquant le Zen, il approfondit le concept de "non-sabre" qui lui emprunte la notion de non fixation de l'esprit, degré ultime de la maîtrise.

Une poésie ancienne citée par maître Takuan l'évoque avec simplicité :
"Penser à ne pas penser
C'est penser à quelque chose;
Parviendrez-vous à ne pas penser
Même à ne pas penser ?"
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


4.0 étoiles sur 5 tres bon livre, 11 janvier 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun (Broché)
pour ceux et celles qui pratiquent les arts martiaux japonais, un livre a avoir dans sa bibliothèque.pour les autres une bonne approche de la culture japonaise
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 2 a trouvé ce commentaire utile :
5.0 étoiles sur 5 très très bon, 7 novembre 2013
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun (Broché)
Excellent ouvrage d'un maitre de sabre japonnais, le texte est certes anciens mais compréhensible, je recommande pour les pratiquants de sabre ou pour une culture personnelle.
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


1 internaute sur 3 a trouvé ce commentaire utile :
1.0 étoiles sur 5 incompétences d'amazon, 2 mai 2014
Achat vérifié(De quoi s'agit-il ?)
Ce commentaire fait référence à cette édition : Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun (Broché)
je n'ai pas été livré pour ce livre, l'incompétence d'amazon devient recurente, je ne suis pas le seul à être dans ce cas là, donc pour le commentaire de ce livre, je dirai qu'il me laisse un goût amer dans la bouche car un livre que l'on paye et qu'on recoit pas, j'appel cela du vol. Je n'acheterai donc plus chez vous.

j'espère que votre entreprise continuera à prospérer, merci
Aidez d'autres clients à trouver les commentaires les plus utiles 
Avez-vous trouvé ce commentaire utile ? Oui Non


Du plus utile au moins utile | Du plus récent au plus ancien

Ce produit

Le sabre de vie : Les enseignements secrets de la maison du Shôgun
EUR 13,95
En stock
Ajouter au panier Ajouter à votre liste d'envies
Rechercher uniquement parmi les commentaires portant sur ce produit