undrgrnd Toys NEWNEEEW Cliquez ici nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Rentrée scolaire Cliquez ici Acheter Fire Cliquez ici cliquez_ici Jeux Vidéo soldes montres soldes bijoux

Commentaires client

4,4 sur 5 étoiles37
4,4 sur 5 étoiles
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Grâce aux éditions Kontre Kulture, j'ai découvert un auteur et un livre que je n'aurais sans doute jamais lu -j'ai écouté du rap étant adolescent puis je m'en suis lassé, et j'ai préféré les livres-; dès lors, les deux univers me semblaient incompatibles et un livre sur le rap ennuyeux.

Mais faisant confiance à la ligne de Kontre Kulture (et aux excellentes interventions de l'auteur Mathias Cardet sur internet), je me suis lancé et j'ai découvert une véritable étude politique, économique et sociologique (sans débattre sur le goût musical). Avec une véritable grille de lecture marxiste (Michel Clouscard contre Hebert Marcus) et un patriotisme respectueux de la part de l'auteur.

Ainsi, j'ai énormément appris sur des sujets comme (et la liste n'est pas exhaustive, je synthétise) :
-La trahison des mouvements révolutionnaires noirs américains avec l'entrisme du marcusianisme (libéral-libertaire) via Angela Davis à la fin de la décennie 1960.
-Sur les base intrinsèquement viciées (libéral-libertaire : cassant la question sociale) du Rap dès son apparition en 1973 (la légende du "bon" et du "mauvais" rap sont les deux faces d'une même pièce) ; et la découverte du "Go-Go" comme autre destin que les élites ont délaissé au profit du rap.
-L'aggravation du système d'emprise sur les mentalités et sur l'économique du rap en 1980 et en 1990 : avec la naissance du "gangsta-rap", "rap bling-bling", etc. Dans une logique de délinquant étant l'inverse du digne combat politique. Et l'immense business qui est née de cette trahison du rappeur sans respect (une trahison rentable...)
-Le passage des E.U à la France en 1982-1983 par la volonté des élites de la gauche caviar afin de cacher l'échec social par du blabla rebelle auprès des jeunes (et au passage casser l'intégration possible en France.)

"La première qualité du style est la clarté" disait Aristote; en ce sens, Mathias Cardet écrit bien puisqu'il nous permet de saisir parfaitement des sujets parfois inconnus (j'ai découvert et compris qu'Angela Davis et Herbert Marcus étaient des salopards amenant -par 40 années de médiation- aux codes de violence omniprésent de nos jours véhiculé par les rentiers du rap...)
44 commentaires|15 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mai 2013
Très bon livre qui revient aux origines du rap, à travers l'émancipation ratée des afro-américains d'Amérique du Nord, jusqu'a Skyrock et la situation française. Court mais documentée, l'histoire d'une musique rattrapée par l'industrie du divertissement, servant à dominer les minorités pour mieux les asservir.
0Commentaire|23 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 4 juillet 2013
J'avais peur en l'achetant. Peur de tomber sur un n-ième livre écrit par un Monsieur Tout le monde, plein de fautes en tout genre.
En fait, c'est une véritable enquête, un gros travail de documentation. On sent que l'auteur a passé un temps fou sur son travail, parfaitement abouti.
On y apprend énormément. Sur le rap, mais aussi sur l'histoire US.
Le ton y est léger, on rigole souvent, mais le sérieux est là.

