undrgrnd Cliquez ici RLit nav-sa-clothing-shoes Cloud Drive Photos FIFA16 cliquez_ici Rentrée scolaire Baby Shop Fire HD 6 Shop Kindle Paperwhite cliquez_ici Jeux Vidéo Bijoux Montres Montres

Commentaires client

24
4,2 sur 5 étoiles
5 étoiles
16
4 étoiles
4
3 étoiles
0
2 étoiles
0
1 étoile
4
Votre évaluation :(Effacer)Evaluez cet article


Un problème s'est produit lors du filtrage des commentaires. Veuillez réessayer ultérieurement.

31 sur 34 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 4 juin 2010
J'ai donné quatre étoiles, car certains aspects du livre en méritent cinq, et d'autres trois.

Du côté positif, comme le relèvent les autres critiques, la quantité de faits amassés est impressionnante. Le livre s'appuie sur un travail de documentation considérable. Il balaie des sujets très divers. Et la principale réussite de l'auteur est de faire un tri honnête entre clichés et réalités. Il est très difficile sans doute de poser un regard dépassionné sur la société dans laquelle on vit, et en particulier dans un pays où on a choisi d'émigrer. De ce point de vue, le livre de Karyn Poupée est admirablement bien senti.

Du côté négatif, certains choix éditoriaux m'ont paru peu judicieux.

Le titre est déroutant. Un sous-titre comme «Economie et société japonaises face au défi de la modernité» n'aurait pas été en trop, qu'on comprenne le sujet.

Le principal défaut du livre est de n'avoir aucune référence, aucune note de bas de page. On ne s'en étonnerait pas s'il était plus court, mais il compte 500 pages et des dizaines de statistiques, sinon une centaine, pour appuyer le propos, sans compter les faits historiques ou anecdotes dont il est parsmeé. En somme, il y a là le potentiel d'un livre qui pourrait servir de base à des travaux sérieux sur l'économie japonaise (d'étudiants de licence par exemple), mais dont les références sont invérifiables.

Le style journalistique dessert parfois l'auteur. Il y fleurit des expressions orales, des clichés de la langue, qui jurent avec la qualité du fond, et finissent à mon sens par alourdir le propos. Le livre donne l'impression de pouvoir être réduit d'une centaine de pages sans peine, en élaguant certaines phrases ou passages superflus. Cela aurait exigé un travail d'éditeur important, qui n'a hélas pas été fait.

Enfin mon regret personnel, ma frustration, est qu'une question essentielle soit laissée en suspens. À quoi le Japon doit-il son avance technologique, qui est le fondement de sa puissance économique? Les explications fournies sont un peu courtes: la nécessité de dompter une nature difficile, et une volonté politique exceptionnelle au sortir de la guerre. On ne saura pas d'où sortent les excellents ingénieurs que forme l'archipel, le livre étant très succinct sur le système éducatif. Et plus embêtant peut-être, comme dans bon nombre de cours d'histoire ou d'économie, tout commence en 1945, alors qu'il aurait probablement fallu aller chercher plus loin dans la riche et très originale histoire du Japon pour comprendre ces quatre décennies hors du commun, de 1950 à 1990.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
10 sur 12 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 30 mars 2012
Le propos du livre et à l'image du titre: "les" Japonais, généralisation abusive d'emblée, qui laisse à penser que les Japonais sont tous pareils, interchangeables, et typologisables à volonté: tout au long on nous assènera qu'"ils pensent"comme ceci, "ils font"comme cela...
Cet essai est tout sauf un travail sérieux, qui citerait ses sources: aucune note pour 500 pages! A peine une bibliographie indicative, extrêmement courte et parcellaire, avec des titres académiques de valeur mais si éloignés du contenu du livre qu'ils amènent à douter que l'auteure les ait lus ("Fêtes et rites de quatre saisons" par exemple).
Un catalogue de clichés, d'impressions personnelles et d'idées glanées ailleurs, mais non discutées. Ce ne serait pas grave si ce livre n'avait pas reçu le prix Shibusawa-Claudel. Son bon accueil auprès du public relève probablement d'un constat regrettable: les lecteurs aiment qu'on les conforte dans ce qu'ils attendent, c'est-à-dire des stéréotypes sur une société japonaise dépeinte à gros traits.
Ajoutons des jugements de valeur sur ce qui est juste ou ce qui ne l'est pas (ex: le rapport au sexe qui n'est pas "comme il devrait être"), associé à une amertume envers la culture française, prise comme étalon de valeurs (positives ou négatives) qui dénotent un manque de recul et de formation à une quelconque discipline académique.
Un savoir qui n'est légitimé par rien si ce n'est des années de vie au Japon: heureusement que tous les expatriés n'ont pas la prétention de faire un livre pour écrire ce qu'ils ont compris du Japon, juste parce qu'ils y ont vécu.
Paradoxalement, ce livre, tout en clamant vouloir combattre les clichés sur le Japon, conforte peut-être la pire conséquence de la méconnaissance de ce pays: on peut tout dire, tout écrire sur le Japon, personne ne se donnera la peine d'aller vérifier.
En conclusion, prenez ce livre pour ce qu'il est: un essai personnel sur l'expérience d'une personne au Japon. Le présenter comme un travail sociologique relève de l'arnaque intellectuelle.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 8 octobre 2013
Affligeant est le mot qui vient en premier à l'esprit à la lecture de cet "ouvrage". Le fait que son auteur ait pu avoir un prix pour cette œuvre prouve la complète futilité de ce prix! Un auteur digne de ce nom devrait au minimum se poser quelques questions et se remettre en cause. Cela éviterait un naufrage... un malheur n'arrivant jamais seul le livre est plein de fautes de grammaire et d'orthographe! Fautes compréhensibles dans un texto, un message sur un réseau social ou même un commentaire sur un livre: mais inadmissible dans un livre qui se veut un tant soit peu sérieux. Allons! Passez votre chemin et ne gaspillez pas votre argent pour cette chose.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 1 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 29 mai 2013
Très bien décrit - on s'y croirait.
Intéressant car il décrit le Japon au niveau économique, culturel, et avec les détails de tous les jours qui vous embarquent malgré vous ..

