undrgrnd Cliquez ici ValentinB nav-sa-clothing-shoes nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos cliquez_ici Soldes Cliquez ici Acheter Fire Acheter Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Montres soldes Bijoux Soldes

Commentaires client

4,1 sur 5 étoiles41
4,1 sur 5 étoiles
Format: BrochéModifier
Prix:12,00 €+ Livraison gratuite avec Amazon Premium
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

Si Bainville n'est pas un Historien du quotidien, du peuple (rôle que H. Guillemin remplit bien mieux à mon sens), force est d'admettre qu'il excelle dans les histoires politiques et diplomatiques ainsi que leurs mécanismes.

Dans cet ouvrage, ou l'histoire de la longue durée est mise à nue,le rôle de la France, sa place dans une Europe des nations s'éclairent d'une manière limpide grâce aux grilles d'analyse de l'auteur et à son style tout en élégance.

Même si personnellement je trouve que les période de la Révolution de 89 et de la Commune de 1871 ne sont pas traitées avec toutes la profondeur historique qu'elles méritent (certainement dû à l’engagement politique de Bainville)la période de la Monarchie et sur Napoléon sont de petits chefs oeuvre de clarté tout en étant de formidables leçon de politique internationales et d'affaires étrangères.

A lire sans réserve.
22 commentaires18 sur 18 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 12 septembre 2008
Si nous avions pris Bainville au sérieux, nous n'aurions pas connu le désastre de juin 1940. Il le voit venir, il l'annonce un quart de siècle à l'avance. Il termine même son "Histoire de deux peuples" (les peuples français et allemands) en expliquant que l'Allemagne n'attend plus que l'homme providentiel qui cristallisera les énergies pour déclencher la guerre suivante.

Ce chef-d'œuvre d'intelligence devrait être étudié à l'école, afin que les potaches comprennent comment les événements et leurs conséquences s'enchaînent. Il auraient une vue dynamique de l'histoire. Et non ne série assommantes d'anecdotes et de guerres qui semblent indépendantes les unes des autres.
22 commentaires51 sur 55 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Jacques Bainville était royaliste. Mais c'est son objectivité qui a fait son succès. La preuve :
Un royaliste est anti-bonapartiste par définition, car pour eux, Bonaparte a usurpé la couronne. Pourtant, étant personnellement Napoléonien, je ne vois rien de tel dans les chapitres concernés. Je dirai même que c'est ce que j'ai qui me semble le plus juste et cohérent à l'idée que je me fais de l'Empire. La cohérence est un autre atout des écrits de Jacques Bainville.
L'histoire de France s'emboîte donc logiquement au fur et à mesure des chapitres et la compréhension des causes à effet font de cette aventure une unité que l'on peut appeler le destin de la France.
Elle s'arrête après la guerre de 14, l'auteur étant mort. Notons aussi que dans un autre ouvrage, Bainville avait décrit à la lettre les causes de la seconde guerre mondiale décryptant le traité de Versailles. Il a cette qualité qui fait les grands historiens : la plume et l'objectivité.
La plume de Bainville est très belle et même si ce livre est parfois un peu dur à suivre, J.Bainville nous transmet sa passion de l'histoire. Et c'est une chose fabuleuse que de rentrer dedans, de naviguer proche des plus grands personnages de notre pays, à travers l'encre d'un passionné et amoureux de l'histoire de France.
Le grand talent de Bainville c'est de nous faire aimer l'histoire de France. Qu'elle est belle avec cet auteur.
Vous avez là un livre écrit par un historien qui était un monstre de savoir et de culture.
11 commentaire3 sur 3 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 14 novembre 2008
Pas facile de trouver un livre d'histoire pour les enfants qui expliquent, tout en rendant attrayant pour les enfants. Pari reussi. Voici un livre d'histoire non rebarbatif!