Les marionnettes du rap en prennent pour leur grade, mais il fallait que ce livre sorte, pour remettre les choses à leurs places.
0Commentaire|14 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 9 mars 2013
Ingrédients: le marxisme Black Panthers, la gauche hollywoodienne du producteur de Easy Rider Bert Schneider fils d'Abraham patron de Columbia Pictures, des extraits de saucisse de Francfort à la sauce marcusienne de subversion sociétale via promotion du sexe à tout va et du LSD qui va avec, le parrainage de la mafia, la cupidité, les idiots utiles, le marketing de pointe, la synergie entre les chaussures de sport et le hip-hop, l'exportation vers la France (aux débuts du SOS Racisme oeuvre de Mitterrand) par le journaliste Zekri (Actuel)et les 'zoulous girls' Touitou et Bramly, le passage clé par la case TF1, le créatif Rubin lanceur de Beastie Boys avec Adam Yauch, le diplômé en finance Lyor Cohen etc. et voilà un style destiné à transformer les héritiers de la quête des droits civiques du vénéré Martin Luther King, et des rebelles à la Angela Davis, sommés de se transformer en consommateurs moutonniers excités du sexe et admirateurs des dealers, représentation conforme à une véritable caricature raciste: plus c'est gros, plus ça marche, plus ça rapporte: succès phénoménal agrémenté de paroles de haine et d'incitation au meurtre... Rien n'est laissé au hasard puisque le rap ne vient d'aucun quartier noir: c'est une création de Manhattan version gauche caviar socio-démocrate libérale.
Il manque un ingrédient? Vous n'allez pas être déçus: le FBI et l'opération COINTELPRO! Et vous ne serez pas déçus par les enjeux ethniques derrière cette imposture dans un univers sale typique des visées de l'Ecole de Francfort!
Une étude de cas à la Harvard à diffuser.
L'humour grinçant très français de Gardet permet au lecteur de supporter la description d'une imposture qu'il déroule au rythme d'un polar. Bravo!!!
0Commentaire|42 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 février 2013
Livre très instructif revenant sur la Génèse du Hip-Hop aux USA et en France nous proposant une étude sociologique à la manière des ouvrages de Michel Clouscard. L'auditeur intéressé prendra du recul sur la musique qu'il écoute et les idoles qu'il vénère. Cet ouvrage est court et offre le mérite de na pas être rébarbatif comme on pourrait le craindre avec ce type d'ouvrages.
22 commentaires|30 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 19 avril 2013
il tape ou il faut et comme il faut. De plus il s'adresse à un large public : fan/anti.
Et surtout il donne une autre vision de la musique en mettant en avant la face caché de l'iceberg.

A lire, et à partager.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 24 juin 2013
En effet, le premier livre noir du RAP. Un ouvrage objectif, érudit, documenté, et dont le principe d'analyse critique se libère fort heureusement des clôtures mises en place par les idées reçues et l'idéologie hégémonique. Une fresque du RAP récupéré et asservi par les forces économiques et politiques qu'il prétendait dénoncer et combattre à l'origine.
0Commentaire|7 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 3 juillet 2013
Comment une musique de contestation finie par devenir un produit. Pourquoi le rap actuel en est arrivé là. Comment le système à détourné un mouvement.
0Commentaire|8 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Ce livre montre parfaitement les mécanismes qui ont amenés le Rap à devenir la style de musique le plus important en banlieue.

A travers la gauche bobo et le parti socialiste, le Rap et surtout un rap précis (anti-français, ultralibérale, gangster, analphabète, grossier) que représente aujourd'hui Booba, La Fouine ou Kaaris et avant NTM (Nique ta mère) ou IAM a été promu par le pouvoir, dont notamment le célébre Jack Lang.

Et ce processus à avant tout été réalisé aux États-Unis dans la côte-est avec la bourgeoisie germanopratine et la côte-ouest.
Et ce rap à même contaminé les Français de souches qui crée un phénomène de honte de soi.

Mais il ne faut pas amalgamer le Rapgame et des rappeurs de talent comme Kimto Vasquez ou d'autres.
Livre que je conseille.
0Commentaire|12 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 18 avril 2013
Une approche historique et sociologique intéressante, surtout pour celui qui fut bercé par cette musique durant son enfance. A lire.
0Commentaire|6 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Liens Sponsorisés

  (De quoi s'agit-il?)