A conseiller à tous ceux qui veulent s'y rendre et comprendre les comportements.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 29 septembre 2014
Je lisais des articles sur le High Tech au Japon, toujours très accessibles et intéressant,
en m'intéressant au l'auteur je suis tombé sur son livre qui est tout aussi bon.
Si vous voulez en savoir plus sur le Japon et les japonais, c'est l'un des livres qu'il vous faut.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
11 sur 15 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 14 janvier 2011
Après avoir vécu plus de dix ans au Japon, je suis effrayée que l'on puisse encore écrire des livres de cette manière sur le Japon. Comment celui a-t-il pu recevoir un prix, je me le demande encore. Bref, pour ceux qui désire VRAIMENT connaître le Japon, ce n'est pas les livres qui manquent : je recommande tout particulièrement la lecture des ouvrages de Philippe Pons "D'Edo à Tokyo. Mémoires et modernités" ainsi que "Le Japon des Japonais" écrit en collaboration avec François Souyri, "La Maison Yamazaki" de Laurence Caillet, "Homo Japonicus" de Muriel Jolivet, "Le Japon d'Edo" de François Macé, "Le Chrysanthème et le Sabre" de Ruth Benedict ou "L'Énigme de la puissance japonaise" de Karl Von Wolferen. J'apprécie énormément les livres de Natsume Sôseki qui sont tous excellemment traduits en français.
33 commentairesCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
le 31 juillet 2014
Une collecte de clichés sans intérêt.
Ce livre est très superficiel et n'aide pas à approfondir grand chose.
Il y a bien d'autres ouvrages sur le japon contemporain plus intéressant et surtout plus fin.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 9 décembre 2008
125 millions d'habitants, une richesse impressionnante et une culture aussi féconde qu'éloignée de nos repères : Karyn Poupée ne pouvait pas boucler son tour du Japon à destination des Français , même en 500p, autrement qu'en rapide survol. Elle s'en tire extrêmement bien. Le livre porte un regard précis, modeste et documenté sur la cuisine, les femmes, le sexe, Toyota, le commerce de proximité ou le métro de Tokyo.
On reconnait les enquêtes baclées à leur petit ratio faits observés/grandes considérations vigoureusement assénées. Ici, l'observation l'emporte largement. Elle est rapportée dans une langue fluide, sans charabias, avec des conclusions discrètement glissés à la fin de chaque cahpiatre. Le livre dessine aussi, en creux, un portrait acide des Français, de leur absence de courtoisie, de sens civique et d'humilité.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
16 sur 22 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
le 11 mai 2009
Enfin un bouquin sur le Japon, par une journaliste qui sait de quoi elle parle.
Tous les japonisants savent bien que l'on détecte les fausses nouvelles sur le Japon faites pour faire vendre, en quelques secondes, tant les média n'y comprennent rien et racontent n'importe quoi (et qu'on vous cite Amélie Nothomb, du même acabit).
À l'inverse, pour ceux qui connaissent un peu plus le Japon, cet auteure saute aux yeux au bout de quelques lignes, par le fait que cela correspond réellement au Japon tel qu'il est. Bien sûr, comme tout occidental, on peut parfois noter quelques envolées, mais somme toute, on a là une analyse et une description de la culture japonaise largement au-dessus de la majorité des média, Arte compris.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
1 sur 2 personnes ont trouvé le commentaire suivant utile
Ce livre ne se prétend pas une thèse de doctorat ou une publication savante de Langues-O. Son absence d'académisme fait son charme. Il s'agit du compte-rendu, me semble-t-il honnête, d'une journaliste qui vit depuis dix ans dans le pays, pratique la langue, est curieuse de tout et sait regarder, écouter, sentir, réfléchir, se documenter à bonne source. Tous les aspects très concrets de la vie quotidienne et du mode de management sont traités de manière complète, et corroborent ma propre expérience d'expatrié au Japon et heureux de l'être. Un livre que devrait lire toute personne en partance pour ce pays merveilleux.
0CommentaireCe commentaire vous a-t-il été utile ?OuiNonEnvoi de commentaires en cours...
Merci de votre commentaire.
Malheureusement, nous n'avons pas réussi à enregistrer votre vote. Veuillez réessayer
Signaler un abus
     
 
Les clients ayant consulté cet article ont également regardé
Les Japonais
Les Japonais de Karyn Poupée (Broché - 2 février 2012)
EUR 12,50

Etre jeune en Asie : Chine, Inde, Japon
Etre jeune en Asie : Chine, Inde, Japon de Karyn Poupée (Poche - 4 septembre 2015)
EUR 9,00

Internet en Asie - Chine, Corée du sud, Japon, Inde
Internet en Asie - Chine, Corée du sud, Japon, Inde de Karyn Poupée (Poche - 5 janvier 2013)
EUR 7,50