Dans ma famille, nous en sommes a la 3e generation a utiliser ce livre pour nos enfants. Ce texte n'a pas pris une ride.
11 commentaire25 sur 28 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 1 octobre 2007
L'intérêt de l'histoire de France de Bainville est qu'elle se lit comme un roman dont la force est le style (parfois lyrique comme sur Jeanne d'Arc que Bainville adore). Centré sur le politique mais aussi sur l'histoire diplomatique, il n'y a rien ou pas grand chose sur la société, l'économie, la culture (la langue française) etc. Dommage. Il faut donc lire cette histoire - qui a été un best-seller pendant les années 30 et après - comme une histoire écrite de manière personnelle : Bainville entend aussi réhabiliter certains personnages à l'image de Louis XI. Elle se révèle bien plus agréable qu'un manuel (quoique certains manuels soient vraiment plaisants et très bien écrits). Les premiers chapitres sont un peu poussifs mais plus on progresse ,plus ça devient passionnant. Quant à l'engagement de Bainville - il a fait partie de l'Action Française - on ne le ressent pas vraiment dans ces pages (mis à part une excellente connaissance des Rois de France). Antoine Prost le rappelle dans sa préface : il a laissé son engagement de côté (cf.l'affaire Dreyfus). Heureusement. Dans un style qui n'a rien à voir, je conseille aussi l'Histoire de France de Marc Ferro.
11 commentaire30 sur 35 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 28 juin 2014
4 étoiles car cette réédition n'est pas de toute qualité. Beaucoup de fautes et des erreurs de frappe, dommage car c'est un ouvrage majeur.
11 commentaire4 sur 4 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 27 octobre 2010
Livre admirablement écrit de Jacques Bainville, qui, dans un style d'une clarté, d'une concision exceptionnelle nous fait revivre les grands moments de l'Histoire de France, de Vercingétorix à Clémenceau. Ce livre constitue vraiment une référence en la matière, et, même s'il a été écrit en 1924, il n'en demeure pas moins intemportel. On sent chez Bainville les grandes idées-forces qui vont présider aux destinées de la France : l'Allemagne qui constitue notre ennemi héréditaire et l'Angleterre, qui toujours bridera la puissance française afin que celle-ci ne devienne la principale puissance sur le sol européen. Le verbe est magnifique, la langue française déploie ici tous ses charmes, toute sa puissance. Nous avons là non seulement un grand livre d'Histoire, mais un chef-d'oeuvre de la langue française... Je relis régulièrement cette Histoire de France, par petits bouts, et je suis à chaque fois frappé de l'écriture de Bainville, qui arrive en très peu de mots à résumer tout un pan de notre Histoire. Certains passages ont presque un côté lyrique, non dénué, bien sûr, d'exactitude historique.
44 commentaires23 sur 27 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
Quels délices ces pages de l'Histoire de France rédigée par le grand historien, visionnaire, "prophète" (cf."Les conséquences politiques de la paix"), nous offre-t-il! Remarquable ouvrage. Concision, départage entre l'histoire événementielle (telle que définie par Paul Veyne) et les grandes lignes souterraines qui la composent : en lisant cet ouvrage, l'Histoire s'éclaircit. Quel talent !
66 commentaires16 sur 19 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
le 5 juillet 2009
Ce livre est une référence. Il m'a beaucoup servi tout au long de mon parcours d'étudiant -- notamment, aussi étonnant que ça puisse paraître, pendant mes deux ans de prépa!

Quand je dis pour tout le monde j'inclue donc : les étudiants! Nous autres khâgneux ou historiens savons combien les universitaires sont de piètres écrivains et combien il est fastidieux et souvent ennuyeux de lire leurs travaux. Eh bien avec Bainville oubliez cela. Le style est remarquable de concision, d'exactitude, et parvient tout de même à se maintenir à un certain niveau qui font de ce livre à la fois un livre d'histoire, par la qualité de sa réflexion et son exactitude/objectivité scientifique, et un ouvrage de littérature.

Ainsi même les non-initiés y trouveront leur compte, car l'ensemble est très bien pensé, très complet, très clair. Idéal pour des historiens amateurs n'ayant pas forcément ni le temps ni l'envie de se pencher sur des choses plus durs d'accès. Ils seront conquis par celui-là, qui se lit véritablement -- et je ne suis pas le premier à le dire! -- comme un roman.

Le titre paraît ambitieux. J'ai envie de dire que vu l'étendue couverte par Bainville, le contrat est tout de même rempli au bout de ces 500 pages que l'on ne voit pas passées. Un bonheur qu'il soit toujours réédité, et une chance à saisir pour tous, avant que ça ne soit plus le cas.
44 commentaires21 sur 26 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus
L'histoire de France de Jacques Bainville se démarque des autres produits similaires, au demeurant peu nombreux si l'on recherche la qualité, par la qualité littéraire de son écriture et par une narration qui impose une compréhension de l'histoire de France en termes géopolitiques.

Au lieu de se contenter de pérorer sur une masse informe et de donner une chronologie, Bainville montre des invariants, qui sont, parmi d'autres, notamment la lutte contre l'Allemagne et contre l'Angleterre. C'est dans cette lutte que la France, devient réellement un Etat Nation. En ce sens, il existe une remarquable cohérence entre l’œuvre précoce de Clovis et la puissance croissante des Capétiens.

Jacques Bainville rappel à quel point la Gaule est redevable de sa conquête par Rome, par le développement d'une authentique culture gallo-romaine qui lors de la chute de l'Empire Romain d'occident, qui survint en 476, permettra à la Gaule de surmonter cette épreuve en ne retombant point dans le chaos et l'anarchie comme d'autres entités géographiques. Il s'agit donc bien des effets positifs d'une colonisation, dont le concept même est dénié de nos jours, pollué par l'idéologie mortifère de la repentance universelle...

La construction d'un Etat centralisé est montré avec une remarquable cohérence des Capétiens à Louis XIV et Louis XV. Contrairement à ce qui peut être écrit un peu vite dans certains commentaires en ligne, le traitement de la Révolution Française est suffisamment honnête pour ne pas susciter la réprobation en dépit de l'engagement royaliste de Bainville.

De même, l'évocation de l'affaire Dreyfus est traitée d'une manière neutre, qui ne trahit point l’engagement intellectuel de l'auteur auprès de Charles Mauras et de l'Action Française. Inutile, de vouloir à tout prix rattacher Jacques Bainville à la collaboration antisémite du gouvernement de Vichy, et surtout stupide et malhonnête puisque Bainville est décédé en 1936.

Ce qui ne doit nullement conduire à la naïveté ou à la l'angélisme face à une idéologie antisémite qui était fortement présente en France au moins depuis l'affaire Dreyfus.

Sur le traité de Versailles et ses conséquences funestes, l'analyse de Bainville est prémonitoire : on peut d'ailleurs sur cette question renvoyer le lecteur intéressé à la lecture de l'ouvrage de Bainville dédié aux conséquences de la paix.

Sur l’impôt, et sa mauvaise gestion, un classique de l'histoire française, comment ne pas citer Bainville en cette année 2014 qui voit la mise à mort fiscale des classes moyennes par un pouvoir socialiste technocratique totalement incompétent : " Les difficultés financières, lorsqu'elles sont très graves, deviennent des difficultés politiques : nous l'avons vu à la fin de l'Ancien régime et sous la Révolution. La question des impôts, lorsque l'imposition doit être très lourde, est redoutable parce qu'elle provoque des résistances et favorise la démagogie : c'est le cas qui s'est présenté à plus d'un moment de notre histoire. Un gouvernement faible est tenté par l'expédient trop facile des assignats qui provoque la ruine". "Le vieux monde est dans un état qui ressemble beaucoup au chaos. Extrême est la confusion des idées".

Plus que jamais, les penseurs supérieurement intelligents restent une référence face à une fange intellectuelle qui menace la France.
0Commentaire8 sur 10 personnes ont trouvé cela utile. Ce commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonSignaler un abus

Les client ont également visualisé ces articles

11,00 €